dimanche 17 avril 2016

Thunderbird 45

Ça fait bien un an que je ne vous ai pas parlé ici de Thunderbird. Ça tombe bien c’est à peu près le rythme de sortie des versions majeures calé sur la version ESR (longue durée) de Firefox.

La version 45, sortie récemment, n’a pas proposé autant de nouveautés que la précédente version majeure, la 38. Cette dernière était la première version majeure dont le développement était aux mains d’une communauté de développeurs bénévoles organisée. Entre ces deux versions, malgré des taux d’utilisation toujours plus haut, Mozilla a annoncé, début décembre, chercher une nouvelle maison pour Thunderbird, loin de Mozilla qui se concentre désormais sur Firefox en se préparant à d’importants changements et abandonnera le XUL à terme.

Thunderbird 45 se concentre sur l’utilisation au quotidien du logiciel avec des améliorations que chacun appréciera au moment voulu.

thunderbird45 : 3 panneaux + Lightning.png

Si vous avez lu la traduction* de l’article de SUMO et ses améliorations par la communauté Mozilla francophone, vous connaissez déjà les principales nouveautés. Pour les autres, commençons par là.

Le truc que j’attendais depuis longtemps est le changement du comportement de l’éditeur dans la fenêtre de rédaction des nouveaux message. Appuyer sur « Entrée » insère désormais un nouveau paragraphe et plus un simple saut de ligne que l’on peut toujours insérer en appuyant sur « Maj+Entrée ». Ce nouveau comportement peut être inversé dans Outils > Options > Rédaction > Général.

Traitons des autres améliorations de la rédaction par ordre de mes préférences.

Si vous jonglez avec les langues ou même si vous avez installé le pack de dictionnaires « réforme 1990 » du français, vous pourrez trouver bien pratique de pouvoir changer le dictionnaire comme avant par un clic-droit dans l’éditeur mais aussi dès le champ « Sujet ». La langue du dictionnaire actif est signalée dans la barre d’état de la fenêtre de rédaction.

Thunderbird 45 : changer langue du dico du vérificateur orthographique dès le sujet

Un truc qui n’a l’air de rien mais qui pourra s’avérer bien utile, c’est de pouvoir ponctuellement dans le menu du choix de sa propre identité d’expéditeur personnaliser l’email et le nom sous lequel on apparaîtra chez son destinataire. Vous pouvez ainsi personnaliser votre email si votre fournisseur d’adresse prend en charge les alias ou les mots-clés ajoutés au nom comme Gmail (ex. : mozinet+bugzilla@gmail.com). Vous pouvez toujours dans les paramètres du compte personnaliser votre email, ajouter des identités ou préciser une adresse différente pour la réponse.

Thunderbird 45 : menu expéditeur  > personnaliser l'adresse d'expédition

Thunderbird 45 : alerte pour personnaliser l'adresse d’expédition

Enfin, toujours dans la fenêtre de rédaction, un nouveau bouton apparaît dans la barre de mise en forme. Vous pouvez désormais choisir un type de talle de police de caractères, de Très petite à Très très grande en passant par Moyenne par défaut. Les boutons « Réduire/Augmenter la taille de la police » font désormais passer d’un type de police au suivant dans la liste.

Thunderbird 45 : bouton des tailles de la police

Dans la vue de la liste des messages du dossier, vous deviez auparavant ajouter une colonne « Destinataire » en plus ou en remplacement de la colonne « Expéditeur » selon le type de messages stockés dans ledit dossier (ex. dossier « Envoyés » ou dossier contenant toutes les conversations). Dorénavant, vous avez par défaut une colonne « Correspondants » avec une flèche dans un sens ou dans un autre selon que l’adresse affichée est celle de l’expéditeur ou du destinataire. Vous pouvez bien sûr choisir d’ajouter une colonne pour l’un d’entre eux.

Thunderbird 45 : colonne Correspondants

Pour préserver votre vie privée du pistage, Thunderbird bloque par défaut les images distantes que doit récupérer le courriel. Grâce à ces chargements, les serveurs auprès desquels vous récupérer ces contenus distants (images, feuilles de style…) peuvent en savoir beaucoup sur vos habitudes et votre profil reliés à votre adresse de messagerie. Comme les pages web, les emails commerciaux sont composés de plusieurs serveurs (images avec le contenu central, pubs, images invisibles de pistage ou de statistiques…). Chaque propriétaire peut ainsi potentiellement en savoir beaucoup sur vous.

Thunderbird 45 : menu de blocage du contenu distant

Le menu à droite de la barre de notification de blocage du contenu distant a été repensé. Le menu est maintenant composé d’un item pour :

  • afficher pour afficher tout le contenu du message ;
  • modifier les conditions générales d’affichage du contenu distant ;
  • une ligne par adresse de serveur pour autoriser son contenu distant ;
  • autoriser d’un coup tous les serveurs mentionnés ci-dessus ;
  • autoriser tout le contenu proposé dorénavant pour cette adresse d’expéditeur.

Comme l’indique la page de SUMO :

Il est à noter que les adresses de messagerie sont faciles à falsifier comparées aux sites web qui servent les contenus externes. À moins que le réseau ne soit corrompu, il est bien plus difficile de falsifier les contenus que les adresses de messagerie.

Dans les options de Thunderbird, vous pouvez gérer votre liste d’exceptions.

De plus, les images distantes seront affichées dans les réponses et les messages transférés si elles ont été affichées dans le message d’origine.*

Attention !

Les modifications induites par ces changements conduisent à réinitialiser les listes d’adresses et les sites autorisés à charger des images distantes qui ont pu être définis dans de précédentes versions de Thunderbird.*

Un truc qui vous a peut-être énervé maintenant que la plupart des gestionnaires de messageries et logiciels acceptent le HTML dans les courriels, c’est le comportement de Thunderbird qui envoyait les courriels au format texte lorsque aucun élément en « texte enrichi » n’avait été utilisé dans le message et que le destinataire n’avait pas été indiqué comme préférant les courriels en HTML dans le carnet d’adresses. Désormais, une case à cocher permet de désactiver ce comportement de rétrogradation vers le texte simple comme format de distribution (Outils > Options > Rédaction > Général > Options d’expédition…).

Thunderbird 45 : Options d’expédition > Envoyer les messages au format texte lorsque cela est possible

Tant qu’on en est à parler du carnet d’adresses de Thunderbird qui est très perfectible, il a été encore été un peu amélioré.

Le carnet d’adresses peut désormais être exporté en UTF-8 et tous les carnets d’adresses peuvent être exportés en même temps.*

Autre nouveauté du carnet d’adresses, le fournisseur de cartes. Thunderbird utilise OpenStreetmap, base de données géographiques libre du monde (permettant par exemple de créer des cartes sous licence libre), en utilisant le système GPS et d’autres données libres. Dans les fiches avec une adresse géographique, un bouton « Plan d’accès » a un menu qui permet de choisir le fournisseur de cartes (comme Google Maps). Cela affecte le comportement par défaut du bouton pour toutes les recherches.

thunderbird 45 : carnet d'adresses : plan d’accès > OpenStreetMap

Des préférences cachées permettent de modifier les noms et adresse internet des fournisseurs de cartes.

