Mot-clé - communication

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 20 mars 2017

Ma semaine Mozilla 2017-11

J’écris pour la communauté Mozilla francophone sur les blogs communautaires et les réseaux sociaux. Je suis plus libre sur MozillaZine-fr et surtout sur son fil Twitter où je rapporte toute l’actualité en français du projet Mozilla. J’ai aussi mon compte Twitter perso où je peux en raconter plus aussi sur mes activités mozilliennes.

Mais j’aimerais faire quelque chose de plus concentré et de plus durable que Twitter, de plus personnel que la communication communautaire, de plus personnel que l’actualité de Mozilla et de régulier sans être une corvée.

Je pense donc au format blog – le mien – et au format de publication hebdomadaire. Ensuite, le format des sujets abordés sera assez libre.

Dubitatif…

Vendredi. La communication de Mozilla a lancé sur Twitter un tableau de combats de modules. Les modules n’étant pas de la même catégorie assez dure d’en faire des combats. Même pour faire du buzz positif, je n’en vois pas vraiment l’intérêt niveau comm…

Lire la suite...

jeudi 14 juillet 2016

Firefox : maintenant ou jamais !

Puzzle Firefox« Je me sens trahi par cette décision de Mozilla ! » Donc, je passe à Chrome ou plutôt Chromium parce que open source.

On donne ainsi le pouvoir sur le Web à Google qui prend tous les jours des dizaines de décisions contraires à l’esprit du Libre. Le gigantisme de Google fait que de nombreux intérêts non web entrent en compte quand il s’agit de prendre les décisions qui affecteront l’avenir du Web.

Firefox est non seulement le projet qui apporte la très grande majorité de ses revenus à Mozilla, mais aussi celui qui lui donne son influence sur les standards et formats du Web, sur la neutralité du Net, sa sécurité et la définition de ses protocoles. Dans beaucoup de domaines, c’est l’expertise de Mozilla, prouvée à travers Firefox, qui lui donne sa légitimité et de la force à ses porte-paroles.

Le moment est crucial. Regardez les statistiques d’utilisation. On arrive ou sommes déjà à un point où nous n’aurons plus les moyens et la légitimité de nos ambitions. Mozilla est la seule voix du Libre parmi les éditeurs de navigateur qui comptent.

Pourtant, les Mozilliens et les personnes proches du projet restent dans leur apathie habituelle. Des Mozilliens lancent des initiatives pour essayer de redresser la barre, mais ne suscitent pas de réaction. C’est peut-être mal expliqué ou trop long pour le Web « moderne ».

Fire FirefoxPascal a expliqué précisément à MozFr pourquoi son projet de reboot de Nightly et son utilisation par les Mozilliens étaient vitaux, mais n’a pas vu les courbes de la VF prendre leur envol comme nécessaire.

Mardi, j’ai lancé un appel pour relancer la communication communautaire sur la liste de diffusion de MozFr avec un sondage pour une réunion IRC. J’ai eu quatre réponses… dont la mienne !

Ne me dites pas que tout le monde est en vacances.

Ne me dites pas que vous n’avez pas le temps. Même les petites choses ponctuelles ne sont pas faites. Le partage des nouvelles par chacun sur ses propres réseaux est minime par rapport au nombre des personnes suivant l’actualité de Mozilla et se sentant concernées. Pareil pour donner son avis assez en amont pour que ce soit utile.

Il y a des choses à faire simples et adaptées pour le temps que vous avez en ce moment, les compétences que vous avez acquises. Demandez, il y aura toujours quelqu’un de bienveillant pour vous guider.

Mais c’est maintenant ! Vous êtes à nouveau à un point critique. Vous pouvez changer le monde – pas tout seul – mais si vous n’essayez pas, on ne le saura jamais !

Lire la suite...

lundi 11 avril 2016

Activités du groupe comm pour Firefox OS de février et mars 2016

Firefox OS B2GDepuis quelques mois, je publie sur la liste de diffusion générale de MozFr un bilan d’activité mensuel du groupe de communication communautaire francophone pour Firefox OS. Cela faisait déjà un moment que je pensais le poster aussi sur mon blog pour lui donner plus de visibilité et qu’il soit plus facilement trouvable. Je republie donc celui pour les mois de février et mars :


Bonjour à tous,

Je n’ai pas publié de bilan début mars pour février, je le fais donc pour deux mois.

