Certains sont décidément impayables :

Au niveau du navigateur web, SeaMonkey singe un brin son frérot ( Firefox ), en adoptant par exemple les onglets dynamiques ( on peut changer leur position par glisser-déplacer ), le support SVG ( Scalable Vector Graphics ) tant attendu, les balises " canvas " XAML, et surenchérit même avec un outil de lutte contre le harponnage ( le phishing, pour les anglophones ) et, en ce qui concerne le client e-mail intégré, la possibilité de regrouper tout le courrier entrant dans une seule et même boîte aux lettres. Ajoutons dans la corbeille une fonction de composition de pages Web en WYSIWYG et un client de messagerie instantanée IRC.

Les connaisseurs apprécieront les détails comme le sous-titre :

La Fondation Mozilla présente la version finale française 1.0 de SeaMonkey.

Et ils apprécieront vraiment que la source reste en interne :

Source : GNT

Generation-NT, Télécharger SeaMonkey 1.0 version française, 3 avr. 2006, Le_Doc