Mot-clé - JavaScript

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 22 septembre 2014

Firefox OS en France : la soirée de lancement

Test du ZTE Open C sous Firefox OS avec Facebook (crédit Alexis Kauffmann sur Twitter)Bientôt 10 ans que j’avais été à Paris dans une taverne pour le lancement de Firefox 1.0 avec déjà l’entraînant Tristan Nitot en maître de cérémonie. Que de chemin parcouru ! Mozilla a ses propres locaux à Paris et quels locaux ! Installé au 16 bis, boulevard Montmartre (9e), dans l’ancien Hôtel de Mercy-Argenteau, Mozilla avait lancé le rappel pour 19h. J’avais oublié ce qu’était la conduite sur les Grands Boulevards vers 18h30 – 19h.

Malgré mon retard, j’ai pu assisté à la présentation de Firefox OS par Tristan, David, Lana, Natalia, Flore et Clarista. Elle a été enregistrée et est disponible sur Air Mozilla, y compris au téléchargement. Elle est aussi embarquée en fin de ce billet.

Bien que le contenu soit dense et maîtrisé, je vous ai rédigé un compte rendu-retranscription des interventions. Ça va plus vite que de regarder les 80 minutes de vidéo, mais on perd une partie du côté humain que j’essaierai quand même de rendre en essayant de coller au discours de chacun.

Tristan qui maitrise bien son sujet, avec son humour légendaire, dresse un bilan de Mozilla et explique pourquoi Firefox OS. Ensuite, David Scravaglieri entre dans la mécanique du projet et nous fait bien comprendre les spécificités et le quotidien du développement de Firefox OS. Même si vous connaissez Mozilla et son OS mobile, vous pourriez bien apprendre des choses et comprendre mieux ce que vous avez pu remarquer de l’extérieur. Il nous initie à l’adaptation de Mozilla au monde complexe du mobile et au lent processus de distribution à l’utilisateur des versions de son logiciel, frustrant pour qui connaît le flux de livraison des nouveautés du développement rapide de Firefox.

Les 4 filles – je ne vais pas dire « les dames » – reflètent chacune à sa manière la vitalité de la communauté Mozilla en général et francophone en particulier (c’est elle qui reçoit ce soir).

Lire la suite...

dimanche 11 mai 2014

Firefox pour Android : un florilège d'extensions : celles à surveiller

Après l’introduction qu’il vaut mieux lire d’abord, une seconde partie sur les extensions aussi sur ordinateur, une troisième partie sur les extensions rien que pour Android voici la quatrième partie de cette sélection d’extensions pour Firefox pour Android. Ici en principe rien à installer aujourd’hui sur la dernière version stable de Firefox. Avec beaucoup moins d’illustrations que les deux parties précédentes, cette dernière partie du florilège pourra être mise à jour plus tard.

À surveiller

TwitHub

Fonctionne uniquement avec Firefox pour Android 30.0a1 - 31.*

Ajoute un panneau Twitter à l’écran d’accueil de Firefox pour Android. Seulement déclarée compatible avec Firefox bêta à Nightly. Manque de fonctions. Concept intéressant cependant.

Lire la suite...

lundi 5 mai 2014

SeaMonkey 2.26

Sélecteur de couleur pour input type=color dans SeaMonkey 2.26SeaMonkey 2.26, du même train de sorties que Firefox 29, ne contient cependant pas les nouveautés qui ont fait parler de cette nouvelle version majeure de Firefox, à savoir le thème Australis et la nouvelle version de la fonctionnalité de synchronisation, Sync, via la création d’un compte Firefox. Cette version 2.26 de la suite Internet tout-en-un basée sur Gecko (29) de Mozilla mais menée par la communauté est sortie 3 jours après Firefox 29 et est disponible en 26 langues dont le français pour Windows, Mac OS X et Linux. Cette nouvelle version majeure (style développement rapide) comprend, pour la première fois, les nouveautés majeures suivantes (les liens venant en très grande majorité du billet sur la version 2.26 bêta 1 et de celui sur Firefox 29 bêta) :

Lire la suite...

dimanche 27 avril 2014

Mozilla Firefox : rdv le 29 pour le 29

Menu Australis de Firefox 29 bêtaMardi Mozilla célébrera la sortie de Firefox 29, le 29 avril. Cette version et sa sortie sont vraiment extra-ordinaires. En espérant que Mozilla soit définitivement de retour à la rubrique technologie, voici un aperçu de ce qui attend les utilisateurs de Firefox et ceux qui voudront l’essayer pour l’adopter ou revenir à Firefox.

Alors que Firefox ne cesse de perdre du terrain face à l’irrésistible ascension de Chrome et après une période tourmentée à l’issue de laquelle l’image de Mozilla est sortie brouillée, Mozilla veut faire de cette sortie un nouveau départ pour relancer la conversation sur les forces de Firefox et les valeurs de Mozilla.

Le millésime 29 sera la plus grosse mise à jour depuis Firefox 4 il y a plus de 3 ans. Durant cette période, Firefox est passé, selon StatCounter, de 30 à 18 % de taux d’utilisation alors que Chrome est passé de 17 à plus de 45 % de parts de marché. La rapidité de Chrome est le facteur n° 1 de son adoption. Eh bien, Firefox 29 sera très rapide, vous verrez sûrement des comparatifs lors de la sortie de cette version 29.

Unique et différent

Firefox est unique et différent de la concurrence. Vous le (re)découvrirez lors de la sortie mondiale de mardi et en voici un avant-goût tiré de la version à essayer depuis prêt de six semaines dans le canal bêta.

