lundi 26 décembre 2011

Mozilla Thunderbird 9.0.1 et 3.1.17 et Lightning 1.1

Tout comme pour le dernier Firefox, l’actualité de Mozilla me donne une nouvelle chance de traiter de la sortie de Thunderbird 9 (mardi dernier). Thunderbird 9.0.1 vient corriger en urgence un problème de stabilité qui empêchait les utilisateurs de Windows XP et versions antérieures dans certains cas d’exécuter Thunderbird.

Thunderbird 9, disponible en 51 langues, est basé sur le moteur de Mozilla Gecko 9 et comprend des améliorations à Personas (support supplémentaire de ces thèmes légers dans les fenêtres de rédaction et de carnet d’adresses), un meilleur support du clavier pour manipuler les pièces jointes, plusieurs améliorations de l’interface et un nouveau système avec acquiescement explicite de l’utilisateur pour renvoyer des données de performances et d’ergonomie pour améliorer les versions futures de Thunderbird. Les utilisateurs sous Windows peuvent désormais cacher la barre des menus pour la rappeler grâce à la touche Alt.

Thunderbird 9 corrige cinq problèmes de sécurité modérés et un critique provoquant un plantage lors de l’agrandissement à des tailles extrêmes des éléments <video>. Thunderbird 3.1.17 sorti en même temps corrige lui un unique problème de sécurité jugé critique qui concerne les archives .jar non traitées comme exécutables sur Mac OS X. Les notes de diffusion de Thunderbird 3.1.17 mentionnent aussi la corrections de quelques problèmes de stabilité.

Uniquement compatible avec Thunderbird 9.* (et SeaMonkey 2.6.*), sort également ce même jour Lightning en version 1.1. Si vous connaissez des problèmes (Lightning ne s’installe pas ou l’agenda ne marchant pas du tout), il vous est suggéré de désinstaller Lightning et d’ensuite faire une installation propre. Vos données d’agenda resteront intactes car contenues dans votre profil.

Si vous disposez déjà de Thunderbird, vous recevrez une notification de mise à jour automatique dans les 24 à 48 heures. Vous pouvez aussi l’obtenir manuellement en choisissant « Rechercher des mises à jour… » dans le menu « ? » ou « À propos de Thunderbird » dans ce même menu pour les dernières versions de la messagerie de Mozilla.

Télécharger Thunderbird 9.0.1 en français

Télécharger Thunderbird 3.1.17 en français

Spread Thunderbird
Thunderbird

jeudi 17 novembre 2011

Restaurer l'icône blanche d'avant Firefox 8

L’excellent site Mozilla Links propose avec quelques lignes de CSS dans votre profil utilisateur de restaurer l’icône blanche de Firefox avant que la version 8 la change pour la nouvelle entourée de pointillés. Pour changer cette icône qui s’affiche en l’absence de favicon sur le site ou la page affichée (et dans les marque-pages), rajoutez ces lignes dans votre fichier userChrome.css :

Lire la suite...

dimanche 12 juin 2011

FEBE 7.0 bêta pour Firefox 4

L’extension FEBE que je vous présentais déjà en 2006 permet de « sauvegarder ses extensions, thèmes et (optionnellement) ses marque-pages, préférences, mots de passe, cookies et tout ce que Firefox offre (il peut même sauvegarder/rétablir un profil complet). » La version six disponible sur AMO n’est compatible qu’avec Firefox 3.x. Comme le lecteur de Micro Hebdo de cette semaine (n° 686, page 6), vous avez peut-être des inquiétudes quant aux sauvegardes que vous faisiez avec FEBE dans Firefox 3.6.17 avec Firefox 4. Rassurez-vous ! L’auteur met à disposition sur son site une version 7 bêta (attention quand même version bêta) compatible avec la nouvelle version du navigateur de Mozilla.

Sources et références

vendredi 10 juin 2011

SeaMonkey 2.1

Le projet SeaMonkey annonce la sortie de la nouvelle version majeure de sa suite Internet. SeaMonkey 2.1 est disponible en 21 langues pour Windows, Mac OS X et Linux. Développé sur la même plateforme Mozilla que Firefox 4, il apporte les derniers développements dans les technologies Web comme HTML5, l’accélération matérielle et une meilleure vitesse JavaScript.

La liste des nouveautés est d’une telle longueur que SeaMonkey 2.1 aurait mérité d’être millésimé 3.

Plus particulièrement, cette version comporte pour la première fois :

  • Sync vous permet de partager vos signets, historique, mots de passe et onglets entre différents appareils (ordinateurs) de manière sécurisée.
  • Personas vous permet de choisir parmi des milliers de thèmes facile à installer, vous donnant une expérience de navigation plus personnalisée.
  • Une barre de recherche en option donne accès à des moteurs de recherche OpenSearch et leurs suggestions.
  • Le nouveau gestionnaire de données unifie la gestion des permissions, cookies, mots de passe et données de formulaire.
  • Un traitement des plugins amélioré, y compris la possibilité de supprimer les cookies Flash et de survivre aux plantages des plugins.

