jeudi 14 juillet 2016

Firefox : maintenant ou jamais !

Puzzle Firefox« Je me sens trahi par cette décision de Mozilla ! » Donc, je passe à Chrome ou plutôt Chromium parce que open source.

On donne ainsi le pouvoir sur le Web à Google qui prend tous les jours des dizaines de décisions contraires à l’esprit du Libre. Le gigantisme de Google fait que de nombreux intérêts non web entrent en compte quand il s’agit de prendre les décisions qui affecteront l’avenir du Web.

Firefox est non seulement le projet qui apporte la très grande majorité de ses revenus à Mozilla, mais aussi celui qui lui donne son influence sur les standards et formats du Web, sur la neutralité du Net, sa sécurité et la définition de ses protocoles. Dans beaucoup de domaines, c’est l’expertise de Mozilla, prouvée à travers Firefox, qui lui donne sa légitimité et de la force à ses porte-paroles.

Le moment est crucial. Regardez les statistiques d’utilisation. On arrive ou sommes déjà à un point où nous n’aurons plus les moyens et la légitimité de nos ambitions. Mozilla est la seule voix du Libre parmi les éditeurs de navigateur qui comptent.

Pourtant, les Mozilliens et les personnes proches du projet restent dans leur apathie habituelle. Des Mozilliens lancent des initiatives pour essayer de redresser la barre, mais ne suscitent pas de réaction. C’est peut-être mal expliqué ou trop long pour le Web « moderne ».

Fire FirefoxPascal a expliqué précisément à MozFr pourquoi son projet de reboot de Nightly et son utilisation par les Mozilliens étaient vitaux, mais n’a pas vu les courbes de la VF prendre leur envol comme nécessaire.

Mardi, j’ai lancé un appel pour relancer la communication communautaire sur la liste de diffusion de MozFr avec un sondage pour une réunion IRC. J’ai eu quatre réponses… dont la mienne !

Ne me dites pas que tout le monde est en vacances.

Ne me dites pas que vous n’avez pas le temps. Même les petites choses ponctuelles ne sont pas faites. Le partage des nouvelles par chacun sur ses propres réseaux est minime par rapport au nombre des personnes suivant l’actualité de Mozilla et se sentant concernées. Pareil pour donner son avis assez en amont pour que ce soit utile.

Il y a des choses à faire simples et adaptées pour le temps que vous avez en ce moment, les compétences que vous avez acquises. Demandez, il y aura toujours quelqu’un de bienveillant pour vous guider.

Mais c’est maintenant ! Vous êtes à nouveau à un point critique. Vous pouvez changer le monde – pas tout seul – mais si vous n’essayez pas, on ne le saura jamais !

Lire la suite...

dimanche 17 avril 2016

Thunderbird 45

Ça fait bien un an que je ne vous ai pas parlé ici de Thunderbird. Ça tombe bien c’est à peu près le rythme de sortie des versions majeures calé sur la version ESR (longue durée) de Firefox.

La version 45, sortie récemment, n’a pas proposé autant de nouveautés que la précédente version majeure, la 38. Cette dernière était la première version majeure dont le développement était aux mains d’une communauté de développeurs bénévoles organisée. Entre ces deux versions, malgré des taux d’utilisation toujours plus haut, Mozilla a annoncé, début décembre, chercher une nouvelle maison pour Thunderbird, loin de Mozilla qui se concentre désormais sur Firefox en se préparant à d’importants changements et abandonnera le XUL à terme.

Thunderbird 45 se concentre sur l’utilisation au quotidien du logiciel avec des améliorations que chacun appréciera au moment voulu.

thunderbird45 : 3 panneaux + Lightning.png

Si vous avez lu la traduction* de l’article de SUMO et ses améliorations par la communauté Mozilla francophone, vous connaissez déjà les principales nouveautés. Pour les autres, commençons par là.

Le truc que j’attendais depuis longtemps est le changement du comportement de l’éditeur dans la fenêtre de rédaction des nouveaux message. Appuyer sur « Entrée » insère désormais un nouveau paragraphe et plus un simple saut de ligne que l’on peut toujours insérer en appuyant sur « Maj+Entrée ». Ce nouveau comportement peut être inversé dans Outils > Options > Rédaction > Général.

Traitons des autres améliorations de la rédaction par ordre de mes préférences.

Si vous jonglez avec les langues ou même si vous avez installé le pack de dictionnaires « réforme 1990 » du français, vous pourrez trouver bien pratique de pouvoir changer le dictionnaire comme avant par un clic-droit dans l’éditeur mais aussi dès le champ « Sujet ». La langue du dictionnaire actif est signalée dans la barre d’état de la fenêtre de rédaction.

Thunderbird 45 : changer langue du dico du vérificateur orthographique dès le sujet

Un truc qui n’a l’air de rien mais qui pourra s’avérer bien utile, c’est de pouvoir ponctuellement dans le menu du choix de sa propre identité d’expéditeur personnaliser l’email et le nom sous lequel on apparaîtra chez son destinataire. Vous pouvez ainsi personnaliser votre email si votre fournisseur d’adresse prend en charge les alias ou les mots-clés ajoutés au nom comme Gmail (ex. : mozinet+bugzilla@gmail.com). Vous pouvez toujours dans les paramètres du compte personnaliser votre email, ajouter des identités ou préciser une adresse différente pour la réponse.