Lire la suite...

jeudi 10 avril 2014

SeaMonkey 2.26 bêta 1

Bâti sur la même plateforme Gecko 29 que Firefox 29 (vous savez, celui qui comprendra Australis, le nouveau thème chamboulant l’interface, et le compte Firefox pour accéder au nouveau Sync ?), SeaMonkey 2.26 contiendra, selon ses notes de diffusion, les nouveautés suivantes par rapport à SeaMonkey 2.25 (la quasi-totalité des liens a été ajoutée par le traducteur) :

Changements spécifiques à SeaMonkey

  • Les noms des groupes de discussion peuvent désormais être saisis grâce à l’autocomplétion.
  • Voir la page des changements (NDT : à paraître) pour une vue d’ensemble plus complète.

Changements de la plateforme Mozilla

Lire la suite...

mardi 25 mars 2014

Mozilla : Brendan Eich nommé PDG et autres changements de leadership (MÀJ)

MÀJ : Avoir inventé le JavaScript et créé Mozilla, n’a pas suffit à protéger Brendan Eich de la tourmente née de l’exhumation d’une donation de 2008 pour une campagne pour revenir sur une loi californienne autorisant le mariage gay. Bien que les cadres dirigeants de Mozilla aient tout fait pour le retenir, Brendan a décidé de quitter Mozilla pour le bien du projet. Voir l’annonce de sa démission sur le blog officiel de Mozilla et la FAQ de mise au point.

Mon PDG a inventé le JavaScript. Qu’a inventé le vôtre ? c’est la boutade d’Andreas Gal, VP du mobile de Mozilla, à l’annonce de la nomination du père du JavaScript (standardisé comme l’ECMAScript) au poste de CEO de MoCo, la société soumise à l’impôt qui développe les logiciels open source, filiale à 100 % de la fondation Mozilla présidée elle par Mitchell Baker.

Mozilla cherchait un directeur général depuis le départ du précédent, Gary Kovacs, en avril 2013. Le choix s’est finalement fait en faveur de la promotion en interne d’un pilier du projet Mozilla. Deux « pères fondateurs » de Mozilla sont désormais à sa tête. Mitchell Baker à la tête de la fondation, du conseil d’administration et du projet dans son ensemble et Brendan Eich dirigeant le côté opérationnel de production de logiciel, chacun à sa place pour réaliser la mission que s’est fixée Mozilla. Ils étaient chez Netscape avant le lancement du projet Mozilla et y sont restés depuis plus de quinze ans. Jusqu’ici, Brendan Eich était CTO, c-à-d directeur de la technologie, de MoCo.

Dans une interview donnée à CNET, Brendan Eich affirme qu’il ne fera plus dans la technologie ou l’ingénierie mais se recentrera sur l’avancement de Mozilla vers de nouvelles hauteurs. Il y déclare aussi que Firefox OS est « la priorité la plus élevée » : « la priorité la plus élevée est d’obtenir du volume pour Firefox OS, surtout les téléphones à 25 $ ».

Les attentes sont importantes et Mozilla doit faire face à des nombreux défis. Ses partenaires développent des stratégies commerciales et des méthodes fermées incompatibles avec les principes qui sous-tendent la mission de Mozilla. Saura-t-il combattre les silos privés et faire triompher le Web en tant que plateforme tout en s’alliant et codéveloppant les technologies de demain avec ces amis-ennemis ?

Mozilla est à l’aube de lancer une politique de services de contenu pour l’utilisateur, évoquée récemment lors de l’annonce de l’introduction d’un peu de publicité dans Firefox, avec des services dans le cloud. Mozilla veut diversifier ses revenus dans un contexte de réduction des parts de marché de Firefox pour ordinateur, la vache à lait de Mozilla. Illustration de la méritocratie au sein des projets libres, Brendan Eich aura-t-il l’autorité et la vision nécessaires à faire passer Mozilla à un niveau supérieur ?

Mark Surman, directeur exécutif de la fondation Mozilla, pense que c’est la bonne personne pour le job et explique pourquoi il est si enthousiaste à propos de sa nomination comme nouveau CEO de Mozilla. Voici l’annonce en longueur sur le blog officiel de Mozilla :

Lire la suite...

lundi 3 mars 2014

Firefox OS au MWC 2014

Voilà, le Mobile World Congress a fermé ses portes. Cette année encore a été une grande année pour Mozilla, ses partenaires et son système d’exploitation mobile, Firefox OS.

Le stand de Mozilla au MWC, plus grand salon de l’industrie de la téléphonie mobile, était encore spectaculaire cette année. Le grand renard flamboyant de Firefox OS a fait son retour à Barcelone. Mozilla pense avoir eu un énorme impact au MWC cette semaine, atteignant un nombre estimé à 80 000 visiteurs. Les retours presse sont importants même s’ils ne sont pas tous favorables.

À la veille de l’ouverture du salon, Mozilla a tenu dans un hôtel de luxe de la ville une conférence de presse pour présenter ses nouveautés et donner quelques éléments de bilan de Firefox OS en 2013 aux journalistes.

Nous n’allons pas vous traduire les communiqués de presse du blog officiel de Mozilla. La section presse francophone de Mozilla l’a déjà fait1. Les billets originaux comportent cependant des photos absentes des traductions.

Firefox OS sur Times Square à New-YorkAnnoncée sur Times Square à New-York, la présence de Mozilla au MWC 2014 est imposante. En plus, de la présidente de la fondation, Mitchell Baker, et du COO de Mozilla, Jay Sullivan, qui ont fait le show devant les journalistes, de nombreux Mozilliens ont été présents en Espagne pour répondre aux journalistes et aux visiteurs du salon.