Une liste complète et impressionnante des changements importants est comprise dans les notes de diffusion de SeaMonkey 2.1 :

  • Sync (ex-Weave) est désormais inclus directement dans SeaMonkey. Sync vous permet de conserver votre historique de navigation, vos mots de passe, vos marque-pages, vos préférences et vos onglets synchronisés entre différents appareils (ordinateurs) de manière sécurisée.
  • Les fenêtres de SeaMonkey peuvent désormais être habillées avec Personas (thèmes légers).
  • Le système des marque-pages a été retravaillé pour utiliser le framework Places (déjà utilisé pour les données d’historique dans SeaMonkey 2.0), y compris un nouveau gestionnaire de marque-pages et un bouton de marquage rapide dans la barre d’adresse.
  • La recherche dans la page fonctionne désormais avec une barre d’outils au lieu d’une fenêtre modale.
  • Les plugins OpenSearch sont désormais pris en charge et sont la norme par défaut pour la recherche Web.
  • Une barre de recherche en option (comprenant les suggestions si le moteur de recherche les prend en charge) est disponible dans la personnalisation de la barre d’outils du navigateur et un gestionnaire de moteurs pour OpenSearch est disponible.
  • Plus de widgets de barre d’outils sont désormais personnalisables.
  • Le nouveau gestionnaire de modules complémentaires s’ouvre maintenant directement dans le navigateur et a reçu un important lifting.
  • Le nouveau gestionnaire de données unifie désormais la gestion des cookies, des permissions, des mots de passe et des données de formulaires.
  • Les cookies Flash (LSO) seront maintenant retirés lors de l’utilisation de la commande Effacer mes traces / Cookies (nécessite Flash Player 10.3 ou meilleur).
  • Les plantages des plugins n’abattent plus l’application en entier depuis que les plugins s’exécutent désormais dans leurs propres processus.
  • Les plugins fonctionnent maintenant dans les fils affichés dans la fenêtre de messagerie et forum de discussion.
  • L’interface de prévisualisation des fils et l’assistant Applications des préférences peuvent désormais détecter le lecteur de fils d’actu par défaut du système et l’utiliser.
  • Le zoom des pages se souvient désormais des réglages spécifiques à chaque site.
  • La barre d’onglets du navigateur est désormais scrollable pour faire face au débordement des onglets. Ceci comprend un bouton de navigation « Tous les onglets » pour rapidement afficher la liste de tous les onglets ouverts.
  • Vous pouvez désormais draguer et déposer les téléchargements, par ex. depuis le gestionnaire de téléchargements vers le bureau.
  • SeaMonkey affiche désormais des panonceaux pour les notifications comme pour se souvenir des mots de passe d’enregistrement ou après avoir installé une extension.
  • Le nouvel en-tête HTTP DoNotTrack est pris en charge (configurable dans les préférences).
  • Une page avec les Informations de dépannage (about:support) et l’option pour redémarrer en mode sans échec sont désormais disponibles depuis le menu « ? ».
  • Charger l’URL about:memory montre désormais la quantité de mémoire utilisée par les différentes parties de SeaMonkey.
  • SeaMonkey devrait désormais supporter plus de sites Web qui précédemment apparaissaient ne fonctionner qu’avec Firefox (configurable dans les préférences).
  • Les extensions intégrées par défaut (ChatZilla, le débogueur JavaScript et l’inspecteur DOM) sont désormais installées dans le profil.
  • Les messages de groupes de discussion peuvent maintenant être supprimés depuis le stockage local.
  • La restauration de session en cascade améliore la restauration des grosses sessions de navigation.
  • SeaMonkey utilise désormais Omnijar, ce qui se traduit par moins de fichiers installés, moins de fragmentation et un meilleur temps de démarrage.

Modifications spécifiques à la plateforme

  • Mac OS X 10.4 « Tiger » et le support des PPC ont été abandonnés, le support du 64-bit pour 10.6 « Snow Leopard » a été ajouté.
  • Sur Linux, les notifications de bureau (par exemple les alertes mail, les téléchargements finis) apparaissent dans l’environnement natif.
  • Le support des Jump Lists de Windows 7 a été ajouté.
  • La progression des téléchargements est maintenant affichée dans la barre des tâches de Windows 7.

Les changements de la plateforme Mozilla

  • De meilleures performances au démarrage et à l’arrêt, et des améliorations de l’utilisation de la mémoire.
  • La protection contre les plugins périmés a été ajoutée.
  • Les zones de texte dans les formulaires Web sont maintenant redimensionnables.
  • Les sélecteurs CSS :visited ont été modifiés pour bloquer les moyens qu’ont les sites Web de rapidement vérifier l’historique de navigation d’un utilisateur.
  • Le format WOFF pour les polices téléchargeables des sites Web est maintenant supporté.
  • L’animation SMIL dans SVG est maintenant supportée.
  • De nouveaux attributs CSS tels que les dégradés, le dimensionnement du fond et les événements de pointeur ont été implémentés.
  • Un nouveau parser HTML5 est utilisé pour l’ensemble des documents HTML.
  • De nouvelles fonctionnalités DOM et HTML5, dont l’API draguer et déposer et l’API de Fichiers sont maintenant supportées.
  • Le support de JS-ctypes a été amélioré, permettant au code JavaScript dans les applications d’accéder aux bibliothèques système natives.
  • Les vidéos HTML5 peuvent maintenant être visionnées en plein écran et prennent en charge le format WebM et la propriété de « tampon ».
  • Les développeurs Web peuvent animer du contenu en utilisant les transitions CSS.
  • L’API du W3C Indexed Database est maintenant disponible pour les sites Web.
  • Le JavaScript est plus rapide que jamais avec le nouveau moteur JägerMonkey.
  • Le support de l’accélération WebGL, Direct2D et Direct3D sur Windows a été ajouté (voir about:support pour le support et les préférences pour la configuration).
  • Le protocole de sécurité HSTS et l’API Audio Data proposée sont disponibles.
  • Le support d’OpenType a été amélioré.
  • Le support de l’API des formulaires HTML5 a été ajouté.