Thunderbird 45 : about:config « mapit »

Dans l’en-tête d’un message, vous avez désormais un item de menu contextuel d’adresse email supplémentaire pour copier le nom et l’adresse email (Nom <exemple@exemple.com>).

Thunderbird 45 : copier le nom et l'adresse électronique

Concernant la messagerie instantanée, les notes de version indiquent une meilleure prise en charge des salons et commandes XMPP, ensemble de protocoles standards ouverts de l’IETF pour la messagerie instantanée et plus généralement une architecture décentralisée d’échange de données.

Les notes indiquent aussi que Thunderbird 45 corrige le bogue qui empêchait les pièces jointes d’être téléversées vers les serveurs de Box.com, le service par défaut de Filelink. Cette fonctionnalité introduite dans Thunderbird 13 mi-2012 permet de s’affranchir des limites des fournisseurs de messagerie concernant les pièces jointes en les envoyant « dans le nuage » pour n’inclure qu’un lien de téléchargement dans le corps du message. Je n’ai cependant pas réussi à ajouter Box.com à mon Thunderbird 45 : problème d’authentification.

Thunderbird 45 : Filelink : Box.com

Des extensions permettent d’ajouter d’autres services de cloud comme Dropbox, FileRun, FileSwap.com, hubiC, Mega, les services basés sur ownCloud (comme Framadrive), Pydio (ex AjaXplorer), Synnefo, et ~okeanos.

Plus exotique :

Lors de l’envoi de courriels qui avaient été rédigés en utilisant des caractères chinois, japonais et coréens, des espaces supplémentaires indésirables étaient insérés dans le texte. Ce comportement a été corrigé et les courriels seront envoyés et reçus exactement comme ils ont été rédigés. Les messages en japonais prennent dorénavant entièrement en charge les spécifications RFC 1468 et RFC 3676.*

Et, Mail.ru prend désormais en charge l’authentification OAuth (comme Gmail).

Vous l’avez sûrement noté en regardant les captures ci-dessus, les icônes grises (pour la plupart) ont été redessinées.

Thunderbird 45 : tâches Thunderbird 45 : barre d'outils

NB : L’importation depuis Outlook et Eudora n’est pas fonctionnelle.

De plus, cette version majeure corrige 12 vulnérabilités de sécurité dont six critiques.

Télécharger Thunderbird 45 en français

Thunderbird

Sources et références

Depuis la version 38

Doc

Nouveautés de Thunderbird 45

lundi 22 septembre 2014

Firefox OS en France : la soirée de lancement

Test du ZTE Open C sous Firefox OS avec Facebook (crédit Alexis Kauffmann sur Twitter)Bientôt 10 ans que j’avais été à Paris dans une taverne pour le lancement de Firefox 1.0 avec déjà l’entraînant Tristan Nitot en maître de cérémonie. Que de chemin parcouru ! Mozilla a ses propres locaux à Paris et quels locaux ! Installé au 16 bis, boulevard Montmartre (9e), dans l’ancien Hôtel de Mercy-Argenteau, Mozilla avait lancé le rappel pour 19h. J’avais oublié ce qu’était la conduite sur les Grands Boulevards vers 18h30 – 19h.

Malgré mon retard, j’ai pu assisté à la présentation de Firefox OS par Tristan, David, Lana, Natalia, Flore et Clarista. Elle a été enregistrée et est disponible sur Air Mozilla, y compris au téléchargement. Elle est aussi embarquée en fin de ce billet.

Bien que le contenu soit dense et maîtrisé, je vous ai rédigé un compte rendu-retranscription des interventions. Ça va plus vite que de regarder les 80 minutes de vidéo, mais on perd une partie du côté humain que j’essaierai quand même de rendre en essayant de coller au discours de chacun.

Tristan qui maitrise bien son sujet, avec son humour légendaire, dresse un bilan de Mozilla et explique pourquoi Firefox OS. Ensuite, David Scravaglieri entre dans la mécanique du projet et nous fait bien comprendre les spécificités et le quotidien du développement de Firefox OS. Même si vous connaissez Mozilla et son OS mobile, vous pourriez bien apprendre des choses et comprendre mieux ce que vous avez pu remarquer de l’extérieur. Il nous initie à l’adaptation de Mozilla au monde complexe du mobile et au lent processus de distribution à l’utilisateur des versions de son logiciel, frustrant pour qui connaît le flux de livraison des nouveautés du développement rapide de Firefox.

Les 4 filles – je ne vais pas dire « les dames » – reflètent chacune à sa manière la vitalité de la communauté Mozilla en général et francophone en particulier (c’est elle qui reçoit ce soir).

Lire la suite...

dimanche 31 août 2014

Ce que j'ai fait pour Mozilla

Le changement du processus de parrainage du répertoire interne des Mozilliens oblige finalement ceux qui ne sont pas employés ni n’ont été retenus par Mozilla pour participer au dernier Summit à justifier de leurs quartiers de noblesse mozillienne avant le 30 septembre 2014.

J’espère qu’il y aura au moins trois Mozilliens avec pouvoir de parrainage pour se porter garant pour moi et piocher dans les éléments ci-dessous pour motiver mon parrainage.

Je fais remonter mon activité mozillienne à fin 2002 début 2003 quand je me suis mis à rapporter l’actualité des navigateurs Web avec une inclination toute particulière pour Netscape et son aventure Mozilla que j’ai appris à aimer. En découvrant les valeurs du logiciel libre et les objectifs de Mozilla qui entraient en résonance avec ma conception des libertés individuelles et ma ferveur pour la liberté d’expression. En m’intéressant aux divers branches du projet et en rapportant sur les nouveautés des versions successives, j’ai découvert des gens passionnants et passionnés.

Lire la suite...

jeudi 21 août 2014

Essai du plugin Dotclear relatedLinks (Liens relatifs)

Billets connexes

Entre les plugins pour Dotclear, moteur de blog qui propulse fièrement BlogZiNet depuis plus de 10 ans, obsolètes et ceux trop avancés pour l’installation PHP préhistorique de Free – oui, il faudrait que je change – et qui ne sont compatibles qu’avec la version 2.6 de Dotclear ininstallable chez Free, j’ai repéré le plugin related Links qui dans sa dernière version (0.8.2) est compatible avec Dotclear 2.5.

Le plugin s’affiche en anglais [MÀJ : il s’avère que la version 0.8.2 manque de localisation. La 0.8.1 l’avait. La version 0.8.3 l’a retrouvée]. Il ajoute un item au menu des extensions qui permet d’activer le plugin, de choisir son mode d’installation et donne les instructions pour l’installation manuelle. En plus des liens créés avec le plugin, il indique les liens vers le blog de l’auteur, Nicolas (nikrou).