Fin de conférence de presse de Mozilla pré-MWC14

Crédit Christian Heilmann via Twitter

Fin de conférence de presse de Mozilla pré-MWC 2014

Lire la suite...

samedi 8 février 2014

SeaMonkey 2.24

Favicons dans la liste déroulante de la boîte de dialogue d’ouverture d’une adresse dans SeaMonkey 2.24SeaMonkey 2.24 n’aura passé que trois jours en version bêta. SeaMonkey 2.24 bêta 1 n’est sorti que le 3 février. Cette version 2.24 de SeaMonkey est parue deux jours après le lancement du train de sorties des logiciels de Mozilla auquel elle se rattache. Basé sur le même moteur de rendu de Mozilla, Gecko 27, que Firefox 27.0, SeaMonkey 2.24 est disponible en 26 langues dont le français pour Windows, Mac OS X et Linux. Cette nouvelle version majeure (style développement rapide) comprend, pour la première fois, les nouveautés majeures suivantes (liens ajoutés par le traducteur) :

  • Les préférences du Do Not Track (Ne pas me pister) et l’invite avant de supprimer les traces sont maintenant synchronisées.
  • Une préférence (mailnews.p7m_external) a été ajoutée pour permettre aux utilisateurs de choisir un autre traitement d’application/pkcs7-mime.
  • Le support des extensions Atom pour les fils de discussion (RFC 4685) a été ajouté.
  • La migration des profils de Thunderbird supporte désormais le nouveau format de fichier signons (identifiants de connexion). Le support de l’ancien format est abandonné.
  • Les listes déroulantes avec saisie semi-automatique (par exemple utilisée dans la barre d’adresse et dans la boîte de dialogue d’ouverture d’une adresse) affichent désormais des favicons pour leurs entrées.
  • Le nom du compte est maintenant affiché dans la barre d’état pour tous les messages lors de la vérification de courrier.
  • Les messages d’alerte IMAP montrent maintenant le serveur du compte de messagerie correspondant.
  • Les noms des groupes de discussion sont désormais recherchés pour toutes les chaînes de recherche combinées (recherche-AND) dans la boîte de dialogue d’abonnement.
  • Retrait du support de l’importation des identifiants de connexion au format signons.txt hérité, y compris la conversion en Base64.
  • Activation du support de TLS 1.2 (RFC 5246) par défaut.
  • Ajout du support du protocole SPDY 3.1.
  • Ajout de la possibilité de réinitialiser les feuilles de styles à l’aide de 'all:unset'.
  • Ajout du support des fieldset avec défilement (prise en charge de la propriété overflow).
  • Implémentation de la directive allow-popups pour sandbox d’iframe, permettant une sécurité accrue.
  • Suppression des préfixes des mots-clés de curseur en CSS - moz-grab et -moz-grabbing (saisir).
  • Ajout du support des générateurs ES6 dans SpiderMonkey.
  • Implémentation du support pour la fonction mathématique Math.hypot() dans ES6.
  • Ajout du support de la ligne pointillée sur Canvas (HTML5).
  • Correction du rendu du contenu Azure/Skia sur Linux.
  • Correction de plusieurs problèmes de stabilité.

SeaMonkey 2.24 corrige également onze failles de sécurité dont quatre critiques.

La page des nouveautés dans SeaMonkey 2.24 des notes de diffusion mentionne d’autres corrections de bogues pendant la phase de développement et de tests de ce SeaMonkey. Pour davantage de renseignements sur les bogues corrigés et les nouveautés de ce train de sorties, voir les notes de diffusion de Firefox 27.0.

Si vous disposez déjà de SeaMonkey, vous avez dû recevoir une notification de mise à jour automatique dans les 24 à 48 heures. Vous pouvez aussi l’obtenir manuellement en choisissant « Rechercher des mises à jour… » dans le menu « ? ».

Télécharger SeaMonkey 2.24 en français

lundi 30 décembre 2013

Actualité de Mozilla en décembre 2013

Firefox ninjaBien que l’époque soit aux rétrospectives de l’année écoulée, n’oublions pas de terminer ce dernier mois de l’année par la sélection mensuelle de l’actu Mozilla.

Comme en novembre, Firefox OS grignote l’Europe. Ce mois-ci, c’est l’Italie qui est touchée. En décembre, l’“Open Web Device Compliance Review Board” a aussi été lancé par Mozilla avec le soutien de leaders mondiaux du mobile.

Autre lancement : “Monster Madness”, premier jeu 3D Web commercial propulsé par asm.js. Grâce à des optimisations, l’écart se réduit entre C++ et JavaScript comme l’a démontré Mozilla au cours de ce mois de décembre.

Saluons ce mois-ci le nouvel écran d’accueil de Firefox 26 pour Android. Dorénavant, Firefox pour Android est disponible sur des téléphones et tablettes équipés de processeurs Intel x86 Atom avec d’excellentes performances mesurées. Concernant les sorties, nous rappelons encore en cette fin d’année que le cycle des sorties des versions de Firefox est prolongé de 2 semaines. Firefox 27, sortira donc le 4 février 2014.

