Selon l'AFP reprise par Yahoo! :

Un Britannique qui dans un accès de rage avait décapité son perroquet a été condamné lundi à cinq mois et demi de prison par un juge ému des souffrances du malheureux volatile. (…)

Baby « le perroquet n'avait aucune chance de s'enfuir », a souligné le juge Shamin Qureshi en condamnant Paul Pugh. Et, a-t-il asséné, son meurtre était d'autant plus « écœurant » qu'il a eu lieu « devant votre femme et votre enfant ».

De fait, selon Paul Pugh, une dispute conjugale expliquait le meurtre de Baby.

Ça ne fait aucun doute que le juge aurait été beaucoup plus clément si l'homme s'était contenté du cou de son épouse…