Thunderbird 45 : menu expéditeur  > personnaliser l'adresse d'expédition

Thunderbird 45 : alerte pour personnaliser l'adresse d’expédition

Enfin, toujours dans la fenêtre de rédaction, un nouveau bouton apparaît dans la barre de mise en forme. Vous pouvez désormais choisir un type de talle de police de caractères, de Très petite à Très très grande en passant par Moyenne par défaut. Les boutons « Réduire/Augmenter la taille de la police » font désormais passer d’un type de police au suivant dans la liste.

Thunderbird 45 : bouton des tailles de la police

Dans la vue de la liste des messages du dossier, vous deviez auparavant ajouter une colonne « Destinataire » en plus ou en remplacement de la colonne « Expéditeur » selon le type de messages stockés dans ledit dossier (ex. dossier « Envoyés » ou dossier contenant toutes les conversations). Dorénavant, vous avez par défaut une colonne « Correspondants » avec une flèche dans un sens ou dans un autre selon que l’adresse affichée est celle de l’expéditeur ou du destinataire. Vous pouvez bien sûr choisir d’ajouter une colonne pour l’un d’entre eux.

Thunderbird 45 : colonne Correspondants

Pour préserver votre vie privée du pistage, Thunderbird bloque par défaut les images distantes que doit récupérer le courriel. Grâce à ces chargements, les serveurs auprès desquels vous récupérer ces contenus distants (images, feuilles de style…) peuvent en savoir beaucoup sur vos habitudes et votre profil reliés à votre adresse de messagerie. Comme les pages web, les emails commerciaux sont composés de plusieurs serveurs (images avec le contenu central, pubs, images invisibles de pistage ou de statistiques…). Chaque propriétaire peut ainsi potentiellement en savoir beaucoup sur vous.

Thunderbird 45 : menu de blocage du contenu distant

Le menu à droite de la barre de notification de blocage du contenu distant a été repensé. Le menu est maintenant composé d’un item pour :

  • afficher pour afficher tout le contenu du message ;
  • modifier les conditions générales d’affichage du contenu distant ;
  • une ligne par adresse de serveur pour autoriser son contenu distant ;
  • autoriser d’un coup tous les serveurs mentionnés ci-dessus ;
  • autoriser tout le contenu proposé dorénavant pour cette adresse d’expéditeur.

Comme l’indique la page de SUMO :

Il est à noter que les adresses de messagerie sont faciles à falsifier comparées aux sites web qui servent les contenus externes. À moins que le réseau ne soit corrompu, il est bien plus difficile de falsifier les contenus que les adresses de messagerie.

Dans les options de Thunderbird, vous pouvez gérer votre liste d’exceptions.

De plus, les images distantes seront affichées dans les réponses et les messages transférés si elles ont été affichées dans le message d’origine.*

Attention !

Les modifications induites par ces changements conduisent à réinitialiser les listes d’adresses et les sites autorisés à charger des images distantes qui ont pu être définis dans de précédentes versions de Thunderbird.*

Un truc qui vous a peut-être énervé maintenant que la plupart des gestionnaires de messageries et logiciels acceptent le HTML dans les courriels, c’est le comportement de Thunderbird qui envoyait les courriels au format texte lorsque aucun élément en « texte enrichi » n’avait été utilisé dans le message et que le destinataire n’avait pas été indiqué comme préférant les courriels en HTML dans le carnet d’adresses. Désormais, une case à cocher permet de désactiver ce comportement de rétrogradation vers le texte simple comme format de distribution (Outils > Options > Rédaction > Général > Options d’expédition…).

Thunderbird 45 : Options d’expédition > Envoyer les messages au format texte lorsque cela est possible

Tant qu’on en est à parler du carnet d’adresses de Thunderbird qui est très perfectible, il a été encore été un peu amélioré.

Le carnet d’adresses peut désormais être exporté en UTF-8 et tous les carnets d’adresses peuvent être exportés en même temps.*

Autre nouveauté du carnet d’adresses, le fournisseur de cartes. Thunderbird utilise OpenStreetmap, base de données géographiques libre du monde (permettant par exemple de créer des cartes sous licence libre), en utilisant le système GPS et d’autres données libres. Dans les fiches avec une adresse géographique, un bouton « Plan d’accès » a un menu qui permet de choisir le fournisseur de cartes (comme Google Maps). Cela affecte le comportement par défaut du bouton pour toutes les recherches.

thunderbird 45 : carnet d'adresses : plan d’accès > OpenStreetMap

Des préférences cachées permettent de modifier les noms et adresse internet des fournisseurs de cartes.

Thunderbird 45 : about:config « mapit »

Dans l’en-tête d’un message, vous avez désormais un item de menu contextuel d’adresse email supplémentaire pour copier le nom et l’adresse email (Nom <exemple@exemple.com>).

Thunderbird 45 : copier le nom et l'adresse électronique

Concernant la messagerie instantanée, les notes de version indiquent une meilleure prise en charge des salons et commandes XMPP, ensemble de protocoles standards ouverts de l’IETF pour la messagerie instantanée et plus généralement une architecture décentralisée d’échange de données.

