La fonctionnalité connue en anglais sous le nom de click-to-play, traduit en cliquer pour activer, les plugins (à ne pas confondre avec les extensions ou modules complémentaires – sur ces différents termes chez Mozilla voir mon unique contribution au blog de French Mozilla) a été mise en place progressivement dans Firefox. L’étape importante, prévue actuellement pour être franchie par le grand public avec Firefox 26 qui sortira le mardi 10 décembre 2013, est annoncée sur le blog des versions futures de Firefox. L’activation des plugins décrite est testable actuellement dans le canal Aurora de Firefox. Firefox 26 passera dans le canal bêta la semaine du 29 octobre 2013 et cette fonctionnalité sera alors soumise aux retours d’expérience des bêta-testeurs.

Mozilla a essayé de préserver le confort d’utilisation de Firefox tout en assurant la sécurité de l’utilisateur. Plusieurs situations se présenteront. Flash (le plugin ultra majoritaire d’Adobe qui affiche les vidéos, les animations, les jeux, etc.) à jour sera activé par défaut (avec une icône des plugins dans la barre d’adresse permettant d’afficher l’interface du cliquer pour activer ce plugin). Les versions obsolètes de Flash seront en liste de blocage des plugins qui propose alors de les mettre à jour. Les autres plugins sont bloqués par défaut. L’utilisateur peut alors les activer par site en cliquant dans la page ou dans le panonceau appelable depuis la barre d’adresse. Les utilisateurs ayant installé l’extension idoine pourront les activer finement par élément.

Les détails et justifications sont à retrouver dans la traduction du billet de Benjamin Smedberg susmentionné que voici :


Pour offrir aux gens une meilleure expérience avec Firefox, nous allons changer la façon dont les plugins fonctionnent. Plus tôt cette année, nous parlions de notre plan pour donner aux utilisateurs le contrôle de leurs plugins. Nous voyons maintenant ces plans prendre forme dans la dernière version de Firefox Aurora. Pour donner aux gens plus de contrôle sur leur navigateur, Firefox n’activera plus la plupart des plugins par défaut. Lorsqu’un site essaie d’utiliser un plugin, l’utilisateur sera en mesure de choisir s’il faut activer le plugin sur ce site.

Cliquer pour activer Silverlight dans Firefox 26 Aurora

Un plugin est un logiciel tiers qui est chargé dans le navigateur afin d’aider à rendre le Web. Même si beaucoup d’utilisateurs n’ont pas encore connaissance des plugins, ils sont une source importante de blocages, de plantages et d’incidents de sécurité. En permettant aux utilisateurs de décider quels sites ont besoin d’utiliser les plugins, Firefox aidera à les protéger et à conserver un navigateur qui fonctionne normalement.

Le seul plugin non affecté par cette modification est Flash qui restera activé par défaut. Le contenu Flash est si commun sur le Web et de nombreux sites Web utilisent des instances Flash « cachées » que l’utilisateur ne voit pas et sur lesquelles il ne peut pas cliquer : faisant du cliquer pour activer (click-to-play) de Flash une source de confusion pour la plupart des utilisateurs. Les utilisateurs avec d’anciennes versions de Flash qui sont connues pour être dangereuses verront l’interface du cliquer pour activer et seront invités à mettre à niveau vers la dernière version. Nos équipes de sécurité et plugin travaillent étroitement avec Adobe pour s’assurer que les utilisateurs de Firefox sont protégés contre l’instabilité ou les problèmes de sécurité dans le plugin Flash.

Lorsque Mozilla a mené une étude sur les utilisateurs sur l’implémentation du prototype de cliquer pour activer les plugins plus tôt cette année, nous avons découvert que beaucoup d’utilisateurs ne comprenaient pas ce qu’était un plugin. Les participants étaient confus ou agacés par l’expérience, surtout par la nécessité d’activer les plugins sur le même site à plusieurs reprises. Nous avons redessiné la fonction cliquer pour activer pour nous concentrer sur l’activation des plugins par site, plutôt que d’activer des instances individuelles des plugins sur la page. Les utilisateurs avancés qui veulent activer des instances individuelles peuvent encore le faire en installant une extension de Firefox. Nous encourageons les gens qui veulent essayer la nouvelle expérience des plugins à utiliser les préversions de Mozilla Nightly ou Aurora.

Les plugins étaient un important outil pour le prototypage et l’implémentation de nouvelles fonctionnalités telles que la vidéo et l’animation. Comme les navigateurs se sont perfectionnés, ce genre de fonctionnalités de développement peut exister directement dans le navigateur grâce à des technologies telles que WebGL, WebSockets, WebRTC et asm.js. Les projets de Mozilla tels que pdf.js et Shumway démontrent que les plugins peuvent être implémentés au sein de la plateforme Web.

Les plugins sont maintenant une technologie héritée et sont non disponibles sur la plupart des appareils mobiles. Mozilla encourage les développeurs de sites Web à éviter d’utiliser des plugins dans la mesure du possible. S’il y a des fonctionnalités apportées par les plugins qui ne sont pas disponibles dans la plateforme Web, nous encourageons les développeurs à poster leurs cas d’utilisation sur la liste du projet mozilla.dev.platform, de manière à ce que Mozilla puisse prioriser le travail de la plateforme Web pour rendre ces cas d’utilisation possibles.

– Benjamin Smedberg, directeur de l’ingénierie, stabilité et plugins

Le document original et cette traduction sont soumis aux conditions de la licence
Creative Commons : « Paternité – Partage des conditions initiales à l’identique 3.0 »
ou toute version postérieure.

License Creative Commons

Télécharger Firefox 26 Aurora pour ordinateurs de bureau en français

Télécharger Firefox Aurora

Sources et références