Mot-clé - marque déposée

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 8 mai 2015

1er Brainstorming Café Firefox OS du groupe comm

1er Brainstorming Cafe Firefox OS présenté par son inventeurQuentin, Rep, a organisé mi-mars l’événement qu’il a appelé Brainstorming Café Firefox OS qui est censé être le premier d’une série de rencontres chez Mozilla Paris.

En principe, c’était l’occasion de discuter de sa communication avec le groupe comm pour Firefox OS, mais la grande majorité des questions ont porté sur Firefox OS. Concernant la communication, Mamie Fox a suscité de l’intérêt et la question du Fox ou du panda roux posée a été une vraie question de communication et pas le troll habituel.

Une partie du public du 1er Brainstorming Cafe Firefox OS chez Mozilla Paris

Panda roux/renard/Fox

J’ai retracé l’histoire du nom « Firefox » chez Mozilla qui a été identifié dès son choix au petit panda. Les choses se sont gâtées lors de la création du logo. Pour le designer (nord-américain), le renard lui parlait plus que le panda roux et l’image de la traduction littérale de renard de feu avait un réel impact visuel.

Lors du lancement de Firefox OS (qui a adopté le logo de Firefox), les créateurs des visuels ont repris l’idée du renard de feu ou plutôt du renard en feu. Dans nos pays occidentaux, le renard est associé à la ruse, ce qui est exploitable aisément au niveau de la communication et du marketing.

Le groupe a suivi l’image du Fox associé à Firefox OS et qui peut aussi être un diminutif de Firefox. C’est un mot court avec une bonne force auditive. Ainsi, Mamie Fox sonne bien.

Mamie Fox

Le format des articles Mamie Fox peut se résumer en une grand-mère cool et un peu geek grâce à son petit-fils qui est le technicien qui lui explique les concepts techniques obscurs pour les non-initiés. Elle est curieuse, bavarde et connectée. Elle n’hésite pas à chercher seule sur le Net ni à voyager pour passer du temps avec son petit-fils.

Son petits-fils, c’est le Fox qui est au courant et initié à Firefox OS, Mozilla, à la technique et au logiciel libre. Il est membre de la communauté, les petits fox sont ses amis mozilliens et ils participent ensemble aux événements communautaires. Elle est la narratrice de ses aventures et s’adresse directement au lecteur.

Mamie Fox est un concept de communication décalée que ne peuvent pas se permettre les concurrents « corporate » de Firefox OS dans leur communication. C’est une invention de la communauté qui a pris forme dès les premières réunions du groupe à l’automne. Au début, on a recherché dans les proches des participants et de la communauté une vraie mamie pour l’incarner. Le format a évolué en restant fidèle aux principes de base.

Mamie FoxDans le compte rendu de la réunion du 20 octobre 2014, on peut lire à propos de Mamie Fox :

Création d’un etherpad Mamie Fox : https://etherpad.mozilla.org/mamiefox Kant1 prend contact avec un designer pour réaliser l’illustration sur la tuile « Mamie Fox ».

Comment imagine-t-on Mamie Fox ?

Retraitée, elle utilise son ordinateur pour aller sur les blogs, les recettes de cuisine, la broderie, le DIY, parler avec ses petits-enfants et commander ses achats sur Internet. Flore propose de mettre une silhouette de renard au lieu d’une pomme sur son ordi portable.

Rôle à contre-emploi : Mamie Fox est futée/rusée, avec un rôle décrypteur, qui fait le lien entre les dev et le grand public.

Mamie Fox est un canal de communication qui s’adresse à nos publics cibles mais pas aux développeurs et Mozilliens, mais qui présente leur travail et leurs contributions, et explicite les valeurs et principes pour lesquels ils se battent.

Notre égérie, Mamie Fox, est donc un vecteur communautaire de communication assumé et réfléchi.


Pour la suite : Quentin, si tu me lis !?


Photos prises par Mozinet et placées sur Flickr sous licence Creative Commons Attribution - partage dans les mêmes conditions 2.0 générique (CC BY-SA 2.0).

Sources et références

dimanche 22 mars 2015

De la communication et du groupe comm

J’exprime dans ce billet mon opinion toute personnelle de participant au groupe de communication communautaire pour Firefox OS, de bénévole de longue date et de débutant dans la communication (je n’irais pas jusqu’au marketing dont j’ignore encore plus les codes).

Question

C’est une question qui a déjà été posée pour d’autres contenus diffusés par le groupe comm. À ce que j’ai pu en voir, ces questions sont soulevées par les développeurs – que nous ne remercierons jamais assez pour leur travail (bénévoles aussi bien qu’employés). La question est venue à propos du billet La lune éclipse le soleil publié sur le blog communautaire.

J’ai un peu de mal à voir le rapport avec Firefox OS là… Qq’un pour m’éclairer ?

Lire la suite...

samedi 28 juin 2014

Sigles et abréviations propres à Mozilla

Sujet plus léger pour entamer le week-end, les abréviations spécifiques à Mozilla. Si vous voulez comprendre les Mozilliens entre eux, en plus des sigles et autres abréviations employés par les développeurs, notamment pour désigner les technologies et les formats, et les abréviations au sein des entreprises et organisations technologiques, d’autres sont juste là pour désigner des trucs de Mozilla.