La page des changements liste un aperçu plus détaillé des nouvelles fonctions et corrections par rapport à notre dernière version stable, SeaMonkey 2.0.14.

Les notes de diffusion comprennent aussi une liste des problèmes connus et des réponses aux questions fréquentes. Une page du projet SeaMonkey présente également des captures d’écran de SeaMonkey sur tous les systèmes pris en charge.

Télécharger SeaMonkey 2.1 en français

Sources et références

SeaMonkey Project :

jeudi 2 juin 2011

Quelle version de Firefox choisir ?

Avec les annonces par la presse spécialisée de sorties de nouveaux numéros de version de Firefox (5, 6, 7… ) qui semblent se succéder quotidiennement, les utilisateurs de Firefox ou les internautes voulant l’essayer peuvent être perdus. Nous allons faire un petit point sur cette avalanche de nouvelles versions et de nouveaux termes dans l’univers de Mozilla.

Pour commencer, si vous voulez débuter avec Mozilla Firefox ou êtes un utilisateur heureux de Firefox 3.x ou Firefox 4, c’est la dernière mise à jour mineure de sécurité et de stabilité de la dernière version stable de Firefox à ce jour, la 4.0.1, qu’il vous faut. Elle contient les dernières améliorations de sécurité, de performance et de fonctionnalités de Mozilla intensément testées pour des millions d’utilisateurs quotidiens. Il n’est pas inutile de rappeler que toutes les mises à jour de Mozilla sont gratuites et respectueuses des données privées de l’utilisateur.

Ensuite, après la sortie de la version majeure 4 qui aura connu plus de treize mois de développement et de tests depuis la version majeure précédente, Mozilla s’est engagé dans un nouveau processus de développement avec sorties rapides et échelonnées de nouvelles versions de Firefox. Du point de vue de l’utilisateur final, il n’y aura plus que Firefox. Il n’aura plus à se préoccuper des numéros de version1. Dans cette optique, Firefox 5 sera livré automatiquement comme une mise à jour mineure de sécurité2 aux utilisateurs de Firefox 4 sauf s’ils ont décoché l’option de mise à jour automatique (opt-out). En principe, Firefox 5 arrivera le 21 juin.

Pour les testeurs (des développeurs d’applications aux simples curieux en passant par les développeurs Web), la distribution de Mozilla Firefox est désormais organisée en quatre canaux : Release, Beta, Aurora et Nightly. Du plus stable au plus instable, ces versions de Firefox sont développées simultanément sur un rythme de six semaines. Il y aura ainsi un intervalle fixe de 6 semaines entre chaque version finale de Firefox.

Ces canaux sont destinés à des audiences différentes avec des attentes différentes. Grâce au nouveau changeur de canal intégré, il est possible de passer d’un des trois premiers canaux ci-dessus à un autre. Il est ainsi possible dans Firefox de revenir du canal Aurora au canal ne délivrant que les versions finales ou de passer de bêta à Aurora.

Si vous avez installé une version stable de Firefox, vous êtes sur le canal Release. Vous recevrez donc Firefox 5 à compter du 21 juin.

Si vous avez installé une version bêta de Firefox, même sous l’ancien paradigme de développement (par exemple une des nombreuses bêta pendant le développement de Firefox 4), vous êtes sur le canal Beta. Sous le nouveau cycle de développement de Firefox, il faut voir les versions du canal Beta plus comme des versions RC classiques que comme les anciennes versions bêta3. On espère que la première bêta publiée soit assez bonne pour devenir la version finale. Firefox 5 a atterri il y a deux semaines dans le canal bêta. Une seconde mise à jour vient d’y être proposée. Les versions bêta sont soumises à la qualification de l’équipe d’assurance qualité de Mozilla qui le juge comme étant de qualité suffisante pour être livrées aux bêta-testeurs. Elles bénéficient aussi de la période de tests et d’améliorations passée dans le canal Aurora.

Le canal de distribution Aurora4 est une nouveauté du nouveau cycle de développement de Mozilla pour permettre aux testeurs de découvrir les nouvelles fonctionnalités de la version majeure suivante de bonne heure avec un minimum d’assurance qualité. Le canal Aurora a accueilli la semaine dernière ce qui deviendra Firefox 6. Il passera dans le canal bêta le 5 juillet. La stabilité d’Aurora sera croissante au fur et à mesure de la période de 6 semaines de mises à jour du canal.

Les nocturnes sont des versions qui sont créées automatiquement toutes les nuits depuis le dépôt de code mozilla-central qui accueille le travail quotidien des développeurs. Elles ne sont pas testées et relativement instables. Les fonctionnalités continuellement ajoutées se retrouveront dans Firefox 7 et suivants. Firefox 7 passera dans le canal Aurora le 5 juillet.

Pour le tout venant, téléchargez Firefox 4.0.1, la dernière version stable.

Pour les curieux des futures fonctionnalités de Firefox dans un environnement stable, testez Firefox 5 dans le canal bêta.

Pour les funambules, testez Aurora qui deviendra Firefox 6.

Pour suivre le travail des développeurs de Firefox à un stade très avancé, testez les nocturnes.

Il est fortement conseillé de créer un profil utilisateur différent pour chaque canal testé. Ainsi, nul besoin de choisir. Testez plusieurs versions de Firefox simultanément. Vous pouvez même les ouvrir en même temps.

