BlogZiNet

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - SeaMonkey

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 25 novembre 2014

Thunderbird se réorganise au Sommet de Toronto 2014

Depuis que Mitchell Baker mi-2012 avait annoncé le désengagement de Mozilla dans le développement actif tout en assurant les mises à jour de sécurité et la remise à la communauté de l’avenir d’un Thunderbird qui n’avait pas trouvé son business model propre et n’était pas déterminant pour l’avancement des objectifs de Mozilla, les nouveautés avaient cessées dans un Thunderbird avançant au rythme des versions ESR. On avait du mal à voir dans Thunderbird un nouveau SeaMonkey dont les développeurs bénévoles s’étaient organisés pour prendre en charge la direction du projet après l’abandon de la suite Mozilla au profit de Firefox et Thunderbird.

Le mois dernier les développeurs actifs se sont rencontrés en chair et en os à Torronto pour relever le gant et pour créer un conseil communautaire (comme le projet SeaMonkey), décider des moyens à mobiliser pour assurer l’avenir du projet et établir une feuille de route pour le futur proche de Thunderbird. Voici une traduction du billet d’annonce du nouveau président du conseil :

Lire la suite...

dimanche 19 octobre 2014

SeaMonkey 2.30

Après avoir sorti en septembre, une version majeure et une version mineure de sécurité en parallèle de telles versions pour Firefox et Thunderbird de Mozilla, le projet SeaMonkey sort une version 2.30 de la suite Internet tout-en-un basée sur Gecko (33) de Mozilla mais menée par la communauté. SeaMonkey 2.30 est disponible en 26 langues dont le français pour Windows, Mac OS X et Linux. Cette nouvelle version majeure (style développement rapide) comprend, pour la première fois, les nouveautés majeures suivantes :

  • OMTC (Off Main Thread Compositing) a été activé par défaut sur Windows.
  • La prise en charge d’OpenH264 (isolé en bac à sable) a été ajoutée.
  • Un nouveau backend de la CSP (Content Security Policy) a été implémenté.
  • Le support de la connexion aux proxies HTTP par dessus HTTPS a été implémenté.
  • Amélioration de la fiabilité de la restauration de session.
  • Le support de WebCrypto a été amélioré : ajout du support de RSA-OAEP, PBKDF2 et AES-KW, implémentation de wrapKey et unwrapKey, activation de l’import/export des clés au format JWK.
  • Correction de plusieurs problèmes de stabilité.

Lire la suite...

jeudi 25 septembre 2014

Chemspill pour Firefox, Thunderbird, SeaMonkey…

Mozilla ChemspillUn chemspill (pour « chemical spill », qu’on peut traduire par « fuite chimique ») est une parution de Firefox ou SeaMonkey faite en dehors du calendrier classique de 6 semaines ou hors calendrier pour Thunderbird. Il est souvent fait à la suite de la découverte d’un bogue sérieux ou d’un problème de sécurité public. Hier, Mozilla a réagi à la découverte d’une vulnérabilité critique en publiant des versions de correction pour toutes les versions des logiciels qu’il supporte.

Il s’agissait de corriger une vulnérabilité de contrefaçon de certificat dans NSS qui a été découverte par deux groupes indépendants de chercheurs (dont un chercheur en sécurité de l’Inria Paris) Elle permet à un attaquant expert de se faire passer pour n’importe quel site. En termes simples, cela signifie que vous pourriez avoir été sur le site de votre banque, sans savoir si c’était votre banque ou un site malveillant se faisant passer pour votre banque. Ce problème dépasse largement le périmètre de Mozilla et touche de nombreux autres projets et produits qui utilisent NSS pour la gestion des certificats.

Vous devez mettre à jour tous vos Mozilla Firefox, Thunderbird et SeaMonkey quelque soit le canal sur lequel vous vous trouvé (Release, Beta, Aurora, Nightly, ESR ; l’item de menu « À propos de » vous l’indique). Les versions corrigées que vous devez faire tourner désormais sont :

Lire la suite...

samedi 13 septembre 2014

SeaMonkey 2.29

Découverte automatique “opensearch” des moteurs de recherche dans SeaMonkey 2.29Après avoir abandonné les versions majeures 2.27 et 2.28, respectivement bâties sur Gecko 30 et 31, et sorti une version mineure de la version 2.26, le projet SeaMonkey sort une version 2.29 de la suite Internet tout-en-un basée sur Gecko (32) de Mozilla mais menée par la communauté. SeaMonkey 2.29 est disponible en 26 langues dont le français pour Windows, Mac OS X et Linux. Cette nouvelle version majeure (style développement rapide) comprend, pour la première fois, les nouveautés majeures suivantes :

Lire la suite...

samedi 28 juin 2014

Sigles et abréviations propres à Mozilla

Sujet plus léger pour entamer le week-end, les abréviations spécifiques à Mozilla. Si vous voulez comprendre les Mozilliens entre eux, en plus des sigles et autres abréviations employés par les développeurs, notamment pour désigner les technologies et les formats, et les abréviations au sein des entreprises et organisations technologiques, d’autres sont juste là pour désigner des trucs de Mozilla.

