Construire un Web sain à transmettre aux générations futures

Il y a dix ans, un groupe décousu des dix employés de Mozilla et de milliers de Mozilliens bénévoles ont mis un terme au monopole de Microsoft sur l’accès au Web avec la sortie de Firefox 1.0. Nous avons gagné en rassemblant une communauté diversifiée et mondiale à travers un engagement commun en vue d’un objectif unique : défendre le Web en tant que ressource publique mondiale, ouverte et accessible à tous.

Les défis auxquels nous sommes confrontés actuellement sont tout aussi importants aujourd’hui qu’ils l’étaient il y a une décennie. Le Web a rendu nos vies meilleures, mais nous assistons à l’essor de nouveaux empires. Une poignée d’organisations contrôlent la façon dont nous cherchons, la façon dont nous nous envoyons des messages les uns aux autres, l’endroit où nous stockons nos données et la façon dont nous pouvons y accéder. Cela menace la promesse d’un Web ressource ouverte et digne de confiance pour toute l’humanité.

Ce que Mozilla fait pour construire le Web dont nous avons besoin

Le projet Mozilla se consacre à relever ces défis. Notre communauté fabrique des produits Firefox qui sont aimés et utilisés dans le monde entier, le tout au service de notre mission qui est de protéger le Web. Nous sommes également à pied d’œuvre pour enseigner à des milliers de personnes supplémentaires comment aider à construire le Web, en développant des technologies open source innovantes pour que les autres en tirent profit, en protégeant la vie privée de chacun et en créant des standards techniques.

Mozilla a eu des revenus consolidés pour un total d’environ 314 millions $US [257 millions €] l’an dernier. C’est une énorme somme d’argent dans l’absolu, sauf par rapport à ce à quoi nous sommes confrontés : la force combinée de nos concurrents. L’année dernière, Google a dépensé plus en publicité que ce que nous avons dépensé pour tout.

Le succès du projet Mozilla est le résultat direct d’une chose : la contribution. Nous sommes un mouvement mondial de personnes qui donnent de leur temps et des ressources pour construire, façonner et enseigner le Web aux gens dont nous avons besoin : ouvert, interopérable et nôtre. Mais nous sommes confrontés à des défis très forts. Il est facile pour les systèmes d’être par défaut fermés, propriétaires, centralisés et contrôlés par un petit nombre de privilégiés.

Pour que nous puissions construire le Web que nous voulons, nous devons livrer du code, lancer des produits, générer des revenus et lever des fonds, établir des standards, entretenir des partenariats, recruter des bénévoles et éduquer la prochaine génération de guerriers du Web ouvert. C’est une tâche énorme. Une qui nécessite tout le temps et l’argent que notre communauté incroyablement passionnée et dévouée peut rallier à la cause.

Répondre aux idées fausses

Des journalistes et d’autres ont jeté un coup d’œil à nos résultats financiers et ne s’en sont pas fait une image exacte. En particulier, certains articles ont déclaré que nos revenus provenant de la recherche étaient en baisse et ont suggéré qu’il y avait un lien entre nos accords sur la recherche et nos campagnes de collecte de fonds philanthropiques. Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité.

En fait, les finances du projet sont restées en bonne santé. Nos résultats de revenus 2013 ont été beaucoup plus élevés que nos résultats de 2011 et nos résultats 2012 n’ont pas été une surprise. L’augmentation entre 2013 et 2012 était conforme aux termes du contrat que nous avions convenus. Nous nous attendons à des résultats similaires en 2014, la dernière année de notre contrat de trois ans avec Google. En outre, il n’existe aucun lien entre nos accords sur la recherche et nos activités de collecte de fonds – ces deux activités sont liées à des parties totalement différentes du travail de Mozilla.

