La version 3.6.4 de Mozilla Firefox qui est sortie hier est une version mineure du navigateur de la fondation Mozilla. Comme de telles versions, elle corrige son lot de problèmes de sécurité (7 failles dont 4 critiques) et de stabilité. Mais la grande différence cette fois, c’est qu’elle inclut une nouveauté : le rétro-portage du code du futur Firefox 4 d’isolement des plugins dans des processus séparés du navigateur. Plus précisément, ce sont, dans Linux et Windows, les plugins Adobe Flash, Microsoft Silverlight et Apple QuickTime (par défaut) qui ne plantent plus Firefox quand ils ont leurs propres problèmes de plantage. Vu le nombre de plantages dus à ces plugins très populaires et en particulier Flash omniprésent sur le Web, Firefox devrait être beaucoup plus stable.

Voir le billet sur Lorentz, le nom de code de ce projet de rétro-portage, pour savoir comment ajouter des plugins à ce système de processus séparés (appelés « plugin-container.exe »). Le support des autres plugins et systèmes d’exploitation sera disponible dans une prochaine version de Firefox. La version qui devrait venir ensuite sera millésimée 3.6.6, sautant ainsi la version 3.6.5, pour synchroniser les numéros de versions avec Firefox pour les appareils mobiles.

Les utilisateurs de Firefox 3.6.x recevront dans les 24 à 48 heures une notification de mise à jour automatique ou sinon peuvent l’obtenir manuellement en cliquant sur « Rechercher des mises à jour… » dans le menu « ? ».

Plugin Silverlight planté dans Firefox Lorentz

Télécharger Firefox 3.6.4 en français

Sources et références