Parmi les fonctions manquantes figurent la possibilité de voir les vidéos sur YouTube, de modifier ses paramètres privés, de définir son fournisseur de recherche ou même d'imprimer.

Google peut maintenant se prévaloir d'être un éditeur d'un logiciel de navigation multiplateforme. Pour en savoir plus, consultez ces articles d'Ars Technica qui relatent la sortie de la préversion de Chrome pour Mac OS X et Linux et, quelques jour plus tôt, la prise en main d'une version alpha de Chromium pour Linux.

Si vous êtes prêt à courrir le risque, téléchargez Google Chrome pour Linux (disponible pour Debian et Ubuntu en 32 et 64 bits) ou pour Mac OS X.

Sources et références