Lire la suite...

jeudi 19 juin 2014

SeaMonkey 2.26.1

Découverte automatique des moteurs de recherche (Qwant) dans SeaMonkey 2.26.1Le jour de l’arrivée du train de sorties de Gecko 30, dont Firefox 30, le projet SeaMonkey, mené par la communauté avec le soutien de Mozilla, a annoncé que SeaMonkey 2.27 prévu pour ce 10 juin ne verrai pas le jour et qu’en lieu et place une version 2.26.1 était programmée pour le 14 juin. Le 16, cette version mineure de SeaMonkey 2.26 était officiellement annoncée sur le site du projet.

Cette version 2.26.1 est toujours disponible en 26 langues dont le français pour Windows, Mac OS X et Linux. Des fonctionnalités et corrections de bogues prévues pour la version 2.27 ont été rétroportées vers cette version 2.26.1 dont :

  • Ajouter à la barre de recherche (découverte automatique des moteurs de recherche) a été implémenté (bogue 963 132).
  • L’infobulle de la barre d’adresse montre désormais l’URL actuelle en entier au cas où elle n’était affichée que partiellement (bogue 154 772 de 2002 !).

Lire la suite...

lundi 5 mai 2014

SeaMonkey 2.26

Sélecteur de couleur pour input type=color dans SeaMonkey 2.26SeaMonkey 2.26, du même train de sorties que Firefox 29, ne contient cependant pas les nouveautés qui ont fait parler de cette nouvelle version majeure de Firefox, à savoir le thème Australis et la nouvelle version de la fonctionnalité de synchronisation, Sync, via la création d’un compte Firefox. Cette version 2.26 de la suite Internet tout-en-un basée sur Gecko (29) de Mozilla mais menée par la communauté est sortie 3 jours après Firefox 29 et est disponible en 26 langues dont le français pour Windows, Mac OS X et Linux. Cette nouvelle version majeure (style développement rapide) comprend, pour la première fois, les nouveautés majeures suivantes (les liens venant en très grande majorité du billet sur la version 2.26 bêta 1 et de celui sur Firefox 29 bêta) :

Lire la suite...

jeudi 10 avril 2014

SeaMonkey 2.26 bêta 1

Bâti sur la même plateforme Gecko 29 que Firefox 29 (vous savez, celui qui comprendra Australis, le nouveau thème chamboulant l’interface, et le compte Firefox pour accéder au nouveau Sync ?), SeaMonkey 2.26 contiendra, selon ses notes de diffusion, les nouveautés suivantes par rapport à SeaMonkey 2.25 (la quasi-totalité des liens a été ajoutée par le traducteur) :

Changements spécifiques à SeaMonkey

  • Les noms des groupes de discussion peuvent désormais être saisis grâce à l’autocomplétion.
  • Voir la page des changements (NDT : à paraître) pour une vue d’ensemble plus complète.

Changements de la plateforme Mozilla

Lire la suite...

samedi 15 février 2014

SeaMonkey 2.25 bêta 1

Sélecteur de couleurs pour input type=color en HTML5 dans SeaMonkey 2.25 bêta 1Bâti sur la même plateforme Gecko 28 que Firefox 28, SeaMonkey 2.25 contiendra, selon ses notes de diffusion, les nouveautés suivantes par rapport à SeaMonkey 2.24 (les liens vers les bogues de Bugzilla@Mozilla ont été ajoutés par le traducteur) :

Lire la suite...

samedi 8 février 2014

SeaMonkey 2.24

Favicons dans la liste déroulante de la boîte de dialogue d’ouverture d’une adresse dans SeaMonkey 2.24SeaMonkey 2.24 n’aura passé que trois jours en version bêta. SeaMonkey 2.24 bêta 1 n’est sorti que le 3 février. Cette version 2.24 de SeaMonkey est parue deux jours après le lancement du train de sorties des logiciels de Mozilla auquel elle se rattache. Basé sur le même moteur de rendu de Mozilla, Gecko 27, que Firefox 27.0, SeaMonkey 2.24 est disponible en 26 langues dont le français pour Windows, Mac OS X et Linux. Cette nouvelle version majeure (style développement rapide) comprend, pour la première fois, les nouveautés majeures suivantes (liens ajoutés par le traducteur) :

  • Les préférences du Do Not Track (Ne pas me pister) et l’invite avant de supprimer les traces sont maintenant synchronisées.
  • Une préférence (mailnews.p7m_external) a été ajoutée pour permettre aux utilisateurs de choisir un autre traitement d’application/pkcs7-mime.
  • Le support des extensions Atom pour les fils de discussion (RFC 4685) a été ajouté.
  • La migration des profils de Thunderbird supporte désormais le nouveau format de fichier signons (identifiants de connexion). Le support de l’ancien format est abandonné.
  • Les listes déroulantes avec saisie semi-automatique (par exemple utilisée dans la barre d’adresse et dans la boîte de dialogue d’ouverture d’une adresse) affichent désormais des favicons pour leurs entrées.
  • Le nom du compte est maintenant affiché dans la barre d’état pour tous les messages lors de la vérification de courrier.
  • Les messages d’alerte IMAP montrent maintenant le serveur du compte de messagerie correspondant.
  • Les noms des groupes de discussion sont désormais recherchés pour toutes les chaînes de recherche combinées (recherche-AND) dans la boîte de dialogue d’abonnement.
  • Retrait du support de l’importation des identifiants de connexion au format signons.txt hérité, y compris la conversion en Base64.
  • Activation du support de TLS 1.2 (RFC 5246) par défaut.
  • Ajout du support du protocole SPDY 3.1.
  • Ajout de la possibilité de réinitialiser les feuilles de styles à l’aide de 'all:unset'.
  • Ajout du support des fieldset avec défilement (prise en charge de la propriété overflow).
  • Implémentation de la directive allow-popups pour sandbox d’iframe, permettant une sécurité accrue.
  • Suppression des préfixes des mots-clés de curseur en CSS - moz-grab et -moz-grabbing (saisir).
  • Ajout du support des générateurs ES6 dans SpiderMonkey.
  • Implémentation du support pour la fonction mathématique Math.hypot() dans ES6.
  • Ajout du support de la ligne pointillée sur Canvas (HTML5).
  • Correction du rendu du contenu Azure/Skia sur Linux.
  • Correction de plusieurs problèmes de stabilité.

