Mot-clé - marque-pages

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 6 avril 2013

Mozilla Firefox 20

Mardi, en pleine commémoration virtuelle du 15ème anniversaire de Mozilla, Firefox 20 paraissait pour ordinateurs de bureau et mobiles Android. Nous vous avons déjà présenté en détails les nouveautés de Firefox 20 lors de son passage dans le canal de développement bêta (il y est entré juste après la sortie de Firefox 19 fin février).

Lire la suite...

dimanche 13 janvier 2013

Les suggestions de recherche pour Firefox pour Android : un autre exemple de l'approche de Mozilla du respect de la vie privée dès la conception

Voici un article intéressant d’Alex Fowler sur le blog Privacy de Mozilla :


Avec la dernière version de Firefox pour Android, nous avons ajouté la possibilité d’obtenir des suggestions de recherche en provenance de Google avant même de terminer la frappe. Avec un petit écran et un clavier encore plus petit sur les téléphones des utilisateurs, tout ce qui rend plus facile de découvrir et d’accéder à des sites est une énorme amélioration. La barre d’adresse intelligente suggère déjà des marque-pages et des sites récemment visités. Maintenant, mettre en œuvre les suggestions de recherche Google dans Firefox pour Android rend beaucoup plus facile la découverte des sites que les utilisateurs n’ont pas visités avant.

Google ne peut faire des suggestions que s’il sait ce que vous recherchez. Pour ce faire, Firefox a besoin d’envoyer à Google ce que vous tapez dans la barre d’adresse intelligente au fur et à mesure que vous le tapez. Pour de nombreux utilisateurs, cela a du sens. Ils connaissent et font confiance Google, et envoient les requêtes de recherche terminées à Google de toute façon, donc obtenir des suggestions de recherche rapides est un apport bienvenu.

Suggestions de recherche Google dans Firefox pour AndroidLa première fois que vous commencez à taper dans la barre d’adresse intelligente sur votre appareil Android, Firefox vous demande si vous voulez des suggestions de recherche de Google. Cette option est activée par une invite juste là où vous auriez cherché la fonctionnalité, de sorte que vous puissiez décider quelle expérience vous préférez et ce que vous voulez partager. Bien sûr, si vous changez d’avis, vous pouvez toujours modifier vos paramètres.

Nous avons ajouté quelques autres fonctionnalités pour rendre les suggestions de recherche respectueuses de la vie privée. D’une part, Firefox ne demande pas de suggestions de recherche Google s’il apparaît que vous tapez une URL. Ce sera ainsi si vous commencez par « www » ou rajoutez un « : » ou un « / ». Cela signifie que même avec les suggestions de recherche activées, Google n’est qu’uniquement consulté sur les choses que vous voulez réellement rechercher, et non pas sur tous les sites que vous souhaitez visiter. Nous nous assurons également d’obtenir les suggestions de recherche (et les recherches elles-mêmes) via une connexion sécurisée HTTPS, ainsi personne d’autre ne peut voir ce que vous recherchez.

Vous pouvez essayer la dernière version de Firefox pour Android avec les suggestions de recherche maintenant en allant sur la boutique Google Play sur votre ordinateur ou appareil Android.


Le document original et cette traduction sont soumis aux conditions de la licence
Creative Commons : « Paternité – Partage des conditions initiales à l’identique 3.0 »
ou toute version postérieure.

License Creative Commons

lundi 20 août 2012

5 façons d'augmenter votre productivité avec Firefox

Dans un monde où nous sommes si occupés, nos listes de tâches s’allongent, alors que le temps dont nous disposons pour accomplir ces tâches se raccourcit. Avec les bons outils, Firefox peut augmenter votre productivité et vous redonner plus de temps dans votre journée !