Les publications sur le blog se sont ralenties (équivalentes à la moyenne pour un seul mois auparavant). Les incertitudes et changements annoncés pour Firefox OS n’y ont bien évidemment pas été étrangers.

Comme nous l’avons rapporté Firefox OS passe des smartphones aux objets connectés selon Ari Jaaksi, VPS des Connected Devices, dont nous avons aussi publié la traduction de la séance de questions-réponses (traduction dans le cadre du locasprint). Ça, c’était en février. En mars, nous avons rapporté que Mozilla aiderait la communauté à continuer Firefox OS sur les smartphones.

Ensuite, nous avons continué à annoncer les événements et à faire des retours (même au-delà de Firefox OS avec deux publications sur ce blog général). Il y aurait beaucoup à dire sur ce sujet de la comm sur les événements, mais ça dépasse le cadre de ce rapport.

Le reste des publications a été fait de revues d’applications (je sais qu’un article léger a déplu à certains).

Nous n’avons pas publié de revue de presse ces trois derniers mois, mais ne désespérons pas d’en avoir une pour le trimestre… bientôt… Cependant, nos comptes rendus de réunion contiennent les liens intéressants que nous avons repérés la semaine précédente.

Nous restons à l’affût des nouvelles sur les 2 branches de Firefox OS du moment :

  • les expériences sur l’IoT (dont les TV et la VR) pour que Mozilla trouve sa voie ;
  • la transition de B2G pour smartphones vers un projet adapté mené par la communauté.

Nous sommes toujours en réflexion sur comment adapter la communication pour Firefox OS à ces bouleversements et sur les objectifs et le fonctionnement du groupe comm. Nous en discutons le lundi soir lors de nos réunions qui continuent régulièrement.

Nous avons malheureusement dû mettre en œuvre notre protocole (oui c’est un grand mot) de réaction à un événement exceptionnel pour suspendre efficacement les publications après les attentats du 22 mars.

@+,

— Pierre alias Mozinet


dimanche 7 février 2016

Firefox OS : douche froide sur la communauté

Image du Fox sur smartphone abîméeAmer…

Ce jeudi, Mozilla a enfin publié une déclaration claire et détaillée sur l’avenir de son système d’exploitation mobile, Firefox OS. Au revoir smartphones, bonjour objets connectés. Une entreprise qui met fin à un projet sans avenir et non rentable, quoi de plus naturel et même de plus sain. Sauf que dans notre cas, la société MoCo est une filiale à 100 % d’une fondation à but non lucratif censée défendre les mêmes intérêts (généraux) que la maison mère. Sauf que la fondation et la société sont chargées d’un projet de logiciel libre qui sous-entend implication d’une communauté de contributeurs extérieurs et processus de décision ouvert (sinon faites juste du code open source développé par une société commerciale dans le plus grand secret). Sauf que le projet Mozilla est constitué pour défendre des principes qui se concrétisent pour le principal par le développement de logiciels libres confié à une société soumise à l’impôt, mais qui défend ces mêmes principes fondateurs.

Aujourd’hui, la décision de Mozilla heurte dans le fond comme dans la forme l’ensemble de ces considérations.

Communication désastreuse

La communication de la réorientation du projet Firefox OS a été calamiteuse, voire inexistante – encore. La direction générale de Mozilla aurait voulu tuer le projet sans avoir l’air d’y toucher qu’elle n’aurait pas fait autrement. Le dévoilement du changement de stratégie de Mozilla est parti de la reprise d’une déclaration du chef d’un projet chez Mozilla récemment engagé . Par la suite, au cours du rassemblement d’un grand nombre de Mozilliens, bénévoles et employés, la diffusion des informations – que l’on ne peut qualifier de communication – s’est faite par ce même chef lors de conférences, dans des tweets ou par un court message de blog Mozilla. Devant la tempête médiatique déclenchée et les approximations, pour ne pas dire les fausses assertions, en titre même de nombreux articles dans le monde entier, la communication de Mozilla n’a pas repris le dossier en main pour rétablir la vérité ou pour au moins limiter les dégâts. On attend encore aujourd’hui la mise au point de Mozilla et la déclaration d’une des têtes de Mozilla pour éteindre l’incendie « Firefox OS est mort ».