Vous pouvez vous abonner à des lettres d’information en anglais sur la page des canaux de Firefox en anglais.

N’hésitez pas à poser vos questions sur des points mal expliqués ou des termes obscurs employés pour décrire le nouveau cycle de développement de Firefox qui devrait encore s’adapter dans les semaines à venir dans les commentaires de ce billet ou dans les commentaire de MozillaZine-fr où il a été aussi publié.


Note 1 : Users shouldn’t care about the version, only that they are running firefox. If they aren’t on the latest they will soon be (and may already be without knowing once we get silent updates done). The version is an implementation detail to end users. (Christian Legnitto, 21 mai 2011 en réponse à Why does Fx 5.0b2 report its version as 5.0 sur le forum mozilla.dev.apps.firefox)

Note 2 : Firefox 5 will be the security update for Firefox 4 and delivered as a minor update. (Christian Legnitto, 26 mai 2011 en réponse à lifecycle policy sur le forum mozilla.dev.planning)

Note 3 : The changes between beta and release will be minimal. Think of it as the difference between Fierfox 4 RC 1 and Firefox 4 final. (Christian Legnitto, 7 avr. 2011 en réponse à [development_specifics] Version numbers for Firefox 5+ sur le forum mozilla.dev.planning)

Note 4 : Aurore : Moment qui suit l’aube et précède immédiatement le lever du soleil, où l’horizon présente des lueurs brillantes et rosées, à ne pas confondre avec l’aurore polaire (boréale ou australe).

Travailler avec plusieurs Firefox simultanément

Pour ouvrir un second Firefox (ou un Aurora) en même temps que le Firefox en cours d’exécution, il faut se créer un second profil et, pour Windows, le plus simple c’est de copier le raccourci vers Firefox (ou Aurora) et d’y mettre comme cible (clic-droit sur l’icône puis clic sur Propriétés) :

"C:\Pro­gram Files\Mozilla Fire­fox\fire­fox.exe" -p profil -no-remote

Vous pouvez aussi créer un raccourci vers un fichier .bat qui devra contenir :

cd /d "C:\Pro­gram Files\Mozilla Fire­fox"
set MOZ_NO_REMOTE=1
start fire­fox.exe -p profil

À personnaliser avec le chemin vers le dossier d’installation du Firefox en cause et avec le nom du profil choisi dans le gestionnaire de profils lors de sa création.

Références

samedi 21 mai 2011

Trouver le profil de Mozilla Firefox 4 (tutoriel)

Depuis Firefox 4, le profil utilisateur qui contient ses données personnelles est facilement affichable. Il suffit maintenant, pour ouvrir le profil en cours d’utilisation par Firefox, ouvrir le menu unique « Firefox » puis survoler le menu « Aide » et cliquer sur « Informations de dépannage ».

Lire la suite...

vendredi 13 mai 2011

SeaMonkey 2.1 RC 1

Un peu plus d’un mois après la version bêta 3, SeaMonkey 2.1 sort en version Release Candidate. C’est-à-dire que, si aucun bogue bloquant la sortie n’est trouvé, cette version sera renommée en version finale. Cette préversion est toujours destinée aux testeurs uniquement. La liste des nouveautés par rapport à la version 2.0.14 est impressionnante :

  • Sync (ex-Weave) est désormais inclus directement dans SeaMonkey. Sync vous permet de conserver votre historique de navigation, vos mots de passe, vos marque-pages, vos préférences et vos onglets synchronisés entre différents appareils (ordinateurs) de manière sécurisée.
  • Les fenêtres de SeaMonkey peuvent désormais être habillées avec Personas (thèmes légers).
  • Le système des marque-pages a été retravaillé pour utiliser le framework Places (déjà utilisé pour les données d’historique dans SeaMonkey 2.0), y compris un nouveau gestionnaire de marque-pages et un bouton de marquage rapide dans la barre d’adresse.
  • La recherche dans la page fonctionne désormais avec une barre d’outils au lieu d’une fenêtre modale.
  • Les plugins OpenSearch sont désormais pris en charge et sont la norme par défaut pour la recherche Web.
  • Une barre de recherche en option (comprenant les suggestions si le moteur de recherche les prend en charge) est disponible dans la personnalisation de la barre d’outils du navigateur et un gestionnaire de moteurs pour OpenSearch est disponible.
  • Plus de widgets de barre d’outils sont désormais personnalisables.
  • Le nouveau gestionnaire de modules complémentaires s’ouvre maintenant directement dans le navigateur et a reçu un important lifting.
  • Le nouveau gestionnaire de données unifie désormais la gestion des cookies, des permissions, des mots de passe et des données de formulaires.
  • Les plantages des plugins n’abattent plus l’application en entier depuis que les plugins s’exécutent désormais dans leurs propres processus.
  • Les plugins fonctionnent maintenant dans les fils affichés dans la fenêtre de messagerie et forum de discussion.
  • L’interface de prévisualisation des fils et l’assistant Applications des préférences peuvent désormais détecter le lecteur de fils d’actu par défaut du système et l’utiliser.
  • Le zoom des pages se souvient désormais des réglages spécifiques à chaque site.
  • La barre d’onglets du navigateur est désormais scrollable pour faire face au débordement des onglets. Ceci comprend un bouton de navigation « Tous les onglets » pour rapidement afficher la liste de tous les onglets ouverts.
  • Vous pouvez désormais draguer et déposer les téléchargements, par ex. depuis le gestionnaire de téléchargements vers le bureau.
  • SeaMonkey affiche désormais des pannonceaux comme pour se souvenir des mots de passe d’enregistrement ou après avoir installé une extension.
  • Le nouvel en-tête HTTP DoNotTrack est pris en charge (configurable dans les préférences).
  • Une page avec les Informations de dépannage (about:support) et l’option pour redémarrer en mode sans échec sont désormais disponibles depuis le menu « ? ».
  • Charger l’URL about:memory montre désormais la quantité de mémoire utilisée par les différentes parties de SeaMonkey.
  • SeaMonkey devrait désormais supporter plus de sites Web qui précédement apparaissaient ne fonctionner qu’avec Firefox (configurable dans les préférences).
  • Les extensions intégrées par défaut (ChatZilla, le débogueur JavaScript et l’inspecteur DOM) sont désormais installées dans le profil.
  • Les messages de groupes de discussion peuvent maintenant être supprmiés depuis le stockage local.
  • La restauration de session en cascade améliore la restauration des grosses sessions de navigation.
  • SeaMonkey utilise désormais Omnijar, ce qui se traduit par moins de fichiers installés, moins de fragmentation et un meilleur temps de démarrage.

