Le blocage des cookies tiers par défaut dans Firefox qui a beaucoup fait parler de lui dans la presse spécialisée et provoqué l’ire des publicitaires en ligne était déjà présent mais désactivé par défaut lors du passage de Firefox 22 dans le canal bêta. Depuis, Mozilla a indiqué que le blocage des cookies traqueurs se ferait sur la base de listes fournies par une branche de l’université de droit de Stanford en Californie, ce qui retardait de plusieurs mois l’implémentation d’une fonctionnalité dans ce domaine.

En passant sur l’indication du numéro de version dans le titre même du billet, ce que je croyais désormais interdit par le marketing de Mozilla, et sur la présence de ces horribles liens « cliquez ici » en fin de billet, la traduction de l’annonce de Firefox 22 par la section presse de Mozilla revient avec des liens sur l’histoire récente du développement de fonctionnalités qui, combinées, permettent aux développeurs de créer de fantastiques sites Web qui tournent directement dans le navigateur, sans plugin ni logiciel tiers, avec des performances proches des performances natives et qui vont encore s’améliorer dans l’avenir.

Selon Mozilla, WebRTC est désormais activé par défaut. Le 3 avril, Firefox 20 voyait l’activation par défaut de getUserMedia, le premier élément de WebRTC, qui permet la capture du flux de la caméra et du microphone. Voyez mom billet sur Firefox 22 dans le canaux bêta pour davantage de précisions sur les éléments complémentaires (PeerConnection et DataChannels) activés dans cette version 22 finale. PeerConnection permet au navigateur Firefox d’établir des appels audio/vidéo en temps réel et les DataChannels permettent aux navigateurs de partager n’importe quel type de données (texte, fichiers vidéo, pages HTML) en peer-to-peer, pendant ou en dehors d’un appel vidéo, par exemple, en faisant glisser un élément dans une fenêtre de chat.

WebRTC permet :

  • aux applications de jeu de se connecter en peer-to-peer ; DataChannels servent aujourd’hui à réduire la latence dans les jeux en temps réel.
  • aux applications Web de supporter les appels en visioconférence sur mobile et sur ordinateur de bureau, les appels voix et le partage de fichiers (vidéos, images, documents) tel que démontré au MWC en partenariat avec Ericsson.
  • d’intégrer ces fonctionnalités au sein d’applications Web afin que les développeurs puissent créer des sites Internet plus riches et interactifs, et utilisables par les internautes sur plusieurs navigateurs.
  • aux développeurs et entreprises de créer des applications vidéo innovantes et puissantes grâce à la plateforme de vidéo en direct qui exploite WebRTC avec l’aide d’OpenTok développé par TokBox.
  • de fournir des jeux en ligne multi-joueurs de haute volée tout en maintenant une expérience d’utilisation rapide et sensationnelle comme l’a prouvé Mozilla en développant BananaBread, un jeu démo utilisant toutes les technologies initiées par Mozilla (WebGL, Emscripten, asm.js, WebRTC).

Une autre nouveauté majeure de Firefox 22 vient d’être citée : asm.js. Je vous en avais déjà parlé début mai dans un billet sur la présentation de la démo d’Epic Citadel en HTML5 et JavaScript démontrant la puissance du Web comme plateforme pour le jeu. Cette démo se jouait au mieux avec un Firefox 23 alors dans le canal Nightly qui exécutait un « Unreal Engine 3 » — compilé depuis le code source C++ avec le compilateur croisé Emscripten. On apprenait alors que pour atteindre des performances qui permettent de tels progrès, Mozilla avait développé asm.js, un sous-ensemble hautement optimisé du JavaScript qui permet aux applications compilées avec Emscripten d’atteindre des performances quasi natives. OdinMonkey, le module d’optimisation asm.js pour le moteur JavaScript de Firefox, fait son apparition officielle dans cette version finale de Firefox 22. Pour en apprendre davantage sur cette technologie, et en particulier sur ce qu’elle est et n’est pas, je ne saurais trop vous conseiller la lecture des billets (en anglais pour la plupart mais pas tous) que j’ai compilés pour vous dans les références du présent article.

Je ne vous répéterai pas les nouveautés mentionnées dans les billets sur Firefox 22 dans les canaux Aurora et surtout bêta liés ci-dessus. Cette version majeure est comme toute autre aussi une version de sécurité. Elle corrige 14 vulnérabilités de sécurité dont 4 critiques. Certaines d’entre elles permettent à un attaquant de provoquer une exécution de code arbitraire à distance, un déni de service à distance et un contournement de la politique de sécurité.

Firefox 22 pour Android apporte, comme nouveauté propre principale, aux plus petites tablettes l’interface complète des tablettes.

Télécharger Firefox 22 pour ordinateurs de bureau en français

Mise à jour de Firefox

Sources et références

Annonces

Articles généralistes

Plugins

WebRTC

asm.js

Le Web, plateforme de jeu universelle

Sécurité

Développeurs

MDN :