De nouveaux sites et des améliorations de l’existant sont aussi proposés ce mois-ci. Voyez Persona.org et le nouveau look du Mozilla Developer Network ou encore les améliorations de l’expérience utilisateur sur Mozilla.org qui a, par exemple, une nouvelle barre de traduction bien pratique qui devrait, espérons-le, être ajoutée à tous les sites multilingues pour permettre d’accéder à la version de la page en cours dans votre langue. Tous ces sites sont multilingues et disponibles en français. Il n’y a pas que les localisateurs français qui soient à saluer mais toute la communauté L10N de Mozilla qui permet à la fondation d’avoir sa page d’accueil centrale disponible en 55 langues en cette fin d’année.

Lire la suite...

lundi 16 décembre 2013

Mozilla en 2013

Mozilla 2013En attendant ma rétrospective de l’actualité Mozilla de 2013, je vous propose une traduction de celle du blog de Mozilla accompagnée d’une infographie qui met en exergue d’intéressantes statistiques sur Mozilla en cette fin 2013 :


Quelle année incroyable pour le Web. En 2013, nous avons fêté les 15 ans de Mozilla et les 15 ans d’un meilleur Web, auxquels nous avons grandement contribué en innovant et en le modelant pour le garder ouvert et accessible à tous. Nous voulions partager avec vous quelques-uns de nos temps forts préférés de 2013 pour Mozilla.

En 2013, nous avons lancé Firefox OS (NDT : voir aussi nos billets traitant peu ou prou de Firefox OS), les premiers appareils basés sur le Web ouvert entièrement dans des technologies Web. Nous avons lancé 3 appareils dans 14 marchés avec 4 opérateurs partenaires. Nous sommes fiers d’avoir des appareils sous Firefox OS avec les partenaires pour le matériel ZTE, Alcatel et LG, et les opérateurs partenaires Telefonica, Deutsche Telekom, Telenor et Telecom Italia Mobile.

Lire la suite...

samedi 7 décembre 2013

SeaMonkey 2.23 bêta 1

La prochaine version de SeaMonkey est enfin annoncée pour les tests alors que le prochain train de sorties des logiciels de Mozilla auquel SeaMonkey se raccroche habituellement passera à partir du 10 décembre. Les détails des nouveautés par rapport à SeaMonkey 2.22 sont enfin parus. Bâti sur la même plateforme Gecko 26 que Firefox 26, SeaMonkey 2.23 contiendra :

Changements spécifiques à SeaMonkey

  • La progression du téléchargement esy désormais affichée dans l’icône de l’application du Dock de Mac OS X.
  • L’orientation EXIF est désormais utilisée lors de l’affichage des images jointes dans le module de courrier et de groupes de discussion.
  • Les alertes « Ce dossier est en cours de traitement… pour obtenir les messages. » sur les dossiers actifs du module de courrier et de groupes de discussion identifient désormais le compte ou le dossier.
  • Les notifications du module de courrier et de groupes de discussion ont un nouveau look.
  • Voir la page des changements pour un aperçu plus complet.

Changements de la plateforme Mozilla

  • Tous les plugins, excepté les plugins Flash récents, sont désormais sous cliquer pour activer (click-to-play).
  • Le gestionnaire de mots de passe prend désormais en charge les champs de mot de passe générés par script (voir bogue 355 063).
  • Support du H.264 sur Linux est désormais disponible si les plugins GStreamer sont installés.
  • Le support du décodage MP3 sur Windows XP a été ajouté, complétant le support du MP3 dans toutes les versions du système Windows.
  • L’implémentation de la politique de sécurité des contenus (CSP) supporte désormais plusieurs politiques, dont le cas d’à la fois une politique forcée et une politique uniquement d’envoi de rapports, conformément à la spécification.
  • Il n’y a plus d’alerte quand les sites Web utilisent appcache.
  • Le support de la propiété d’orientation des images en CSS a été ajouté (voir bogue 825 771).
  • IndexedDB peut désormais être utilisé comme un espace de stockage « optimiste » car il n’exige aucune confirmation de la part de l’utilisateur et que les données sont stockées dans un pool avec la politique d’éviction LRU, soit comme un espace de stockage temporaire.
  • Lors de l’affichage d’une image autonome, l’information d’orientation EXIF contenue dans l’image JPEG est désormais suivie (voir bogue 298 619).
  • Les temps de chargement des pages ont été améliorés en raison de l’arrêt du décodage des images qui ne sont pas visibles (voir bogue 847 223).
  • Le support du backend MP3 d’AudioToolbox a été ajouté sur Mac OS X (voir bogue 914 479).
  • Correction de plusieurs problèmes de stabilité.
Nouveau look de la notification de courrier dans SeaMonkey 2.23

Nouveau look de la notification de courrier dans SeaMonkey 2.23

La page des nouveautés dans SeaMonkey 2.23 des notes de diffusion mentionne d’autres corrections de bogues intéressantes propres à SeaMonkey. Pour davantage de renseignements sur les bogues corrigés et les nouveautés de ce train de sorties, voir les notes de diffusion de Firefox 26 bêta.

SeaMonkey 2.23 bêta 1 est disponible en 26 langues dont toujours le français, gratuitement et librement pour Windows, Mac OS X et Linux.

Télécharger SeaMonkey 2.23 bêta 1 en français

jeudi 26 septembre 2013

(Dés)activation des plugins dans Firefox

La fonctionnalité connue en anglais sous le nom de click-to-play, traduit en cliquer pour activer, les plugins (à ne pas confondre avec les extensions ou modules complémentaires – sur ces différents termes chez Mozilla voir mon unique contribution au blog de French Mozilla) a été mise en place progressivement dans Firefox. L’étape importante, prévue actuellement pour être franchie par le grand public avec Firefox 26 qui sortira le mardi 10 décembre 2013, est annoncée sur le blog des versions futures de Firefox. L’activation des plugins décrite est testable actuellement dans le canal Aurora de Firefox. Firefox 26 passera dans le canal bêta la semaine du 29 octobre 2013 et cette fonctionnalité sera alors soumise aux retours d’expérience des bêta-testeurs.

