Pour désigner aux moteurs de recherche et aux barres d’outils spécialisées des navigateurs (linkbar) l’auteur de mon blog, j’avais déjà modifié le thème du blog pour ajouter dans l’en-tête des pages une balise link pointant (attribut href) vers ma page À propos et ayant comme attribut rel de valeur author.

La spécification HTML 4.01 du W3C définit l’attribut rel comme décrivant « la relation partant du document courant vers l’ancre spécifiée par l’attribut href. La valeur de cet attribut est une liste de types de lien séparés par des espaces. » Le type de lien « author » n’est pas reconnu par la spécification HTML 4.01. Cependant, ce n’est pas un problème puisqu’elle autorise les auteurs à définir des types supplémentaires. Ainsi, XFN utilise cette possibilité pour créer un profil de métadonnées décrivant les relations interpersonnelles. On y trouve la valeur me qui caractérise « un lien vers vous-même à une URL différente. »

<a rel="author" href="/blog/index.php?pages/a-propos">Mozinet</a>

La version 5 du HTML en cours de rédaction reconnaît le mot-clé author pour l’attribut rel des balises link, a et area. Ce mot-clé crée un hyperlien. Ce peut-être un mailto: qui donne l’adresse email de l’auteur. Le HTML5 fait une distinction entre les éléments a et area d’une part et link d’autre part. « Pour les éléments a et area, le mot-clé author indique que le document de référence fournit de l’information supplémentaire sur l’auteur de l’élément article le plus proche ancêtre de l’élément définissant l’hyperlien, s’il y en a un ou de la page dans son ensemble autrement. Pour les éléments link, le mot-clé author indique que le document de référence fournit de plus amples renseignements sur l’auteur pour la page globalement. »

<link rel="author" href="/blog/index.php?pages/a-propos"
title="À propos de l'auteur et de son blog" type="text/html" />

C’est dans ce contexte que Google lance une expérimentation sur le balisage de la paternité qui bizarrement différencie le balisage selon que l’URL du document informant sur l’auteur est ou n’est pas sur le même domaine. Si on reste sur le même domaine, on utilisera le mot-clé HTMLauthor sinon ce sera le mot-clé XFN me.

Sur ce blog à auteur unique, j’avais déjà le mot-clé author de l’attribut rel dans le lien de mon pied de page pointant vers ma page À propos. Je suis donc déjà Google compatible sur ce point. Sinon, il faudra modifier le thème de son blog pour traquer les endroits où l’auteur du blog est indiqué avec son lien sous-jacent.

On peut aussi spécifier l’auteur d’un document (sans que Google le prenne en compte, semble-t-il) en utilisant la balise d’en-tête meta. La spécification HTML 4.01 prend d’ailleurs l’exemple de l’auteur pour illustrer les possibilités de l’élément meta. Pour cette page, il s’agit de :

<meta name="author" content="Mozinet" />

Les métadonnées Dublin Core ne proposent pas « author » comme valeur mais « creator », « publisher » et « contributor ». Ainsi dans le head du billet vous trouverez :

<link rel="schema.dc" href="http://purl.org/dc/elements/1.1/" />
<meta name="dc.creator" content="Mozinet" />
<meta name="dc.publisher" content="Mozinet" />

La spécification HTML 4.01 propose aussi l’élément address pour donner des « informations sur l’auteur ». Il pourra d’ailleurs contenir des liens avec les attributs rel ci-dessus. Le HTML5 reprend cet élément.

<address>
 <a href="/blog/index.php?pages/a-propos" rel="author">Mozinet</a>,
 <a href="/blog/index.php?pages/Contact" rel="contact">Contact</a>
</address>