Mozilla Thunderbird 13 marque un tournant. Non seulement parce qu’il abandonne le support de Windows 2000, en exigeant au minimum Windows XP SP2 (pour la version Windows bien sûr), mais aussi parce qu’il intègre désormais des services en ligne au sein de l’interface.

La fonctionnalité la plus prometteuse semblait être « Filelink » qui place les pièces jointes volumineuses « dans le nuage » et ne met qu’un lien vers le fichier stocké en ligne au lieu de l’inclure dans le corps de l’email. La fonctionnalité intégrée dans cette version finale de Thunderbird 13 ne retient plus que le service anglo-saxon YouSendIt moins intégré à l’interface que le service Dropbox que je vous présentais lors du début de la phase de test bêta de cette version de Thunderbird. En effet, ce service a été retiré au cours de cette phase du développement. Mozilla n’a pas réussi à conclure un accord avec Dropbox. La FAQ de l’aide de Thunderbird indique également que les services de stockage UbuntuOne et SpiderOak sont prévus dans de futures versions.

L’aide de Thunderbird traduite vous donnera le mode d’emploi illustré de cette nouvelle fonctionnalité, comme elle vous donnera celui de l’autre grande nouvelle fonctionnalité de ce Thunderbird 13 qu’est la fourniture d’une nouvelle adresse électronique. Mozilla a conclu des accords avec Gandi et Hover qui fournissent des adresses payantes associées avec un nom de domaine personnalisé.

Au-delà de ces grandes fonctions ajoutées, Thunderbird 13 vient corriger 205 bogues pour donner un logiciel plus stable. Il est aussi plus sûr avec le comblement de sept failles de sécurité dont quatre critiques.

Si vous disposez déjà de Thunderbird, vous avez dû recevoir une notification de mise à jour automatique. Vous pouvez aussi l’obtenir manuellement en choisissant « Rechercher des mises à jour… » dans le menu « ? » ou « À propos de Thunderbird » dans ce même menu pour les dernières versions de la messagerie de Mozilla.

Télécharger Thunderbird 13 en français

Thunderbird