Les notes indiquent aussi que Thunderbird 45 corrige le bogue qui empêchait les pièces jointes d’être téléversées vers les serveurs de Box.com, le service par défaut de Filelink. Cette fonctionnalité introduite dans Thunderbird 13 mi-2012 permet de s’affranchir des limites des fournisseurs de messagerie concernant les pièces jointes en les envoyant « dans le nuage » pour n’inclure qu’un lien de téléchargement dans le corps du message. Je n’ai cependant pas réussi à ajouter Box.com à mon Thunderbird 45 : problème d’authentification.

Thunderbird 45 : Filelink : Box.com

Des extensions permettent d’ajouter d’autres services de cloud comme Dropbox, FileRun, FileSwap.com, hubiC, Mega, les services basés sur ownCloud (comme Framadrive), Pydio (ex AjaXplorer), Synnefo, et ~okeanos.

Plus exotique :

Lors de l’envoi de courriels qui avaient été rédigés en utilisant des caractères chinois, japonais et coréens, des espaces supplémentaires indésirables étaient insérés dans le texte. Ce comportement a été corrigé et les courriels seront envoyés et reçus exactement comme ils ont été rédigés. Les messages en japonais prennent dorénavant entièrement en charge les spécifications RFC 1468 et RFC 3676.*

Et, Mail.ru prend désormais en charge l’authentification OAuth (comme Gmail).

Vous l’avez sûrement noté en regardant les captures ci-dessus, les icônes grises (pour la plupart) ont été redessinées.

Thunderbird 45 : tâches Thunderbird 45 : barre d'outils

NB : L’importation depuis Outlook et Eudora n’est pas fonctionnelle.

De plus, cette version majeure corrige 12 vulnérabilités de sécurité dont six critiques.

Télécharger Thunderbird 45 en français

Thunderbird

Sources et références

Depuis la version 38

Doc

Nouveautés de Thunderbird 45

samedi 30 janvier 2016

Mozilla : Rencontre avec Raegan MacDonald employée depuis peu pour défendre nos libertés en Europe

Le jeudi 14 janvier au soir, Mozilla accueillait dans ses locaux parisiens, Raegan MacDonald, basée à Bruxelles, seule francophone de l’équipe Netpolicy constituée de six personnes à travers le monde. Dans le cadre de la montée en puissance de Mozilla dans les politiques Internet au sens large, cette Canadienne venant de la société civile (elle a rédigée sa thèse sur Google¹ et son précédent poste était chez Access Now) venait nous présenter l’action et l’organisation de son équipe, et les principes d’intervention de Mozilla. Elle venait aussi entendre les Mozilliens français et plus largement les personnes intéressées.

FOSDEM

FOSDEM 2016 : conférence Mozilla PolicyRaegan était ce samedi 30 janvier de 18 h 00 à 18 h 45 dans la Mozilla devroom pour parler Vie privée et protection contre le pistage dans Firefox avec François Marier, son collègue ingénieur sécurité et vie privée.

Lire la suite...

samedi 31 octobre 2015

Firefox OS 2.2 : carte SIM non reconnue, réinstaller le firmware du modem du ZTE Open C FR

Mon matériel : téléphone ZTE Open C FR rooté et passé sous build communautaire Aurora 2.2 de B2G/Firefox OS depuis la mise à jour B03 envoyée à l’époque par ZTE.

Mon problème : au redémarrage du téléphone, la carte SIM n’est plus reconnue. Seul le code du téléphone est demandé, le code PIN (clavier gris) n’est plus demandé. L’heure n’est pas bonne et une icône de carte SIM est dans la barre de notifications. Il n’y plus de connexion données ni Wi-Fi. Le mode avion est parfois enclenché et ne peut être désactivé dans les paramètres…

Firefox OS sous build communautaire avec un problème modem dans la zone de notifications

… où il y a plusieurs messages « Carte SIM pas encore prête ». Cet état peut durer plusieurs heures jusqu’à un jour ou sembler définitif.

Firefox OS sous build communautaire dans les paramètres la carte SIM pas encore prête dû à un problème de modem

Diagnostic : Grâce aux amis des builds communautaires, les logs du téléphone ont parlé : le modem est en cause. Dattaz m’a alors renvoyé vers la page de mise à jour du firmware du modem du ZTE Open C FR pour voir si ça pouvait résoudre mon problème. Je coupe court à tout suspense : en effet ça a réglé mon problème.

Lire la suite...

dimanche 22 mars 2015

De la communication et du groupe comm

J’exprime dans ce billet mon opinion toute personnelle de participant au groupe de communication communautaire pour Firefox OS, de bénévole de longue date et de débutant dans la communication (je n’irais pas jusqu’au marketing dont j’ignore encore plus les codes).

Question

C’est une question qui a déjà été posée pour d’autres contenus diffusés par le groupe comm. À ce que j’ai pu en voir, ces questions sont soulevées par les développeurs – que nous ne remercierons jamais assez pour leur travail (bénévoles aussi bien qu’employés). La question est venue à propos du billet La lune éclipse le soleil publié sur le blog communautaire.

J’ai un peu de mal à voir le rapport avec Firefox OS là… Qq’un pour m’éclairer ?