Pourtant la déclaration fondamentale attendue en décembre arrive maintenant début février toujours de la plume d’employés subordonnés de Mozilla sur un forum interne et un blog secondaire. Cette annonce qui est stratégique devrait en toute logique émaner de la direction générale de Mozilla. Toute autre annonce diminue son autorité et l’impression que le projet à une direction claire, cohérente et ferme.

Chat échaudé craint l’eau froide

Café avec logo Firefox dessiné dans la mousseL’image de Mozilla sort durement touchée de cette épreuve. De l’extérieur, on ne retient que les abandons successifs de projets prometteurs ou ayant suscité de grands espoirs au-delà même du périmètre du projet. Comment faire confiance et engager du temps ou de l’argent dans des projets ou technologies qui peuvent être tués unilatéralement et sans crier gare du jour au lendemain ? Les futurs constructeurs d’objets connectés ne vont-ils pas avoir en tête le sort des constructeurs de smartphones qui avaient misé sur Firefox OS ? Les développeurs d’applications pour objets connectés vont-ils oublier leurs collègues ayant passé des heures sur des applications mobiles sans avenir au moment de choisir une technologie, d’acheter ces objets pour tester leur code et celui de l’OS, et d’investir de leur temps dans un projet à l’avenir à moyen terme incertain ? Aucun message de la communication de Mozilla n’est venu jusqu’ici redresser cette image durablement écornée.

Quelle gouvernance pour un projet libre ?

Pourtant, une autre atteinte à l’image de Mozilla et qui heurte fondamentalement ses principes constitutifs est celle du processus de décision. La communauté n’a pas été consultée sur ce revirement stratégique. Puisqu’il n’y avait plus de partenariats commerciaux en jeu ni de secret à protéger des yeux de la presse, la communauté aurait pu – aurait dû – être consultée – je ne parle pas de codécision.

Le mutisme de la direction générale de Mozilla et la solitude de la décision prise entre-soi dénote selon moi d’un grave problème de gouvernance du projet libre. Non seulement l’image du projet est abîmée rendant celui-ci moins attractif pour des nouveaux membres, mais les membres existants sont gravement lésés. Veut-on, là-haut, décourager les meilleures bonnes volontés à l’œuvre ?

Que dit-on à tous ces bénévoles s’étant passionnés pour ce projet passionnant ? Comment considère-t-on les heures passées à développer, communiquer ou essayer de convaincre pour les promesses véhiculées par ce projet ? Comment va-t-on les amener à se réinvestir dans un nouveau projet Mozilla tellement ils sont à cette heure dégoûtés ?

Comment traite-t-on ces bénévoles qui ont cru de bonne foi aux idéaux de base du projet et qui ont essayé de convertir le monde, à commencer par leurs amis et leur famille ? Quelle va être leur crédibilité maintenant ? Comment leur redonner l’entrain et la foi de défendre les produits et projets de Mozilla, et rétablir la confiance qu’ils avaient en la capacité de Mozilla à défendre les idéaux communs ?

Où sont passés nos idéaux ?

En effet, le projet Firefox OS était fondé sur de grands principes. Il était fondamental pour l’avenir du Web qui passe aujourd’hui par le smartphone et dont les principes sont mis à mal par les applications et les écosystèmes mobiles oligarchiques verrouillés. L’avenir du Web et celui de Mozilla ne passent-ils plus par le smartphone ? Aura-t-on assez de poids pour sauver les principes du Web ouvert sans OS pour smartphone ou abandonne-t-on ces principes définitivement perdus ? Comment connecte-t-on le prochain milliard d’internautes dans des pays en voie de développement ? On les laisse tomber ? On fait autrement ? Toutes ces questions n’ont pas été abordées par Mozilla et les contributeurs méritent qu’on leur fasse part de la vision stratégique de Mozilla maintenant qu’il s’est retiré du marché des OS mobiles.

