BlogZiNet

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - statistiques

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 15 mars 2014

Les notifications d'Android dans Firefox et Chrome

Android Desktop Notifications (icône)Ne manquez plus de notification de votre appareil Android, smartphone ou tablette, ou simplement affichez les dans le navigateur de votre ordinateur afin de n’interrompre votre travail que pour les plus importantes.

Vous pouvez recevoir les notifications de votre appareil Android dans votre navigateur Web (Firefox ou Chrome). Pour cela, il vous faut installer une extension et une application, et les appairer.

  1. Installez l’extension sans redémarrage :
  2. Installez l’application Desktop Notifications dans votre appareil Android (aide).

Vous êtes un pro, sautez directement à la section Description (sécurité et vie privée), problème connu et FAQ d’Android Desktop Notifications de ce billet (vous y verrez même qu’en utilisant cette application vous soutenez et contribuez à une recherche scientifique universitaire). Vous avez quand même le droit d’apprécier le tutoriel en français qui la précède.

Lire la suite...

samedi 15 février 2014

Canal bêta : Mozilla Firefox 28

Sélecteur de couleurs pour input type=color en HTML5 dans Firefox 28 bêtaTraduites pour la plupart pour le billet sur SeaMonkey 2.25 bêta 1, les nouveautés incluses dans les notes de diffusion de Firefox 28 bêta seront réutilisées ci-dessous, ainsi que le liens vers les bogues chez Bugzilla@Mozilla.

Alors qu’une mise à jour – de stabilité, pas de sécurité et pour ordinateur seulement – de Firefox 27 vient de sortir pour corriger des problèmes avec Greasemonkey et autres JS qui utilisaient ClearTimeoutOrInterval et un problème d’exactitude de math JS (bogue 941 381), il est temps de tester la version bêta de Firefox 28 qui sortira en version finale stable le 18 mars prochain.

Lire la suite...

jeudi 2 janvier 2014

Consommation de mémoire : Firefox 29 bat largement Chrome 34 et Internet Explorer 11

Ghacks a renouvelé son test de l’utilisation de mémoire des principaux navigateurs dans leur dernière évolution : Mozilla Firefox 29 Nightly, Google Chrome Dev 34, Internet Explorer 11.

Comparaison de l'usage de mémoire par des navigateur Web

Firefox enlève la couronne comme navigateur à toute épreuve. Il a été le plus performant avec 15, 40 et en redescendant à 15 onglets ouverts et n’est jamais allé au-dessus du seuil de 1 gigaoctet, tandis que les deux autres navigateurs l’ont fait.

En fait, Internet Explorer 11 de Microsoft a utilisé environ deux fois plus de mémoire que Firefox avec 40 onglets ouverts.

Firefox a encore du travail dans sa chasse aux fuites de mémoire dans le domaine de la récupération de la mémoire allouée après la fermeture des onglets. Rien de vraiment catastrophique mais la preuve est faite qu’il y a des progrès faisables dans ce domaine.

Source

Ghacks, Chrome 34, Firefox 29, Internet Explorer 11: Memory Use 2014, 2 janv. 2014, Martin Brinkmann

samedi 28 décembre 2013

SUMO 2013 : L’assistance de Mozilla en chiffres

Ricky Rosario, manager Webdev chez Mozilla, publie une rétrospective de l’activité de SUMO, le petit nom de l’assistance de Mozilla, en 2013.


support.mozilla.org (SUMO) +dev en 2013

Une rétrospective de fin d’année de SUMO en 2013

Ceci est mon premier et dernier billet de blog de 2013 !

Ricky volant

Piou ! 2013 a été une nouvelle excellente année pour SUMO et l’équipe d’ingénierie SUMO/INPUT. Nous avons perdu (et il nous manque énormément) notre manager, James Socol, en début d’année et j’ai repris les fonctions managériales de l’équipe, mais le cœur de l’équipe de dev est resté intact.

Quelques indicateurs

Voici quelques stats sur ce que notre plateforme, l’équipe et la communauté ont fabriqué en 2013 :

  • Affichages de pages : 502 812 271
  • Visites : 255 122 331
  • Visites uniques : 190,633,959 
  • Questions posées : 33 482
  • Questions répondues : 31 746 (94,8 %)
  • Questions résolues : 9 048 (27 %)
  • Réponses aux questions : 119 440
  • Contributeurs du forum d’assistance :
    • 1+ réponses : 8 723
    • 2+ réponses : 3 436
    • 3+ réponses : 1 764
    • 5+ réponses : 742
    • 10+ réponses : 247
    • 25+ réponses : 97
    • 50+ réponses : 63
    • 100+ réponses : 42
    • 250+ réponses : 22
    • 500+ réponses : 17
    • 1 000+ réponses : 11
    • 2 500+ réponses : 7
    • 5 000+ réponses : 3
    • 10 000 + réponses : 1 (20 057 réponses par cor-el)
  • Tweets traités par notre « Army of Awesome » : 46 030
  • Contributeurs de notre « Army of Awesome » : 911
  • Modifications de la base de connaissances (KB) : 16 561
    • Révisions en-US de la base de connaissances : 2 975
    • Révisions L10N de la base de connaissances : 13 586
  • Locales avec activité : 55
  • Contributeurs à la base de connaissances en-US : 165
  • Contributeurs à la base de connaissances L10n : 607
  • Votes « utile » dans la base de connaissances : 4 214 528 (72,6 %)
  • Votes « inutile » dans la base de connaissances : 1 587 416 (27,4 %)

Davantage de stats

Willkg a écrit un billet de blog qui contient beaucoup plus de stats spécifiques à notre développement (bogues enregistrés, bogues résolus, commits, projets importants, etc.) : Allez donc le voir !