Lire la suite...

dimanche 25 janvier 2015

Firefox Hello rend la discussion en vidéo aussi simple qu'en personne

Lors de son passage dans le canal bêta, je vous avais déjà présenté les améliorations d’Hello, le service de discussion en vidéo et en audio intégré à Firefox, dans Firefox 35, sorti en version finale ce 13 janvier. Mozilla vous présente cette fonction de visioconférence intégrée au navigateur (sans plugin ni logiciel tiers) alors qu’elle est disponible pour tous :


Les conversations devraient pouvoir être commencées en vidéo aussi simplement qu’elles le sont en personne. Le fait est qu’elles ne le sont pas. Vous devez livrer votre adresse email, créer un compte et partager des renseignements personnels, ainsi que télécharger un logiciel avant même de commencer à parler.

Récemment, nous avons présentions Firefox Hello, le premier système mondial de communications intégré directement dans un navigateur pour aider à rendre les choses plus faciles.

Aujourd’hui, nous simplifions le processus d’appel en éliminant certaines étapes. Après avoir localisé l’icône Hello dans la barre de menu ou le panneau de personnalisation, cliquez simplement sur ​​le bouton « Démarrer » sous Rejoignez la conversation pour créer votre première conversation. Maintenant, quand vous commencez une conversation, une fenêtre s’ouvre montrant une vue de vous-même jusqu’à ce que la personne que vous avez invitée clique sur le lien et vous rejoigne. Pendant que vous attendez qu’elle vous rejoigne, vous pouvez naviguer sur un site Web sans vous préoccuper de cette fenêtre d’appel. Hello vous informera quand une nouvelle personne rejoindra le salon. L’icône Hello deviendra bleue et vous serez averti par une alerte sonore.

Lire la suite...

dimanche 21 décembre 2014

Des revenus de Mozilla et des dépenses pour la cause

Donnez SVP sur la page d'accueil par défaut de FirefoxMozilla qui a connu une forte croissance ces dernières années a publié des résultats financiers stables en 2013. Nous avions parlé de la diversification des revenus de Mozilla lors de l’introduction de la publicité dans Firefox. Encore une fois en cette fin d’année, Mozilla a lancé un appel aux dons avec des messages dans la page d’accueil par défaut de Firefox. Les cadres dirigeants de Mozilla Mark Surman, directeur exécutif de la fondation, et Dinelle Dixon-Thayer, directrice Business et affaires juridiques, font une mise au point sur les différents revenus et leur attribution pour assurer les missions que s’est fixé Mozilla.

Lire la suite...

samedi 6 décembre 2014

Canal bêta : Mozilla Firefox 35 avec un nouvel Hello avec appel simplifié

Hello : conversations en cours dans Firefox 35 bêtaHello, c’est le nom qu’a finalement choisi Mozilla pour son client de communication en temps réel intégré à Firefox. Incluse dans la dernière version finale de Firefox pour ordinateur, la visioconférence sans plugin de Mozilla directement de navigateur à navigateur qui prennent en charge WebRTC connait dans la dernière version bêta de Firefox de nouveaux développements à tester en particulier pour ceux qui n’utilisent pas de comptes.

La technologie WebRTC est petit à petit implémentée dans différents navigateurs (pour l’heure dans Firefox bien sûr mais aussi dans Chrome et Opera tout deux embraquant le moteur d’affichage de Google, Blink) et est même au programme d’une version web du service Skype de Microsoft dans Internet Explorer depuis le mois dernier.

Comme c’est encore en grande partie le cas, les solutions de visioconférence au premier rang desquelles Skype nécessitent l’installation d’un logiciel ne communiquant qu’avec un autre logiciel du même éditeur grâce à un protocole de communication fermé et propriétaire. Leur obscurité a conduit des administrations et réseaux universitaires à interdire leur usage en leur sein.

WebRTC est une technologie complexe en cours de standardisation au sein du W3C et de l’IETF dont l’ambition va au-delà de la visioconférence (partage de fichiers en pair à pair). Mozilla vient de se féliciter de l’annonce par les laboratoires d’Ericsson (en pointe dans le domaine et dont les travaux ont servi de base au premier état du standard) de leur réussite d’une interopérabilité entre leur navigateur « Bowser » sur iOS et Firefox. Mozilla explique que cette expérience est importante car OpenWebRTC d’Ericsson n’est pas basé sur le même framwork utilisé à la fois par Google et Mozilla qui étaient à l’origine des expériences d’interopérabilité précédentes. Cette réussite valide la clarté des spécifications WebRTC publiées et du codec H.264 utilisé ici.

Lire la suite...

dimanche 16 novembre 2014

Les tuiles sponsorisées – la publicité – sont dans votre Firefox

Tuile “Nos 10 principes” parrainée dans la page_de_nouvel onglet de Firefox 33.1.1Avez-vous même remarqué que la publicité avait fait son apparition directement dans votre Firefox (dans sa version tout public) ? Probablement pas si on ne vous a pas dit que la page de nouvel onglet (le + dans la barre d’onglets) peut contenir au milieu des tuiles issues de votre historique de navigation des tuiles sponsorisées – « parrainées » dans la version française. Il se peut fort bien que pour l’heure le “parrain” soit Mozilla lui-même, mais d’autres sont appelés à y entrer. Si vous avez un Firefox dans une autre langue vous pourrez avoir des tuiles publicitaires différentes.