Lire la suite...

vendredi 26 juillet 2013

Geeksphone Peak+ sous Firefox OS : bisbille entre Mozilla et Geeksphone

Logo Firefox OSD’aucuns avaient remarqué que le récent smartphone grand public de Geeksphone, qui avait produit les deux ordiphones pour développeurs propulsés par une préversion de Firefox OS, le nouveau système d’exploitation mobile de Mozilla, Peak+ doublait la mémoire vive par rapport au Peak, le précédent smartphone le plus puissant des deux proposés aux développeurs, et n’arborait plus la mention « Firefox OS ». Grâce à Clubic, et à Mozilla qui les a contacté, nous avons aujourd’hui une explication :

Lire la suite...

mercredi 1 mai 2013

Mozilla : défendons notre marque contre un vendeur mondial de spyware

En 2010, Harvey Anderson, directeur juridique de Mozilla, montrait comment Mozilla lutte au quotidien, surtout en utilisant les outils juridiques offerts par le droit des marques, contre les arnaques au téléchargement. Aujourd’hui, Alex Fowler, le directeur de la vie privée et de la politique publique, dénonce sur le blog de Mozilla une utilisation abusive des marques de Mozilla par une société commerciale britannique qui vend des logiciels d’espionnage des citoyens à des États autoritaires et annonce la riposte juridique amorcée par Mozilla :


Un rapport récent de Citizen Lab a découvert que le spyware commercial produit par Gamma International est conçu pour persuader les gens par la ruse de penser qu’il s’agit de Mozilla Firefox. Nous avez expédié aujourd’hui à Gamma une lettre de cease and desist exigeant que ces pratiques illégales cessent immédiatement.

En tant que projet open source ayant la confiance de centaines de millions de personnes de par le monde, défendre les marques déposées de Mozilla contre ce type d’abus est vital pour notre marque, nos utilisateurs et le succès continu de notre mission. Mozilla a un long passé de protection des utilisateurs en ligne et a été reconnue comme société Internet la plus digne de confiance pour la protection des renseignements personnels en 2012 par l’institut Ponemon. Nous ne pouvons pas tolérer qu’une société éditrice de logiciels utilise notre nom pour déguiser des outils de cybersurveillance qui peuvent être – et dans plusieurs cas en fait ont été – utilisés par les clients de Gamma pour violer les droits de l’homme et la vie privée en ligne des citoyens.

Il est important de noter que le spyware n’a pas d’effet sur Firefox lui-même, ni lors du processus d’installation ni quand il opère secrètement sur l’ordinateur d’une personne ou sur son appareil mobile. Le logiciel de Gamma est tout à fait à part et utilise uniquement notre marque et nos marques déposées pour mentir et tromper en tant que méthode parmi d’autres pour éviter la détection et la suppression.

Grâce au travail de l’équipe de recherche du Citizen Lab, nous pensons que le spyware de Gamma tente de donner aux utilisateurs la fausse impression que, à la manière d’un programme installé sur leur ordinateur ou leur appareil mobile, il est lié à Mozilla et à Firefox, et est donc digne de confiance, tant sur le plan technique que dans son contenu. C’est réalisé de deux façons :

  1. Lorsqu’un utilisateur examine le spyware installé sur sa machine en affichant ses propriétés, Gamma dénature son programme en « Firefox.exe » et inclut les propriétés associées à Firefox ainsi qu’un numéro de version et les revendications relatives au droit d’auteur et aux marques déposées attribuées « à Firefox et aux développeurs de Mozilla ».
  2. Pour un utilisateur expert qui examine le code sous-jacent du spyware installé, Gamma inclut mot pour mot le « manifeste d’assembly » du logiciel Firefox.

L’équipe de recherche du Citizen Lab nous a fourni des exemple provenant des trois cas suivants qui démontrent comment cet usage abusif de notre marque, de nos marques déposées et de la confiance du public est une fonction incluse dès la conception des produits d’espionnage de Gamma et n’est pas propre au déploiement par un seul client :

  • Une attaque de logiciels espions à Bahreïn visant des militants pour la démocratie ;
  • La découverte récente de spywares de Gamma apparemment en usage au sein des élections à venir en Malaisie ; et
  • Une démo promotionnelle réalisée par Gamma.

Chaque exemple illustre exactement la même façon de désigner faussement le spyware installé comme provenant de Mozilla. Les propres brochures et vidéos promotionnelles de Gamma font la promotion de l’une des fonctions essentielles de leur logiciel de surveillance qui est qu’il peut être déployé secrètement sur le système d’une personne et qu’il passe inaperçu.

Malheureusement, Mozilla est habitué à l’usage abusif de sa marque. Nous avons lutté contre les entreprises qui utilisent nos marques déposées pour amener les utilisateurs à télécharger des logiciels malveillants (malwares) livrant des informations personnelles ou faisant payer pour Firefox, parfois de façon très organisée et criminelle. Non seulement ces activités sont illégales, mais aussi nous les prenons au sérieux car elles sont trompeuses, nuisent aux utilisateurs, sèment la confusion chez le consommateur et compromettent la réputation de Mozilla.

Nous sommes reconnaissants pour l’important travail de groupes tels que le Citizen Lab, Privacy International, le Centre européen pour les droits constitutionnels et de l’homme et Reporters sans frontières et encourageons toute personne intéressée par la prédominance croissante et les implications sociétales de la cybersurveillance à soutenir leurs efforts.


Le document original et cette traduction sont soumis aux conditions de la licence
Creative Commons : « Paternité – Partage des conditions initiales à l’identique 3.0 ».

License Creative Commons

Crédit Numerama

FinSpy est le nom du spyware de Gamma International

Voir aussi sur BlogZiNet sur un sujet connexe : Marques - Le Bon, la Brute et le Truand par Harvey Anderson (Mozilla) du 6 mai 2009

Sources et références