J’ai déjà entendu de plusieurs personnes s’étant rendues dans différentes postes raconter leur mauvaise expérience avec des colis à La Poste. Elles disent en général que c’est trop long.

Dans le bureau de Melun, mon expérience renouvelée pour y poster un colis me fait douter que la chute du trafic que connaît La Poste soit uniquement de la faute d’Internet.

La nouvelle organisation du bureau qui a différencié les comptoirs permet peut-être de mieux mettre en avant les téléphones et forfaits vendus par La Poste Mobile, mais n’est pas vraiment pratique pour l’usager. Quand on rentre, on a du mal à voir la queue dans laquelle s’insérer avec des panneaux dans tous les sens et pas de délimitation visuelle franche. C’est brouillon. De plus, la queue pour le guichet des colis et achats qui se trouve près de la porte bloque l’entrée et la sortie des autres usagers.

Pour poster un colis, il arrive souvent qu’il faille faire 3 fois la queue. On attend d’abord dans la file du guichet des colis et achats pour s’entendre dire qu’il faut utiliser les automates, même si l’employé vous guide jusqu’à l’automate. Là, il faut attendre qu’un appareil se libère. Parfois, l’employé est déjà parti quand l’automate devient libre. Même avec l’aide de l’employé, l’utilisation de l’automate à écran tactile n’est pas à la hauteur de ce à quoi on est habitué avec les applications pour smartphone. Une fois le long processus de saisie des informations achevé et le paiement effectué, il faut, après avoir collé la fiche adhésive imprimée avec les informations que vous aviez déjà écrites sur le colis lui-même, refaire la queue pour remettre le colis à un employé et se faire tamponner sa preuve de dépôt.