Le fait que cette inclusion de la publicité soit à la sauce Mozilla suffira-t-il à convaincre les utilisateurs de Firefox très hostiles à la publicité sur le Web (ce sont les plus gros utilisateurs d’adblocks ou bloqueurs de publicité) ? Cependant, diversifier les revenus de Mozilla est crucial. Le contrat de reversement à Mozilla d’une infime partie des revenus publicitaires de Google engendrés par une recherche dans Firefox arrive à échéance en fin de mois. Nombreux sont les critiques du double langage de Mozilla qui fustige le pistage et l’espionnage originaires des grands écosystèmes que sont Google ou Facebook, tout en envoyant les recherches de ses utilisateurs à Google qui assure par là la très grande majorité des revenus de Mozilla.

Pourtant, ceux qui hurlent à la schizophrénie risquent de bien être les mêmes qui vont hurler contre l’entrée de la publicité directement dans l’interface de Firefox – à moins qu’ils soient déjà passés à Chrome – et qui vont désactiver l’« amélioration » de l’expérience utilisateur de la page de nouvel onglet comme Mozilla le permet. Sans penser qu’ils feront un don à Mozilla pour lui assurer des revenus indépendants de Google, il est important de ne pas rejeter cette nouveauté en bloc et d’y réfléchir à tête reposée. Regardons la façon dont l’équipe de services de contenu de Mozilla a imaginé cette fonctionnalité depuis les premières annonces et les tests dans les versions précoces de Firefox, et comment ils ont implémenté les tuiles publicitaires pour protéger l’utilisateur de Firefox du pistage par les annonceurs.

Page nouvel onglet avec tuiles dans Firefox 36 Nightly fr

Lire la suite...

lundi 22 septembre 2014

Firefox OS en France : la soirée de lancement

Test du ZTE Open C sous Firefox OS avec Facebook (crédit Alexis Kauffmann sur Twitter)Bientôt 10 ans que j’avais été à Paris dans une taverne pour le lancement de Firefox 1.0 avec déjà l’entraînant Tristan Nitot en maître de cérémonie. Que de chemin parcouru ! Mozilla a ses propres locaux à Paris et quels locaux ! Installé au 16 bis, boulevard Montmartre (9e), dans l’ancien Hôtel de Mercy-Argenteau, Mozilla avait lancé le rappel pour 19h. J’avais oublié ce qu’était la conduite sur les Grands Boulevards vers 18h30 – 19h.

Malgré mon retard, j’ai pu assisté à la présentation de Firefox OS par Tristan, David, Lana, Natalia, Flore et Clarista. Elle a été enregistrée et est disponible sur Air Mozilla, y compris au téléchargement. Elle est aussi embarquée en fin de ce billet.

Bien que le contenu soit dense et maîtrisé, je vous ai rédigé un compte rendu-retranscription des interventions. Ça va plus vite que de regarder les 80 minutes de vidéo, mais on perd une partie du côté humain que j’essaierai quand même de rendre en essayant de coller au discours de chacun.

Tristan qui maitrise bien son sujet, avec son humour légendaire, dresse un bilan de Mozilla et explique pourquoi Firefox OS. Ensuite, David Scravaglieri entre dans la mécanique du projet et nous fait bien comprendre les spécificités et le quotidien du développement de Firefox OS. Même si vous connaissez Mozilla et son OS mobile, vous pourriez bien apprendre des choses et comprendre mieux ce que vous avez pu remarquer de l’extérieur. Il nous initie à l’adaptation de Mozilla au monde complexe du mobile et au lent processus de distribution à l’utilisateur des versions de son logiciel, frustrant pour qui connaît le flux de livraison des nouveautés du développement rapide de Firefox.

Les 4 filles – je ne vais pas dire « les dames » – reflètent chacune à sa manière la vitalité de la communauté Mozilla en général et francophone en particulier (c’est elle qui reçoit ce soir).

Lire la suite...

samedi 23 août 2014

De la publicité dans Firefox sous le contrôle de l'utilisateur

Tile Switcher dans les Expérimentations du gestionnaire de modules complémentaires de Firefox 34 NightlyLe premier billet de Darren Herman, publicitaire embauché par Mozilla fin 2013 pour diriger une nouvelle unité des services de contenu afin de développer les revenus de Mozilla dans les contenus et les services, avait été mi-février fraîchement – ou chaudement, c’est selon – reçu. Son annonce sur le nouveau blog Advancing Content, blog officiel l’équipe des services de contenu de Mozilla, d’afficher des « tuiles » sponsorisées sur la page ouverte lors d’une toute première installation d’une nouvelle version de Firefox et, pendant trente jours, sur la page de nouvel onglet le temps d’entraîner le mécanisme de pertinence avait fait grand bruit.

J’avais rédiger un long billet à l’époque intitulé : De la pub dans Firefox ? Vraiment ?

À part un billet de clarification deux jours après, Darren Herman n’avait plus blogué. C’est Johnathan Nightingale, VP de Firefox chez Mozilla, qui avait annoncé en mai sur le blog des versions futures de Firefox la poursuite des expérimentations sur la page de nouvel onglet pour faire des recommandations depuis l’historique mélangées à des recommandations de sites de Mozilla et de sites sponsorisés. Les résultats des expérimentations devaient être au bénéfice de l’utilisateur et sous son contrôle.

