Microsoft a avancé la sortie de son patch cumulatif pour Internet Explorer afin de corriger la faille critique incriminée dans les piratages de Google et d’autres entreprises américaines.

Si Microsoft a reconnu le 14 janvier 2010 qu’une faille critique touchait Internet Explorer, ce serait en septembre 2009 que Microsoft a été prévenu de l’existence de cette faille dans ses navigateurs, selon Wired. Jean-Baptiste Favre lui a pisté le signalement de cette vulnérabilité à l’éditeur jusqu’en août 2009.

Même si vous n’utilisez plus Internet Explorer, il est nécessaire de faire la mise à jour (à moins d’être passé à Linux). De nombreux programmes utilisent le moteur d’Internet Explorer vulnérable. Le plus pratique est d’utiliser le service de mise à jour automatique de Windows. Sinon, on visitera avec profit Windows Update mais pas avec son navigateur alternatif cependant.

D’autres failles ont depuis été signalées à Microsoft. On verra combien de temps met cette fois l’éditeur américain pour les combler.

Sources et références