Mot-clé - Electrolysis

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 20 mars 2017

Ma semaine Mozilla 2017-11

J’écris pour la communauté Mozilla francophone sur les blogs communautaires et les réseaux sociaux. Je suis plus libre sur MozillaZine-fr et surtout sur son fil Twitter où je rapporte toute l’actualité en français du projet Mozilla. J’ai aussi mon compte Twitter perso où je peux en raconter plus aussi sur mes activités mozilliennes.

Mais j’aimerais faire quelque chose de plus concentré et de plus durable que Twitter, de plus personnel que la communication communautaire, de plus personnel que l’actualité de Mozilla et de régulier sans être une corvée.

Je pense donc au format blog – le mien – et au format de publication hebdomadaire. Ensuite, le format des sujets abordés sera assez libre.

Dubitatif…

Vendredi. La communication de Mozilla a lancé sur Twitter un tableau de combats de modules. Les modules n’étant pas de la même catégorie assez dure d’en faire des combats. Même pour faire du buzz positif, je n’en vois pas vraiment l’intérêt niveau comm…

Lire la suite...

samedi 18 juillet 2015

La nouvelle stratégie de Mozilla pour Firefox

Mozilla a esquissé dans un billet du blog des versions futures de Firefox (traduit ci-dessous) début juillet une nouvelle stratégie pour sauver et relancer Firefox. Quelques jours plus tard, Dave Camp, directeur de l’ingénierie de Firefox, a posté deux messages sur la liste de diffusion firefox-dev où se déroulent les discussions relatives au développement de la version pour ordinateur du navigateur web Firefox.

Dans le premier intitulé les trois piliers, Dave articule la nouvelle stratégie de Mozilla pour Firefox autour de 3 axes principaux. Une qualité sans compromis passera par un programme baptisé « Great or Dead » (formidable ou mort) qui auditera tous les fonctionnalités du navigateur pour s’assurer que chacune d’elles soient parfaitement fignolée, fonctionnelle et une joie à utiliser. Si la fonction n’atteint pas ces standards de qualité, elle ne devra pas exister. Dans ce cas, la fonctionnalité sera retravaillée ou sinon son code devra être retiré. Alors, il faudra trouver un service tiers ou une extension qui fait bien mieux le job. La liste des fonctionnalités qui devront passer ce test sera établie et maintenue avec l’aide de la communauté.

Lire la suite...

samedi 28 juin 2014

Sigles et abréviations propres à Mozilla

Sujet plus léger pour entamer le week-end, les abréviations spécifiques à Mozilla. Si vous voulez comprendre les Mozilliens entre eux, en plus des sigles et autres abréviations employés par les développeurs, notamment pour désigner les technologies et les formats, et les abréviations au sein des entreprises et organisations technologiques, d’autres sont juste là pour désigner des trucs de Mozilla.

Lire la suite...

samedi 1 mars 2014

Blocage des plugins dans Firefox : liste blanche temporaire

Depuis toujours les plugins sont une source de problèmes pour les éditeurs de navigateurs, pour leurs utilisateurs et le Web lui même. Ils ont été introduits par Netscape pour permettre d’afficher au sein du navigateur des contenus particuliers souvent propriétaires et traités par des logiciels tiers installés sur le système de l’utilisateur. La Netscape plugin application programming interface (NPAPI), une architecture multiplateforme, a été adoptée par les autres navigateurs. Cependant, Microsoft a préféré « améliorer » le système pour Windows avec l’utilisation dans Internet Explorer des contrôles ActiveX.

Ces plugins (à ne pas confondre avec les extensions) affichent des jeux, des animations et des vidéos comme le très populaire Flash Player d’Adobe ou des applications complexes comme le très problématique Java d’Oracle. Voyez cette étude de Christian Sonne de fin mars 2013 : Plugins : utilisation, distribution et avenir dans Firefox.

Dans Firefox, comme dans les autres navigateurs, les plugins posent des problèmes au navigateur qui les accueille. Ils ne sont pas sous le contrôle de l’éditeur du navigateur. Les contenus incluent dans les pages Web gérés par les plugins ne peuvent pas dialoguer avec le reste du contenu et même avec le navigateur (par exemple Firefox n’arrive pas actuellement à savoir si un onglet avec du contenu en Flash émet du son).