Je voulais souligner quelques données qu’il a mentionnées :

En 2011, nous avons eu 19 personnes qui ont contribué à des modifications du code.

En 2012, nous avons eu 23 personnes.

En 2013, nous avons eu 32 personnes.

YOUPI !

Comme en 2011 et 2012, nous avons résolu plus de bogues que nous en avons créés en 2013. Ça fait trois années d’affilée ! Je n’ai jamais vu ça dans un projet sur lequel j’ai travaillé.

Hourra !

Input a également eu une grande année en 2013. Consultez le billet de blog de willkg à ce sujet.

Aller de l’avant

2013 a été une grande année pour la plateforme SUMO. Nous avons peaufiné le travail sur l’architecture de l’information de la base de connaissances que nous avions commencé en 2012 et simplifié toutes les pages « d’atterrissage » (accueil, produit, sujet). En 2014, j’espère que nous pourrons rendre le forum d’assistance aussi formidable que la base de connaissances l’est aujourd’hui.

En plus de rendre la base de connaissances encore plus formidable… Les forums d’assistance prennent désormais en charge d’autres locales que l’anglais. Maintenant, nous envoyons des courriels en HTML et traduits ! Nous avons ajouté des Open Badges ! Nous sommes passés à YouTube pour les vidéos. Nous avons amélioré la recherche pour les locales. Nous avons amélioré les déploiements. Nous avons implémenté Persona (pas encore activé). Nous avons implémenté l’escalade des questions pour le centre d’assistance. Nous avons ajouté beaucoup de tableaux de bord et d’outils nouveaux et améliorés pour les contributeurs et les animateurs des communautés. En même temps, nous avons fait beaucoup d’améliorations de l’interface d’administration et de l’infrastructure qui rendent le site plus stable et plus résistant et notre code plus formidable.

Comme preuve de la qualité de la plateforme, de nouveaux produits sont venus à nous pour que nous soyons leur plateforme d’assistance. Nous sommes désormais le site d’assistance de Webmaker et nous sommes en train d’ajouter Open Badges et Thunderbird pour le début de 2014.

Merci à l’équipe de dev incroyable, géniale et splendide, l’encadrement de SUMO et la communauté pour une super année 2013 !


Merci à Hervé Renault pour la relecture de cette traduction.

Sources et références

dimanche 27 octobre 2013

Lightbeam : Firefox vous montre qui vous traque sur le Web

Relations LightbeamAujourd’hui, deux de mes sujets d’intérêt se rencontrent : la protection et le respect de la vie privée avec les extensions de Firefox. L’extension c’est Lightbeam. Il s’agit du renommage de l’extension Collusion qui, bien qu’avec moins de fonctions, avait déjà fait parler d’elle, notamment avec plusieurs passages télé.

Cet outil permet de manière graphique de figurer les relations entre le sites sur lesquels vous surfez avec les sites tiers qui sont également sur les pages Web que vous visitez volontairement. Pointez donc une lumière sur qui vous observe en douce.

Lire la suite...

vendredi 16 août 2013

Semaine de tests : Mozilla Thunderbird 24 bêta (prochaine version ESR)

Facteur ThunderbirdJe vous en parlais hier dans le billet sur Thunderbird 17.0.8 : Ludovic lhirlimann de Mozilla a récemment souligné l’importance pour tous les types d’utilisateurs de Thunderbird de tester la prochaine Édition Longue Durée. La semaine de tests qu’il promettait dans son précédent billet est maintenant commencée. Avec votre participation, le 17 septembre, Mozilla Thunderbird 24 (actuellement dans le canal bêta) pourra sortir sans anicroche avec toutes les nouveautés de la plateforme sous-jacente ajoutées depuis le 20 novembre 2012.

À noter que la populaire extension d’agenda de Mozilla, Lightning, est aussi parue dans une version 2.6 bêta pour Thunderbird 24. Ça tombe bien, non ?

Attention cependant ! Thunderbird 24.0b1 sur Windows est seulement disponible en anglais des États-Unis (en-US). Ce problème sera résolu dans la prochaine mise à jour bêta. N’essayez pas de la télécharger sur le lien donné ci-dessous à moins de vouloir la version américaine de Thunderbird 24 bêta 1.

Lire la suite...

jeudi 8 août 2013

Canal bêta : Mozilla Thunderbird 24 (prochaine version ESR)

MÀJ : La semaine de tests annoncée a commencé.

Pieuvre ThunderbirdFin mai, nous appelions déjà avec Ludovic Hirlimann, au nom de l’équipe de qualité, à tester Thunderbird bêta (alors en version 22) en prévision de la version 24 qui sera une version majeure ESR ou Édition Longue Durée. C’est cette version qui servira à Mozilla à assurer les mises à jour de sécurité toutes les six semaines (sauf urgence) pour son client de messagerie pour environ une année. Toutes les évolutions de la plateforme sous-jacente seront incluses dans cette version majeure basée sur Gecko 24 (comme Firefox 24 et Firefox 24 ESR qui passeront aussi bientôt en bêta).

Depuis le billet sur Thunderbird 22 bêta qui récapitulait les nouveautés depuis la précédente version majeure ESR, Thunderbird 17, Thunderbird 23 bêta, disponible depuis le 3 juillet dernier, n’apporte que divers correctifs et améliorations des performances. Si vous installez cette dernière version bêta de Thunderbird vous recevrez automatiquement la nouvelle version 24 bêta qui ne tardera pas à sortir puisque nous sommes dans une semaine qui voit passer le train de sorties des logiciels de Mozilla (comme toutes les six semaines).