Modifications spécifiques à la plateforme

  • Mac OS X 10.4 « Tiger » et le support des PPC ont été abandonnés, le support du 64-bit pour 10.6 « Snow Leopard » a été ajouté.
  • Sur Linux, les notifications de bureau (par exemple les alertes mail, les téléchargements finis) apparaissent dans l’environnement natif.
  • Le support des Jump Lists de Windows 7 a été ajouté.
  • La progression des téléchargements est maintenant affichée dans la barre des tâches de Windows 7.

Les changements de la plateforme Mozilla

  • De meilleures performances au démarrage et à l’arrêt, et des améliorations de l’utilisation de la mémoire.
  • La protection contre les plugins périmés a été ajoutée.
  • Les zones de texte dans les formulaires Web sont maintenant redimensionnables.
  • Les sélecteurs CSS :visited ont été modifiés pour bloquer les moyens qu’ont les sites Web de rapidement vérifier l’historique de navigation d’un utilisateur.
  • Le format WOFF pour les polices téléchargeables des sites Web est maintenant supporté.
  • L’animation SMIL dans SVG est maintenant supportée.
  • De nouveaux attributs CSS tels que les dégradés, le dimensionnement du fond et les événements de pointeur ont été implémentés.
  • Un nouveau parser HTML5 est utilisé pour l’ensemble des documents HTML.
  • De nouvelles fonctionnalités DOM et HTML5, dont l’API draguer et déposer et l’API de Fichiers sont maintenant supportées.
  • Le support de JS-ctypes a été amélioré, permettant au code JavaScript dans les applications d’accéder aux bibliothèques système natives.
  • Les vidéos HTML5 peuvent maintenant être visionnées en plein écran et prennent en charge le format WebM et la propriété de « tampon ».
  • Les développeurs Web peuvent animer du contenu en utilisant les transitions CSS.
  • L’API du W3C Indexed Database est maintenant disponible pour les sites Web.
  • Le JavaScript est plus rapide que jamais avec le nouveau moteur JägerMonkey.
  • Le support de l’accélération WebGL, Direct2D et Direct3D sur Windows a été ajouté (voir about:support pour le support et les préférences pour la configuration).
  • Le protocole de sécurité HSTS et l’API Audio Data proposée sont disponibles.
  • Le support d’OpenType a été amélioré.
  • Le support de l’API des formulaires HTML5 a été ajouté.

La page des changements liste un aperçu plus détaillé des nouvelles fonctions et corrections par rapport à notre dernière version stable, SeaMonkey 2.0.14.

SeaMonkey 2.1 est un si bon cru qu’il aurait pu être millésimé 3.0 et devrait inciter les utilisateurs des vieilles suites Mozilla et Netscape à passer à une suite Internet intégrée beaucoup plus sûre et plus performante.

Télécharger SeaMonkey 2.1 RC 1 en français

Sources et références

SeaMonkey Project :

vendredi 21 janvier 2011

Informations de dépannage pour Thunderbird 3.1

Inclus dans la dernière version alpha de Miramar, le nom de code de la prochaine version majeure de Thunderbird, le module about:support crée un onglet contenant les informations nécessaires au dépannage sur les forums d’assistance. Accessible depuis le menu « ? » > « Troubleshooting Information », la page regroupe des informations sur Thunderbird, sur les comptes de courriels et de groupes de discussion, sur les extensions et sur les préférences cachées modifiées. En plus des boutons pour copier les informations dans le presse-papiers et pour les envoyer par courriel, un bouton permet d’ouvrir le dossier de profil qui contient les informations personnelles de l’utilisateur.

Lire la suite...

mercredi 19 janvier 2011

Épurer l'interface épurée de Firefox 4

Mozilla a travaillé dur pour épurer l’interface de Firefox 4. Le nouveau thème grisé (sans compter les effets de transparence) participe à cet aspect plus net. Et ce n’est pas qu’une impression, l’interface disparaît réellement. La zone d’affichage des pages Web a été augmentée par la suppression de la barre d’état et le masquage de la barre personnelle qui est maintenant remplacée par un bouton « Marque-pages » intégré à la barre de navigation. Dans cette course au minimalisme de l’interface les onglets sont désormais affichés dans la barre de titre.

