Comme il était à craindre, la Commission européenne veut réintroduire les brevets logiciels rejetés par le Parlement européen en juillet par le biais de la création d'un brevet communautaire. Rien n'est cependant gagné ni dans un sens ni dans l'autre.