Lire la suite...

samedi 28 juin 2014

Sigles et abréviations propres à Mozilla

Sujet plus léger pour entamer le week-end, les abréviations spécifiques à Mozilla. Si vous voulez comprendre les Mozilliens entre eux, en plus des sigles et autres abréviations employés par les développeurs, notamment pour désigner les technologies et les formats, et les abréviations au sein des entreprises et organisations technologiques, d’autres sont juste là pour désigner des trucs de Mozilla.

Lire la suite...

samedi 7 juin 2014

Inspecter les styles du navigateur dans les outils de développement de Firefox

User agent styles dans Firefox 32 NightlyBrian Grinstead, ingénieur Firefox travaillant sur les outils pour développeurs, a ajouté une fonctionnalité à Firefox 32 – testable dans les versions nocturnes de Firefox et qui devrait arriver dans la version stable de Firefox après les vacances d’été – qui montre les styles CSS par défaut appliqués à chaque page par le navigateur. Légèrement différents selon les « agents » utilisés par afficher les pages HTML, leurs styles par défaut doivent absolument être pris en considération par le développeur Web. Voici une traduction du billet du blog personnel de Brian :


Les User agent styles font référence aux styles chargés par les feuilles de styles par défaut dans le navigateur. Firefox a des règles de style de base appliquées à chaque page – par exemple, le liens sont en bleu et les balises <h1> sont rendues dans une grosse taille de police grasse avec des marges.

Parfois, ces styles peuvent interagir avec les styles que vous ajoutez à une page. C’est pourquoi il est important que vous puissiez les voir dans les outils pour développeurs. J’ai récemment ajouté une fonctionnalité à Firefox 32 (actuellement en Nightly) qui vous permet d’inspecter ces règles. Voir le bogue 935 803 pour les détails d’implémentation.

Lire la suite...

lundi 5 mai 2014

SeaMonkey 2.26

Sélecteur de couleur pour input type=color dans SeaMonkey 2.26SeaMonkey 2.26, du même train de sorties que Firefox 29, ne contient cependant pas les nouveautés qui ont fait parler de cette nouvelle version majeure de Firefox, à savoir le thème Australis et la nouvelle version de la fonctionnalité de synchronisation, Sync, via la création d’un compte Firefox. Cette version 2.26 de la suite Internet tout-en-un basée sur Gecko (29) de Mozilla mais menée par la communauté est sortie 3 jours après Firefox 29 et est disponible en 26 langues dont le français pour Windows, Mac OS X et Linux. Cette nouvelle version majeure (style développement rapide) comprend, pour la première fois, les nouveautés majeures suivantes (les liens venant en très grande majorité du billet sur la version 2.26 bêta 1 et de celui sur Firefox 29 bêta) :

Lire la suite...

dimanche 27 avril 2014

Mozilla Firefox : rdv le 29 pour le 29

Menu Australis de Firefox 29 bêtaMardi Mozilla célébrera la sortie de Firefox 29, le 29 avril. Cette version et sa sortie sont vraiment extra-ordinaires. En espérant que Mozilla soit définitivement de retour à la rubrique technologie, voici un aperçu de ce qui attend les utilisateurs de Firefox et ceux qui voudront l’essayer pour l’adopter ou revenir à Firefox.

Alors que Firefox ne cesse de perdre du terrain face à l’irrésistible ascension de Chrome et après une période tourmentée à l’issue de laquelle l’image de Mozilla est sortie brouillée, Mozilla veut faire de cette sortie un nouveau départ pour relancer la conversation sur les forces de Firefox et les valeurs de Mozilla.

Le millésime 29 sera la plus grosse mise à jour depuis Firefox 4 il y a plus de 3 ans. Durant cette période, Firefox est passé, selon StatCounter, de 30 à 18 % de taux d’utilisation alors que Chrome est passé de 17 à plus de 45 % de parts de marché. La rapidité de Chrome est le facteur n° 1 de son adoption. Eh bien, Firefox 29 sera très rapide, vous verrez sûrement des comparatifs lors de la sortie de cette version 29.

Unique et différent

Firefox est unique et différent de la concurrence. Vous le (re)découvrirez lors de la sortie mondiale de mardi et en voici un avant-goût tiré de la version à essayer depuis prêt de six semaines dans le canal bêta.

Lire la suite...

jeudi 10 avril 2014

SeaMonkey 2.26 bêta 1

Bâti sur la même plateforme Gecko 29 que Firefox 29 (vous savez, celui qui comprendra Australis, le nouveau thème chamboulant l’interface, et le compte Firefox pour accéder au nouveau Sync ?), SeaMonkey 2.26 contiendra, selon ses notes de diffusion, les nouveautés suivantes par rapport à SeaMonkey 2.25 (la quasi-totalité des liens a été ajoutée par le traducteur) :

Changements spécifiques à SeaMonkey

  • Les noms des groupes de discussion peuvent désormais être saisis grâce à l’autocomplétion.
  • Voir la page des changements (NDT : à paraître) pour une vue d’ensemble plus complète.

Changements de la plateforme Mozilla

Lire la suite...

samedi 15 février 2014

Canal bêta : Mozilla Firefox 28

Sélecteur de couleurs pour input type=color en HTML5 dans Firefox 28 bêtaTraduites pour la plupart pour le billet sur SeaMonkey 2.25 bêta 1, les nouveautés incluses dans les notes de diffusion de Firefox 28 bêta seront réutilisées ci-dessous, ainsi que le liens vers les bogues chez Bugzilla@Mozilla.

Alors qu’une mise à jour – de stabilité, pas de sécurité et pour ordinateur seulement – de Firefox 27 vient de sortir pour corriger des problèmes avec Greasemonkey et autres JS qui utilisaient ClearTimeoutOrInterval et un problème d’exactitude de math JS (bogue 941 381), il est temps de tester la version bêta de Firefox 28 qui sortira en version finale stable le 18 mars prochain.

Lire la suite...

SeaMonkey 2.25 bêta 1

Sélecteur de couleurs pour input type=color en HTML5 dans SeaMonkey 2.25 bêta 1Bâti sur la même plateforme Gecko 28 que Firefox 28, SeaMonkey 2.25 contiendra, selon ses notes de diffusion, les nouveautés suivantes par rapport à SeaMonkey 2.24 (les liens vers les bogues de Bugzilla@Mozilla ont été ajoutés par le traducteur) :

Lire la suite...

samedi 28 décembre 2013

SUMO 2013 : L’assistance de Mozilla en chiffres

Ricky Rosario, manager Webdev chez Mozilla, publie une rétrospective de l’activité de SUMO, le petit nom de l’assistance de Mozilla, en 2013.


support.mozilla.org (SUMO) +dev en 2013

Une rétrospective de fin d’année de SUMO en 2013

Ceci est mon premier et dernier billet de blog de 2013 !