SeaMonkey 2.24 corrige également onze failles de sécurité dont quatre critiques.

La page des nouveautés dans SeaMonkey 2.24 des notes de diffusion mentionne d’autres corrections de bogues pendant la phase de développement et de tests de ce SeaMonkey. Pour davantage de renseignements sur les bogues corrigés et les nouveautés de ce train de sorties, voir les notes de diffusion de Firefox 27.0.

Si vous disposez déjà de SeaMonkey, vous avez dû recevoir une notification de mise à jour automatique dans les 24 à 48 heures. Vous pouvez aussi l’obtenir manuellement en choisissant « Rechercher des mises à jour… » dans le menu « ? ».

Télécharger SeaMonkey 2.24 en français

dimanche 2 février 2014

Trop de sites communautaires de Mozilla ? (Q&R)

Liens dans le menu de MozillaZine-fr sur la communauté MozillaJ’ai enfin répondu sur MozillaZine-fr à un commentaire de CVL du site Technifree qui suit le développement de SeaMonkey. Cette longue réponse mérite selon moi une meilleure visibilité :

CVL : Les vœux que je formule, pour 2014, c’est que l’ensemble du monde Mozilla se simplifie, car, aujourd’hui, un internaute de base n’y comprends absolument rien avec la multiplication des sites consacrés à la communauté. D’ailleurs voir dans le bloc gauche de mozillaZine-fr, le nombre de liens proposés, c’est manifestement trop ! Alors, il va au plus simple : soit IE soit « gougleu » qui fait des pub claires et directes et qui parie sur la simplicité d’APPROCHE.

R : C’est le prix à payer (même si des progrès sont toujours réalisables) pour être libres, ouverts et communautaires.

Les sources d’informations sur les projets (même non logiciels) sont diverses parce que nous développons au grand jour.

L’information institutionnelle sur les réalisations est regroupée sur le blog officiel de Mozilla.

En français, l’information institutionnelle est fournie par la Section Presse de Mozilla.

Tous les autres canaux sont soit personnels (avec la liberté de parole que laisse Mozilla à ses employés) soit sectoriels, pour des infos sur les projets en cours et les conclusions à tirer des analyses des réalisations.

Cependant, des efforts sont faits pour centraliser et discriminer les canaux d’informations sur Mozilla. Il s’agit des planètes :

Planet Mozilla regroupe les derniers billets des blogs Mozilla anglophones au sein de la communauté.

Les autres sous-planètes sont sectoriels :


CVL : Un site pourrait servir de fédérateur : frenchmozilla.fr. Mais ça me navre de voir que les MÀJ sont si rares et qu’il n’y a même pas 3 mots d’explication pour chaque logiciel.

R : Non ! C’est MozFr qui est le site qui regroupe les efforts de la communauté Mozilla francophone.

De là, tu peux accéder au forum d’entraide communautaire, à une page qui présente les moyens de participer au projet et l’organisation de MozFr en groupes de travail avec chacun un référent pour faciliter les contributions, à la liste des discussions communautaires en français, au blog (et au blog technique), aux canaux IRC en français, aux réseaux sociaux (Twitter, Diaspora et Facebook) communautaires, au wiki pour des informations sur les projets en cours, aux communautés locales :

… et à French Mozilla (avec son Bugzilla) qui ne s’occupe que des traductions.

Mais, c’est sur MozFr qu’il faut se rendre pour les informations sur les contributions francophones au projet Mozilla, dont les planètes centralisent les blogs de Mozilliens francophones (où sont les articles pertinents de MozillaZine-fr et BlogZiNet).

Bien sûr, tous ces canaux de diffusion de l’actualité du projet sont sous le contrôle et dépendent de la disponibilité de nombreux acteurs.

Notre compte Twitter essaie de tenir le catalogue de ces contributions et de fournir un canal d’information en français qui se veut complet, mais il est indépendant de la direction du projet Mozilla par la fondation et sa filiale à 100 %, Mozilla Corporation.

Si tu veux l’information officielle et plus formatée marketing consulte le blog officiel et les sections presse de Mozilla (il y a aussi la lettre d’information généraliste – traduite en français par la communauté – qui s’adresse à tous les utilisateurs de produits Mozilla).

CVL : Heureusement, que mozillaZine-fr traduit les MÀJ de SeaMonkey, car sinon il n’y aurait RIEN.