Mozilla a essayé de préserver le confort d’utilisation de Firefox tout en assurant la sécurité de l’utilisateur. Plusieurs situations se présenteront. Flash (le plugin ultra majoritaire d’Adobe qui affiche les vidéos, les animations, les jeux, etc.) à jour sera activé par défaut (avec une icône des plugins dans la barre d’adresse permettant d’afficher l’interface du cliquer pour activer ce plugin). Les versions obsolètes de Flash seront en liste de blocage des plugins qui propose alors de les mettre à jour. Les autres plugins sont bloqués par défaut. L’utilisateur peut alors les activer par site en cliquant dans la page ou dans le panonceau appelable depuis la barre d’adresse. Les utilisateurs ayant installé l’extension idoine pourront les activer finement par élément.

Les détails et justifications sont à retrouver dans la traduction du billet de Benjamin Smedberg susmentionné que voici :


Pour offrir aux gens une meilleure expérience avec Firefox, nous allons changer la façon dont les plugins fonctionnent. Plus tôt cette année, nous parlions de notre plan pour donner aux utilisateurs le contrôle de leurs plugins. Nous voyons maintenant ces plans prendre forme dans la dernière version de Firefox Aurora. Pour donner aux gens plus de contrôle sur leur navigateur, Firefox n’activera plus la plupart des plugins par défaut. Lorsqu’un site essaie d’utiliser un plugin, l’utilisateur sera en mesure de choisir s’il faut activer le plugin sur ce site.

Cliquer pour activer Silverlight dans Firefox 26 Aurora

Un plugin est un logiciel tiers qui est chargé dans le navigateur afin d’aider à rendre le Web. Même si beaucoup d’utilisateurs n’ont pas encore connaissance des plugins, ils sont une source importante de blocages, de plantages et d’incidents de sécurité. En permettant aux utilisateurs de décider quels sites ont besoin d’utiliser les plugins, Firefox aidera à les protéger et à conserver un navigateur qui fonctionne normalement.

Le seul plugin non affecté par cette modification est Flash qui restera activé par défaut. Le contenu Flash est si commun sur le Web et de nombreux sites Web utilisent des instances Flash « cachées » que l’utilisateur ne voit pas et sur lesquelles il ne peut pas cliquer : faisant du cliquer pour activer (click-to-play) de Flash une source de confusion pour la plupart des utilisateurs. Les utilisateurs avec d’anciennes versions de Flash qui sont connues pour être dangereuses verront l’interface du cliquer pour activer et seront invités à mettre à niveau vers la dernière version. Nos équipes de sécurité et plugin travaillent étroitement avec Adobe pour s’assurer que les utilisateurs de Firefox sont protégés contre l’instabilité ou les problèmes de sécurité dans le plugin Flash.

Lorsque Mozilla a mené une étude sur les utilisateurs sur l’implémentation du prototype de cliquer pour activer les plugins plus tôt cette année, nous avons découvert que beaucoup d’utilisateurs ne comprenaient pas ce qu’était un plugin. Les participants étaient confus ou agacés par l’expérience, surtout par la nécessité d’activer les plugins sur le même site à plusieurs reprises. Nous avons redessiné la fonction cliquer pour activer pour nous concentrer sur l’activation des plugins par site, plutôt que d’activer des instances individuelles des plugins sur la page. Les utilisateurs avancés qui veulent activer des instances individuelles peuvent encore le faire en installant une extension de Firefox. Nous encourageons les gens qui veulent essayer la nouvelle expérience des plugins à utiliser les préversions de Mozilla Nightly ou Aurora.

Les plugins étaient un important outil pour le prototypage et l’implémentation de nouvelles fonctionnalités telles que la vidéo et l’animation. Comme les navigateurs se sont perfectionnés, ce genre de fonctionnalités de développement peut exister directement dans le navigateur grâce à des technologies telles que WebGL, WebSockets, WebRTC et asm.js. Les projets de Mozilla tels que pdf.js et Shumway démontrent que les plugins peuvent être implémentés au sein de la plateforme Web.

Les plugins sont maintenant une technologie héritée et sont non disponibles sur la plupart des appareils mobiles. Mozilla encourage les développeurs de sites Web à éviter d’utiliser des plugins dans la mesure du possible. S’il y a des fonctionnalités apportées par les plugins qui ne sont pas disponibles dans la plateforme Web, nous encourageons les développeurs à poster leurs cas d’utilisation sur la liste du projet mozilla.dev.platform, de manière à ce que Mozilla puisse prioriser le travail de la plateforme Web pour rendre ces cas d’utilisation possibles.

– Benjamin Smedberg, directeur de l’ingénierie, stabilité et plugins

Le document original et cette traduction sont soumis aux conditions de la licence
Creative Commons : « Paternité – Partage des conditions initiales à l’identique 3.0 »
ou toute version postérieure.

License Creative Commons

Télécharger Firefox 26 Aurora pour ordinateurs de bureau en français

Télécharger Firefox Aurora

Sources et références

dimanche 22 septembre 2013

Canal bêta : Mozilla Firefox 25

La semaine du 17 septembre a vu sortir Firefox 24, passer Firefox 25 dans le canal bêta, glisser Firefox 26 dans le canal Aurora et enfin atterrir Firefox 27 dans le canal Nightly. Les dates de sorties de ces dernières versions sont respectivement prévues pour les 29 octobre, 10 décembre et 21 janvier.