Comme il l’a déjà fait sur les groupes de discussion, Ludovic lhirlimann appelle sur son blog toutes les catégories d’utilisateurs de Thunderbird à tester cette version 24 bêta pour pouvoir ensuite participer à une journée/semaine de test. Toute aide sera la bienvenue. Si l’anglais vous effraie, en plus de la traduction ci-dessous du billet de Ludovic, l’article de MozFr précité vous propose de signaler les éventuels bogues que vous seriez amené à rencontrer sur le forum francophone et enfin d’y poser toutes vos questions.

Lire la suite...

lundi 20 mai 2013

Mozilla Firefox 21

De ce train de sorties que nous avons connues depuis mardi, je finis les billets récapitulatifs des nouveautés de chaque version par celui qui traitera du logiciel qui l’a débuté : Mozilla Firefox 21 pour ordinateurs de bureau et Android. Pour les plus pressés, il y a eu de nombreux articles de presse sur cette nouvelle version majeure finale du navigateur de Mozilla, contrairement aux versions bêta et Aurora qui ont suivi, et même à Mozilla Thunderbird ou à BlueGriffon qui s’est invité dans cette cascade de logiciels basés sur Gecko, le moteur d’affichage de Mozilla.

En plus, vous aviez déjà les communiqués de presse en français et en anglais de Mozilla, si vous n’aviez pas suivi ici le développement de cette version 21 à travers les canaux bêta et Aurora encore avant.

Lire la suite...

lundi 13 mai 2013

Des millions de téléchargements de Firefox en plus grâce à une nouvelle page /new

Holly Habstritt Gaal, architecte de l’information et designer UX chez Mozilla – UX pour « expérience utilisateur » – démontre comment quelques modifications bien senties de cet UX peuvent rapporter à Mozilla des millions de téléchargements de Firefox supplémentaires. Voici les changements de la page /new qui viennent d’être mis en ligne pour tous et ceux encore à venir (notamment sa localisation) :


Quelques changements UX. Une page unique. Des millions de nouveaux téléchargements.

Nous avons récemment dessiné, testé et publié une nouvelle version de notre page principale de téléchargement de Firefox pour ordinateur de bureau. Lors de nos tests, nous avons amélioré le taux de conversion de téléchargement des navigateurs non-Firefox du top 3 de plus de 12 % ! Rien que cela entraîne des millions de téléchargements supplémentaires chaque année.

Lire la suite...

samedi 4 mai 2013

Mozilla suit l'adoption du Do Not Track par les utilisateurs de Firefox

Dans sa campagne pour faire respecter la volonté des internautes à ne pas être pistés (Do Not Track ou DNT), Mozilla, qui a réussi à le faire inclure dans les principaux navigateurs et qui pousse en faveur de sa standardisation par le W3C, doit, au milieu des coups bas, convaincre les publicitaires (et les sites qui en vivent) d’honorer la manifestation explicite de cette volonté. Aujourd’hui, Alex Fowler, le directeur de la vie privée et de la politique publique chez Mozilla, annonce la mise à disposition du public d’un tableau de bord montrant le niveau d’adoption du DNT par les utilisateurs de Firefox. Ainsi, acteurs de ce dossier et pouvoirs publics (dont certains se sont positionnés en faveur du respect de la volonté exprimée par les internautes) auront à leur disposition de vrais chiffres pour convaincre ou, peut-on rêver, imposer :


Nouveau tableau de bord pour Do Not Track : les utilisateurs de Firefox continuent à dénicher et à activer le DNT

Mozilla est heureux de publier un nouvelle page interactive de mesure rendant compte des données mensuelles sur l’adoption par les utilisateurs du Do Not Track (DNT) dans Firefox. Nous rendons ces données publiques à la fois parce que ça fait partie de notre mission et que nous savons il y a un fort intérêt pour le sujet.

Tableau de bord DNTÀ l’heure actuelle, l’adoption du DNT aux États-Unis est d’environ 17 pour cent. Au niveau mondial, la moyenne est autour de 11 pour cent. Se fondant sur ces pourcentages, nous estimons que nos utilisateurs envoient plus de 135 millions de signaux DNT tous les jours — plus de 4 milliards de signaux DNT chaque mois.

La nouvelle page a des graphiques interactifs qui montrent la courbe d’adoption globale pour Firefox (de bureau) et Firefox pour Android (mobile), ainsi que deux cartes qui procurent une vue des différences régionales de l’adoption dans le monde entier.

Veuillez noter qu’aucun utilisateur de Firefox n’est pisté pour générer les données pour ces mesures. Toutes les 24 heures, Firefox et Firefox pour Android téléchargent automatiquement la dernière liste des modules complémentaires dangereux et/ou des extensions à désactiver dans le cadre de notre service de liste de blocage. Comme un signal DNT est inclus dans toutes les requêtes faites par le navigateur d’un utilisateur qui a enclenché le DNT, nous pouvons compter le nombre de fois que nous voyons le signal. Aucune autre information n’est enregistrée sur nos serveurs. Toute personne ayant un site Web et l’accès à un serveur Web peut commencer à compter combien d’utilisateurs envoient « DNT:1 », qui est la façon dont le signal est exprimé via les requêtes HTTP.


Le document original et cette traduction sont soumis aux conditions de la licence
Creative Commons : « Paternité – Partage des conditions initiales à l’identique 3.0 »
ou toute version postérieure.