Stabilité et sécurité

Mais surtout, les plugins posent des problèmes de stabilité et de sécurité aux navigateurs qui sont tenus pour responsables de leurs défaillances. Vladan Djeric a confirmé en avril 2013 que les plugins étaient la cause numéro un des blocages de Firefox. Pour éviter que les blocages et plantages des plugins ne bloquent ou fassent planter le navigateur en entier, Mozilla en 2010 avait isolé les plugins dans des processus séparés (projet Lorentz faisant partie du projet plus large Electrolysis récemment relancé).

La fonction Cliquer pour activer (click-to-play) avec liste de blocage des plugins qui combine contrôle par l’utilisateur et intervention à distance de Mozilla est la réponse de Mozilla introduite dans Firefox 17 fin 2012 au défi des vulnérabilités de sécurité des plugins fragilisant l’utilisateur de Firefox tout en lui conservant une bonne expérience de navigation et un confort d’utilisation.

Lire la suite...

samedi 10 avril 2010

Testez Firefox Lorentz, avec des plugins dans des processus séparés

Vous pouvez désormais tester la prochaine itération de Firefox qui proposera la séparation des plugins dans leur propre processus (OOPP) mais seulement sous Windows et Linux. Firefox sera encore plus stable. Un plugin qui plante ne plantera plus le navigateur en entier. Lorsque ça adviendra le contenu du plugin sera remplacé par une interface spécifique notifiant le plantage du plugin (actuellement en anglais). Un lien pour recharger la page, un (sous un point d’interrogation) renvoyant vers une page d’aide sur SUMO et un permettant d’envoyer un rapport de plantage sont répartis dans cette zone grise avec une briquette faisant la grimace au centre.

The Shockwave Flash plugin has crashed

Pour l’instant, seuls Adobe Flash, Apple QuickTime et Microsoft Silverlight s’exécutent, par défaut, dans leur propre processus. D’autres plugins peuvent être ajoutés via about:config. Par exemple, pour qu’Adobe Reader s’exécute dans son propre processus :

  1. Saisir « about:config » dans la barre d’adresse de Firefox ;
  2. Promettre de faire attention ;
  3. Cliquer droit et choisir « Valeur booléenne » dans le sous-menu « Nouvelle » ;
  4. Saisir « dom.ipc.plugins.enabled.nppdf32.dll » dans la boîte de dialogue et cliquer sur « OK » ;
  5. Cliquer sur « True » dans la boîte suivante puis sur « OK ».

Dans about:plugins, vous découvrirez le nom des bibliothèques des différents plugins pour compléter la préférence cachée. Dans about:config vous pourrez aussi changer les préférences de True à False (en double-cliquant sur la préférence) pour désactiver la fonction pour ces plugins en particulier.

Côté interface, une nouvelle option a été ajoutée (menu Outils > Options…) dans le volet « Avancé », onglet « Général », pour soumettre les rapports de plantage ou pas.

Electrolysis, Lorentz et modification du rythme de développement

Le projet Lorentz est maintenant public. Firefox Lorentz prend le travail fait sur les OOPP des Mozilla Developer Previews (introduits dans l’alpha 2 et toujours disponibles dans l’alpha 3) et le met par-dessus Firefox 3.6.3.

La version 3.6.4 de Firefox qui est programmée pour début mai marquera l’application de la nouvelle politique de développement de Firefox. Jusqu’à présent, les versions mineures n’étaient que des versions de maintenance poussées à l’utilisateur comme des versions de sécurité et de stabilité. Contrairement aux mises à jour majeures qui étaient présentées différemment, pouvaient être refusées par l’utilisateur et bénéficiaient de mises à jour mineures (même après la sortie de la version majeure suivante), ces versions mineures ne contenaient pas de nouvelles fonctions.

Dorénavant certaines nouvelles fonctionnalités pourront être poussées vers l’utilisateur à l’occasion d’une mise à jour de stabilité qui sera toujours conseillée à l’utilisateur comme devant être appliquée le plus rapidement possible dès sa sortie. Cependant, comme le disait, Mike Beltzner (Firefox Director) à la mi-janvier : « modifier la façon dont le navigateur apparaît ou interagit avec les utilisateurs est quelque chose que nous devrions éviter de faire. » Ces changements apparaîtront dans la prochaine mise à jour majeure, comme la modification profonde de l’interface.

Lorentz fait partie du projet plus large baptisé Electrolysis qui vise à ce que les éléments du navigateur (interface du navigateur, contenu Web et plugins) s’exécutent dans des processus séparés. À terme, un des objectifs potentiels du projet est de fournir des améliorations de la sécurité en exécutant le processus du contenu dans des modes protégé ou isolé.

Télécharger Firefox 3.6.3plugin1 en français

Sources et références