Comme vous le savez maintenant si vous suivez ce blog, les fonctionnalités présentées lors de leur passage dans les canaux de développement (Nightly, Aurora et bêta) ne se retrouvent pas toujours dans le canal suivant et a fortiori dans la version finale. Les fonctionnalités sont ainsi sorties quand elles sont prêtes et ce bien plus facilement qu’elles ne doivent attendre que 6 semaines pour attraper le train de sorties suivant.

C’est ainsi que les grosses fonctionnalités annoncées le 27 mai 2013 par Jorge Villalobos comme devant toucher de nombreux modules complémentaires alors devenus incompatibles n’étaient pas au menu d’Aurora Firefox 25 et ne sont pas dans cette bêta non plus. Nulle trace d’Australis, le nouveau thème qui devrait simplifier mais aussi bouleverser l’interface utilisateur de Firefox, ni de la restauration de session qui n’est pas programmée pour une version spécifique.

Firefox 25 bêta pour ordinateur de bureau

La fonctionnalité qui aurait dû le plus se faire remarquer du grand public comme troublant ses habitudes de navigation est la nouvelle barre de recherche dans la page. Ce changement de l’interface de Firefox plaçait désormais, lors du passage de Firefox 25 dans le canal Aurora, ladite barre en haut de la fenêtre et non plus en bas comme jusqu’à présent (bogue 869 543). Ce passage en haut de l’écran a été reporté à la prochaine version de Firefox et est donc visible dans Firefox 26 actuellement en Aurora. Cependant les autres modifications de la barre de recherche dans la page ont été elles maintenues pour sortir avec Firefox 25.

Lire la suite...

dimanche 11 août 2013

Canal bêta : Mozilla Firefox 24

Firefox 24, prévu pour le 17 septembre, sera la prochaine version ESR, c’est-à-dire qu’elle servira pendant environ un an de base à la version de Firefox destinée aux groupes qui déploient et maintiennent un parc d’ordinateurs important comme les universités ou les écoles, les administrations et les entreprises et qui ne reçoit pendant ce délai que des mises à jour de sécurité, sans les nouvelles fonctions qui seront rattrapées d’un coup lors de la version ESR suivante. La version ESR actuelle est basée sur Firefox 17, sorti le 20 novembre 2012, et n’a obtenu depuis que des mises à jour de sécurité et de stabilité. Cette version 24 est donc particulièrement importante et doit être testée en profondeur, pas seulement par les utilisateurs de la version ESR qui dispose d’une période de chevauchement de 12 semaines supplémentaires pour leurs tests (voir la FAQ).

Firefox 24

Comme j’avais rédigé un billet fort complet sur Firefox 24 dans le canal Aurora et qu’il n’y eu que peu de changements et d’abandons de fonctionnalités majeures, je ne remettrai pas le couvert (au moins pas le grand couvert). En effet, les notes de diffusion pour la version pour ordinateur de bureau sont identiques sauf l’ajout (ou plutôt le retrait) in fine d’une nouveauté concernant le HTML5 : désactivation du support des événements tactiles du W3C. Le bogue 888 304 précise que lesdits événements doivent être désactivés – pour la version pour ordinateur de bureau de Firefox – jusqu’à ce que Mozilla puisse les prendre en charge correctement.

Quant à la version pour mobile des notes de diffusion de Firefox 24 bêta, elle présente plus de différences. Elles voient le retrait du support expérimental de WebAudio qui ciblait alors uniquement les développeurs (voir le bogue 779 297 et ce billet). Le nouvel objectif pour WebAudio est Firefox 25.

Les ajouts que mentionnent ces dernières notes de diffusion ne nous concernent pas directement, mais nous renseignent sur la stratégie mondiale de Mozilla. Trois nouvelles langues ont été intégrées aux versions multi-locales Android. Et, le moteur de recherche chinois Baidu est désormais le fournisseur de recherches par défaut de la version locale chinoise de Firefox pour Android bêta. Il s’agit d’un nouvel exemple du pragmatisme de Mozilla qui s’adapte à l’instabilité chronique du service de recherches de Google en Chine à cause du grand pare-feu, une des mesures de censure d’Internet en République populaire de Chine.

En prime, je vous ai traduit le billet du blog des versions futures de Firefox qui revient sur les nouveautés dans Firefox 24 bêta pour Android mais ne cite que la nouvelle « console navigateur » dans les outils de développement de Firefox 24 pour ordinateur de bureau.

Lire la suite...

samedi 3 août 2013

Mozilla Firefox 22

Alors que Firefox 23 va sortir ce mardi, je m’aperçois que ce mois-ci je n’ai pas eu le temps pour rédiger tous les billets sur le précédent train de sorties, tant mon temps consacré à Mozilla a été occupé par d’autres sujets comme Firefox OS (scrollez vers le bas). Le mois a commencé par la préparation du lancement des premiers smartphones commerciaux sous Firefox OS et les retombées de leurs lancements successifs ont pris de mon temps au milieu d’autres actualités de Mozilla (ma sélection mensuelle est d’ailleurs déjà sortie).

Je n’ai ainsi pas eu le temps de vous parler du lancement le 25 juin de Firefox 22 en version finale qui a précédé le passage de Firefox 23 dans le canal bêta, de Firefox 24 dans le canal Aurora et de Firefox 25 dans le canal Nightly.