License Creative Commons

Voir sur ce sujet sur BlogZiNet la traduction du billet de Sid Stamm, toujours sur le blog Vie privée de Mozilla, qui présente le nouveau dispositif ternaire de Firefox pour mieux connaître la volonté de l’utilisateur, à venir dans Firefox 21 actuellement à tester dans le canal de développement bêta.

samedi 6 avril 2013

Canal bêta : Mozilla Firefox 21

Maintenant que Firefox 20 est sorti mardi en version finale, c’est au tour jeudi de Firefox 21 de glisser dans le canal bêta (il était auparavant dans le canal Aurora).

Lire la suite...

jeudi 26 juillet 2012

Les modules complémentaires de Firefox franchissent la barre des 3 milliards de téléchargements !

Ce blog traite souvent des extensions pour Firefox et vous en présente quelques-unes parmi les milliers disponibles sur AMO. Vous avez donc sûrement participé à atteindre le nombre record de téléchargement de modules pour Firefox fêté aujourd’hui par Mozilla dont voici la traduction de l’annonce sur son blog :

Lire la suite...

vendredi 23 décembre 2011

Mozilla Firefox 9.0.1

En cette période de préparation de fêtes, je n’ai guère eu le loisir de traiter de Firefox 9 sorti mardi dernier. Mais voilà que Mozilla me donne une nouvelle chance en publiant une mise à jour de stabilité en urgence. Firefox 9.0.1 vient en effet corriger un bogue, essentiellement rencontré sur Mac OS X et Linux, qui provoquait des plantages du navigateur.

La version 9 de Firefox, sortie le jour dit, est vantée pour les améliorations du JavaScript qui rendent la navigation significativement plus rapide. La dernière version majeure de Firefox introduit l’inférence de types qui boost les performances JavaScript et permet aux sites Web et applications enrichis avec de nombreuses images, vidéos, jeux et graphiques 3D de se charger et s’exécuter beaucoup plus vite. L’inférence de types est une fonctionnalité du moteur JavaScript SpiderMonkey qui s’intègre avec le compilateur JaegerMonkey pour fournir de l’analyse et aider à générer un code plus efficace. Firefox avec l’inférence de types est jusqu’à 30 % plus rapide sur les benchmarks JavaScript comme Kraken et V8.

Lire la suite...

vendredi 17 juin 2011

Activation de quotas pour Firefox Sync

Traduction du billet de Mconnor, au nom de l’équipe des Services, sur le blog Mozilla Services : Enabling Quotas for Firefox Sync

Ça n’aura généralement pas d’incidence sur les utilisateurs, mais nous voulions être ouverts sur un changement qui sera déployé prochainement pour nos serveurs de production. Essentiellement, nous allons définir un quota d’espace disque par utilisateur pour Firefox Sync, avec une limite initiale de 25 Mo de données par utilisateur. Pour la grande majorité des utilisateurs, ce sera totalement invisible, puisque l’utilisateur type en utilise beaucoup moins. (Je suis un très gros utilisateur de navigateur et je suis à environ huit méga-octets d’utilisation.) Nous avons tenté de répondre ci-dessous à certaines des questions prévues, mais n’importe quelle autre peut être posée dans les commentaires.

Pourquoi mettre en place des quotas ?

Nous voulons garder Firefox Sync comme un service gratuit pour tous. Afin de rendre le viable, nous devons prendre des mesures pour contrôler les coûts et éviter les abus. Mettre en œuvre un plafond par défaut raisonnable sur l’utilisation du disque est une étape évidente dans cette direction. Nous pensons que le quota par défaut initial sera suffisant pour presque tous les utilisateurs.

Combien de mes données serai-je en mesure de synchroniser ?

En général, autant que vous avez déjà synchronisé. Basé sur nos statistiques d’utilisation courante, ce quota sera suffisant pour plus de 99,9 % de nos utilisateurs. L’utilisateur moyen utilise environ 1 Mo de données, avec une moyenne de 83 signets, 11 mots de passe, et 1 500 éléments d’historique. Même dans le 90e centile des utilisateurs, l’utilisation du disque est de moins de 6 Mo, avec près de 700 marque-pages, 12 000 éléments d’historique et 100 mots de passe.

Puis-je obtenir plus d’espace ?

Bien que les détails ne soient pas encore déterminés, l’une des choses sur laquelle nous travaillons est un moyen de permettre à des utilisateurs spécifiques d’avoir un quota plus élevé. En attendant, il est déjà possible de demander une augmentation de quotas via la page Web Mozilla Services Account. Nous n’avons pas encore de calendrier pour si/quand ces demandes seront satisfaites, mais nous utilisons ces demandes pour nous aider à comprendre pourquoi les utilisateurs auraient besoin de plus de quotas afin de renseigner les futures conceptions.

Sinon, pour ceux qui sont plus portés sur la technique, notre code de serveur est open source et peut être installé sur un serveur de votre choix. Pour plus d’informations à ce sujet, veuillez voir les instructions d’installation.

Qu’arrive-t-il si je n’ai plus d’espace ?

Quand un utilisateur passe le seuil d’« avertissement » (nous comptons le fixer à 20 Mo), le serveur va transmettre cette information au client, afin que les utilisateurs soient avertis avant qu’ils ne parviennent plus à écrire sur le serveur. Si un utilisateur ignore ces avertissements et atteint réellement le plafond, ils seront incapables d’écrire des données supplémentaires sur le serveur et ils verront des erreurs de synchronisation pour les informer du problème. Firefox a des éléments d’interface qui contrôlent quel type de données est à synchroniser et combien chaque type de données est utilisé. Les utilisateurs seront en mesure de désactiver les moteurs de synchronisation individuels et de libérer de l’espace, si nécessaire.