Lire la suite...

vendredi 7 janvier 2011

Changer la couleur de la prévisualisation des liens dans Firefox 4 (tutoriel)

Firefox 4 casse les codes pour ce qui est de la prévisualisation des liens. Jusqu’à présent, au survol du curseur sur un lien le navigateur affichait son URL à gauche de la barre d’état. Dans Firefox 4, la barre d’état disparaît. Les liens sont maintenant prévisualisés dans la barre d’adresse.

Lire la suite...

jeudi 30 décembre 2010

Modifier la police de caractères et sa taille de Firefox et Thunderbird

L’interface des applications Mozilla est hautement adaptable en utilisant de simples règles CSS, mais il faut pour cela modifier (ou créer) un fichier du profil (voir ainsi comment modifier la taille de la police de caractères de la barre d’adresse de Firefox). Comme il est possible de modifier la police de caractères d’une page Web dans Firefox, une extension permet de la changer pour Firefox mais aussi pour l’interface de Thunderbird (MÀJ du 15 janvier 2010 : et SeaMonkey depuis la version 0.6). Elle permet aussi d’augmenter et de diminuer la taille de la police. Il s’agit de Theme Font & Size Changer.

Cette extension est l’œuvre de Baris Derin mais aussi de l’Access Firefox Project tant cette extension peut être utile aux internautes ayant des problèmes de vue. Mais ce ne sont pas les seules personnes concernées par l’augmentation ou la diminution de la taille de la police de l’interface. Les internautes ayant un écran large pourront aussi trouver leur bonheur comme tous ceux qui veulent adapter la taille de la police à la résolution de leur moniteur. L’extension change la police et sa taille instantanément. Attention si vous choisissez une police illisible.

Lire la suite...

dimanche 7 novembre 2010

ThunderPlunger : garder Thunderbird propre

Je m’apprêtais à rédiger un billet inspiré de la page de présentation de l’extension ThunderPlunger mais je viens de m’apercevoir que l’aide intégrée à Thunderbird comprend une traduction complète de cette présentation. Je me contenterai donc de mettre en forme ce travail de Nicolas Turcot (et d’y faire quelques retouches mineures).

RÉSUMÉ

Cette extension ajoute quelques fonctionnalités à Thunderbird permettant de le garder « propre » (d’où son nom, « plunger » signifiant « ventouse » en anglais).

PLATES-FORMES

J’ai testé la version 2.x de cette extension uniquement avec Thunderbird 2.x/3.X sous Windows XP Pro. Les versions précédentes fonctionnaient sous Thunderbird 1.5x/2.x, et des utilisateurs m’ont signalé que l’extension semble fonctionner sur d’autres systèmes d’exploitation. N’hésitez pas à m’informer de ce que vous avez pu constater avec votre configuration.

DÉTAILS

Marquer les nouvelles RSS comme lues

Deux des choses que j’aime dans Thunderbird sont les clients RSS et de forums de discussion intégrés. Bien que, par défaut, Thunderbird fournisse un élément du menu contextuel pour chaque dossier d’un compte RSS ou de forum qui permet de marquer ce dossier comme lu, il n’en propose pas au niveau du compte qui marquerait l’ensemble des dossiers comme lus. Si vous surveillez un grand nombre de forums de discussion ou de flux RSS (comme moi), une telle fonctionnalité vous intéressera sûrement. Et elle est là !

Suppression des messages « fantômes » dans les forums de discussion

J’ai également remarqué que le client de forums de Thunderbird indique parfois qu’il y a de nouveaux messages non lus (forum de discussion affiché en gras suivi du nombre de messages entre parenthèses) dans un forum alors qu’il n’y en a aucun. Je les ai appelés messages « fantômes ». Il y a quelques rapports de bogues officiels à propos de ce comportement (voir https://bugzilla.mozilla.org/show_bug.cgi?id=71728 et https://bugzilla.mozilla.org/show_bug.cgi?id=24592) mais il n’y a aucun signe que ça sera résolu rapidement.

Dans un rapport de bogue (https://bugzilla.mozilla.org/show_bug.cgi?id=294754#c3), un intervenant décrit un moyen d’éviter ce problème, mais cette technique nécessite d’arrêter Thunderbird puis de modifier manuellement les fichiers « newshost.rc ». Ceci est assez complexe. Ainsi, dans l’esprit de « nettoyage » de l’extension, j’ai ajouté une fonctionnalité qui automatiserait ces manœuvres à la demande de l’utilisateur. Il est toujours nécessaire de redémarrer Thunderbird, mais ça me semble bien peu à payer. Pour accéder à cette fonctionnalité, faites apparaître le menu contextuel (clic-droit) du dossier d’un forum et sélectionnez « Supprimer les messages “fantômes” ». Lorsque vous aurez redémarré Thunderbird, les nouveaux messages bidons n’apparaîtront plus pour ce dossier.

Supprimer les fichiers « orphelins » de forums

À moins que vous ne soyez vraiment pointilleux sur ce genre de choses, vous n’avez sûrement pas remarqué que Thunderbird laisse sur le disque des fichiers concernant des forums de discussion desquels vous vous êtes désinscrit. La taille qu’ils représentent n’est pas énorme mais ils ne servent strictement à rien. Cette fonctionnalité supprimera donc ces fichiers de votre disque. Vous pouvez accéder à cette fonction à partir du menu contextuel de n’importe quel dossier de compte de forums en sélectionnant « Supprimer les fichiers “orphelins” ». Lorsque vous aurez redémarré Thunderbird, tous les fichiers en question du compte auront été supprimés.