R : MozillaZine-fr est lui même un projet communautaire francophone (même s’il n’a pas de visibilité sur MozFr).

SeaMonkey n’est pas un logiciel de Mozilla, mais un projet basé sur les technologies Mozilla, mené par la communauté et soutenu par la fondation.

Il n’y aura pas d’information officielle en provenance des canaux officiels de Mozilla. L’information sur SeaMonkey comme les décisions concernant le développement et le développement lui-même dépendent de la communauté seule. Évidemment, en cas de désaccord grave entre la direction de Mozilla et le SeaMonkey Council, le soutien de Mozilla cesserait et ça sonnerait la fin du projet.

CVL : Ma conclusion, qui se renforce avec le temps. Il vaudrait mieux rassembler les forces que les diviser !! Cela pourrait servir le Bien commun.

R : « Rassembler les forces » ne reviendrait, à mon avis, qu’à museler la créativité et l’ouverture du projet. Les canaux d’information officielle ne peuvent pas suffire à agir au grand jour.

Le foisonnement de sources d’informations fragmentaires relatives à Mozilla est le prix à payer mais aussi une condition nécessaire à un projet pleinement open source et novateur.


Et vous ? Pensez-vous qu’il y a trop de sites communautaires de Mozilla ?

vendredi 13 décembre 2013

SeaMonkey 2.23

La première version bêta de SeaMonkey 2.23 n’est sortie que le 6 décembre (en comparaison Firefox 26 bêta 1 était sorti le 31 octobre). C’est donc avec seulement 6 jours de bêta-tests qu’est sortie cette version 2.23 de SeaMonkey, deux jours après le lancement du train de sorties des logiciels de Mozilla auquel elle se rattache. Basé sur le même moteur de rendu de Mozilla, Gecko 26, que Firefox 26.0, SeaMonkey 2.23 est disponible en 26 langues dont le français pour Windows, Mac OS X et Linux. Cette nouvelle version majeure (style développement rapide) comprend, pour la première fois, les nouveautés majeures suivantes :

  • Tous les plugins, excepté les plugins Flash récents, sont désormais sous cliquer pour activer (click-to-play).
  • Le gestionnaire de mots de passe prend désormais en charge les champs de mot de passe générés par script (voir le bogue 355 063).
  • Support du H.264 sur Linux est désormais disponible si les plugins GStreamer sont installés.
  • Le support du décodage MP3 sur Windows XP a été ajouté, complétant le support du MP3 dans toutes les versions du système Windows.
  • L’implémentation de la politique de sécurité des contenus (CSP) supporte désormais plusieurs politiques, dont le cas d’à la fois une politique forcée et une politique uniquement d’envoi de rapports, conformément à la spécification.
  • Il n’y a plus d’alerte quand les sites Web utilisent appcache.
  • Le support de la propiété d’orientation des images en CSS a été ajouté (voir le bogue 825 771).
  • IndexedDB peut désormais être utilisé comme un espace de stockage « optimiste » car il n’exige aucune confirmation de la part de l’utilisateur et que les données sont stockées dans un pool avec la politique d’éviction LRU, soit comme un espace de stockage temporaire.
  • Lors de l’affichage d’une image autonome, l’information d’orientation EXIF contenue dans l’image JPEG est désormais suivie (voir le bogue 298 619).
  • Les temps de chargement des pages ont été améliorés en raison de l’arrêt du décodage des images qui ne sont pas visibles (voir le bogue 847 223).
  • Le support du backend MP3 d’AudioToolbox a été ajouté sur Mac OS X (voir le bogue 914 479).
  • Correction de plusieurs problèmes de stabilité.

Les liens sont repris du billet sur SeaMonkey 2.23 bêta 1.

SeaMonkey 2.23 corrige également treize failles de sécurité dont cinq critiques.

La page des nouveautés dans SeaMonkey 2.23 des notes de diffusion mentionne d’autres corrections de bogues pendant la phase de développement et de tests de ce SeaMonkey. Pour davantage de renseignements sur les bogues corrigés et les nouveautés de ce train de sorties, voir les notes de diffusion de Firefox 26.0.

Si vous disposez déjà de SeaMonkey, vous devriez recevoir une notification de mise à jour automatique dans les 24 à 48 heures. Vous pouvez aussi l’obtenir manuellement en choisissant « Rechercher des mises à jour… » dans le menu « ? ».

Télécharger SeaMonkey 2.23 en français

samedi 7 décembre 2013

SeaMonkey 2.23 bêta 1

La prochaine version de SeaMonkey est enfin annoncée pour les tests alors que le prochain train de sorties des logiciels de Mozilla auquel SeaMonkey se raccroche habituellement passera à partir du 10 décembre. Les détails des nouveautés par rapport à SeaMonkey 2.22 sont enfin parus. Bâti sur la même plateforme Gecko 26 que Firefox 26, SeaMonkey 2.23 contiendra :

Changements spécifiques à SeaMonkey

  • La progression du téléchargement esy désormais affichée dans l’icône de l’application du Dock de Mac OS X.
  • L’orientation EXIF est désormais utilisée lors de l’affichage des images jointes dans le module de courrier et de groupes de discussion.
  • Les alertes « Ce dossier est en cours de traitement… pour obtenir les messages. » sur les dossiers actifs du module de courrier et de groupes de discussion identifient désormais le compte ou le dossier.
  • Les notifications du module de courrier et de groupes de discussion ont un nouveau look.
  • Voir la page des changements pour un aperçu plus complet.