Durabilité

Nous ne pensons pas à la durabilité comme de nombreuses organisations. Nous pensons d’abord à la durabilité de notre mission. La durabilité économique est importante bien sûr, mais n’est pas l’élément le plus important. Pour nous, le cœur de la durabilité signifie maintenir un projet sain : créer de la valeur pour les personnes qui utilisent le Web ; éduquer les gens à travers le Web sur la façon dont ils peuvent enrichir leur vie ; construire une communauté de partisans et de bénévoles qui veulent garder l’internet ouvert et fort ; et, bien sûr, générer des revenus pour soutenir toutes ces activités.

Les recettes que Mozilla génère comprennent à la fois la collecte de fonds et le revenu généré. Afin de dissiper tout malentendu, ça vaut la peine d’expliquer comment chacun de ces types de revenus fonctionne et comment nous utilisons les fonds que nous générons.

Nos revenus philanthropiques comprennent des subventions et des dons individuels. Nos partenariats avec des fondations mondiales, dont Knight, MacArthur et Ford, ont apporté plus de 25 millions de dollars [20 millions €] à la mission depuis 2010. En plus de ces subventions importantes, nous nous connectons avec notre base d’utilisateurs solide et fidèle qui demandent toujours comment ils peuvent contribuer et faire un don sur le Web. Ces efforts de collecte de fonds communautaire, qui comprennent l’appel actuellement intégré au sein de notre navigateur Firefox, sont notre source de dollars philanthropique en croissance la plus rapide. Elle a recueilli plus de 3 millions de dollars [2,5 millions €] sur quatre campagnes depuis 2011. Les fonds récoltés vont directement à la fondation Mozilla et sont utilisés pour soutenir notre œuvre d’éducation, de recherche et de sensibilisation du public.

Nos revenus générés incluent les accords récents sur la recherche que nous avons conclus avec Yahoo, Yandex et Baidu. Ces accords représentent notre plus grande source de revenus et nous fournissent l’essentiel de la stabilité, de l’indépendance et de la flexibilité dont nous avons besoin pour poursuivre notre mission à l’échelle mondiale. Nous lançons également de nouveaux produits axés sur une mission et diversifions notre portefeuille actuel, comprenant Firefox pour Windows, Mac et Linux, Firefox pour Android, Firefox OS, les services de contenu et les services cloud. Ce revenu est gagné par la filiale de la fondation Mozilla détenue à 100 %, Mozilla Corporation, et est utilisé pour financer nos efforts de développement de produits et de marketing.

Ce revenu est une source de carburant pour les efforts de Mozilla pour protéger le Web en tant que ressource publique. Comme indiqué ci-dessus, les fonds que nous générons fabriquent des produits et font fonctionner des programmes qui font progresser notre mission. Cependant, le moteur de loin le plus important pour la durabilité de Mozilla est le temps, le talent et le dévouement de notre communauté mondiale. Plus de 120 000 personnes ont donné en 2013 et plus de 200 000 ont donné cette année. Ces personnes font plus que donner de l’argent, ils montrent qu’ils soutiennent le Web. La même chose est vraie des centaines de milliers de personnes qui ont signé lors des campagnes de Mozilla pour la neutralité du Net et les autres problématiques au cours des dernières années. Et, bien sûr, les plus de 20 000 bénévoles qui aident à construire des produits Mozilla et assurent le fonctionnement des programmes éducatifs de Mozilla font plus que simplement donner de leur temps – ils sont le cœur et l’âme de ce que nous faisons.

Ces personnes sont tous des éléments essentiels pour notre capacité à défier les empires du Web et pour influencer là où va le Web. Ils sont au cœur de notre stratégie de développement durable. Ils sont Mozilla.


Mark Surman, directeur exécutif, Mozilla Foundation
Dinelle Dixon-Thayer, vice-présidente senior Business et affaires juridiques

Le document original et cette traduction sont soumis aux conditions de la licence
Creative Commons : « Paternité – Partage des conditions initiales à l’identique 3.0 »
ou toute version postérieure.

License Creative Commons

Sources et références