- Mconnor, au nom de l’équipe des Services
Certains droits réservés
Cette traduction est disponible sous licence Creative Commons
Paternité – Partage des conditions initiales à l’identique 2.0 France

Source

Mozilla Services, Enabling Quotas for Firefox Sync, 15 juin 2011, Mconnor, au nom de l’équipe des Services

vendredi 12 novembre 2010

Mozilla Firefox 4 bêta 7

Je n’ai pas parlé ici de Firefox 4 depuis la version bêta 3. Mercredi, Mozilla a publié la septième bêta de la future version majeure de son navigateur open source. Firefox 4 bêta est désormais disponible en 57 langues dont le français. Les performances sont vraiment appréciables. Le blog de Mozilla en dit plus sur les nouveautés maintenant intégrées à Firefox 4 bêta 7 :

Un nouvelle version de Firefox 4 bêta est maintenant prête pour que vous la téléchargiez et la testiez ! Cette version améliore les performances sur certains points importants : Elle ajoute le compilateur JavaScript juste à temps (JIT) JägerMonkey ; ajoute plus de support des graphiques accélérés matériellement, ainsi que l’accélération matérielle pour Windows XP et Mac OS X ; et active les capacités 3D, sans avoir besoin de plugins, avec WebGL.

Cela signifie que les pages se chargent plus rapidement, que les interactions avec les sites Web sont plus vives et que le Web est seulement plus amusant. Pour les développeurs, cela signifie que vous pouvez construire des applications Web plus riches de hautes performances et explorer le monde des graphiques 3D, inhérentes au Web.

En outre, les API des extensions pour Firefox 4 sont maintenant stables, donc, si vous êtes un développeur d’extension, il est maintenant temps de mettre à jour votre extension compatible avec Firefox 3.6 pour supporter Firefox 4.

Ce qu’il y a de nouveau

Augmentation des performances JavaScript avec JägerMonkey

JägerMonkey est un plus invisible, mais puissant, de Firefox 4 bêta. Le moteur JavaScript SpiderMonkey Firefox intègre désormais le nouveau compilateur JIT JägerMonkey, qui, avec des améliorations à l’actuel JIT TraceMonkey et à l’interpréteur de SpiderMonkey, s’élève à des vitesses qui mettent vraiment en valeur les applications Web riches d’aujourd’hui. Vous noterez cela dans le temps de démarrage plus rapide, une vitesse de chargement des pages améliorée et les performances des applications Web et des jeux.

Firefox 4 bêta est vraiment rapide. Voici comment la dernière version bêta soutient la comparaison avec Firefox 3.6 et les versions précédentes de Firefox 4 bêta sur différents tests d’évaluation JavaScript :

comparaison des performances JavaScript de Firefox 3.6, 4 bêta 4 et 4 bêta 7

Pour davantage de détails, voir le billet de blog de l’ingénieur Firefox David Mandelin.

Augmentation des performances graphiques

Cette mise à jour de Firefox 4 bêta incorpore des graphiques accélérés matériellement dans le rendu final d’un site Web – dénommé « composition ». Cela permet aux sites de se charger et de répondre plus rapidement aux contenus riches et interactifs tels que les jeux sur le Web, les applications ou les photos. Sur Windows (y compris Windows XP), l’accélération matérielle est faite en utilisant la technologie DirectX ; sur Mac OS X, elle est faite en utilisant OpenGL.

Toutes les cartes graphiques et/ou les pilotes vidéo ne supportent pas l’accélération matérielle. Lisez ces billets de blog du développeur Firefox Joe Drew pour davantage de détails sur les dernières améliorations apportées à l’accélération matérielle et pour vérifier si votre matériel supporte cette fonctionnalité.

Faire des graphiques 3D pour Firefox avec WebGL

Firefox 4 bêta permet aux développeurs de rendre les graphismes 3D en utilisant WebGL. Les développeurs Web peuvent maintenant créer des jeux spectaculaires, des graphiques vifs et une toute nouvelle expérience visuelle pour le Web, sans obliger les utilisateurs à installer de plugin ! Cela signifie que les graphismes 3D peuvent être combinés avec d’autres technologies Web pour offrir des expériences étonnantes qui s’intègrent parfaitement avec le reste de votre site Web. WebGL dans Firefox 4 bêta nécessite une carte graphique compatible OpenGL sur Windows ou Mac OS X. Le support supplémentaire des autres cartes graphiques sur Windows (en particulier les GPU Intel) et Linux viendra dans les versions bêta à venir.

Support des Exquisite Fonts avec OpenType

Préparez-vous pour les sites avec des mises en page aussi élégantes que celle que vous pourriez trouver dans un livre composé. Avec le support du format de polices OpenType dans Firefox 4 bêta, les designers et développeurs peuvent créer des effets sophistiqués en maîtrisant les ligatures, le crénage, les caractères alternatifs, les variantes de petites et grandes capitales et plus. Pour en savoir plus, lisez ce billet de blog de l’ingénieur plateforme de Firefox John Daggett.

Des formulaires HTML5 améliorés

Firefox 4 bêta améliore également les formulaires HTML. Les formulaires HTML5 sont une rupture pour créer avec l’auto-complétion, la validation HTML5 du formulaire la nouvelle API des formulaires. Pour plus d’informations, voir ce billet de blog du développeur Firefox Mounir Lamouri.