Le pari de Mozilla sur les OS mobiles a raté. Mozilla s’est retiré, mais nous bénévoles restons avec beaucoup des questions… et beaucoup d’amertume.


Firefox OS écrit en lettres lumineuses de nuit sur le lac de Whistler, Canada

Crédit photo : à Whistler par gasolin sur Twitter, juin 2015

MÀJ du 9 février : Modifications pour ne pas avoir l’air de lancer d’attaques ad hominem et clarification de détails pouvant porter à confusion.

mardi 18 août 2015

Comment travaillons-nous ? Au grand jour…

Voici un mois, je suis tombé sur ce manifeste de l’équipe de collecte de fonds de la fondation Mozilla. L’extrait suivant entre particulièrement en résonnance avec le travail que nous faisons au sein du groupe de communication francophone communautaire pour Firefox OS (de son petit nom « groupe comm »).

En VO :

How do we work?

In the open.
With pride.
With meticulous processes.
With humility.
With empathy.
We collaborate.
We listen, a lot.
We ask ourselves for our best work, we support each other and other Mozillians.
We seek the truth, and tell it well.
We build and model healthy culture.
We solicit responsibly, with the best intentions for our donors and Mozilla.

En VF :

Comment travaillons-nous ?

Au grand jour.
Avec fierté.
Avec des processus méticuleux.
Avec humilité.
Avec empathie.
Nous collaborons.
Nous écoutons, beaucoup.
Nous exigeons de nous-même le meilleur travail, et nous nous soutenons les uns les autres, ainsi que les autres Mozilliens.
Nous cherchons la vérité et et la disons aussi.
Nous construisons et modelons une culture saine.
Nous sollicitons de façon responsable, avec les meilleures intentions pour nos donateurs et Mozilla.

À part la fin, nous pourrions la reprendre comme profession de foi.

Sources et références

Mozilla: View Source Fundraising, Fundraising Team Charter, 17 juil. 2015, Rebecca Davies

dimanche 24 mai 2015

Blog du groupe comm communautaire pour Firefox OS

Le week-end dernier les contenus du groupe comm pour Firefox OS ont été migrés du blog communautaire général vers un blog spécialisé de MozFr pour Firefox OS.

Pour le contexte, je reprendrai l’intro que j’ai rédigée en réponse au message de Pascal sur la liste communautaire générale :


Depuis le début des préparatifs du groupe comm, nous cherchons à avoir notre propre blog et avons commencé à publier à la demande de Mozilla sur le blog général. Nous nous désespérons depuis octobre 2014 de ne pas avoir notre propre espace de communication cohérent.

Des essais avaient été menés pour avoir un blog WordPress mais les dev bénévoles d’alors n’avaient pu mener le projet à sa fin. Quand nous avions voulu reprendre le projet – avec des connaissances sur WordPress en interne pour ce CMS qui a les fonctions qu’il nous faut – il nous avais été pratiquement refusé pour des raisons de sécurité. Un blog Dotclear nous a été finalement proposé et le blog de test cité a été créé. Précisons que nous n’avons dessus que des droits limités.

Julien (qui a désormais les droits d’administrateur dessus) a accepté de le designer à l’image de Firefox OS avec les fonctions que nous avons demandées. Il a peu de temps et le blog n’a pas avancé malgré l’installation de plugins disponibles pour Dotclear et une recherche parmi les thèmes adaptés. Il est en vacances. Nous serions très heureux d’avoir une version qui ressemble un peu à quelque chose pour pouvoir mettre en avant notre propre objet de communication cohérent.


Concernant le refus de WordPress pour des raisons de sécurité, ce n’était pas un reproche aux admin de MozFr mais un état de fait à prendre en compte et qui rajoutait un obstacle sur notre chemin…

Migration

Nous en sommes venus à la conclusion qu’il fallait migrer le contenu se trouvant sur le blog général vers notre propre instance du Dotclear de MozFr avec un thème générique (nous avons retenu Ductile, l’ancien thème par défaut de Dotclear dans une version plus évoluée que celle du blog général, responsive aussi mais en HTML5)1.