Changements de la plateforme Mozilla

  • Tous les plugins, excepté les plugins Flash récents, sont désormais sous cliquer pour activer (click-to-play).
  • Le gestionnaire de mots de passe prend désormais en charge les champs de mot de passe générés par script (voir bogue 355 063).
  • Support du H.264 sur Linux est désormais disponible si les plugins GStreamer sont installés.
  • Le support du décodage MP3 sur Windows XP a été ajouté, complétant le support du MP3 dans toutes les versions du système Windows.
  • L’implémentation de la politique de sécurité des contenus (CSP) supporte désormais plusieurs politiques, dont le cas d’à la fois une politique forcée et une politique uniquement d’envoi de rapports, conformément à la spécification.
  • Il n’y a plus d’alerte quand les sites Web utilisent appcache.
  • Le support de la propiété d’orientation des images en CSS a été ajouté (voir bogue 825 771).
  • IndexedDB peut désormais être utilisé comme un espace de stockage « optimiste » car il n’exige aucune confirmation de la part de l’utilisateur et que les données sont stockées dans un pool avec la politique d’éviction LRU, soit comme un espace de stockage temporaire.
  • Lors de l’affichage d’une image autonome, l’information d’orientation EXIF contenue dans l’image JPEG est désormais suivie (voir bogue 298 619).
  • Les temps de chargement des pages ont été améliorés en raison de l’arrêt du décodage des images qui ne sont pas visibles (voir bogue 847 223).
  • Le support du backend MP3 d’AudioToolbox a été ajouté sur Mac OS X (voir bogue 914 479).
  • Correction de plusieurs problèmes de stabilité.
Nouveau look de la notification de courrier dans SeaMonkey 2.23

Nouveau look de la notification de courrier dans SeaMonkey 2.23

La page des nouveautés dans SeaMonkey 2.23 des notes de diffusion mentionne d’autres corrections de bogues intéressantes propres à SeaMonkey. Pour davantage de renseignements sur les bogues corrigés et les nouveautés de ce train de sorties, voir les notes de diffusion de Firefox 26 bêta.

SeaMonkey 2.23 bêta 1 est disponible en 26 langues dont toujours le français, gratuitement et librement pour Windows, Mac OS X et Linux.

Télécharger SeaMonkey 2.23 bêta 1 en français

jeudi 7 novembre 2013

SeaMonkey 2.22

Avec une première bêta sortie seulement le 21 octobre (SeaMonkey 2.21 est du 17 septembre) et sans liste de nouveautés, nous ne publions qu’aujourd’hui sur la version 2.22 (dont les nouveautés sont enfin renseignées). SeaMonkey 2.22 est sorti en même temps que le dernier train de sorties des logiciels de Mozilla du mardi 29 octobre (enfin juste le lendemain). Basé sur le même moteur de rendu de Mozilla, Gecko 25, que Firefox 25.0, SeaMonkey 2.22 est disponible en 26 langues dont le français pour Windows, Mac OS X et Linux. Cette nouvelle version majeure (style développement rapide) comprend, pour la première fois, les nouveautés majeures suivantes (nous avons ajouté les liens) :

SeaMonkey 2.22 corrige également neuf failles de sécurité dont cinq critiques. Certaines d’entre elles permettent à un attaquant de provoquer une exécution de code arbitraire à distance, un déni de service à distance et un contournement de la politique de sécurité.

La page des nouveautés dans SeaMonkey 2.22 des notes de diffusion mentionne d’autres corrections de bogues pendant la phase de développement et de tests de ce SeaMonkey. Pour davantage de renseignements sur les bogues corrigés et les nouveautés de ce train de sorties, voir les notes de diffusion de Firefox 25.0.

Si vous disposez déjà de SeaMonkey, vous avez dû recevoir une notification de mise à jour automatique dans les 24 à 48 heures. Vous pouvez aussi l’obtenir manuellement en choisissant « Rechercher des mises à jour… » dans le menu « ? ».

Télécharger SeaMonkey 2.22 en français

Sources et références

vendredi 20 septembre 2013

SeaMonkey 2.21

Bien que n’ayant passé que dix jours en phase bêta et n’y étant paru qu’en deux versions de test, SeaMonkey 2.21 est sorti en même temps que le dernier train de sorties des logiciels de Mozilla du mardi 17 septembre. Basé sur le même moteur de rendu de Mozilla, Gecko 24, que Firefox 24.0 et Thunderbird 24.0, SeaMonkey 2.21 est disponible en 26 langues dont le français pour Windows, Mac OS X et Linux. Cette nouvelle version majeure (style développement rapide) comprend, pour la première fois, les nouveautés majeures suivantes :

  • Implémentation d’une option pour afficher par fil les messages reçus par date (NDT : mailnews.sort_threads_by_root).
  • Autorisation de la suppression des messages des groupes de discussion par défaut (NDT : avec une alerte ; la nouvelle préférence cachée news.warn_on_delete remplace news.allow_delete_with_no_undo).
  • Implémentation optionnelle de l’aperçu par onglet dans la barre de tâches (NDT : préférence browser.taskbar.previews.enable).
  • Implémentation du support (invite de permission) pour les desktop notifications.
  • Ajout d’un opérateur « N’est pas » pour la recherche par priorité.
  • Support du nouveau style de barre de défilement sur Mac OS X 10.7 et supérieur.
  • Améliorations liées à l’accessibilité pour l’utilisation des onglets épinglés.
  • Améliorations majeures du rendu du SVG autour de la subdivision en tuiles et de la mise à l’échelle des images.
  • Retrait du support des fichiers « Sherlock » qui sont chargés depuis le dossier de l’application ou du profil.
  • Désactivation du support des événements tactiles du W3C.
  • Correction de plusieurs problèmes de stabilité.