Comme je vous l’indiquais déjà lors de la sortie de Firefox 21, vous pouviez consulter les communiqués de presse en français et en anglais de Mozilla, pour savoir si, comme vous avez pu le suivre ici, les fonctionnalités de cette version 22 alors dans les canaux bêta et Aurora sont présentes dans la version finale.

Lire la suite...

samedi 13 juillet 2013

Que signifie Firefox OS pour Christian Heilmann (évangéliste Mozilla)

Le premier juillet, Mozilla et ses partenaires, Telefónica et ZTE, ont annoncé qu’ils allaient sortir en Espagne le lendemain les premiers smartphones commerciaux sous Firefox OS, le système d’exploitation mobile de Mozilla. Le 11, c’est Deutsche Telekom qui a annoncé le lancement européen d’appareils sous Firefox OS par ses filiales locales : T-Mobile, pour la Pologne, en ligne à partir du lendemain et dans 850 magasins à partir du 15 juillet, congstar pour l’Allemagne, Magyar Telekom pour la Hongrie et COSMOTE pour la Grèce, toutes à l’automne.

Aujourd’hui, c’est The Den, qui nous a si souvent abreuvé d’astuces et d’extensions pour Firefox, qui nous offre une interview de Christian Heilmann, l’évangéliste pour les développeurs de Mozilla (en petite photo ;) ), sur ce que Firefox OS signifie pour lui :


Téléphone sous Firefox OSFirefox a récemment annoncé que les téléphones sous Firefox OS étaient maintenant disponibles (au jour de ce billet, en Espagne et en Pologne) !

S’il n’est pas disponible pour votre marché, êtes-vous quand même concerné par le succès de Firefox OS  ? Nous avons amené un expert qui dit « Oui ! » et explique pourquoi.

Lire la suite...

samedi 6 juillet 2013

SeaMonkey 2.19

Basé sur le même moteur de rendu de Mozilla, Gecko 22, que Firefox 22.0, SeaMonkey 2.19 est disponible en 26 langues dont le français pour Windows, Mac OS X et Linux. SeaMonkey 2.19, dont la sortie n’a pas été synchronisée avec celle de Firefox 22 comme d’habitude, suit l’abandon définitif de l’idée de sortir une quelconque version 2.18 de SeaMonkey à cause de problèmes techniques avec l’architecture de compilation. Cette nouvelle version majeure (style développement rapide) comprend, pour la première fois, les nouveautés majeures suivantes, qui ne sont pas tout à fait les mêmes que celles présentées, avec des liens, lors de la sortie de SeaMonkey 2.19 bêta 1 :

  • « Marquer > Comme lu » vérifie désormais l’état des tous les messages sélectionnés au lieu de seulement vérifier le premier.
  • Les notifications pour le bloqueur de contenu mixte ont été implémentées.
  • Une nouvelle restriction des cookies tiers pour une option des sites Web visités a été ajoutée au panneau « Cookies » des préférences.
  • L’option de recherche du menu contextuel est désormais disponible pour les champs textuels monolignes (input) et les champs textuels multilignes (textarea).
  • Les mécanismes de stockage des sites Web sont désormais disponibles dans le gestionnaire de données personnelles (localStorage, indexedDB, etc.).
  • « Ouvrir le dossier contenant le fichier » est désormais disponible au cours des téléchargements.
  • Optimisations d’asm.js (OdinMonkey) ont été activées pour des améliorations de performances majeures.
  • Amélioration des performances de rendu WebGL par des mises à jour asynchrones de canvas.
  • Les fichiers en texte brut affichés dans le navigateur seront désormais avec retour à la ligne automatique.
  • Pour la sécurité de l’utilisateur, l’objet Components n’est plus accessible depuis le contenu Web.
  • Amélioration de l’utilisation de la mémoire et du temps d’affichage lors du rendu d’images.
  • L’API Pointer Lock peut désormais être utilisée hors du plein écran.
  • Le CSS3 Flexbox est implémenté et activé par défaut.
  • La nouvelle API de notifications Web a été implémentée.
  • Ajout de l’API clipboardData pour l’accès JavaScript au presse papier de l’utilisateur.
  • Le support pour les nouveaux éléments HTML<data> et <time> a été ajouté.
  • Correction de plusieurs problèmes de stabilité.

Bien que les bulletins de sécurité de Mozilla n’aient pas été encore mis à jour pour SeaMonkey 2.19, il est fort à parier que cette version majeure de SeaMonkey soit affectée par les failles dévoilées pour la plateforme sous-jacente de Mozilla le 25 juin.

La page des nouveautés dans SeaMonkey 2.19 des notes de diffusion mentionne d’autres corrections de bogues pendant la phase de développement et de tests de ce SeaMonkey. Pour davantage de renseignements sur les bogues corrigés et les nouveautés de ce train de sorties, voir les notes de diffusion de Firefox 22.0.

Si vous disposez déjà de SeaMonkey, vous avez dû recevoir une notification de mise à jour automatique dans les 24 à 48 heures. Vous pouvez aussi l’obtenir manuellement en choisissant « Rechercher des mises à jour… » dans le menu « ? ».

Télécharger SeaMonkey 2.19 en français

vendredi 21 juin 2013

SeaMonkey 2.19 bêta 1 (pas de SeaMonkey 2.18)

Le projet SeaMonkey a annoncé l’abandon définitif de l’idée de sortir une quelconque version 2.18 de SeaMonkey à cause de problèmes techniques avec l’architecture de compilation. La prochaine version stable suivant SeaMonkey 2.17.1 sera donc SeaMonkey 2.19 (prévue dans quatre jours, mardi 25 juin 2013). Il ne vous reste donc peu de temps pour tester SeaMonkey 2.19 bêta 1 qui vient juste d’être mis à votre disposition.

