À l’instar des logiciels phares de Mozilla, Firefox et Thunderbird, SeaMonkey connaît une nouvelle mise à jour de stabilité et de sécurité. SeaMonkey 2.0.9 corrige neuf failles de sécurité dont cinq critiques. Cette version contient aussi des correctifs pour un certain nombre de plantages ne concernant pas la sécurité, augmentant la stabilité de la plateforme en entier et du module de messagerie et de groupes de discussions de SeaMonkey. La page des modifications liste plus de détails sur ces nouvelles fonctionnalités et correctifs par rapport à SeaMonkey 2.0.8 publié il y a un mois.

Les utilisateurs de SeaMonkey 2 recevront une notification de mise à jour automatique dans les 24 à 48 heures. Ils peuvent aussi l’obtenir manuellement en choisissant « Rechercher des mises à jour… » dans le menu « Aide ».

Le projet SeaMonkey recommande à tous les utilisateurs de SeaMonkey et des anciennes suites de mettre à niveau vers cette dernière version. Tous les utilisateurs des suites abandonnées SeaMonkey 1.x, Mozilla et Netscape sont fortement encouragés à mettre à jour vers SeaMonkey 2.0.

Voir le billet sur SeaMonkey 2.0.2 pour un aperçu des nouveautés apportées par SeaMonkey 2.

SeaMonkey 2.1 bêta 1

Le projet SeaMonkey profite de cette vague de mise à jour pour sortir une première version bêta de la future version majeure de sa suite Internet. SeaMonkey 2.1 bêta 1 est disponible en huit langues dont le français. Il est rappelé que cette préversion est toujours destinée uniquement aux testeurs et pourrait toujours causer des problèmes pour une utilisation au quotidien. En plus des changements dans les versions alpha, cette version propose les nouvelles améliorations suivantes :

  • Les plugins OpenSearch sont désormais supportés et sont le défaut pour la recherche Web.
  • Le gestionnaire de données unifie désormais la gestion des cookies, des autorisations, des mots de passe et des données de formulaires.
  • Les plugins fonctionnent maintenant dans leur propre processus et n’abattent plus le navigateur s’ils plantent.
  • Le menu contextuelle de la barre d’adresse a désormais une option « Coller et aller ».
  • La barre d’adresse est désormais équipée d’un bouton pour créer rapidement un marque-page.
  • Le JavaScript est plus rapide que jamais avec le nouveau moteur JägerMonkey.
  • L’accélération matérielle Direct2D est désormais activée par défaut pour les utilisateurs de Windows 7, les layers accélérés matériellement sont disponibles sur toutes les plateformes avec les pilotes vidéos connus pour fonctionner.
  • Le protocole de sécurité HSTS et l’API Audio Data proposée sont disponibles.

Télécharger SeaMonkey 2.0.9 en français

Télécharger SeaMonkey 2.1 bêta 1 en français