Ricky volant

Piou ! 2013 a été une nouvelle excellente année pour SUMO et l’équipe d’ingénierie SUMO/INPUT. Nous avons perdu (et il nous manque énormément) notre manager, James Socol, en début d’année et j’ai repris les fonctions managériales de l’équipe, mais le cœur de l’équipe de dev est resté intact.

Quelques indicateurs

Voici quelques stats sur ce que notre plateforme, l’équipe et la communauté ont fabriqué en 2013 :

  • Affichages de pages : 502 812 271
  • Visites : 255 122 331
  • Visites uniques : 190,633,959 
  • Questions posées : 33 482
  • Questions répondues : 31 746 (94,8 %)
  • Questions résolues : 9 048 (27 %)
  • Réponses aux questions : 119 440
  • Contributeurs du forum d’assistance :
    • 1+ réponses : 8 723
    • 2+ réponses : 3 436
    • 3+ réponses : 1 764
    • 5+ réponses : 742
    • 10+ réponses : 247
    • 25+ réponses : 97
    • 50+ réponses : 63
    • 100+ réponses : 42
    • 250+ réponses : 22
    • 500+ réponses : 17
    • 1 000+ réponses : 11
    • 2 500+ réponses : 7
    • 5 000+ réponses : 3
    • 10 000 + réponses : 1 (20 057 réponses par cor-el)
  • Tweets traités par notre « Army of Awesome » : 46 030
  • Contributeurs de notre « Army of Awesome » : 911
  • Modifications de la base de connaissances (KB) : 16 561
    • Révisions en-US de la base de connaissances : 2 975
    • Révisions L10N de la base de connaissances : 13 586
  • Locales avec activité : 55
  • Contributeurs à la base de connaissances en-US : 165
  • Contributeurs à la base de connaissances L10n : 607
  • Votes « utile » dans la base de connaissances : 4 214 528 (72,6 %)
  • Votes « inutile » dans la base de connaissances : 1 587 416 (27,4 %)

Davantage de stats

Willkg a écrit un billet de blog qui contient beaucoup plus de stats spécifiques à notre développement (bogues enregistrés, bogues résolus, commits, projets importants, etc.) : Allez donc le voir !

Je voulais souligner quelques données qu’il a mentionnées :

En 2011, nous avons eu 19 personnes qui ont contribué à des modifications du code.

En 2012, nous avons eu 23 personnes.

En 2013, nous avons eu 32 personnes.

YOUPI !

Comme en 2011 et 2012, nous avons résolu plus de bogues que nous en avons créés en 2013. Ça fait trois années d’affilée ! Je n’ai jamais vu ça dans un projet sur lequel j’ai travaillé.

Hourra !

Input a également eu une grande année en 2013. Consultez le billet de blog de willkg à ce sujet.

Aller de l’avant

2013 a été une grande année pour la plateforme SUMO. Nous avons peaufiné le travail sur l’architecture de l’information de la base de connaissances que nous avions commencé en 2012 et simplifié toutes les pages « d’atterrissage » (accueil, produit, sujet). En 2014, j’espère que nous pourrons rendre le forum d’assistance aussi formidable que la base de connaissances l’est aujourd’hui.

En plus de rendre la base de connaissances encore plus formidable… Les forums d’assistance prennent désormais en charge d’autres locales que l’anglais. Maintenant, nous envoyons des courriels en HTML et traduits ! Nous avons ajouté des Open Badges ! Nous sommes passés à YouTube pour les vidéos. Nous avons amélioré la recherche pour les locales. Nous avons amélioré les déploiements. Nous avons implémenté Persona (pas encore activé). Nous avons implémenté l’escalade des questions pour le centre d’assistance. Nous avons ajouté beaucoup de tableaux de bord et d’outils nouveaux et améliorés pour les contributeurs et les animateurs des communautés. En même temps, nous avons fait beaucoup d’améliorations de l’interface d’administration et de l’infrastructure qui rendent le site plus stable et plus résistant et notre code plus formidable.

Comme preuve de la qualité de la plateforme, de nouveaux produits sont venus à nous pour que nous soyons leur plateforme d’assistance. Nous sommes désormais le site d’assistance de Webmaker et nous sommes en train d’ajouter Open Badges et Thunderbird pour le début de 2014.

Merci à l’équipe de dev incroyable, géniale et splendide, l’encadrement de SUMO et la communauté pour une super année 2013 !


Merci à Hervé Renault pour la relecture de cette traduction.

Sources et références

jeudi 7 novembre 2013

SeaMonkey 2.22

Avec une première bêta sortie seulement le 21 octobre (SeaMonkey 2.21 est du 17 septembre) et sans liste de nouveautés, nous ne publions qu’aujourd’hui sur la version 2.22 (dont les nouveautés sont enfin renseignées). SeaMonkey 2.22 est sorti en même temps que le dernier train de sorties des logiciels de Mozilla du mardi 29 octobre (enfin juste le lendemain). Basé sur le même moteur de rendu de Mozilla, Gecko 25, que Firefox 25.0, SeaMonkey 2.22 est disponible en 26 langues dont le français pour Windows, Mac OS X et Linux. Cette nouvelle version majeure (style développement rapide) comprend, pour la première fois, les nouveautés majeures suivantes (nous avons ajouté les liens) :

SeaMonkey 2.22 corrige également neuf failles de sécurité dont cinq critiques. Certaines d’entre elles permettent à un attaquant de provoquer une exécution de code arbitraire à distance, un déni de service à distance et un contournement de la politique de sécurité.

La page des nouveautés dans SeaMonkey 2.22 des notes de diffusion mentionne d’autres corrections de bogues pendant la phase de développement et de tests de ce SeaMonkey. Pour davantage de renseignements sur les bogues corrigés et les nouveautés de ce train de sorties, voir les notes de diffusion de Firefox 25.0.

Si vous disposez déjà de SeaMonkey, vous avez dû recevoir une notification de mise à jour automatique dans les 24 à 48 heures. Vous pouvez aussi l’obtenir manuellement en choisissant « Rechercher des mises à jour… » dans le menu « ? ».

Télécharger SeaMonkey 2.22 en français

Sources et références

L'interopérabilité de la vidéo sur le Web reçoit un coup de pouce du codec H.264 de Cisco

Pragmatisme. C’est le principe qu’a suivi la fondation Mozilla depuis longtemps sur l’affichage dans Firefox des formats vidéos populaires sur le Web. Sans remettre en cause les postulats du logiciel libre, Mozilla a louvoyé pour permettre l’affichage du H.264 et d’autres formats propriétaires populaires mais grevés de brevets et de droits d’exploitation. Grâce aux décodeurs du système d’exploitation, Firefox1, différemment sur différentes plateformes et selon la configuration du système, peut ou ne peut pas afficher tout ou partie des formats en cause.

