Daniel Glazman publie une nouvelle version de son éditeur WYSIWYG de pages Web évoluées sorti en version 1.0 en mai dernier.

La liste des changements met en valeur, outre de nouvelles locales, l’attribut target dans la boîte de dialogue de lien, l’autocomplétion dans la vue Source pour le noms de balise HTML, l’ajout du support de text-overflow, l’implémentation des raccourcis clavier à la Amaya pour la navigation entre les éléments et la possibilité de supprimer les paramètres du navigateur externe dans la fenêtre des préférences.

Si vous avez utilisé une préversion de BlueGriffon ou si vous rencontrez des problèmes pour changer la langue de l’interface, il est fortement recommandé de détruire son profil. Vous aurez alors à réinstaller vos extensions.

  • sur Mac OS X : supprimez ~/Library/Application\Support/BlueGriffon
  • sur Windows XP : supprimez c:\Documents and Settings\yourlogin\ApplicationData\Disruptive Innovations SARL
  • sur Windows 7 : supprimez c:\Users\yourlogin\AppData\Roaming\DisruptiveInnovations SARL
  • sur Linux : supprimez ~/.disruptive\ innovations\ sarl

Sur Windows, vous seriez amené à installer le Microsoft Visual C++ 2008 SP1 Redistributable Package (x86) si vous rencontrez une erreur lors du lancement de BlueGriffon.

BlueGriffon est toujours financé par la vente d’extensions.

Toujours sur BlogZiNet, pour débuter, trois petits tutoriels pour :

Source

BlueGriffon.org, BlueGriffon 1.2, 29 sept. 2011