Dans sa campagne pour faire respecter la volonté des internautes à ne pas être pistés (Do Not Track ou DNT), Mozilla, qui a réussi à le faire inclure dans les principaux navigateurs et qui pousse en faveur de sa standardisation par le W3C, doit, au milieu des coups bas, convaincre les publicitaires (et les sites qui en vivent) d’honorer la manifestation explicite de cette volonté. Aujourd’hui, Alex Fowler, le directeur de la vie privée et de la politique publique chez Mozilla, annonce la mise à disposition du public d’un tableau de bord montrant le niveau d’adoption du DNT par les utilisateurs de Firefox. Ainsi, acteurs de ce dossier et pouvoirs publics (dont certains se sont positionnés en faveur du respect de la volonté exprimée par les internautes) auront à leur disposition de vrais chiffres pour convaincre ou, peut-on rêver, imposer :


Nouveau tableau de bord pour Do Not Track : les utilisateurs de Firefox continuent à dénicher et à activer le DNT

Mozilla est heureux de publier un nouvelle page interactive de mesure rendant compte des données mensuelles sur l’adoption par les utilisateurs du Do Not Track (DNT) dans Firefox. Nous rendons ces données publiques à la fois parce que ça fait partie de notre mission et que nous savons il y a un fort intérêt pour le sujet.

Tableau de bord DNTÀ l’heure actuelle, l’adoption du DNT aux États-Unis est d’environ 17 pour cent. Au niveau mondial, la moyenne est autour de 11 pour cent. Se fondant sur ces pourcentages, nous estimons que nos utilisateurs envoient plus de 135 millions de signaux DNT tous les jours — plus de 4 milliards de signaux DNT chaque mois.

La nouvelle page a des graphiques interactifs qui montrent la courbe d’adoption globale pour Firefox (de bureau) et Firefox pour Android (mobile), ainsi que deux cartes qui procurent une vue des différences régionales de l’adoption dans le monde entier.

Veuillez noter qu’aucun utilisateur de Firefox n’est pisté pour générer les données pour ces mesures. Toutes les 24 heures, Firefox et Firefox pour Android téléchargent automatiquement la dernière liste des modules complémentaires dangereux et/ou des extensions à désactiver dans le cadre de notre service de liste de blocage. Comme un signal DNT est inclus dans toutes les requêtes faites par le navigateur d’un utilisateur qui a enclenché le DNT, nous pouvons compter le nombre de fois que nous voyons le signal. Aucune autre information n’est enregistrée sur nos serveurs. Toute personne ayant un site Web et l’accès à un serveur Web peut commencer à compter combien d’utilisateurs envoient « DNT:1 », qui est la façon dont le signal est exprimé via les requêtes HTTP.


Le document original et cette traduction sont soumis aux conditions de la licence
Creative Commons : « Paternité – Partage des conditions initiales à l’identique 3.0 »
ou toute version postérieure.

License Creative Commons

Voir sur ce sujet sur BlogZiNet la traduction du billet de Sid Stamm, toujours sur le blog Vie privée de Mozilla, qui présente le nouveau dispositif ternaire de Firefox pour mieux connaître la volonté de l’utilisateur, à venir dans Firefox 21 actuellement à tester dans le canal de développement bêta.