Nous avons remplacé le site vitrine en espérant pouvoir créer un thème reprenant le concept des tuiles lui-même adapté en son temps du site de Mozilla.

Pascal a donc mis notre instance Dotclear à l’adresse https://firefoxos.mozfr.org (N. B. le S), migré les articles relatifs à Firefox OS (82 billets, 1 page et 85 commentaires) du blog général au blog Firefox OS et mis en place des redirections permanentes pour les articles déplacés afin de ne pas perdre le référencement et d’éviter les erreurs 404. Après quelques réglages, le blog semble OK2 avec son thème générique.

D’accord avec Pascal, nous avons laissé le dernier article sur Firefox OS en Afrique car il s’agit d’un billet qui s’adresse à la communauté et qu’il reprend des appels de membres de la communauté.

La communauté francophone qui blogue a aussi ses planètes : planete.mozfr.org et mozfr.org3. Le nouveau blog y est.

raccourcis en haut du blog Firefox OS frJ’ai fait quelques personnalisations à la marge. Pour les raccourcis en haut de page, j’ai créé une page Nos réseaux sociaux, comme nous n’avons pas encore mis en place de formulaire de contact ni décidé de la forme qu’il prendra, pour le « @ », et mis la page Assistance migrée sous le « ? ».

Le pied de page comporte désormais une description avec des liens :

Blog de la communauté francophone pour Firefox OS, le système d’exploitation mobile de Mozilla.
Apprenez-en davantage sur notre équipe de communication.

Licence

Lundi, nous avons confirmé que par défaut (donc sauf mentions explicites contraires), les textes seront en CC BY-SA 4.0 (Creative Commons – Attribution – partage dans les mêmes conditions 4.0 International). Nous avons écarté la restriction NC qui aurait interdit les réutilisations commerciales. Par contre, les « graphiques » (photos, dessins, images d’illustrations, logos, maquette, charte graphique, identité visuelle, vidéos, etc.) seront en « Tous droits réservés ». La complexité, l’entremêlement des droits et la non disponibilité de certains éléments du droit d’auteur sur les images nous font préférer de restreindre la licence libérale aux productions textuelles. Dans les deux cas, une mention spéciale pourra changer la donne pour un contenu précis. Nous faisons attention à mentionner nos sources et les crédits pour les illustrations.

La note de copyright renvoyée dans le code des pages est pour l’heure : Textes : CC BY-SA 4.0. Graphismes/images/photos/vidéos/visuels : Tous droits réservés.. Je n’ai pas trouvé de mention de pied de page qui me satisfasse.

Tout cela sera précisé dans de futures mentions légales et politique de données personnelles dont il faut reprendre l’étude abandonnée cette automne avec le blog sous WordPress.

Statistiques

Grâce à Anthony qui avait mis en place Piwik à l’automne, nous avons pu configurer le plugin ad hoc pour Dotclear4. Piwik avec un léger paramétrage permet de s’exonérer de la demande de consentement préalable au dépôt d’un cookie imposée par le droit européen et sa transposition que contrôle la CNIL en France.

Et maintenant ?

On peut dire que le blog est en bêta. Il reste encore pas mal à faire pour avoir un objet de communication en bonnet difforme. Comme signalé nous avons des pages de mentions légales, données personnelles, de crédit, etc. Si vous voulez participer même sans être juriste à l’élaboration d’instruments en accord avec les valeurs de Mozilla et de la communauté, rejoignez-nous.

Le gros truc va être le thème à l’image de Firefox OS et pensé pour répondre aux besoins d’un espace central de communication. Donc, si vous avez des compétences en Dotclear ou en webdesign (comme l’écrit désormais le dictionnaire), nous serions heureux et reconnaissants de bénéficier de votre aide.

Nous avons une liste publique sans approbation préalable. Y’a plein de gens sympa que seront heureux de vous lire, même juste pour un avis ponctuel, et d’ailleurs, en attendant, vous pouvez faire qu’observer.