SeaMonkey 2.21 corrige également quatorze failles de sécurité dont sept critiques. Certaines d’entre elles permettent à un attaquant de provoquer une exécution de code arbitraire à distance, un déni de service à distance et un contournement de la politique de sécurité.

La page des nouveautés dans SeaMonkey 2.21 des notes de diffusion mentionne d’autres corrections de bogues pendant la phase de développement et de tests de ce SeaMonkey. Pour davantage de renseignements sur les bogues corrigés et les nouveautés de ce train de sorties, voir les notes de diffusion de Firefox 24.0.

Si vous disposez déjà de SeaMonkey, vous avez dû recevoir une notification de mise à jour automatique dans les 24 à 48 heures. Vous pouvez aussi l’obtenir manuellement en choisissant « Rechercher des mises à jour… » dans le menu « ? ».

Télécharger SeaMonkey 2.21 en français

vendredi 9 août 2013

SeaMonkey 2.20

Basé sur le même moteur de rendu de Mozilla, Gecko 23, que Firefox 23.0, SeaMonkey 2.20 est disponible en 26 langues dont le français pour Windows, Mac OS X et Linux. Cette nouvelle version majeure (style développement rapide) comprend, pour la première fois, les nouveautés majeures suivantes :

  • Le parser de politique de sécurité du contenu (CSP) a été activé.
  • Le bloqueur de contenu mixte a été activé, bloquant les chargements de contenus actifs non sécurisés dans les pages HTTPS.
  • Les informations d’avertissement d’un nouvel email peuvent désormais être personnalisées (Préférences > Courrier et groupes de discussion > Avertissements).
  • Une invite de confirmation a été introduite pour protéger contre le pertes de données permanentes accidentelles lors de la suppression forcée de messages en utilisant Maj+Suppr.
  • Les courriers et messages des groupes de discussion « Enregistrer comme » modèles supportent désormais les sélections multiples.
  • La taille sur le disque est désormais affichée pour les dossiers de groupes de discussion.
  • Ajout du support du nouveau style de barre de défilement dans Mac OS X 10.7 et supérieur.
  • Activation du blocage du contenu mixte pour protéger les utilisateurs des attaques de l’homme du milieu (man-in-the-middle) et des oreilles indiscrètes sur les pages HTTPS.
  • Amélioration de l’interface utilisateur fonctionnelle d’about:memory.
  • Activation de DXVA2 sur Windows Vista+ pour accélérer le décodage vidéo H.264.
  • Simplification de l’interface de notification de l’installation des plugins.
  • Activation pour les utilisateurs du passer à un nouveau fournisseur de recherche à travers tout le navigateur.
  • Les politiques CSP utilisant la syntaxe et la sémantique standard seront désormais forcées.
  • Implémentation de la commande de formulaire HTML<input type="range">.
  • Ajout de requestAnimationFrame sans préfixe.
  • Abandon de l’effet de clignotement de la règle CSS text-decoration: blink; et retrait complet de l’élément <blink>.
  • Correction de plusieurs problèmes de stabilité.

Notre billet sur la version bêta de ce SeaMonkey a des liens pour ces nouveautés.

Avertissements dans les Préférences de courrier et groupes de discussion de SeaMonkey 2.20

Nouvelle option pour personnaliser les avertissements d’arrivée de nouveaux courriels dans SeaMonkey 2.20

SeaMonkey 2.20 corrige également treize failles de sécurité dont quatre critiques. Certaines d’entre elles permettent à un attaquant de provoquer une exécution de code arbitraire à distance, un déni de service à distance et une élévation de privilèges.

La page des nouveautés dans SeaMonkey 2.20 des notes de diffusion mentionne d’autres corrections de bogues pendant la phase de développement et de tests de ce SeaMonkey. Pour davantage de renseignements sur les bogues corrigés et les nouveautés de ce train de sorties, voir les notes de diffusion de Firefox 23.0.

Si vous disposez déjà de SeaMonkey, vous avez dû recevoir une notification de mise à jour automatique dans les 24 à 48 heures. Vous pouvez aussi l’obtenir manuellement en choisissant « Rechercher des mises à jour… » dans le menu « ? ».