Cisco aujourd’hui offre une solution, que nous présente le père du JavaScript et CTO de Mozilla, Brendan Eich, dont la mise en œuvre est alambiquée pour que Cisco soit le seul interlocuteur des titulaires de brevets. Cependant, comme le signale une mise à jour d’un article de Clubic, la fondation, qui est à la merci des intérêts de Cisco et envisage comme solution le développement d’une technologie libre, déclare : Il n’y rien de pérenne avec les brevets. H.264 sera bien accessible aux utilisateurs de Firefox grâce à Cisco, mais le codec est toujours associé à une licence restrictive qui n’est pas dans l’intérêt des utilisateurs et du Web à long terme. Daala est notre solution libre et non restreinte à long terme.


Note du rédacteur : Brendan Eich, CTO de Mozilla, a posté sur son blog à propos de Mozilla et de la récente annonce de Cisco sur H.264. C’est ce qui est republié ci-dessous :

Comme je l’avais fait remarquer l’année dernière, l’un des plus grands défis pour les logiciels open source a été l’état des brevets des codecs vidéo. Le codec le plus populaire, H.264, est grevé de brevets et sous licence de MPEG LA, dans des conditions qui empêchent sa distribution avec des produits open source comme Firefox. Cisco a annoncé aujourd’hui qu’il va publier une implémentation gratis, de haute qualité et open source de H.264 – avec des modules binaires gratis compilés à partir de cette source et hébergés par Cisco pour être téléchargés. Cette décision permet à tout projet open source d’intégrer le module H.264 de Cisco sans payer de droit de licence à MPEG LA.

Nous sommes reconnaissants de la contribution de Cisco et nous allons bientôt ajouter le support des modules binaires OpenH.264 de Cisco à Firefox. Ces modules seront utilisables par les distributions de Firefox dérivées, ainsi que par tout autre projet. En outre, nous allons travailler avec Cisco pour mettre le projet OpenH264 sur des bases solides et pour s’assurer qu’il est bien gouverné. Nous avons déjà collaboré très étroitement avec Cisco sur notre implémentation de WebRTC et nous sommes ravis de voir Cisco approfondir son engagement pour le Web ouvert. Ou, comme Jonathan Rosenberg, CTO de Cisco pour Collaboration disait :

Cisco a une longue histoire de soutien et d’intégration des standards ouverts, des formats ouverts et des technologies open source en tant que modèle pour procurer une plus grande flexibilité et une plus grande interopérabilité aux utilisateurs. Nous sommes impatients de collaborer avec Mozilla pour aider à apporter H.264 au Web et à l’Internet.

Voici un peu plus de détails sur la façon dont les choses vont se passer : Cisco va sortir, sous la licence BSD, une pile H.264 et l’intégrer dans les modules binaires compilés pour toutes les plateformes populaires ou raisonnablement supportables, qui pourraient être téléchargés dans n’importe quelle application (y compris Firefox). Les modules binaires seront disponibles au téléchargement depuis Cisco et Cisco payera pour la licence de brevet du MPEG LA. Firefox téléchargera automatiquement et installera le module binaire approprié sur la machine de chaque utilisateur si nécessaire, sauf si la fonction est désactivée dans les préférences de l’utilisateur.

L’interopérabilité est essentielle sur Internet et H.264 est le codec vidéo dominant sur le Web. La grande majorité du streaming vidéo HTML5 est encodé en utilisant H.264, et la plupart des softphones et des systèmes de vidéoconférence utilisent H.264. Les chipsets H.264 sont largement disponibles et peuvent être trouvés dans la plupart des smartphones actuels, y compris de nombreux téléphones sous Firefox OS. Firefox supporte déjà H.264 pour l’élément vidéo en utilisant les codecs de la plateforme où ils sont disponibles, mais, comme je l’indiquais dans mon dernier billet de blog sur le sujet, tous les systèmes d’exploitation ne sont pas livrés avec H.264 inclus. À condition que nous puissions obtenir des décodeurs audio AAC correspondants, utiliser les modules binaires OpenH264 de Cisco nous permettra d’étendre le support à d’autres plateformes et aux usages de H.264.

Alors que la décision de Cisco permet d’ajouter le support de H.264 à Firefox sur tous les systèmes d’exploitation, nous continuerons de supporter VP8, à la fois pour l’élément HTML video et pour WebRTC. VP8 et H.264 sont tous les deux de bons codecs pour WebRTC, et nous pensons qu’à ce stade les utilisateurs sont mieux servis en ayant les deux choix.

Bien sûr, ce n’est pas une pas une solution complète. Dans un monde parfait, les codecs, comme d’autres technologies de base d’Internet telles que TCP/IP, HTTP et HTML, seraient entièrement ouverts et libres pour quiconque veut modifier, recompiler et redistribuer sans accords de licence ou droits. Mozilla est pleinement engagé à œuvrer pour ce meilleur avenir. À cette fin, nous développons Daala , un codec complètement ouvert de nouvelle génération. Daala est encore en développement, mais notre objectif est de dépasser H.265 et VP9, en créant un codec qui sera à la fois de meilleure qualité et dépourvu de ces entraves. Mozilla a réuni une dream team d’ingénieurs pour développer Daala, dont Jean-Marc Valin, co-inventeur d’Opus, le nouveau standard pour l’encodage audio, le chef du projet Theora Tim Terriberry et récemment les cofondateurs de Xiph Jack Moffitt, auteur d’Icecast, et Monty Montgomery, auteur d’Ogg Vorbis.

Cullen Jennings, Cisco Fellow, Collaboration Group, déclare :

Cisco est très enthousiaste quant à l’avenir des codecs libres de droits. Daala est l’un des développements techniques en cours les plus intéressants dans le monde des codecs et nous avons contribué au projet.

Chez Mozilla, on en revient toujours à la question de ce qui est bon pour les utilisateurs et, dans ce cas, cela signifie que l’interopérabilité des contenus H.264 abondants dans tous les systèmes d’exploitation et autres navigateurs. Nous avons déjà commencé à examiner la façon d’intégrer le module binaire H.264 hébergé par Cisco et nous espérons avoir quelque chose de prêt pour les utilisateurs au début de 2014.

Surveillez ce blog pour des développements plus passionnants sur WebRTC, Daala et la vidéo Web ouverte.

/be

Le document original et cette traduction sont soumis aux conditions de la licence
Creative Commons : « Paternité – Partage des conditions initiales à l’identique 3.0 »
ou toute version postérieure.

License Creative Commons

Merci à Hervé Renault pour la relecture de cette traduction.