Note 1 : Nous avions le choix entre les thèmes :

  • International que nous avions choisi avec une disposition magazine – démo – HTML5 mais pas responsive.
  • Berlin : thème par défaut de Dotclear 2.7 ; Démo : en HTML5 qui a l’air responsive.
  • Ductile : thème par défaut de Dotclear 2.4. La version installée est en HTML5 et responsive ; démo.
  • Ductile-mozfr basé sur une version de Ductile non HTML5 mais responsive. C’est le thème du blog général.

Pour être complet, ces thèmes sont installés mais ne répondent pas à nos exigences minimales :

  • Blowup : ancien thème de Dotclear – démo – en HTML5 mais pas responsive.
  • Blue Silence : l’ancien thème par défaut de Dotclear avant Blowup n’est ni HTML5 ni responsive.
  • Chestnut que nous avions choisi auparavant en disposition magazine mais qui n’est ni en HTML5 ni responsive et que nous avions donc abandonné ; démo.
  • Time Fliesdémo – HTML5 mais pas responsive.

Note 2 : Des « @ » semblent avoir disparus d’autres non.

Note 3 : aussi en HTTPS, ce qui pose un problème pour afficher les iframe (fichiers inclus) des sites eux restés en HTTP.

Note 4 : cf. Tutoriel : installer Piwik sous dotclear 2 par StandarTux.

vendredi 8 mai 2015

Des outils de travail centralisés, fermés… du groupe de communication communautaire pour Firefox OS

My PadsAu groupe comm pour Firefox OS, nous avons régulièrement des critiques de personnes extérieures au groupe ou des questions de nouveaux membres sur l’utilisation d’outils non libres, fermés ou centralisés sur les serveurs des aspirateurs à données personnelles souvent américains, en particulier à propos des Google Docs et de Vidyo. Pour faire avancer le débat et inscrire dans le marbre avec un lien à indiquer aux futurs critiques, j’ai ajouté un commentaire sous l’article du blog communautaire qui l’évoquait. Dans la même optique, je le reposte ici :


Nous fondons de grands espoirs sur le développement par Framasoft du plugin MyPads* pour Etherpad issu du financement participatif. Actuellement, les pads n’offrent pas pour le travail en groupe sur des articles les fonctionnalités qui nous ont fait choisir les Google Docs. Nous utilisons cependant Etherpad quand c’est pratique pour d’autres types de contenus.

Nous sommes conscients des réticences de certains à entrer dans le système Google. Cependant, nos documents de travail chez Google – juste nos documents de travail – sont publics et archivés (notre démarche reste documentée). Nous faisons en sorte d’indiquer les liens dans nos outils (mailing list publique et ouverte à tous sans approbation préalable, Trello public) permettant à chacun suivant le lien de les modifier même anonymement. Ce serait bien différent si nous étions dans un contexte de secret professionnel, médical, des affaires, de fabrication, bancaire, d’État, de polichinelle…

Notre travail étant ouvert, se déroulant en très grande majorité sur des canaux publics et son résultat étant d’être publié, nous avons moins de scrupules à le livrer un peu à l’avance à Google.

Notez aussi qu’une partie des participants échangeant les contenus ou leurs avis avec Gmail, Google est au courant de nombre de discussions qu’on aimerait mieux voir restées circonscrites dans le cercle des confidents. Nous (et les autres) n’avons donc déjà pas toutes les cartes entre les mains.

Nous sommes un petit groupe, loin d’être tous techniciens du logiciel et des serveurs. Nous n’avons pas d’énergie à dépenser à essayer d’installer des solutions libres et décentralisées. On nous critique souvent là-dessus sans nous proposer de meilleure solution. Même pour un groupe qui évolue dans le milieu du logiciel et de la high tech, la chemin vers la décentralisation et le contrôle des données personnelles (que nous défendons) est rude…

Un jour, je vous parlerai de Vidyo et de Trello…


Note (*) : L’objectif poursuivi est l’obtention d’une version stable dans la première quinzaine du mois de mai. in MyPads : développement, point numéro 3 sur le Framablog (16 avril 2015).


