Avec les annonces par la presse spécialisée de sorties de nouveaux numéros de version de Firefox (5, 6, 7… ) qui semblent se succéder quotidiennement, les utilisateurs de Firefox ou les internautes voulant l’essayer peuvent être perdus. Nous allons faire un petit point sur cette avalanche de nouvelles versions et de nouveaux termes dans l’univers de Mozilla.

Pour commencer, si vous voulez débuter avec Mozilla Firefox ou êtes un utilisateur heureux de Firefox 3.x ou Firefox 4, c’est la dernière mise à jour mineure de sécurité et de stabilité de la dernière version stable de Firefox à ce jour, la 4.0.1, qu’il vous faut. Elle contient les dernières améliorations de sécurité, de performance et de fonctionnalités de Mozilla intensément testées pour des millions d’utilisateurs quotidiens. Il n’est pas inutile de rappeler que toutes les mises à jour de Mozilla sont gratuites et respectueuses des données privées de l’utilisateur.

Ensuite, après la sortie de la version majeure 4 qui aura connu plus de treize mois de développement et de tests depuis la version majeure précédente, Mozilla s’est engagé dans un nouveau processus de développement avec sorties rapides et échelonnées de nouvelles versions de Firefox. Du point de vue de l’utilisateur final, il n’y aura plus que Firefox. Il n’aura plus à se préoccuper des numéros de version1. Dans cette optique, Firefox 5 sera livré automatiquement comme une mise à jour mineure de sécurité2 aux utilisateurs de Firefox 4 sauf s’ils ont décoché l’option de mise à jour automatique (opt-out). En principe, Firefox 5 arrivera le 21 juin.

Pour les testeurs (des développeurs d’applications aux simples curieux en passant par les développeurs Web), la distribution de Mozilla Firefox est désormais organisée en quatre canaux : Release, Beta, Aurora et Nightly. Du plus stable au plus instable, ces versions de Firefox sont développées simultanément sur un rythme de six semaines. Il y aura ainsi un intervalle fixe de 6 semaines entre chaque version finale de Firefox.

Ces canaux sont destinés à des audiences différentes avec des attentes différentes. Grâce au nouveau changeur de canal intégré, il est possible de passer d’un des trois premiers canaux ci-dessus à un autre. Il est ainsi possible dans Firefox de revenir du canal Aurora au canal ne délivrant que les versions finales ou de passer de bêta à Aurora.

Si vous avez installé une version stable de Firefox, vous êtes sur le canal Release. Vous recevrez donc Firefox 5 à compter du 21 juin.

Si vous avez installé une version bêta de Firefox, même sous l’ancien paradigme de développement (par exemple une des nombreuses bêta pendant le développement de Firefox 4), vous êtes sur le canal Beta. Sous le nouveau cycle de développement de Firefox, il faut voir les versions du canal Beta plus comme des versions RC classiques que comme les anciennes versions bêta3. On espère que la première bêta publiée soit assez bonne pour devenir la version finale. Firefox 5 a atterri il y a deux semaines dans le canal bêta. Une seconde mise à jour vient d’y être proposée. Les versions bêta sont soumises à la qualification de l’équipe d’assurance qualité de Mozilla qui le juge comme étant de qualité suffisante pour être livrées aux bêta-testeurs. Elles bénéficient aussi de la période de tests et d’améliorations passée dans le canal Aurora.

Le canal de distribution Aurora4 est une nouveauté du nouveau cycle de développement de Mozilla pour permettre aux testeurs de découvrir les nouvelles fonctionnalités de la version majeure suivante de bonne heure avec un minimum d’assurance qualité. Le canal Aurora a accueilli la semaine dernière ce qui deviendra Firefox 6. Il passera dans le canal bêta le 5 juillet. La stabilité d’Aurora sera croissante au fur et à mesure de la période de 6 semaines de mises à jour du canal.

Les nocturnes sont des versions qui sont créées automatiquement toutes les nuits depuis le dépôt de code mozilla-central qui accueille le travail quotidien des développeurs. Elles ne sont pas testées et relativement instables. Les fonctionnalités continuellement ajoutées se retrouveront dans Firefox 7 et suivants. Firefox 7 passera dans le canal Aurora le 5 juillet.

Pour le tout venant, téléchargez Firefox 4.0.1, la dernière version stable.

Pour les curieux des futures fonctionnalités de Firefox dans un environnement stable, testez Firefox 5 dans le canal bêta.

Pour les funambules, testez Aurora qui deviendra Firefox 6.

Pour suivre le travail des développeurs de Firefox à un stade très avancé, testez les nocturnes.

Il est fortement conseillé de créer un profil utilisateur différent pour chaque canal testé. Ainsi, nul besoin de choisir. Testez plusieurs versions de Firefox simultanément. Vous pouvez même les ouvrir en même temps.

Vous pouvez vous abonner à des lettres d’information en anglais sur la page des canaux de Firefox en anglais.

N’hésitez pas à poser vos questions sur des points mal expliqués ou des termes obscurs employés pour décrire le nouveau cycle de développement de Firefox qui devrait encore s’adapter dans les semaines à venir dans les commentaires de ce billet ou dans les commentaire de MozillaZine-fr où il a été aussi publié.


Note 1 : Users shouldn’t care about the version, only that they are running firefox. If they aren’t on the latest they will soon be (and may already be without knowing once we get silent updates done). The version is an implementation detail to end users. (Christian Legnitto, 21 mai 2011 en réponse à Why does Fx 5.0b2 report its version as 5.0 sur le forum mozilla.dev.apps.firefox)

Note 2 : Firefox 5 will be the security update for Firefox 4 and delivered as a minor update. (Christian Legnitto, 26 mai 2011 en réponse à lifecycle policy sur le forum mozilla.dev.planning)

Note 3 : The changes between beta and release will be minimal. Think of it as the difference between Fierfox 4 RC 1 and Firefox 4 final. (Christian Legnitto, 7 avr. 2011 en réponse à [development_specifics] Version numbers for Firefox 5+ sur le forum mozilla.dev.planning)

Note 4 : Aurore : Moment qui suit l’aube et précède immédiatement le lever du soleil, où l’horizon présente des lueurs brillantes et rosées, à ne pas confondre avec l’aurore polaire (boréale ou australe).