Même sans avoir encore à s’inquiéter des PDM de Firefox OS, les articles sur les PDM des navigateurs, parfois couplés avec les PDM des systèmes d’exploitation, sont très nombreux. Nous avons toujours considéré qu’il serait lassant pour nos suiveurs et lecteurs d’être inondés de comptes-rendus et RT de ces articles. Devons-nous et dans quelle mesure reconsidérer notre décision ?

Panneau d’interdiction de nourrir les trollsLa guerre des navigateurs passionne, parfois au-delà de la raison, et attire les trolls les plus velus. Bien que nous n’ayons pas ce genre d’importuns dans nos lecteurs ou nos followers, l’intérêt des sites d’actu pour ce sujet n’est sans doute pas étranger à la passion qu’il soulève.

Les sites d’actu informatique ont d’autant plus d’occasions de titrer sur la guerre des navigateurs que les sources sont nombreuses. Chaque mois sont publiées les statistiques de sociétés d’analyse du trafic des sites Web. Les plus connues sont Net Applications et StatCounter qui mettent à disposition des statistiques en temps réel. Vous découvrirez en fin d’article une liste plus importante des sources de statistiques sur les PDM des navigateurs qui proviennent aussi de sociétés spécialisées dans les serveurs de cache pour les entreprises comme Akamai ou de sites plus ou moins spécialisés qui publient leurs chiffres comme w3schools ou le Français L’Internaute sur le Journal du Net. Le Français AT Internet, leader européen du secteur de l’audience de sites Web (XiTi), publie en français des rapports plus ou moins réguliers.

Cependant, les sources divergent énormément. D’un institut à l’autre, d’un site à l’autre, les résultats sont contradictoires. La mesure de l’usage des navigateurs se heurte à des contingences techniques qui conduisent à une surestimation ou à une sous-estimation du nombre de requêtes faites par chaque navigateur (voir le chapitre Accuracy de l’article anglophone de Wikipédia malheureusement pas repris dans son équivalent en français). Ces divergences rendent les conclusions définitives difficiles. En plus de commenter la composition de la base d’utilisateurs de chaque service ou de chaque site qui publie ses résultats, il serait nécessaire d’en donner plusieurs pour se faire une idée de l’état réel du marché pour un pays donné, un continent et même, si c’est possible, au niveau mondial.

Donc, étant donné ces considérations, vous en voulez ou pas ?

Article également publié sur MozillaZine-fr.