Bâti sur la même plateforme Gecko 22 que Firefox 22, SeaMonkey 2.19 contiendra, selon ses notes de diffusion, les nouveautés suivantes par rapport à SeaMonkey 2.17 :

Changements spécifiques à SeaMonkey

  • « Marquer > Comme lu » vérifie désormais l’état des tous les messages sélectionnés au lieu de seulement vérifier le premier (bogue 768 025).
  • Les notifications pour le bloqueur de contenu mixte ont été implémentées (bogue 842 191).
  • Une nouvelle restriction des cookies tiers pour une option des sites Web visités a été ajoutée au panneau « Cookies » des préférences (bogue 845 353).
  • L’option de recherche du menu contextuel est désormais disponible pour les champs textuels monolignes (input) et les champs textuels multilignes (textarea) (bogue 807 326).
  • Les mécanismes de stockage des sites Web sont désormais disponibles dans le gestionnaire de données personnelles (localStorage, indexedDB, etc.) (bogue 588 415).
  • « Ouvrir le dossier contenant le fichier » est désormais disponible au cours des téléchargements (bogue 497 379).
  • Voir la page des changements pour les changements mineurs.

Changements de la plateforme Mozilla

  • WebRTC est désormais activé par défaut (NDT : traduit dans notre billet sur Firefox 22).
  • Optimisations d’asm.js (OdinMonkey) ont été activées pour des améliorations de performances majeures.
  • Les fichiers en texte brut affichés dans le navigateur seront désormais avec retour à la ligne automatique.
  • Pour la sécurité de l’utilisateur, l’objet Components n’est plus accessible depuis le contenu Web.
  • Amélioration de l’utilisation de la mémoire et du temps d’affichage lors du rendu de nombreuses images.
  • L’API Pointer Lock peut désormais être utilisée hors du plein écran.
  • Le CSS3 Flexbox est implémenté et activé par défaut.
  • La nouvelle API de notifications Web a été implémentée.
  • Ajout de l’API clipboardData pour l’accès JavaScript au presse papier de l’utilisateur.
  • Le support pour les nouveaux éléments HTML<data> et <time> a été ajouté.
  • Correction de plusieurs problèmes de stabilité.
Cookies dans les Préférences de SeaMonkey 2.19

Nouvelle option pour autoriser les cookies tiers uniquement pour les sites visités dans SeaMonkey 2.19

La page des nouveautés dans SeaMonkey 2.19 des notes de diffusion mentionne d’autres corrections de bogues intéressantes propres à SeaMonkey. Pour davantage de renseignements sur les bogues corrigés et les nouveautés de ce train de sorties, voir les notes de diffusion de Firefox 22 bêta.

SeaMonkey 2.19 bêta 1 est disponible en 26 langues dont toujours le français, gratuitement et librement pour Windows, Mac OS X et Linux.

Télécharger SeaMonkey 2.19 bêta 1 en français

lundi 20 mai 2013

Mozilla Firefox 21

De ce train de sorties que nous avons connues depuis mardi, je finis les billets récapitulatifs des nouveautés de chaque version par celui qui traitera du logiciel qui l’a débuté : Mozilla Firefox 21 pour ordinateurs de bureau et Android. Pour les plus pressés, il y a eu de nombreux articles de presse sur cette nouvelle version majeure finale du navigateur de Mozilla, contrairement aux versions bêta et Aurora qui ont suivi, et même à Mozilla Thunderbird ou à BlueGriffon qui s’est invité dans cette cascade de logiciels basés sur Gecko, le moteur d’affichage de Mozilla.

En plus, vous aviez déjà les communiqués de presse en français et en anglais de Mozilla, si vous n’aviez pas suivi ici le développement de cette version 21 à travers les canaux bêta et Aurora encore avant.

Lire la suite...

dimanche 19 mai 2013

Canal Aurora : Mozilla Firefox 23 (MÀJ)

Alors que Firefox 23, qui sortira en version finale le 6 août prochain, n’était pas encore disponible dans le canal Aurora, nous traitions déjà de sa nouvelle fonction phare annoncée un peu en avance par Tanvi, ingénieur sécurité chez Mozilla : le contenu mixte sera bloqué sur les pages HTTPS. « Le bloqueur de contenu mixte est activé par défaut dans Firefox 23 et protège nos utilisateurs des attaques de l’homme du milieu (man-in-the-middle) et des oreilles indiscrètes sur les pages HTTPS. »

Maintenant, passons à un détail pour les utilisateurs mais qui touchera les nostalgiques des temps héroïques du Web, où les sites étaient « optimisés pour Netscape », puisque Firefox 23 Aurora retire complètement l’élément <blink> et abandonne l’effet de clignotement de text-decoration: blink;. Cet élément HTML non standard, que le HTML5 considère comme une fonction non conforme, est un héritage de Netscape Navigator pour qui il a été inventé mais, qu’à part Opera, les autres navigateurs ne prenaient pas en charge : Internet Explorer de Microsoft (le rival) et les navigateur basés sur WebKit comme Apple Safari et Google Chrome. Ça ne vous aura donc pas échappé que le nouveau moteur d’affichage de Chrome, « forké » depuis WebKit, se nomme « Blink » mais ne supporte pas blink.

Lire la suite...

- page 1 de 5