Page Nouvel onglet : « Qu'est-ce que cette page ? » dans Firefox 34 Nightly au 29 août  2014

MÀJ du 29/8 : La page de Nouvel onglet est prête dans Firefox Nightly en français à recevoir les tuiles « parrainées »

Aujourd’hui, Darren Herman revient avec un appel à la confiance, la transparence et le contrôle de l’utilisateur dans la publicité.

Lire la suite...

dimanche 27 juillet 2014

Amélioration de la détection des malwares dans Firefox 31 et 32

Page malveillante détectée par FirefoxMardi est sorti Firefox 31. Le jeu vidéo n’est pas le seul axe de cette nouvelle version. La sécurité progresse aussi avec Prefer:Safe, une sorte de DNT du contrôle parental qui en demandant aux serveurs de ne pas envoyer de contenu pour adultes serait plus difficile à contourner par les enfants. Autre fonction de sécurité pour tous : l’extension de la navigation sécurisée de Google aux fichiers téléchargés. Elle arrive dans Firefox 31 et sera améliorée dans Firefox 32 entré jeudi dans le canal bêta.

Certains vont se plaindre d’une plus grande dépendance de Mozilla à Google. Cependant, cette extension est une évolution logique de la protection existante depuis longtemps dans Firefox qui limite l’exposition de l’utilisateur à Google. La vérification des pages et fichiers pour les logiciels malveillants est désactivable comme expliqué en fin de billet.

Voici une rapide traduction du billet de Sid Stamm, directeur de l’ingénierie de sécurité et vie privée chez Mozilla :

Lire la suite...

dimanche 11 mai 2014

Firefox pour Android : un florilège d'extensions : celles à surveiller

Après l’introduction qu’il vaut mieux lire d’abord, une seconde partie sur les extensions aussi sur ordinateur, une troisième partie sur les extensions rien que pour Android voici la quatrième partie de cette sélection d’extensions pour Firefox pour Android. Ici en principe rien à installer aujourd’hui sur la dernière version stable de Firefox. Avec beaucoup moins d’illustrations que les deux parties précédentes, cette dernière partie du florilège pourra être mise à jour plus tard.

À surveiller

TwitHub

Fonctionne uniquement avec Firefox pour Android 30.0a1 - 31.*

Ajoute un panneau Twitter à l’écran d’accueil de Firefox pour Android. Seulement déclarée compatible avec Firefox bêta à Nightly. Manque de fonctions. Concept intéressant cependant.

Lire la suite...

Firefox pour Android : un florilège d'extensions : celles rien que pour Android

Après l’introduction à lire d’abord, une seconde partie sur les extensions aussi sur ordinateur, voici la troisième partie de cette sélection d’extensions pour Firefox pour Android.

Extensions rien que pour Android

Phony

Module en vedette ajoutant une entrée du menu qui permet de choisir son identifiant de navigateur et de système d’exploitation (user agent) envoyés aux sites Web. Vous pourrez ainsi voir les versions des sites qui filtrent l’accès selon l’UA envoyé par le navigateur.

Lire la suite...

Firefox pour Android : un florilège d'extensions : celles aussi sur ordinateur

Après l’introduction, voici la première partie de cette sélection d’extensions pour Firefox pour Android.

Extensions aussi sur ordinateur

Adblock Plus

Fonctionne aussi avec Firefox, SeaMonkey et Thunderbird

Le célèbre module aux centaines millions de téléchargements de blocage des publicités et bien plus basé sur l’abonnement à des listes d’éléments filtrés (voir EasyList et autres).

Options d'Adblock Plus

Lire la suite...

Firefox pour Android : un florilège d'extensions

Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler d’extensions de Firefox… pour Android. Mozilla publie en effet aussi une version de son navigateur Web Firefox pour le système d’exploitation mobile développé par Google. Ne demandez pas la version pour iOS d’Apple, elle n’existe pas et ne peut exister comme un véritable navigateur Web à cause des limitations anticoncurrentielles imposées par Apple.

Cette version de Firefox pour Android partage le même moteur de rendu que son grand frère pour ordinateur (Thunderbird, SeaMonkey, etc. aussi). La plupart des contenus pris en charge par Gecko, nom de code du moteur d’affichage de Mozilla, sur votre version pour Windows, Mac OS X et Linux Desktop le sont sur votre appareil mobile (smartphone – alias ordiphone – et tablette). Les nouveautés de Firefox Desktop mettent souvent une version de plus à être adaptées pour Firefox pour Android. Cependant, son interface est dite native, c’est-à-dire développée en Java, pour de meilleures performances et plus de rapidité, au lieu d’être écrite en XUL, le langage basé sur XML qui sert à décrire les interfaces de la plupart des produits basés sur les technologies Mozilla. XUL est exécuté par Gecko, le moteur susmentionné et est à la base de l’extraordinaire extensibilité des logiciels de Mozilla à commencer par Firefox Desktop.

Les développeurs d’extensions ont dû s’adapter. Cela explique le petit nombre d’extensions disponibles pour Android. Même des extensions qui auraient du sens sur mobile ne sont pas portées vers Firefox pour Android. Cependant, il est possible de blinder son navigateur mobile de nouvelles fonctionnalités.

