Mozilla et la communauté ont été en veine en créant de nouveaux produits et en faisant évoluer ceux déjà existants. Nous publions maintenant plusieurs navigateurs pour un grand nombre de plateformes, dont :

  • Firefox – trois canaux de préversion de bureau aux côtés de notre version finale pour Mac OS X, Linux et Windows1 (bientôt avec un nouveau design) ;
  • Firefox pour Android – compatible avec des milliers de téléphones et de tablettes, également livré dans quatre canaux ;
  • Firefox ESR (édition longue durée) – parfois avec deux versions prises en charge en même temps qui se chevauchent2.

Tous ces produits partagent une seule plateforme, Gecko et sont délivrés collectivement à des centaines de millions d’utilisateurs presque exactement toutes les six semaines. Comme une chorale bien rodée, nous synchronisons nos battements de cœur techniques et organisationnels autour des sorties. Ces pulsations nous permettent de pousser une vision unifiée à travers le Web tout entier, de garder nos utilisateurs régulièrement ravis des nouvelles fonctionnalités (souvent multiplateformes) et d’empêcher n’importe quel produit d’être à la ramasse dans les mises à jour de sécurité.

Vous avez peut-être entendu que nous avons récemment ajouté un nouveau produit à la portée, Firefox OS. Pour parler franchement, le projet dans son ensemble a été une entreprise incroyable mais nous avons finalement poussé notre version 1.0 dehors à l’aide de notre communauté et de nos partenaires.

Contrairement à nos versions de bureau/mobile, nous avons eu à aller encore plus loin que de simplement faire plaisir à nos utilisateurs. Nous avons également eu à jongler avec les échéanciers et les exigences de tous les équipementiers OEM, opérateurs et fabricants de chipset avec qui nous avons établi des partenariats. Ces nouvelles variables nous ont amené à nous aligner sur Gecko 18 pour nos deux premières versions majeures de Firefox OS. Ça nous a fait « sauter un battement », mais pour les bonnes raisons.

Maintenant que nous avons notre v1.0 derrière nous et progressons avec encore plus de partenaires, nous allons faire de notre mieux pour ramener Firefox OS dans notre fréquence cardiaque et mettre à disposition de nos partenaires des versions avec nouvelles fonctionnalités tous les trimestres, ainsi que des mises à jour de sécurité toutes les six semaines pour les deux versions avec nouvelles fonctionnalités précédentes. Autant que je sache, c’est la stratégie de sortie d’OS mobile la plus agressive (et elle peut encore nécessiter quelques ajustements).

Ce type d’alignement à travers de multiples produits de navigateur, et maintenant un système d’exploitation, est sans précédent au rythme où nous évoluons. Bonne continuation, Mozilliens !


Le document original et cette traduction sont soumis aux conditions de la licence
Creative Commons : « Paternité – Partage des conditions initiales à l’identique 3.0 »
ou toute version postérieure.

License Creative Commons

Note 1 : Si vous êtes un peu perdu, voir notre billet : Firefox : Quelle version choisir ?

Note 2 : Les versions ESR seront maintenues environ une année, avec des mises à jour de sécurité ponctuelles cadencées avec les versions habituelles de Firefox. Le système de version comportera également une période de chevauchement de 12 semaines entre la version à venir et celle qui arrivera à son terme, de façon à bénéficier d’une période de test et de certification avant le déploiement d’une nouvelle version. (Mozilla Firefox ESR : Vue d’ensemble).

Firefox OS

Source

Future Releases, Mozilla’s Heartbeat & Quarterly Firefox OS Releases, 19 juil. 2013, Alex Keybl