Fonctionnalités et performances

Firefox 4 est en voie de devenir le navigateur le plus rapide et le plus amusant pour découvrir le Web comme vous le souhaitez. Cette version est un grand pas et combine de nombreuses fonctionnalités qui rendent votre voyage autour du Web amusant, régulier et personnel (Firefox Sync, Panorama, onglets applicatifs et le nouveau gestionnaire de modules complémentaires, pour n’en nommer que quelques-unes) avec d’excellentes performances. C’est vraiment super.

Les utilisateurs de Firefox 4 bêta ont dû recevoir une notification automatique de mise à jour dans les 48 heures. Ils peuvent aussi l’obtenir manuellement en choisissant « Rechercher des mises à jour… » dans le menu « ? ». Dans Firefox 4 bêta 7, il faudra chercher les mises à jour en allant dans le sous-menu « Aide » du menu unique « Firefox » sur la boîte de dialogue « À propos de Firefox ».

Télécharger Mozilla Firefox 4 bêta 7 en français

Sources et références

mardi 4 mai 2010

Mots-clés référents de BlogZiNet d'avril 2010 et quelques réponses

Je me suis plongé dans les stats fournies par Free avec phpMyVisites. Pour le mois qui vient de finir, j’ai regardé les mots-clés des moteurs de recherche. C’est Google qui fournit la grande majorité des entrées avec 92 % auxquels il sied d’ajouter les 6 % de Google Images. Bing n’est pas pris en compte par l’application mais apparaît dans les sites référents. Il ne fournit que quelques dizaines d’entrées. Je ne comprends pas pourquoi, bien que j’ai soumis le blog depuis longtemps dans les outils pour webmestres, il n’y a que quelques pages d’indexer dans le moteur de Microsoft, et ça diminue en plus.

Lire la suite...

samedi 6 février 2010

Comment Mozilla lutte contre les arnaques au téléchargement

Dans un billet que j’avais traduit l’année dernière, le directeur juridique de Mozilla, Harvey Anderson, dressait une typologie des menaces sur ses marques que Mozilla était obligé de combattre. Il y décrivait comment Mozilla utilise le droit des marques pour combattre les profiteurs et les arnaqueurs qui détournent les efforts de la communauté. Aujourd’hui, il revient sur le sujet en postant quelques statistiques sur la lutte de Mozilla contre les sites frauduleux. Parallèlement, Gervase Markham publie une série de billets sur le cas allemand.

Très récemment encore, la presse en ligne relatait le cas d’un site de téléchargement d’un Firefox contenant un adware. Les internautes se faisant piéger se retrouvent bombardés de pop-up publicitaires. Mais, plus grave que ces désagréments, des internautes se voient demander de payer plusieurs dizaines d’euros pour télécharger Firefox ou Thunderbird.

Dans le cas de l’Allemagne, où les téléchargements de Firefox sont importants et les cas de détournement des marques de Mozilla sont particulièrement problématiques, Gervase Markham identifie quatre types de violation des marques de Mozilla :

  • l’enregistrement de noms de domaine enfreignant ses droits (par ex. les typosquatters comme « morzilla.de » ou « firfox.de ») ;
  • le contenu en ligne trompeur (ceux qui prétendent être le site de téléchargement officiel de Mozilla) ;
  • les offres de versions modifiées des logiciels de Mozilla, par ex. avec une barre d’outils modifiée ou contenant des malwares ;
  • les « pièges à l’abonnement » où ce qui semble gratuit finit par vous coûter cher.

La riposte de Mozilla s’engage sur plusieurs fronts avec une escalade des mesures de rétorsion :

  1. Contacter les moteurs de recherche pour demander que le site soit déréférencé (ses bonnes relations avec les moteurs de recherche permettent à Mozilla de couper l’arrivée d’air des sites frauduleux qui se voient déréférencés ou privés de publicité) ;
  2. Rapporter le site aux agences de protection des consommateurs ;
  3. Expédier une lettre de cease and desist (ce qui résout le problème dans la plupart des cas, sinon…) ;
  4. Ouvrir un litige de domaine devant le DENIC (pendant allemand de l’AFNIC) et demander l’annulation ou le transfert de tous les noms de domaine violant le droits de Mozilla ;
  5. Obtenir une injonction préliminaire (ordonnance de référé).

Si elles ne sont pas respectées, les injonctions préliminaires peuvent être mises à exécution par des procédures de pénalités financières. Cependant, une voie plus rapide pour abattre un site est de s’adresser à son fournisseur. Sous la loi allemande (comme sous la française) les fournisseurs Internet sont responsables des contenus illicites dès qu’ils sont informés de la violation. Ainsi, une lettre au fournisseur, accompagnée d’une copie de l’injonction préliminaire, entraine la fermeture immédiate du site. Gervase cite le chiffre de 7 injonctions préliminaires qui ont toutes été couronnées de succès. Dans deux autres cas, l’autre partie a fait appel, mais les injonctions préliminaires ont été confirmées en appel.

De son côté, Harvey relève que sur les neuf derniers mois Mozilla a entrepris de :

  • Faire valoir des revendications qui ont conduit 15 sites européens (allemands pour la plupart) à cesser leurs pratiques trompeuses impliquant Firefox et Thunderbird. Ce sont les conséquences d’injonctions ou d’efforts de cease and desist ;
  • Passer en revue plus de 4 300 sites ;
  • Signaler une foule de sites aux agences régionales de protection des consommateurs ;
  • Récupérer 50 domaines qui étaient engagés dans des activités douteuses (c’est-à-dire des arnaques à l’abonnement ou de la distribution de malwares) ;
  • Amener 122 sites américains à cesser leurs pratiques non autorisées ou illicites en réponse aux demandes de Mozilla ;
  • Alerter les moteurs de recherche de ces pratiques quand Mozilla pensait qu’ils pourraient agir.