Lire la suite...

samedi 15 mars 2014

Les notifications d'Android dans Firefox et Chrome

Android Desktop Notifications (icône)Ne manquez plus de notification de votre appareil Android, smartphone ou tablette, ou simplement affichez les dans le navigateur de votre ordinateur afin de n’interrompre votre travail que pour les plus importantes.

Vous pouvez recevoir les notifications de votre appareil Android dans votre navigateur Web (Firefox ou Chrome). Pour cela, il vous faut installer une extension et une application, et les appairer.

  1. Installez l’extension sans redémarrage :
  2. Installez l’application Desktop Notifications dans votre appareil Android (aide).

Vous êtes un pro, sautez directement à la section Description (sécurité et vie privée), problème connu et FAQ d’Android Desktop Notifications de ce billet (vous y verrez même qu’en utilisant cette application vous soutenez et contribuez à une recherche scientifique universitaire). Vous avez quand même le droit d’apprécier le tutoriel en français qui la précède.

Lire la suite...

samedi 1 mars 2014

Blocage des plugins dans Firefox : liste blanche temporaire

Depuis toujours les plugins sont une source de problèmes pour les éditeurs de navigateurs, pour leurs utilisateurs et le Web lui même. Ils ont été introduits par Netscape pour permettre d’afficher au sein du navigateur des contenus particuliers souvent propriétaires et traités par des logiciels tiers installés sur le système de l’utilisateur. La Netscape plugin application programming interface (NPAPI), une architecture multiplateforme, a été adoptée par les autres navigateurs. Cependant, Microsoft a préféré « améliorer » le système pour Windows avec l’utilisation dans Internet Explorer des contrôles ActiveX.

Ces plugins (à ne pas confondre avec les extensions) affichent des jeux, des animations et des vidéos comme le très populaire Flash Player d’Adobe ou des applications complexes comme le très problématique Java d’Oracle. Voyez cette étude de Christian Sonne de fin mars 2013 : Plugins : utilisation, distribution et avenir dans Firefox.

Dans Firefox, comme dans les autres navigateurs, les plugins posent des problèmes au navigateur qui les accueille. Ils ne sont pas sous le contrôle de l’éditeur du navigateur. Les contenus incluent dans les pages Web gérés par les plugins ne peuvent pas dialoguer avec le reste du contenu et même avec le navigateur (par exemple Firefox n’arrive pas actuellement à savoir si un onglet avec du contenu en Flash émet du son).

Stabilité et sécurité

Mais surtout, les plugins posent des problèmes de stabilité et de sécurité aux navigateurs qui sont tenus pour responsables de leurs défaillances. Vladan Djeric a confirmé en avril 2013 que les plugins étaient la cause numéro un des blocages de Firefox. Pour éviter que les blocages et plantages des plugins ne bloquent ou fassent planter le navigateur en entier, Mozilla en 2010 avait isolé les plugins dans des processus séparés (projet Lorentz faisant partie du projet plus large Electrolysis récemment relancé).

La fonction Cliquer pour activer (click-to-play) avec liste de blocage des plugins qui combine contrôle par l’utilisateur et intervention à distance de Mozilla est la réponse de Mozilla introduite dans Firefox 17 fin 2012 au défi des vulnérabilités de sécurité des plugins fragilisant l’utilisateur de Firefox tout en lui conservant une bonne expérience de navigation et un confort d’utilisation.

Lire la suite...

vendredi 14 février 2014

De la pub dans Firefox ? Vraiment ?

Cela n’a pas tardé. Comme nous vous le relations dans la partie de notre rétrospective 2013 intitulée vie privée et sécurité pour Mozilla en 2013, fin novembre, Mozilla a embauché une vedette de la publicité numérique Darren Herman pour diriger une nouvelle unité des services de contenu afin de développer les revenus de Mozilla dans les contenus et les services, rendant Mozilla moins dépendant de son partenaire mais néanmoins concurrent Google.

Au vu des réactions univoques de la presse en ligne informatique, la « star » de la publicité n’a pas été bien coaché niveau communication ou n’a pas suffisamment évalué la portée de son annonce sur le nouveau blog Advancing Content, blog officiel l’équipe des services de contenu de Mozilla. De nombreux utilisateurs de Firefox, navigateur avec la plus grande proportion d’utilisateurs d’AdBlock Plus, l’extension de suppression des publicités n° 1 sur AMO, vont sursauter quand ils liront : Bientôt de la publicité dans Firefox ou la publicité arrive sur le navigateur web de Mozilla (capture de la page de Google Actualités pour mémoire).

Bien sûr, il n’est pas question de bandeaux publicitaires ou de liens sponsorisés dans l’interface principale de Firefox comme c’était le cas dans Opera avant qu’il ne passe au monnayage de son audience de la même façon qu’avait inaugurée Mozilla avec le reversement par Google d’une petite partie des revenus publicitaires générés par les requêtes expédiées depuis l’interface (notamment depuis la barre de recherche) du navigateur. Non ! Mais, comme Opera actuellement, Firefox devrait afficher des « tuiles » sponsorisées sur la page ouverte lors d’une toute première installation d’une nouvelle version du navigateur et, pendant trente jours, sur la page de nouvel onglet le temps d’entraîner le mécanisme de pertinence.