Illustration : Framasoft, sous licence Creative Commons Attribution - partage dans les mêmes conditions 4.0 international (CC BY-SA 4.0).

1er Brainstorming Café Firefox OS du groupe comm

1er Brainstorming Cafe Firefox OS présenté par son inventeurQuentin, Rep, a organisé mi-mars l’événement qu’il a appelé Brainstorming Café Firefox OS qui est censé être le premier d’une série de rencontres chez Mozilla Paris.

En principe, c’était l’occasion de discuter de sa communication avec le groupe comm pour Firefox OS, mais la grande majorité des questions ont porté sur Firefox OS. Concernant la communication, Mamie Fox a suscité de l’intérêt et la question du Fox ou du panda roux posée a été une vraie question de communication et pas le troll habituel.

Une partie du public du 1er Brainstorming Cafe Firefox OS chez Mozilla Paris

Panda roux/renard/Fox

J’ai retracé l’histoire du nom « Firefox » chez Mozilla qui a été identifié dès son choix au petit panda. Les choses se sont gâtées lors de la création du logo. Pour le designer (nord-américain), le renard lui parlait plus que le panda roux et l’image de la traduction littérale de renard de feu avait un réel impact visuel.

Lors du lancement de Firefox OS (qui a adopté le logo de Firefox), les créateurs des visuels ont repris l’idée du renard de feu ou plutôt du renard en feu. Dans nos pays occidentaux, le renard est associé à la ruse, ce qui est exploitable aisément au niveau de la communication et du marketing.

Le groupe a suivi l’image du Fox associé à Firefox OS et qui peut aussi être un diminutif de Firefox. C’est un mot court avec une bonne force auditive. Ainsi, Mamie Fox sonne bien.

Mamie Fox

Le format des articles Mamie Fox peut se résumer en une grand-mère cool et un peu geek grâce à son petit-fils qui est le technicien qui lui explique les concepts techniques obscurs pour les non-initiés. Elle est curieuse, bavarde et connectée. Elle n’hésite pas à chercher seule sur le Net ni à voyager pour passer du temps avec son petit-fils.

Son petits-fils, c’est le Fox qui est au courant et initié à Firefox OS, Mozilla, à la technique et au logiciel libre. Il est membre de la communauté, les petits fox sont ses amis mozilliens et ils participent ensemble aux événements communautaires. Elle est la narratrice de ses aventures et s’adresse directement au lecteur.

Mamie Fox est un concept de communication décalée que ne peuvent pas se permettre les concurrents « corporate » de Firefox OS dans leur communication. C’est une invention de la communauté qui a pris forme dès les premières réunions du groupe à l’automne. Au début, on a recherché dans les proches des participants et de la communauté une vraie mamie pour l’incarner. Le format a évolué en restant fidèle aux principes de base.

Mamie FoxDans le compte rendu de la réunion du 20 octobre 2014, on peut lire à propos de Mamie Fox :

Création d’un etherpad Mamie Fox : https://etherpad.mozilla.org/mamiefox Kant1 prend contact avec un designer pour réaliser l’illustration sur la tuile « Mamie Fox ».

Comment imagine-t-on Mamie Fox ?

Retraitée, elle utilise son ordinateur pour aller sur les blogs, les recettes de cuisine, la broderie, le DIY, parler avec ses petits-enfants et commander ses achats sur Internet. Flore propose de mettre une silhouette de renard au lieu d’une pomme sur son ordi portable.

Rôle à contre-emploi : Mamie Fox est futée/rusée, avec un rôle décrypteur, qui fait le lien entre les dev et le grand public.

Mamie Fox est un canal de communication qui s’adresse à nos publics cibles mais pas aux développeurs et Mozilliens, mais qui présente leur travail et leurs contributions, et explicite les valeurs et principes pour lesquels ils se battent.

Notre égérie, Mamie Fox, est donc un vecteur communautaire de communication assumé et réfléchi.


Pour la suite : Quentin, si tu me lis !?


Photos prises par Mozinet et placées sur Flickr sous licence Creative Commons Attribution - partage dans les mêmes conditions 2.0 générique (CC BY-SA 2.0).

Sources et références