Je suis tombé sur cette interview d'un responsable de Microsoft France – Laurent Signoret, Responsable Conformité Licences – par l'Atelier.fr. Il donne des chiffres sur le programme Windows Genuine Advantage – d'ailleurs désormais disponible aux utilisateurs de Firefox avec un plugin :

« Lancé mondialement le 25 juillet dernier, Windows Genuine Advantage (WGA) (…) nous a permis de recenser 25 % de machines équipées de versions pirates de Windows XP parmi les 2,8 millions qui se sont connectées à notre site de téléchargement (au 31 octobre). Certains se sont connectés par curiosité en sachant que leur version de Windows était piratée. Pour d'autres, la surprise a été totale. »

Les mesures face aux « pirates » sont sans surprise :

« Pour les particuliers, nous avons fait le choix d'opter pour une réponse positive sur le long terme plutôt que de miser sur la répression. »

Bien sûr, ils risqueraient de ne plus utiliser Windows et de passer à la concurrence et en particulier aux logiciels libres.

« Pour les entreprises qui utilisent des versions piratées, nous essayons d'instaurer un dialogue, suggérons des méthodes de gestion des actifs logiciels, qui entraînent bien souvent des gains de productivité, ou simplifions les systèmes de licence, en proposant par exemple des abonnements annuels pour l'ensemble de la plateforme Microsoft. »

Mais oui, le passage à la taxation réelle des entreprises par Microsoft est une réponse aux difficultés des entreprises à financer leur parc logiciel.