Tuiles sponsorisées dans Firefox

Crédit Mozilla

L’annonce concrète du jour de Darren Herman est le programme « Directory Tiles » qui devrait proposer des vignettes ayant un contenu défini par Mozilla, au lieu de l’espace vide actuellement sur cette page. Il précise :

Lire la suite...

dimanche 2 février 2014

Trop de sites communautaires de Mozilla ? (Q&R)

Liens dans le menu de MozillaZine-fr sur la communauté MozillaJ’ai enfin répondu sur MozillaZine-fr à un commentaire de CVL du site Technifree qui suit le développement de SeaMonkey. Cette longue réponse mérite selon moi une meilleure visibilité :

CVL : Les vœux que je formule, pour 2014, c’est que l’ensemble du monde Mozilla se simplifie, car, aujourd’hui, un internaute de base n’y comprends absolument rien avec la multiplication des sites consacrés à la communauté. D’ailleurs voir dans le bloc gauche de mozillaZine-fr, le nombre de liens proposés, c’est manifestement trop ! Alors, il va au plus simple : soit IE soit « gougleu » qui fait des pub claires et directes et qui parie sur la simplicité d’APPROCHE.

R : C’est le prix à payer (même si des progrès sont toujours réalisables) pour être libres, ouverts et communautaires.

Les sources d’informations sur les projets (même non logiciels) sont diverses parce que nous développons au grand jour.

L’information institutionnelle sur les réalisations est regroupée sur le blog officiel de Mozilla.

En français, l’information institutionnelle est fournie par la Section Presse de Mozilla.

Tous les autres canaux sont soit personnels (avec la liberté de parole que laisse Mozilla à ses employés) soit sectoriels, pour des infos sur les projets en cours et les conclusions à tirer des analyses des réalisations.

Cependant, des efforts sont faits pour centraliser et discriminer les canaux d’informations sur Mozilla. Il s’agit des planètes :

Planet Mozilla regroupe les derniers billets des blogs Mozilla anglophones au sein de la communauté.

Les autres sous-planètes sont sectoriels :


CVL : Un site pourrait servir de fédérateur : frenchmozilla.fr. Mais ça me navre de voir que les MÀJ sont si rares et qu’il n’y a même pas 3 mots d’explication pour chaque logiciel.

R : Non ! C’est MozFr qui est le site qui regroupe les efforts de la communauté Mozilla francophone.

De là, tu peux accéder au forum d’entraide communautaire, à une page qui présente les moyens de participer au projet et l’organisation de MozFr en groupes de travail avec chacun un référent pour faciliter les contributions, à la liste des discussions communautaires en français, au blog (et au blog technique), aux canaux IRC en français, aux réseaux sociaux (Twitter, Diaspora et Facebook) communautaires, au wiki pour des informations sur les projets en cours, aux communautés locales :

… et à French Mozilla (avec son Bugzilla) qui ne s’occupe que des traductions.

Mais, c’est sur MozFr qu’il faut se rendre pour les informations sur les contributions francophones au projet Mozilla, dont les planètes centralisent les blogs de Mozilliens francophones (où sont les articles pertinents de MozillaZine-fr et BlogZiNet).

Bien sûr, tous ces canaux de diffusion de l’actualité du projet sont sous le contrôle et dépendent de la disponibilité de nombreux acteurs.

Notre compte Twitter essaie de tenir le catalogue de ces contributions et de fournir un canal d’information en français qui se veut complet, mais il est indépendant de la direction du projet Mozilla par la fondation et sa filiale à 100 %, Mozilla Corporation.

Si tu veux l’information officielle et plus formatée marketing consulte le blog officiel et les sections presse de Mozilla (il y a aussi la lettre d’information généraliste – traduite en français par la communauté – qui s’adresse à tous les utilisateurs de produits Mozilla).

CVL : Heureusement, que mozillaZine-fr traduit les MÀJ de SeaMonkey, car sinon il n’y aurait RIEN.

R : MozillaZine-fr est lui même un projet communautaire francophone (même s’il n’a pas de visibilité sur MozFr).

SeaMonkey n’est pas un logiciel de Mozilla, mais un projet basé sur les technologies Mozilla, mené par la communauté et soutenu par la fondation.

Il n’y aura pas d’information officielle en provenance des canaux officiels de Mozilla. L’information sur SeaMonkey comme les décisions concernant le développement et le développement lui-même dépendent de la communauté seule. Évidemment, en cas de désaccord grave entre la direction de Mozilla et le SeaMonkey Council, le soutien de Mozilla cesserait et ça sonnerait la fin du projet.

CVL : Ma conclusion, qui se renforce avec le temps. Il vaudrait mieux rassembler les forces que les diviser !! Cela pourrait servir le Bien commun.

R : « Rassembler les forces » ne reviendrait, à mon avis, qu’à museler la créativité et l’ouverture du projet. Les canaux d’information officielle ne peuvent pas suffire à agir au grand jour.

Le foisonnement de sources d’informations fragmentaires relatives à Mozilla est le prix à payer mais aussi une condition nécessaire à un projet pleinement open source et novateur.


Et vous ? Pensez-vous qu’il y a trop de sites communautaires de Mozilla ?

- page 1 de 3