Par Scott Clark.
Traduction de Mozinet, relecture par Bruno Ethvignot

Document original de WebReference.com

Firefox et développeurs

Quand le sujet des développeurs a été soulevé, Chris a décrit quelques-uns des outils et quelques-unes des fonctions qui sont actuellement disponibles. « Tirez profit des formidables outils de développement de contenu additionnels qui peuvent aider à développer du contenu et des applications Web ! Henrik Gemal a rédigé un excellent article [sur] l'utilisation de Mozilla pour tester et déboguer les sites Web qui détaille nombre des fonctions disponibles dans Mozilla qui peuvent vous aider à trouver et corriger les erreurs dans vos pages Web. Henrik s'est focalisé sur les fonctions interactives telles que le débogueur JavaScript(tm) et l'inspecteur de DOM qui sont disponibles dans les versions officielles de Mozilla et dans les compilations nocturnes de Mozilla. Svend Tofte a également écrit un excellent tutoriel : Learning the JavaScript Debugger Venkman. »

Firefox comme outil de test

La technologie Mozilla peut aussi fournir des tests de sites Web par traitement par lots (batch) pour détecter les problèmes d'erreurs CSS et les autres problèmes qui occasionnent des incompatibilités de navigateur », a ajouté Chris. « Bob Clary, un contributeur à Mozilla de longue date, travaille sur divers systèmes qui peuvent aider dans les tests et l'assurance qualité des sites, afin de s'assurer qu'ils soient compatibles et fonctionnent avec Firefox et tous les navigateurs. »

Chris a poursuivi : « Construire et tester votre site avec Firefox, ensuite contrôler au hasard avec IE est une manière efficace de s'assurer que votre contenu et vos applications marchent dans tous les navigateurs. Nous avons mis en place un site qui sera une bonne ressource pour les développeurs de contenu et d'applications Web dans les mois à venir. »

Un navigateur open source ?

On lui a dit que Firefox ne serait pas là sans le mouvement open source. Nous nous sommes interrogés à haute voix sur les effets d'être open source.

« La liste est longue ici. Le projet open source Mozilla a plus de 80 contributeurs à plein temps qui travaillent à la fondation Mozilla, chez IBM, Sun, Red Hat, Novell, Google et beaucoup d'autres entreprises. Nous avons des chercheurs universitaires et des internes fournissant à plein temps un effort en aidant à améliorer le code. Il y a vraiment un effort en commun parmi tous les participants pour produire de formidables logiciels. C'est une approche scientifique que de développer du code qui implique beaucoup de révision par les pairs et de débats ouverts sur chaque changement. Ceci n'aide pas uniquement dans le domaine de la sécurité, mais aussi à la qualité de toutes les fonctionnalités et au travail de correction des bogues. »

« Il y a un long bord de fuite de contributeurs à temps partiel. 884 contributeurs ont fourni plus de 17 000 patches pour des fonctionnalités et des corrections de bogues en 2004. Les contributeurs à temps partiel aident à polir les bords rugueux et à améliorer la qualité. Il y a des choses qu'une société de logiciels commerciaux ne trouverait pas économique de faire. »

« Firefox 1.0 est maintenant diffusé en 35 langues. La traduction de Firefox dans toutes ces langues est entièrement un effort de volontaires. Dans certains cas, les traducteurs dans ces pays deviennent des héros nationaux qui apportent le Web à leur peuple. La technologie Mozilla a été traduite pour être utilisée dans plus de 100 langues. L'ampleur de cet effort est loin de tout ce qui pourrait être fourni pas un seul vendeur commercial. »

« Il y a à peu près 10 000 testeurs de nos « versions nocturnes en développement » qui aident à évaluer continuellement la qualité et à conserver un suivi de l'effort de développement à mesure que des changements sont apportés au navigateur. »

« Il y a une communauté passionnée d'utilisateurs du navigateur et de personnes faisant de la promotion à http://www.spreadfirefox.com/ qui aide à faire passer le mot au sujet de Firefox et qui a de façon surprenante récolté 250 000 US$ pour l'effort de marketing de Firefox 1.0 qui comprenait une publicité de deux pages dans le New York Times. Il y a une grosse communauté d'administrateurs système et de sites miroirs qui procurent l'hébergement et la bande passante nécessaire pour distribuer 66 millions de téléchargements. »

« Il y a une communauté de développeurs d'extensions très active qui apportent des centaines de petites idées innovantes pour la prochaine génération de fonctionnalités du navigateur et qui développent en se basant sur la plateforme Mozilla et Firefox. »

« Ce n'est que le début d'une longue liste qui décrit une communauté très active et passionnée qui aide à développer, tester, étendre et promouvoir Firefox. »

Conclusion

Nous voulons remercier Chris pour avoir pris le temps de répondre à nos questions dans cette interview instructive et nous vous encourageons à essayer Firefox vous-même si vous ne l'avez pas déjà fait. Un navigateur open source, sûr, convivial pour les développeurs est sans aucun doute une ressource précieuse dans la boîte à outils du développeur.

Articles et ressources :