BlogZiNet

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche | Mozinet

mardi 17 janvier 2006

Retour des brevets logiciels européens par la porte de derrière

Comme il était à craindre, la Commission européenne veut réintroduire les brevets logiciels rejetés par le Parlement européen en juillet par le biais de la création d'un brevet communautaire. Rien n'est cependant gagné ni dans un sens ni dans l'autre.

lundi 16 janvier 2006

La semaine du lézard du 9 janvier 2006 : Gendarmerie, Google Pack, statistiques, DADVSI...

Le podcast hebdomadaire de ZDNet mentionne Firefox dans deux sujets. Bertrand Lenotre revient sur l'annonce de la Gendarmerie nationale qui « va installer sur ses 70 000 postes informatiques le navigateur de la Mozilla Foundation, jugé plus fiable, plus sûr et interopérable avec d'autres services de l'État. » En outre, 45 000 postes passeront en 2006 d'Outlook à Thunderbird. Voici comment la Gendarmerie motive la migration : « Nous privilégions Firefox pour trois raisons : fiabilité, sécurité et interopérabilité avec d'autres services de l'État. D'une manière plus générale, notre politique est de privilégier des outils sur lesquels nous avons toute maîtrise, à commencer par l'accès au code source. » Cette nouvelle avait été annoncée dans un dossier Firefox de Linux Pratique dont Tristan Nitot reproduit des extraits. Ce dernier voit également ses propos cités dans un autre article de ZDNet qui s'interroge sur la stratégie de Mozilla pour séduire les entreprises après ses quelques succès auprès des administrations.

Lire la suite

mardi 3 janvier 2006

Publicité clandestine dans le Soir 3

Le Journal officiel du jour publie une décision du Conseil supérieur de l'audiovisuel (autorité administrative indépendante) qui met en demeure France 3 de ne plus « de ne plus diffuser de publicité clandestine ». Le conseil a estimé que France 3 avait « diffusé le 8 août 2005 au cours du journal télévisé « Soir 3 » un reportage à caractère laudatif pour le site internet : meetisland.com, organisateur de vacances pour célibataires. »

Le considérant qui explique ce qui est reproché à France 3 – et fixe ainsi la règle à suivre (ou plutôt la marche à ne pas suivre) par toutes les sociétés de diffusion audiovisuelle basées en France – pourrait être le même pour nombre de reportages soit-disant d'information :

« Considérant que ce reportage a consisté à présenter de façon détaillée et complaisante les prestations du site internet ; que la page d'accueil et des images du site internet ont été visualisées durant quelques secondes ; que les commentaires de la journaliste ont été pratiquement exempts de tout regard critique ; »

L'article 9 du décret n° 92-280 du 27 mars 1992 modifié fixant les principes généraux définissant les obligations des éditeurs de services en matière de publicité, de parrainage et de téléachat dispose dans son premier alinéa que « la publicité clandestine est interdite » et la définit dans son alinéa 2 d'une manière quelque peu tautologique :

« Pour l'application du présent décret, constitue une publicité clandestine la présentation verbale ou visuelle de marchandises, de services, du nom, de la marque ou des activités d'un producteur de marchandises ou d'un prestataire de services dans des programmes, lorsque cette présentation est faite dans un but publicitaire. »