Mot-clé - administration

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 6 décembre 2014

Canal bêta : Mozilla Firefox 35 avec un nouvel Hello avec appel simplifié

Hello : conversations en cours dans Firefox 35 bêtaHello, c’est le nom qu’a finalement choisi Mozilla pour son client de communication en temps réel intégré à Firefox. Incluse dans la dernière version finale de Firefox pour ordinateur, la visioconférence sans plugin de Mozilla directement de navigateur à navigateur qui prennent en charge WebRTC connait dans la dernière version bêta de Firefox de nouveaux développements à tester en particulier pour ceux qui n’utilisent pas de comptes.

La technologie WebRTC est petit à petit implémentée dans différents navigateurs (pour l’heure dans Firefox bien sûr mais aussi dans Chrome et Opera tout deux embraquant le moteur d’affichage de Google, Blink) et est même au programme d’une version web du service Skype de Microsoft dans Internet Explorer depuis le mois dernier.

Comme c’est encore en grande partie le cas, les solutions de visioconférence au premier rang desquelles Skype nécessitent l’installation d’un logiciel ne communiquant qu’avec un autre logiciel du même éditeur grâce à un protocole de communication fermé et propriétaire. Leur obscurité a conduit des administrations et réseaux universitaires à interdire leur usage en leur sein.

WebRTC est une technologie complexe en cours de standardisation au sein du W3C et de l’IETF dont l’ambition va au-delà de la visioconférence (partage de fichiers en pair à pair). Mozilla vient de se féliciter de l’annonce par les laboratoires d’Ericsson (en pointe dans le domaine et dont les travaux ont servi de base au premier état du standard) de leur réussite d’une interopérabilité entre leur navigateur « Bowser » sur iOS et Firefox. Mozilla explique que cette expérience est importante car OpenWebRTC d’Ericsson n’est pas basé sur le même framwork utilisé à la fois par Google et Mozilla qui étaient à l’origine des expériences d’interopérabilité précédentes. Cette réussite valide la clarté des spécifications WebRTC publiées et du codec H.264 utilisé ici.

Lire la suite...

vendredi 3 octobre 2014

La Poste, la galère

J’ai déjà entendu de plusieurs personnes s’étant rendues dans différentes postes raconter leur mauvaise expérience avec des colis à La Poste. Elles disent en général que c’est trop long.

Dans le bureau de Melun, mon expérience renouvelée pour y poster un colis me fait douter que la chute du trafic que connaît La Poste soit uniquement de la faute d’Internet.

La nouvelle organisation du bureau qui a différencié les comptoirs permet peut-être de mieux mettre en avant les téléphones et forfaits vendus par La Poste Mobile, mais n’est pas vraiment pratique pour l’usager. Quand on rentre, on a du mal à voir la queue dans laquelle s’insérer avec des panneaux dans tous les sens et pas de délimitation visuelle franche. C’est brouillon. De plus, la queue pour le guichet des colis et achats qui se trouve près de la porte bloque l’entrée et la sortie des autres usagers.

Pour poster un colis, il arrive souvent qu’il faille faire 3 fois la queue. On attend d’abord dans la file du guichet des colis et achats pour s’entendre dire qu’il faut utiliser les automates, même si l’employé vous guide jusqu’à l’automate. Là, il faut attendre qu’un appareil se libère. Parfois, l’employé est déjà parti quand l’automate devient libre. Même avec l’aide de l’employé, l’utilisation de l’automate à écran tactile n’est pas à la hauteur de ce à quoi on est habitué avec les applications pour smartphone. Une fois le long processus de saisie des informations achevé et le paiement effectué, il faut, après avoir collé la fiche adhésive imprimée avec les informations que vous aviez déjà écrites sur le colis lui-même, refaire la queue pour remettre le colis à un employé et se faire tamponner sa preuve de dépôt.

Lire la suite...