Télécharger SeaMonkey 2.20 en français

vendredi 12 juillet 2013

SeaMonkey 2.20 bêta 1

Bâti sur la même plateforme Gecko 23 que Firefox 23, SeaMonkey 2.20 contiendra, selon ses notes de diffusion, les nouveautés suivantes par rapport à SeaMonkey 2.19 (les liens ont été captés du billet sur Firefox 23 bêta et de la page des nouveautés de SeaMonkey 2.20 bêta 1) :

Changements spécifiques à SeaMonkey

Changements de la plateforme Mozilla

  • Ajout du support du nouveau style de barre de défilement dans Mac OS X 10.7 et supérieur.
  • Activation du blocage du contenu mixte pour protéger les utilisateurs des attaques de l’homme du milieu (man-in-the-middle) et des oreilles indiscrètes sur les pages HTTPS (en apprendre davantage).
  • Amélioration de l’interface utilisateur fonctionnelle d’about:memory.
  • Activation de DXVA2 sur Windows Vista+ pour accélérer le décodage vidéo H.264 (bogue 847 267).
  • Simplification de l’interface de notification de l’installation des plugins.
  • Activation pour les utilisateurs du passer à un nouveau fournisseur de recherche à travers tout le navigateur.
  • Les politiques CSP utilisant la syntaxe et la sémantique standard seront désormais forcées.
  • Implémentation de la commande de formulaire HTML<input type="range">.
  • Ajout de requestAnimationFrame sans préfixe (bogue 704 063).
  • Abandon de l’effet de clignotement de la règle CSS text-decoration: blink; et retrait complet de l’élément <blink>.
  • Correction de plusieurs problèmes de stabilité.
Avertissements dans les Préférences de courrier et groupes de discussion de SeaMonkey 2.20

Nouvelle option pour personnaliser les avertissements d’arrivée de nouveaux courriels dans SeaMonkey 2.20

La page des nouveautés dans SeaMonkey 2.20 des notes de diffusion mentionne d’autres corrections de bogues intéressantes propres à SeaMonkey. Pour davantage de renseignements sur les bogues corrigés et les nouveautés de ce train de sorties, voir les notes de diffusion de Firefox 23 bêta.

SeaMonkey 2.20 bêta 1 est disponible en 26 langues dont toujours le français, gratuitement et librement pour Windows, Mac OS X et Linux.

Télécharger SeaMonkey 2.20 bêta 1 en français

samedi 6 juillet 2013

SeaMonkey 2.19

Basé sur le même moteur de rendu de Mozilla, Gecko 22, que Firefox 22.0, SeaMonkey 2.19 est disponible en 26 langues dont le français pour Windows, Mac OS X et Linux. SeaMonkey 2.19, dont la sortie n’a pas été synchronisée avec celle de Firefox 22 comme d’habitude, suit l’abandon définitif de l’idée de sortir une quelconque version 2.18 de SeaMonkey à cause de problèmes techniques avec l’architecture de compilation. Cette nouvelle version majeure (style développement rapide) comprend, pour la première fois, les nouveautés majeures suivantes, qui ne sont pas tout à fait les mêmes que celles présentées, avec des liens, lors de la sortie de SeaMonkey 2.19 bêta 1 :

  • « Marquer > Comme lu » vérifie désormais l’état des tous les messages sélectionnés au lieu de seulement vérifier le premier.
  • Les notifications pour le bloqueur de contenu mixte ont été implémentées.
  • Une nouvelle restriction des cookies tiers pour une option des sites Web visités a été ajoutée au panneau « Cookies » des préférences.
  • L’option de recherche du menu contextuel est désormais disponible pour les champs textuels monolignes (input) et les champs textuels multilignes (textarea).
  • Les mécanismes de stockage des sites Web sont désormais disponibles dans le gestionnaire de données personnelles (localStorage, indexedDB, etc.).
  • « Ouvrir le dossier contenant le fichier » est désormais disponible au cours des téléchargements.
  • Optimisations d’asm.js (OdinMonkey) ont été activées pour des améliorations de performances majeures.
  • Amélioration des performances de rendu WebGL par des mises à jour asynchrones de canvas.
  • Les fichiers en texte brut affichés dans le navigateur seront désormais avec retour à la ligne automatique.
  • Pour la sécurité de l’utilisateur, l’objet Components n’est plus accessible depuis le contenu Web.
  • Amélioration de l’utilisation de la mémoire et du temps d’affichage lors du rendu d’images.
  • L’API Pointer Lock peut désormais être utilisée hors du plein écran.
  • Le CSS3 Flexbox est implémenté et activé par défaut.
  • La nouvelle API de notifications Web a été implémentée.
  • Ajout de l’API clipboardData pour l’accès JavaScript au presse papier de l’utilisateur.
  • Le support pour les nouveaux éléments HTML<data> et <time> a été ajouté.
  • Correction de plusieurs problèmes de stabilité.

Bien que les bulletins de sécurité de Mozilla n’aient pas été encore mis à jour pour SeaMonkey 2.19, il est fort à parier que cette version majeure de SeaMonkey soit affectée par les failles dévoilées pour la plateforme sous-jacente de Mozilla le 25 juin.

La page des nouveautés dans SeaMonkey 2.19 des notes de diffusion mentionne d’autres corrections de bogues pendant la phase de développement et de tests de ce SeaMonkey. Pour davantage de renseignements sur les bogues corrigés et les nouveautés de ce train de sorties, voir les notes de diffusion de Firefox 22.0.

Si vous disposez déjà de SeaMonkey, vous avez dû recevoir une notification de mise à jour automatique dans les 24 à 48 heures. Vous pouvez aussi l’obtenir manuellement en choisissant « Rechercher des mises à jour… » dans le menu « ? ».