Note 1 : sur BlogZiNet :

Sources

mercredi 16 octobre 2013

Le gestionnaire d'applications de Firefox OS dans Firefox 26 Aurora

Alors que Firefox OS arrive en Allemagne grâce à l’opérateur Congstar, Mozilla ouvre aux tests des développeurs d’applications, pour son système d’exploitation mobile, un nouveau mode de test et de débogage du code, intégré aux outils pour développeurs de son navigateur Firefox, avec un nouveau centre de contrôle dans Firefox (26 Aurora) appelé gestionnaire d’applications que nous présentent Jason Weathersby et Paul Rouget de Mozilla sur son blog des développeurs, Mozilla Hacks :

Lire la suite...

dimanche 22 septembre 2013

Canal bêta : Mozilla Firefox 25

La semaine du 17 septembre a vu sortir Firefox 24, passer Firefox 25 dans le canal bêta, glisser Firefox 26 dans le canal Aurora et enfin atterrir Firefox 27 dans le canal Nightly. Les dates de sorties de ces dernières versions sont respectivement prévues pour les 29 octobre, 10 décembre et 21 janvier.

Comme vous le savez maintenant si vous suivez ce blog, les fonctionnalités présentées lors de leur passage dans les canaux de développement (Nightly, Aurora et bêta) ne se retrouvent pas toujours dans le canal suivant et a fortiori dans la version finale. Les fonctionnalités sont ainsi sorties quand elles sont prêtes et ce bien plus facilement qu’elles ne doivent attendre que 6 semaines pour attraper le train de sorties suivant.

C’est ainsi que les grosses fonctionnalités annoncées le 27 mai 2013 par Jorge Villalobos comme devant toucher de nombreux modules complémentaires alors devenus incompatibles n’étaient pas au menu d’Aurora Firefox 25 et ne sont pas dans cette bêta non plus. Nulle trace d’Australis, le nouveau thème qui devrait simplifier mais aussi bouleverser l’interface utilisateur de Firefox, ni de la restauration de session qui n’est pas programmée pour une version spécifique.

Firefox 25 bêta pour ordinateur de bureau

La fonctionnalité qui aurait dû le plus se faire remarquer du grand public comme troublant ses habitudes de navigation est la nouvelle barre de recherche dans la page. Ce changement de l’interface de Firefox plaçait désormais, lors du passage de Firefox 25 dans le canal Aurora, ladite barre en haut de la fenêtre et non plus en bas comme jusqu’à présent (bogue 869 543). Ce passage en haut de l’écran a été reporté à la prochaine version de Firefox et est donc visible dans Firefox 26 actuellement en Aurora. Cependant les autres modifications de la barre de recherche dans la page ont été elles maintenues pour sortir avec Firefox 25.

Lire la suite...

samedi 24 août 2013

Firefox : La prise en charge des formats des médias audio et vidéo

Menu d'une vidéo lue dans Nightly (Firefox 26)Début juin, je faisais un point sur la lecture des fichiers MP3, AAC et H.264 dans Firefox. Aujourd’hui, c’est Chris Double, Néo-Zélandais travaillant sur Firefox pour Mozilla, qui prend la plume pour expliquer et répertorier les formats des médias audio et vidéo pris en charge par les logiciels de Mozilla, en particulier Firefox pour ordinateur de bureau, Firefox pour Android et Firefox OS, le système d’exploitation mobile de Mozilla.


Le support des médias HTML dans Firefox

Il y a quelque temps, j’ai écrit une contribution au groupe dev-medias décrivant les formats de média que nous prenons en charge et sollicitant la discussion sur les futurs formats. Ce billet résume ses résultats et les changements qui ont eu lieu depuis lors.

En général, Mozilla cherche à limiter la prolifération des formats de médias sur le Web. Une raison pour cela est de faciliter à un site Web de fournir les médias qu’ils savent pouvoir être lus par la majorité des internautes. Idéalement, les formats pris en charge seraient librement implémentables par n’importe qui dans n’importe quel agent utilisateur1. Cela permet à quelqu’un de partager des médias sur le Web en sachant que tous les utilisateurs peuvent le regarder.

Un contre-argument est que limiter les formats à un petit nombre restreint les producteurs de médias. Ils ne sont pas en mesure de choisir les meilleurs formats pour le type de média qu’ils partagent et qui est le mieux lu sur des appareils spécifiques (par exemple, en profitant de l’accélération matérielle sur un appareil). Le choix des formats pouvant être utilisés serait laissé dans ce cas au système d’exploitation et le navigateur aurait recours à l’utilisation du support du système d’exploitation quand il veut décoder les données multimédias.

Adopter l’approche des codecs du système d’exploitation se traduirait par des médias sur le Web pouvant seulement être lus par un sous-ensemble d’utilisateurs. Si quelqu’un partage un fichier vidéo wmv, celui-ci sera seulement lu sur les systèmes prenant en charge ce format. La liste de tous les formats possibles est énorme et l’intersection des formats pris en charge sur les systèmes d’exploitation n’est pas grande. Nous tenons aussi à éviter que le support des codecs sur le Web deviennent un vecteur pour les logiciels malveillants. Les sites maléfiques pourraient inviter les utilisateurs à installer des codecs infectés par un logiciel malveillant nécessaires à la lecture vidéo sur le site par exemple.

En développant la prise en charge des formats spécifiques dans le navigateur, nous espérons garantir aux producteurs de médias que leurs médias pourront être visibles en toute sécurité par tous les utilisateurs du Web.

Firefox prend actuellement en charge les formats de médias suivants où le support du décodage est intégré dans le navigateur :

  • Le format audio Opus dans un conteneur Ogg sur toutes les plateformes.
  • Le format audio Vorbis dans un conteneur Ogg ou WebM sur toutes les plateformes.
  • Le format vidéo Theora dans un conteneur Ogg sur toutes les plateformes.
  • Le format vidéo VP8 dans un conteneur WebM sur toutes les plateformes.
  • Le format audio WAV sur toutes les plateformes.

Opus, Vorbis, Theora et VP8 ont l’avantage d’être open source et utilisables sans payer de droits de licence pour produire et visionner du contenu. Actuellement, le support du décodage dans Firefox pour ces formats n’est pas accéléré par le matériel. Tout le décodage se fait dans le logiciel.

Le support des formats suivants dans Firefox utilise le support du décodeur du système d’exploitation. Cela signifie que la couverture n’est pas disponible sur toutes les plateformes. Nous travaillons à atteindre cet objectif.

  • Le format vidéo H.264 dans un conteneur MP4 sur Firefox OS, certains appareils Android et la version pour ordinateur de bureau sur Windows Vista et supérieur.
  • Le format audio AAC dans un conteneur MP4 sur Firefox OS, certains appareils Android et la version pour ordinateur de bureau sur Windows Vista et supérieur.
  • Le format audio MP3 en fichiers MP3 sur Firefox OS, certains appareils Android et la version pour ordinateur de bureau sur Windows Vista et supérieur. Le support de Windows XP arrive dans Firefox 26.