Sur le wiki de Mozilla, on peut voir le noms de domaine transférés à Mozilla comme « modzilla.fr », « mozila.fr », « mozzilla.fr » et « mozilla.fr » et les sites européens et américains où les marques de Mozilla ou des versions de logiciels non autorisées ont été retirées ou le site fermé.

Il reste encore beaucoup à faire et la lutte internationale contre les arnaques aux produits libres semble infinie. Si vous êtes témoin ou plus tristement victime de tels agissements, Mozilla a mis en ligne un formulaire pour signaler les sites abusant de ses marques.

Sources et références

vendredi 5 février 2010

Chrome grignote des parts de marché à IE et Firefox

Net Applications, société californienne d’analyse du trafic Internet, a publié ses statistiques sur les parts de marché des navigateurs Web pour janvier 2010. Il en ressort que Chrome, le navigateur de Google qui vient de sortir en version 4 avec la prise en charge des extensions, franchit la barre des 5 %, tandis que Firefox recule légèrement devant celle des 25 %. En effet, Firefox perd 0,18 point depuis décembre 2009 pour atteindre 24,43 %. Internet Explorer perd lui 0,57 point en un mois pour atteindre 62,12 %. Google Chrome gagne de son côté 0,59 point sur la même période confirmant la troisième place qu’il avait ravi en décembre 2009 à Safari d’Apple qui ne gagne que 0,07 point. Ces deux navigateurs basés sur le moteur d’affichage WebKit atteignent respectivement 5,22 % et 4,53 %. Opera Software a deux navigateurs classés : Opera perd marginalement 0,02 point pour atteindre 2,38 % et Opera Mini gagne 0,06 point pour atteindre 0,59 %.

Comme le fait remarquer Gregg Keizer, Chrome a doublé sa part de marché depuis juillet 2009. Sur les derniers mois, la progression de Chrome a surpassé celle de Firefox par cinq à un, affichant une augmentation de 1,62 points contre 0,32 point pour Firefox. Sur les douze derniers mois, Chrome a gagné 3,68 points tandis que Firefox seulement 2,3. Même si les chiffres de Net Applications sont à prendre avec des pincettes, il semble bien que ce soit là une tendance lourde sur laquelle on puisse compter.

Internet Explorer 8 devient la version de navigateur la plus populaire

Quand on comptabilise les navigateurs par version, Internet Explorer 8 devient la version de navigateur la plus populaire avec une part de marché de 22,3 % contre 20 % pour Internet Explorer 6. Si l’on ajoute les chiffres du mode de comptabilité d’IE 8 qui est comptabilisé à part par Net Applications, Internet Explorer 8 dépasse les 25 % de parts de marché.

L’usage d’IE serait sous-représenté

Un nouvel article de Gregg Keizer sur ComputerWorld pointe du doigt un phénomène qui devrait inquiéter. IE serait sous-représenté dans les statistiques de Net Applications.

Tuons tout de suite le suspens : c’est l’usage interne d’IE en entreprise qui n’est pas pris en compte par les sociétés de mesure du trafic Web. Selon Devil Mountain Software qui se base sur 23 000 PC monitorés par XPnet, 57 % de ces machines font fonctionner au moins deux navigateurs. Plus de 32 % des machines que Devil Mountain surveille se servent à la fois d’IE et de Firefox, faisant de Mozilla Firefox le navigateur numéro deux en entreprise. Google Chrome est le navigateur numéro deux des seconds navigateurs avec 18 % de systèmes qui font fonctionner à la fois IE et Chrome. Opera et Safari sont loin derrière avec seulement 4 % et 3 % respectivement des machines sur lesquelles ils tournent en conjonction avec IE.

Les utilisateurs d’IE sont forcés de se servir du navigateur de Microsoft pour faire tourner leurs applications internes mais utilisent Firefox et Chrome pour naviguer sur le Web. Comme les entreprises doivent maintenir des applications développées spécifiquement pour IE, l’usage devrait rester d’installer des alternatives à IE en plus du navigateur incorporé dans Windows plutôt que de remplacer ce dernier.

Sources et références

samedi 30 janvier 2010

Google va arrêter de supporter Internet Explorer 6

À commencer par Google Docs et Google Sites, l’entreprise américaine va cesser de supporter (au sens original et à celui de l’anglicisme) Internet Explorer 6. À partir du 1er mars, certaines fonctionnalités clés ne fonctionneront plus dans les anciens navigateurs. En effet, ce n’est pas seulement Internet Explorer 6 qui ne sera plus pris en charge, mais aussi Mozilla Firefox 2, Google Chrome 3, Safari 2 et leurs versions antérieures. Si l’utilisation de ces dernières versions ne se comptent plus qu’en dixièmes de pourcentage, il n’en est pas de même de la part de marché d’IE 6. Selon Net Applications, la version 6 du logiciel de Microsoft est toujours la version de navigateur la plus utilisée au monde, devant la version 8 d’IE et Firefox 3.5.

Même si Microsoft recommande urgemment aux utilisateurs d’IE 6 de mettre à niveau leur navigateur vers une version supérieure et particulièrement vers IE 8, les propriétaires de sites et d’applications Web ne sont pas prêts à cesser d’exiger la compatibilité avec Internet Explorer 6. Les développeurs quant à eux se passeraient bien de devoir bidouiller leurs créations pour qu’ils fonctionnent sous IE 6. Die IE 6. Die !