Nettoyer les comptes

Lorsque vous supprimez un compte courriel POP3 , RSS ou de forums, Thunderbird laisse de nombreux fichiers relatifs au compte éparpillés sur le disque. Ceci peut vous servir plus tard à restaurer ou archiver le compte. Mais l’espace disque utilisé par ces comptes peut devenir assez conséquent et vous souhaitez parfois supprimer complètement et définitivement un compte. Cette fonctionnalité permet de garder votre ordinateur propre en supprimant les dossiers considérés comme « orphelins » de tout compte connu. Choisissez « Nettoyer les comptes » dans le menu disponible depuis l’icône ThunderPlunger de la barre d’état. Au prochain redémarrage de Thunderbird, l’extension vérifiera aux emplacements suivants s’il n’y a pas de dossier « orphelins » à supprimer :

  • L’emplacement de stockage des courriels POP 3 de Thunderbird
  • L’emplacement de stockage des courriels IMAP de Thunderbird
  • L’emplacement de stockage NNTP (forums de discussion) de Thunderbird
  • L’historique des comptes actuels et ayant existé, créé et maintenu par cette extension.

Avant qu’un dossier considéré comme « orphelin » ne soit supprimé, il vous sera demandé de confirmer cette action. Vérifiez attentivement chaque entrée avant de valider, car cette action ne peut pas être annulée.

Retirer une adresse courriel des carnets d’adresses

Un utilisateur de forums de discussion a récemment signalé qu’il souhaiterait pouvoir facilement retirer une adresse courriel d’un message du carnet d’adresses. Par défaut, vous devez copier l’adresse dans le message, la rechercher dans tous les carnets d’adresses et enfin supprimer toutes les occurrences trouvées.

Cette fonctionnalité simplifie cette procédure. Faites simplement un clic-droit sur le lien d’une adresse courriel affichée dans le contenu du message et sélectionnez l’option « Retirer des carnets d’adresses » que ThunderPlunger a ajouté au menu contextuel. Une confirmation vous sera demandée avant d’effectuer une recherche dans chaque carnet, puis avant de supprimer l’adresse si elle a été trouvée dans un carnet. Dans le cas contraire, vous serez informé que l’adresse n’a pas été trouvée.

Remarque : Il est possible d’avoir dans le même carnet plusieurs fiches associées à la même adresse. Une confirmation peut donc vous être demandée plusieurs fois pour le même carnet d’adresses. En choisissant alors l’option « Annuler », en plus de conserver la fiche en question, vous aurez la possibilité d’annuler l’opération pour tout le carnet. Aucune fiche ne sera alors supprimée.

Autre remarque : Cette fonction retire également l’adresse recherchée des listes de diffusion. Toutefois, dans le cas où une liste devient vide suite à la suppression d’une adresse, cette liste ne sera PAS supprimée.

Valider des adresses courriel

Au fil du temps, la plupart des gens découvrent que certaines adresses courriel de leurs carnets d’adresses sont devenues invalides. On le repère généralement lorsqu’on envoie un courriel et qu’il nous revient sans avoir pu être délivré. La fonction « Retirer les adresses courriel des carnets d’adresses » (présentée ci-dessus) vous aidera dans ce cas à supprimer facilement la fiche.

Toutefois, vous souhaitez peut-être ne pas attendre qu’un courriel ne puisse pas être délivré pour découvrir qu’une adresse n’est pas valide. C’est pour cette raison que ThunderPlunger propose désormais une fonction de validation des adresses courriel :

  • Faites un clic-droit sur une fiche du carnet d’adresse pour lancer la fonction. Une requête est envoyée à un service en ligne dédié à ThunderPlunger qui fera de son mieux pour vérifier la validité des l’adresses primaire et alternative de la fiche. Ceci est réalisé grâce à une requête auprès du serveur de courriel correspondant au nom de domaine de l’adresse.
  • Faites un clic-droit sur un carnet d’adresses dans la fenêtre des carnets d’adresses pour lancer la fonction, sur toutes les adresses primaires ou alternatives des fiches du carnet. Ceci peut prendre un certain temps en fonction du nombre de fiches contenues dans le carnet. Il reste toutefois possible d’utiliser Thunderbird pendant ce temps. Toutes les fiches contenant des adresses considérées comme suspectes sont ensuite affichées dans la fenêtre des résultats. Vous pouvez alors vérifier les résultats et sélectionner les fiches ou adresses que vous souhaitez voir supprimées de votre carnet d’adresses.

Remarque : En raison des différences de configuration de certains serveurs de courriel et d’autres facteurs hors de notre contrôle, cette fonctionnalité ne peut être considérées comme fiable à 100 %. Il est possible que certaines adresses soient indiquées comme bonnes alors qu’elles sont mauvaises, et vice-versa. Faites donc preuve de prudence à la vérification des résultats et avant de décider de supprimer une fiche.

Autre remarque : Certains utilisateurs potentiels de cette fonctionnalité peuvent se demander s’il ne s’agit point d’une infâme tentative pour récupérer les adresses de leurs carnets. Ce n’est absolument pas le cas. Pas la moindre information n’est conservée par le composant en ligne de ThunderPlunger. Ce composant est écrit dans un langage PHP courant et le code peut facilement être téléchargé et consulté pour sa vérification. L’emplacement du composant en ligne est indiqué dans la fenêtre d’options de l’extension. N’hésitez pas à vérifier par vous-même ma bonne foi.