Ces formats peuvent utiliser le décodage accéléré par le matériel selon la prise en charge du système d’exploitation. La prise en charge de ces formats sur d’autres plateformes est en cours. Sous Linux, nous allons utiliser GStreamer. Le support de lecture de GStreamer a déjà embarqué mais n’est pas intégré par défaut. Son activation est suivie dans le bogue 886 181. Vous pouvez produire des versions personnalisées en utilisant le commutateur de configuration --enable-gstreamer et en définissant la préférence media.gstreamer.enabled sur true.

Le support de Mac OS X de H.264, AAC et MP3 est suivi par les bogues 801 521 et 851 290.

Seul un sous-ensemble des appareils Android est pris en charge. Pour Android, nous utilisons libstagefright pour fournir du décodage accéléré par le matériel. Cet exemple utilise une API interne d’Android que certains fabricants d’appareils personnalisent, ce qui se traduit par des changements nécessaires pour prendre en charge des appareils spécifiques. Ainsi nous mettons en liste blanche ou noire les appareils que nous savons fonctionner ou ne pas fonctionner. Vous pouvez trouver la liste des appareils Android mis en liste noire ou pris en charge sur le wiki de Mozilla. Le bogue 860 599 est un travail en cours pour mettre en œuvre un moyen plus fiable d’utiliser libstagefright, ce qui devrait procurer du support sur plus d’appareils.

Tous les formats listés ci-dessus sont ce que Mozilla a généralement décidé de prendre en charge « sur le Web ». Autrement dit, un développeur Web peut s’attendre à fournir un élément vidéo avec un de ces formats comme source et s’attendre à le voir lu, si ce n’est maintenant alors à un certain moment dans l’avenir.

Il existe d’autres formats que Firefox prend en charge sur des systèmes d’exploitation ou appareils spécifiques. Ceux-ci sont principalement utilisés dans Firefox OS pour des applications système et pour mettre en œuvre diverses spécifications mobiles. Bien que pris en charge sur l’appareil, il n’y a aucune garantie qu’ils soient pris en charge sur toutes les plateformes ou même sur le Web. Ils ne peuvent fonctionner que sur les applications installées sur l’appareil. Ces formats sont :

  • Le conteneur 3GPP sur Firefox OS. Celui-ci est utilisé pour les MMS vidéos et l’enregistrement vidéo sur l’appareil.
  • Le format audio AMR sur Firefox OS. Celui-ci est utilisé pour les MMS et ne peut être lu « sur l’appareil » que dans les applications privilégiées2.

D’autres formats de médias pourraient être supportés dans le futur. VP9 et Daala par exemple sont des possibilités. Pour une liste officielle des formats pris en charge et les versions de Firefox à partir desquelles ils ont été pris en charge, il y a une page des formats de médias pris en charge sur MDN. Pour discuter des formats et des médias en général, il y a le groupe de discussion dev-medias.


Note du traducteur 1 : Un agent utilisateur (user agent) est une application cliente utilisée avec un protocole réseau particulier ; l’expression est plus généralement employée comme référence pour celles qui accèdent au World Wide Web. Les User Agents du Web vont de la gamme des navigateurs jusqu’aux robots d’indexation, en passant par les lecteurs d’écran ou les navigateurs braille pour les personnes ayant une incapacité (Wikipédia).

Note du traducteur 2 : Une application privilégiée est approuvée par le Firefox Marketplace suivant un processus spécial. Elle est destinée à fournir une plus grande sécurité aux utilisateurs lorsqu’une application veut accéder à certaines API sensibles sur un appareil. Elle est équivalente à une application native sur une plateforme comme iOS ou Android. Elle est autorisée à utiliser certaines API sensibles auxquelles les applications ordinaires n’ont pas accès et présente d’autres caractéristiques en terme de sécurité (Firefox Marketplace Developer Hub).

Source

Bluish Coder, HTML Media support in Firefox, 21 août 2013, Chris Double

mardi 13 août 2013

Dotclear a 10 ans et propulse BlogZiNet depuis 9 ans ½

Logo DotclearVoici un rapide billet, que je n’ai pas eu le temps de préparer tant ces derniers jours ont été occupés à autre chose qu’Internet, pour marquer ma reconnaissance à Olivier Meunier, le créateur de Dotclear, et aux passionnés qui l’ont entouré – puis qui ont pris sa suite lorsqu’il a laissé le projet voler des ses propres ailes.

Je ne reviendrai pas sur la qualité et la beauté du code, ni sur le respect des standards du Web, que Tristan Nitot, l’évangéliste principal de Mozilla et ex-président-fondateur de feu Mozilla Europe (qui vit cependant toujours au cœur de Mozilla), évoque bien mieux que je pourrais le faire. Sur ce point du code, je tiens seulement à saluer les efforts de l’équipe pour assurer la compatibilité de Dotclear avec l’hébergement très particulier des pages perso de mon FAI, Free, qui s’accompagne de limitations arbitraires et d’un retard – énorme – dans le suivi des versions des logiciels côté serveur.

Pour ma part, Dotclear est une vielle histoire. Si je n’ai pas accompagné sa naissance, j’ai sans doute assisté à ses premiers pas, quand, début janvier 2004, j’ai installé Dotclear chez Free. Ça m’a demandé quelques bidouillages sous le capot dont témoigne déjà un billet du 22 janvier 2004. Avec la personnalisation des thèmes et du code réutilisable pour mettre en forme le contenu des billets, ces bidouillages m’ont permis d’en apprendre plus – non pas sur PHP que je laisse aux sorciers de Dotclear – mais sur (X)HTML et CSS.

Flashback : j’avais commencé fin 2012 et poursuivi en 2003, parmi mes expérimentations, la rédaction de billets sur mon petit site Mozinet en HTML/CSS directement sur les pages perso de Free. Notamment sur les conseils « éclairés » de Tristan Nitot, je suis passé au blogage sous Dotclear alors encore en RC de la version 1.0, il me semble.

Début février 2006, sur MozillaZine-fr, nous avons aussi, pour notre blog MozillaZine-fr Revue depuis mis en sommeil, installé Dotclear. Sous Dotclear 1, le compteur de nos billets s’est arrêté à 177 (dont 130 pour moi).

Longtemps après la sortie de Dotclear 2.0, je suis, après 1 146 billets au compteur, passé à cette nouvelle version de Dotclear pour le Nouvel An 2010. Depuis 3 ans ½, j’ai rédigé 652 billets (dont celui-ci) la plupart sur Mozilla. Donc, mon « score Dotclear » s’établit à 1 928 billets. Ah non ! 1 929 ! J’allais oublier LE billet que j’ai rédigé pour le blog de French Mozilla aussi propulsé par Dotclear.