Sources et références

vendredi 29 janvier 2010

Deux études de l'AT Internet Institute confirment les tendances du marché des navigateurs

Deux études récentes de l’AT Internet Institute (ex-Xiti Monitor), société d’analyse du trafic Web, viennent attester des événements récents qui se sont produits dans le monde des navigateurs. On a vu dernièrement Internet Explorer perdre du terrain en Allemagne et en France suite aux recommandations de leur gouvernement d’utiliser un navigateur alternatif en attendant la sortie d’un correctif à une faille critique touchant le navigateur de Microsoft. Internet Explorer perd du terrain en Europe au point d’y descendre sous la barre des 60 % de parts de marché. Google Chrome profite plus que Firefox des pertes récentes d’Internet Explorer.

Mozilla Firefox tire profit de la faille d’Internet Explorer

D’après l’étude de l’AT Internet Institute réalisée du 4 au 22 janvier 2010, la perte estimée pour Internet Explorer en Allemagne est de 2,7 points de part de visites sur la semaine du lundi 18 au vendredi 22 janvier 2010. Sur cette même semaine, le gain de part de visites pour Firefox est estimé à 2,2 points.

Allemagne - Parts de visites issues d'IE

Crédit AT Internet Institute

En France, la perte est estimée à 0,7 point sur la semaine du lundi 18 au vendredi 22 janvier 2010. Sur cette même semaine, le gain de part de visites pour Firefox est estimé à 0,7 point.

France - Parts de visites issues d'IE

Crédit AT Internet Institute

Internet Explorer tombe sous les 60 % en Europe

La seconde étude de l’AT Internet Institute a été réalisée du 1er au 31 décembre 2009 sur 23 pays européens. La barre des 60 % de parts de marché est largement franchie par un Internet Explorer qui ne représente plus que 58,6 % du trafic des sites Web européens en décembre 2009. Il perd 3,6 points depuis juin 2009. En 9 mois, Internet Explorer a même vu sa part de marché chuter de 6 points.

Ses concurrents en profitent et à ce jeu là c’est Chrome qui prend le plus de parts de marché. Le navigateur de Google progresse en 6 mois de 1,8 points pour atteindre en décembre 2009 4,1 % de parts de marché. Firefox, le challenger d’IE, gagne 1,1 point depuis juin 2009 pour atteindre en décembre une part de marché de 29,4 %. Les 30 % ne sont pas loin au niveau européen alors qu’ils avaient été dépassés en France en avril 2009. Safari, le navigateur d’Apple, toujours troisième en Europe, dépasse les 5 % en passant en 6 mois de 4,2 % à 5,1 %, soit un gain de 0,9 point de juin à décembre 2009.

On notera aussi qu’Opera n’entre toujours pas dans la danse avec un gain marginal de 0,1 point en 6 mois pour atteindre les 2,3 % en décembre 2009.

parts en visites Web des familles de navigateurs entre juin et décembre 2009

Crédit AT Internet Institute

L’institut s’est intéressé aux 4 pays européens dans lesquels IE a perdu le plus de terrain entre juin et décembre 2009. En Irlande, au Royaume-Uni, en Grèce et en République Tchèque Internet Explorer enregistre le plus fort recul de sa part de marché. Citons l’étude (en y mettant un peu les formes) :

En Irlande, la part de visites d’Internet Explorer se retrouve en-dessous de la moyenne européenne avec 56,9 % des visites en décembre 2009 (-7,8 points vs juin 2009) :

  • Google Chrome renforce sérieusement sa 3ème position derrière Mozilla/Firefox : 10,5 % des visites en moyenne sur décembre 2009, soit un gain de près de 5 points en 6 mois,
  • Safari, 4ème, est également gagnant avec une part qui atteint 8,5 % (+3,3 points en 6 mois).

Même constat en Grèce où Internet Explorer perd 6,5 points pour descendre à 55,8 % des visites :

  • Mozilla/Firefox en profite pour accroître sa part de 3,5 points entre juin et décembre 2009 et atteindre 35,6 %,
  • Google Chrome (3ème) et Safari (4ème) progressent respectivement de 1,9 et 1,1 point.

Au Royaume-Uni, la part moyenne d’Internet Explorer est en recul de 7 points entre juin et décembre 2009 mais reste néanmoins supérieure à la moyenne européenne :

  • En moyenne, 68,2 % des visites au Royaume-Uni sont effectuées en décembre avec Internet Explorer vs 75,2 % en juin 2009,
  • Mozilla/Firefox, second, est en progression mais ce sont surtout Safari (+2,2 points avec 7,2 % des visites) et Google Chrome (+2,6 points avec 5 % des visites) qui tirent leur épingle du jeu.

En République Tchèque, la part de visites d’Internet Explorer est toujours en-dessous de la moyenne européenne avec 50,7 % des visites en décembre 2009 (-6,3 points vs juin 2009) :

  • Bonne performance de Mozilla/firefox qui atteint 35,2 % des visites en décembre 2009 (vs 32,3 % en juin),
  • Tout comme Google Chrome dont la part fait plus que doubler (4 % en décembre vs 1,8 % en juin 2009),
  • Opera, 3ème navigateur en visites, est également gagnant avec un gain de 1,2 point en 6 mois (5,9 % en décembre vs 4,7 % en juin 2009).
Top 5 des navigateurs en part de visites Web

Crédit AT Internet Institute

Google Chrome en forte progression en Europe s’offre la 3ème place dans certains pays européens comme il l’a conquise au niveau mondial en janvier selon Net Applications.

La méthodologie est à consulter dans les études.

Sources et références

- page 1 de 2