Remarque finale : À la publication, seule une instance du composant en ligne sera supportée. Il est possible qu’elle ne soit pas suffisante avec l’augmentation des utilisations. D’autres emplacements devront donc être ajoutés. Si vous avez la possibilité de soutenir ThunderPlunger en hébergeant une instance du composant en ligne, je vous remercie de me contacter. Dès que des instances supplémentaires seront disponibles, leurs adresses seront indiquées sur le site Web de l’extension (en anglais).

Copier l’adresse courriel depuis la fiche du carnet d’adresses

Faites un clic-droit sur une fiche du carnet d’adresses et sélectionnez cette fonction. L’adresse courriel primaire correspondant à cette fiche sera placée dans le presse-papiers pour être utilisée n’importe où par la suite.

Je reconnais que cette fonction ne correspond pas tout à fait au thème général de ThunderPlunger, à savoir conserver l’environnement de Thunderbird propre. Mais j’ai recherché cette fonctionnalité depuis quelques temps, et ayant travaillé dans le carnet d’adresses j’ai décidé de l’ajouter tout de même. Je ne comprend pas pourquoi cette fonction n’est pas intégrée à Thunderbird, mais les utilisateurs de cette extension pourront en profiter.

Effacer les messages expirés

En fonction de vos réglages de conservation des messages de groupes de discussion, Thunderbird peut conserver des informations.

Erreur !
Le serveur de forums de discussion a répondu : aucun article avec ce numéro dans le groupe

L'article a peut-être expiré

<rvwbrdqriha.1356@pviiweb> (8115)

Cliquez ici pour enlever tous les articles qui ont expiré

Cette fonction fait la même chose que le lien dans le message ci-dessus. Vous pouvez y accéder à n’importe quel moment à partir du menu contextuel de n’importe quel dossier de forum de discussion dans le panneau latéral des dossiers, en choisissant l’option « Effacer les messages expirés ». Thunderbird supprimera alors les informations concernant les messages qui ne se trouvent plus sur le serveur pour ce forum de discussion. « Effacer les messages expirés » est également disponible dans le menu contextuel du dossier de serveurs de forum. Dans ce cas, tous les dossiers de forums de discussion associés à ce serveur seront traités ainsi.

Compresser les fichiers Sqlite

À partir de sa version 3, Thunderbird utilise Sqlite pour enregistrer certaines informations. Pour éviter que la taille de ces fichiers ne devienne trop importante, ils doivent être compressés de temps en temps. Cette opération peut être lancée manuellement à partir du menu de l’icône ThunderPlunger dans la barre d’état, ou réalisée automatiquement à chaque lancement grâce à l’option correspondante.

OPTIONS

Cette extension propose quelques options simples pour contrôler son comportement. Elles peuvent être manipulées facilement à partir de la boîte de dialogue intégrée. Pour y accéder, sélectionnez « Options » dans le menu contextuel disponible depuis l’icône ThunderPlunger de la barre d’état. Il n’est pas nécessaire de redémarrer Thunderbird pour que les modifications de ces options prennent effet.

AUTRES

Si je découvre de nouvelles possibilités de fonctionnalités en rapport avec le thème de cette extension (garder l’environnement de Thunderbird propre), j’essaierai de les ajouter. Contactez-moi pour me faire des suggestions. Je ne vous garantis pas qu’elles seront incluses, mais si tel est le cas, vous serez cité comme contributeur de l’extension. Merci !

Attention ! Comme la procédure de « compactage » intégrée à Thunderbird, ces actions de suppression, de nettoyage ou de compactage sont définitives. À moins d’effectuer régulièrement une sauvegarde de votre profil de Thunderbird (que je ne saurais que fortement conseiller), vous ne pourrez plus retrouver les informations ainsi détruites.

Soyez patient ! Selon votre configuration et la composition de vos comptes, les actions de ThunderPlunger et les redémarrages nécessaires de Thunderbird peuvent prendre de longues minutes.

Ces fonctions de nettoyage (et sûrement d’autres en plus) devraient faire partie de Thunderbird par défaut, au moins sous la forme d’un assistant pour les actions irréversibles. Une première utilisation de l’extension m’a fait gagner plus de 20 Mo.

Sources et références

lundi 9 août 2010

Où se trouve le dictionnaire personnel dans Firefox ? (Q&R)

Q : Où se trouve le dictionnaire personnel dans Mozilla Firefox ?

R : Quand on utilise la correction orthographique dans le navigateur Firefox, il arrive qu’un mot soit souligné en rouge mais qu’on le considère comme acceptable (que ce soit une orthographe inconnue du dictionnaire ou qu’il s’agisse d’un nom propre, étranger, etc.). On a la possibilité, sous les propositions orthographiques du menu contextuel (clic-droit), de cliquer sur « Ajouter au dictionnaire ». Mais où sont donc stockés ces mots par Firefox ?

Eh bien, comme toutes les informations personnelles, le dictionnaire personnel est stocké dans le profil. Le fichier à chercher est « persdict.dat ». Si vous n’avez jamais ajouté de mot au dictionnaire personnel ou si vous n’avez pas encore fermé Firefox depuis vos premiers ajouts, ne le cherchez pas ; il n’existe pas encore. Vous pouvez le modifier avec un simple éditeur de texte, comme le bloc-notes de Windows.

Références

Geckozone, Plongez à l’intérieur des profils de Firefox 3, 6 sept. 2008, Thomas

page 2 de 2 -