Et, je ne compte pas m’arrêter là. Si Dotclear continue, je continue :-)

Pour le présent billet, je me suis replongé dans mon actualité de janvier 2004. Alors que le Macintosh fêtait ses 20 ans, l’actualité des navigateurs parlait de dinosaures aujourd’hui éteints : Amaya, Epiphany sous Gecko et la suite Mozilla, ainsi qu’un OVNI Jazilla qui visait à réécrire Mozilla en Java et qui avait donc son propre moteur de rendu HTML à la place de Gecko. À cette époque pas de Firefox, mais nous parlions de Mozilla Firebird que le ministère de la Culture français (dirigé par Jean-Jacques Aillagon dans les gouvernements de Jean-Pierre Raffarin) mettait à disposition de ses agents. Une autre époque !

Pour finir, je tiens à renouveler ma reconnaissance aux développeurs passés, présents et futurs de Dotclear, mais aussi à tous les développeurs de plugins/extensions et de thèmes, et, bien sûr, aux bénévoles qui assurent sur les forums de Dotclear

Références

Le 13 août 2013 :

dimanche 11 août 2013

Canal bêta : Mozilla Firefox 24

Firefox 24, prévu pour le 17 septembre, sera la prochaine version ESR, c’est-à-dire qu’elle servira pendant environ un an de base à la version de Firefox destinée aux groupes qui déploient et maintiennent un parc d’ordinateurs important comme les universités ou les écoles, les administrations et les entreprises et qui ne reçoit pendant ce délai que des mises à jour de sécurité, sans les nouvelles fonctions qui seront rattrapées d’un coup lors de la version ESR suivante. La version ESR actuelle est basée sur Firefox 17, sorti le 20 novembre 2012, et n’a obtenu depuis que des mises à jour de sécurité et de stabilité. Cette version 24 est donc particulièrement importante et doit être testée en profondeur, pas seulement par les utilisateurs de la version ESR qui dispose d’une période de chevauchement de 12 semaines supplémentaires pour leurs tests (voir la FAQ).

Firefox 24

Comme j’avais rédigé un billet fort complet sur Firefox 24 dans le canal Aurora et qu’il n’y eu que peu de changements et d’abandons de fonctionnalités majeures, je ne remettrai pas le couvert (au moins pas le grand couvert). En effet, les notes de diffusion pour la version pour ordinateur de bureau sont identiques sauf l’ajout (ou plutôt le retrait) in fine d’une nouveauté concernant le HTML5 : désactivation du support des événements tactiles du W3C. Le bogue 888 304 précise que lesdits événements doivent être désactivés – pour la version pour ordinateur de bureau de Firefox – jusqu’à ce que Mozilla puisse les prendre en charge correctement.

Quant à la version pour mobile des notes de diffusion de Firefox 24 bêta, elle présente plus de différences. Elles voient le retrait du support expérimental de WebAudio qui ciblait alors uniquement les développeurs (voir le bogue 779 297 et ce billet). Le nouvel objectif pour WebAudio est Firefox 25.

Les ajouts que mentionnent ces dernières notes de diffusion ne nous concernent pas directement, mais nous renseignent sur la stratégie mondiale de Mozilla. Trois nouvelles langues ont été intégrées aux versions multi-locales Android. Et, le moteur de recherche chinois Baidu est désormais le fournisseur de recherches par défaut de la version locale chinoise de Firefox pour Android bêta. Il s’agit d’un nouvel exemple du pragmatisme de Mozilla qui s’adapte à l’instabilité chronique du service de recherches de Google en Chine à cause du grand pare-feu, une des mesures de censure d’Internet en République populaire de Chine.

En prime, je vous ai traduit le billet du blog des versions futures de Firefox qui revient sur les nouveautés dans Firefox 24 bêta pour Android mais ne cite que la nouvelle « console navigateur » dans les outils de développement de Firefox 24 pour ordinateur de bureau.

Lire la suite...

vendredi 9 août 2013

SeaMonkey 2.20

Basé sur le même moteur de rendu de Mozilla, Gecko 23, que Firefox 23.0, SeaMonkey 2.20 est disponible en 26 langues dont le français pour Windows, Mac OS X et Linux. Cette nouvelle version majeure (style développement rapide) comprend, pour la première fois, les nouveautés majeures suivantes :

  • Le parser de politique de sécurité du contenu (CSP) a été activé.
  • Le bloqueur de contenu mixte a été activé, bloquant les chargements de contenus actifs non sécurisés dans les pages HTTPS.
  • Les informations d’avertissement d’un nouvel email peuvent désormais être personnalisées (Préférences > Courrier et groupes de discussion > Avertissements).
  • Une invite de confirmation a été introduite pour protéger contre le pertes de données permanentes accidentelles lors de la suppression forcée de messages en utilisant Maj+Suppr.
  • Les courriers et messages des groupes de discussion « Enregistrer comme » modèles supportent désormais les sélections multiples.
  • La taille sur le disque est désormais affichée pour les dossiers de groupes de discussion.
  • Ajout du support du nouveau style de barre de défilement dans Mac OS X 10.7 et supérieur.
  • Activation du blocage du contenu mixte pour protéger les utilisateurs des attaques de l’homme du milieu (man-in-the-middle) et des oreilles indiscrètes sur les pages HTTPS.
  • Amélioration de l’interface utilisateur fonctionnelle d’about:memory.
  • Activation de DXVA2 sur Windows Vista+ pour accélérer le décodage vidéo H.264.
  • Simplification de l’interface de notification de l’installation des plugins.
  • Activation pour les utilisateurs du passer à un nouveau fournisseur de recherche à travers tout le navigateur.
  • Les politiques CSP utilisant la syntaxe et la sémantique standard seront désormais forcées.
  • Implémentation de la commande de formulaire HTML<input type="range">.
  • Ajout de requestAnimationFrame sans préfixe.
  • Abandon de l’effet de clignotement de la règle CSS text-decoration: blink; et retrait complet de l’élément <blink>.
  • Correction de plusieurs problèmes de stabilité.

Notre billet sur la version bêta de ce SeaMonkey a des liens pour ces nouveautés.

Avertissements dans les Préférences de courrier et groupes de discussion de SeaMonkey 2.20

Nouvelle option pour personnaliser les avertissements d’arrivée de nouveaux courriels dans SeaMonkey 2.20

SeaMonkey 2.20 corrige également treize failles de sécurité dont quatre critiques. Certaines d’entre elles permettent à un attaquant de provoquer une exécution de code arbitraire à distance, un déni de service à distance et une élévation de privilèges.

La page des nouveautés dans SeaMonkey 2.20 des notes de diffusion mentionne d’autres corrections de bogues pendant la phase de développement et de tests de ce SeaMonkey. Pour davantage de renseignements sur les bogues corrigés et les nouveautés de ce train de sorties, voir les notes de diffusion de Firefox 23.0.

Si vous disposez déjà de SeaMonkey, vous avez dû recevoir une notification de mise à jour automatique dans les 24 à 48 heures. Vous pouvez aussi l’obtenir manuellement en choisissant « Rechercher des mises à jour… » dans le menu « ? ».

Télécharger SeaMonkey 2.20 en français

- page 1 de 5