Télécharger SeaMonkey 2.19 en français

vendredi 21 juin 2013

SeaMonkey 2.19 bêta 1 (pas de SeaMonkey 2.18)

Le projet SeaMonkey a annoncé l’abandon définitif de l’idée de sortir une quelconque version 2.18 de SeaMonkey à cause de problèmes techniques avec l’architecture de compilation. La prochaine version stable suivant SeaMonkey 2.17.1 sera donc SeaMonkey 2.19 (prévue dans quatre jours, mardi 25 juin 2013). Il ne vous reste donc peu de temps pour tester SeaMonkey 2.19 bêta 1 qui vient juste d’être mis à votre disposition.

Bâti sur la même plateforme Gecko 22 que Firefox 22, SeaMonkey 2.19 contiendra, selon ses notes de diffusion, les nouveautés suivantes par rapport à SeaMonkey 2.17 :

Changements spécifiques à SeaMonkey

  • « Marquer > Comme lu » vérifie désormais l’état des tous les messages sélectionnés au lieu de seulement vérifier le premier (bogue 768 025).
  • Les notifications pour le bloqueur de contenu mixte ont été implémentées (bogue 842 191).
  • Une nouvelle restriction des cookies tiers pour une option des sites Web visités a été ajoutée au panneau « Cookies » des préférences (bogue 845 353).
  • L’option de recherche du menu contextuel est désormais disponible pour les champs textuels monolignes (input) et les champs textuels multilignes (textarea) (bogue 807 326).
  • Les mécanismes de stockage des sites Web sont désormais disponibles dans le gestionnaire de données personnelles (localStorage, indexedDB, etc.) (bogue 588 415).
  • « Ouvrir le dossier contenant le fichier » est désormais disponible au cours des téléchargements (bogue 497 379).
  • Voir la page des changements pour les changements mineurs.

Changements de la plateforme Mozilla

  • WebRTC est désormais activé par défaut (NDT : traduit dans notre billet sur Firefox 22).
  • Optimisations d’asm.js (OdinMonkey) ont été activées pour des améliorations de performances majeures.
  • Les fichiers en texte brut affichés dans le navigateur seront désormais avec retour à la ligne automatique.
  • Pour la sécurité de l’utilisateur, l’objet Components n’est plus accessible depuis le contenu Web.
  • Amélioration de l’utilisation de la mémoire et du temps d’affichage lors du rendu de nombreuses images.
  • L’API Pointer Lock peut désormais être utilisée hors du plein écran.
  • Le CSS3 Flexbox est implémenté et activé par défaut.
  • La nouvelle API de notifications Web a été implémentée.
  • Ajout de l’API clipboardData pour l’accès JavaScript au presse papier de l’utilisateur.
  • Le support pour les nouveaux éléments HTML<data> et <time> a été ajouté.
  • Correction de plusieurs problèmes de stabilité.
Cookies dans les Préférences de SeaMonkey 2.19

Nouvelle option pour autoriser les cookies tiers uniquement pour les sites visités dans SeaMonkey 2.19

La page des nouveautés dans SeaMonkey 2.19 des notes de diffusion mentionne d’autres corrections de bogues intéressantes propres à SeaMonkey. Pour davantage de renseignements sur les bogues corrigés et les nouveautés de ce train de sorties, voir les notes de diffusion de Firefox 22 bêta.

SeaMonkey 2.19 bêta 1 est disponible en 26 langues dont toujours le français, gratuitement et librement pour Windows, Mac OS X et Linux.

Télécharger SeaMonkey 2.19 bêta 1 en français

jeudi 23 mai 2013

Où est donc passé SeaMonkey 2.18 ?

Je comptais faire un bref récapitulatif des sorties de la semaine dernière sur MozillaZine-fr. Mais voilà, je ne sais pas faire court.

En fin d’article, j’évoque le sort de SeaMonkey 2.18 :

Si vous êtes observateur, vous aurez sans aucun doute remarqué qu’il manque un logiciel basé sur Gecko 21, le moteur d’affichage de Firefox 21 sorti mardi 14 comme nous l’avons vu. En effet, le projet SeaMonkey suit le rythme de développement rapide de Firefox et sort une nouvelle version finale à chaque version majeure du navigateur de Mozilla. Pourtant, SeaMonkey 2.18 n’est toujours pas sorti. Justin Wood (Callek), membre du SeaMonkey Council qui pilote le projet, explique :

Nous avons eu une erreur matérielle dans les systèmes qui nous permettent de générer de manière fiable la version. Sans ces systèmes, tout ce que nous créons serait de qualité/stabilité inconnue. Afin de répondre à nos propres exigences de qualité et de stabilité nous ne publions pas SeaMonkey 2.18.

Bien qu’il y ait une chance que nous pussions récupérer ces systèmes à temps pour réaliser une version intermédiaire (disons quelque chose correspondant à un éventuel Gecko 21.0.1). Nous ne pouvons actuellement ni promettre ni la préparer.

Nous travaillons activement sur la réparation du système et de ses données, une fois que ce sera fait, nous irons de l’avant avec une nouvelle version bêta basée sur le train de SeaMonkey 2.19 et nous comptons publier SeaMonkey 2.19 dans les délais pour le 25 juin.

C’est en effet le mardi 25 juin prochain que démarrera le prochain train de sorties avec en vedette Firefox 22.

- page 1 de 7