  1. Vous pouvez rechercher n’importe quel site à partir de la barre d’URL de Firefox sans quitter le site sur lequel vous êtes (hé ! nous ne l’appelons pas la barre d’adresse intelligente pour rien !). Une manipulation unique peut vous faire gagner du temps pour plus tard. Si vous êtes un fana du shopping, foncez sur votre site préféré (nous allons utiliser Amazon comme exemple). Trouver le champ de recherche et cliquez-droit dessus. De là, sélectionnez « Ajouter un mot-clé pour cette recherche… » dans le menu déroulant. Entrez un nom pour le marque-page (dans ce cas, nous allons l’appeler « Am » pour le rendre aussi court que possible) et d’un mot-clé pour la recherche (nous allons utiliser « Am » à nouveau). Maintenant, quand vous voulez chercher sur Amazon, il suffit de mettre le curseur dans la barre d’adresse (ou appuyez sur F6 pour un raccourci), tapez « am » et ce que vous recherchez (comme « téléphone ») et vous serez redirigé vers les résultats sur Amazon. Cool, hein ? Plus sur les recherches par mots clés dans ce billet du blog.
  2. En parlant de raccourcis, il y en a beaucoup dans Firefox. Choisissez en quelques-uns dans la liste que vous utiliserez le plus souvent pour gagner du temps – et épargnerez à vos doigts toute cette frappe embêtante. La liste complète est ici (https://support.mozilla.org//kb/keyboard-shortcuts-perform-firefox-tasks-quickly), mais certains des raccourcis clavier sont les suivants : CTRL + W pour fermer un onglet, CTRL + T pour un nouvel onglet, F6 pour accéder à la barre d’URL, CTRL + Entrée pour ajouter un .com à la fin d’une adresse Web et CMD + D pour marquer une page (sur un Mac, au lieu de CTRL, choisissez CMD ; sur une machine Linux, choisissez ALT).
  3. Les marque-pages peuvent vous faire gagner du temps, également. En fait, vous pouvez même ajouter une barre d’outils des marque-pages, de sorte que tous vos marque-pages sont à un clic de souris. Voici comment ajouter une barre d’outils des marque-pages à votre Firefox.
  4. Synchronisez votre téléphone Android avec votre ordinateur à la maison. Vous avez fait toutes les recherches pour ce nouveau gadget astucieux, mais quand vous arrivez à la boutique, vous avez oublié un détail essentiel. Avec Firefox pour Android, vous pouvez configurer le navigateur de votre téléphone pour se « synchroniser » avec le navigateur de votre ordinateur de sorte que tous vos onglets et marque-pages (entre autres) vous accompagnent partout où vous allez. Voici comment configurer Sync pour votre téléphone Android.
  5. Essayez un module complémentaire. Il y en a des milliers entre lesquels choisir. Certains vous aident à obtenir le meilleur prix sur les produits, d’autres vous aident à gérer votre agenda. Certains vous aident à prendre des notes et gérer votre liste de tâches, tandis que d’autres vous donnent rapidement les résultats sportifs. Il y a même un module qui permet de suivre la façon dont vous êtes productif sur le Web ! Parcourez les modules qui vous rendront la vie plus facile en ligne ici (lien vers les modules complémentaires).

Le document original et cette traduction sont soumis aux conditions de la licence
Creative Commons : « Paternité – Partage des conditions initiales à l’identique 3.0 »
ou toute version postérieure.

License Creative Commons

samedi 16 juin 2012

SeaMonkey 2.10.1

À la suite de Firefox 13.0.1 et Thunderbird 13.0.1 de Mozilla, le projet SeaMonkey publie une mise à jour mineure de stabilité de sa dernière version majeure. Les notes de diffusion de SeaMonkey 2.10 indiquent comme correctifs propres à SeaMonkey pour cette version 2.10.1 :

  • Une erreur fatale XPCOMGlueLoad peut être expérimentée sur Linux lors du démarrage (bogue 762621).
  • Enregistrer un message local en .txt ou .html peut échouer sur Windows (bogue 763319).
  • Déplacer des marque-pages (menu Édition du gestionnaire de marque-pages) ne fonctionne plus (bogue 762824).
  • Les marque-pages dynamiques (dossiers de marque-pages de flux) ne se mettent plus à jour (bogue 730837).

Si vous disposez déjà de SeaMonkey, vous devez avoir reçu une notification de mise à jour automatique dans les 24 à 48 heures. Vous pouvez aussi l’obtenir manuellement en choisissant « Rechercher des mises à jour… » dans le menu « ? ».

Télécharger SeaMonkey 2.10.1 en français

Sources et références

mardi 1 mai 2012

SeaMonkey 2.9.1

Le projet SeaMonkey recommande à tous les utilisateurs de sa suite Internet de mettre à niveau vers SeaMonkey 2.9.1, la mise à jour de stabilité qui sort moins d’une semaine après la dernière version majeure, tout comme Mozilla Thunderbird. Disponible, gratuitement (faut-il le préciser ?), pour Windows, Mac OS X et Linux, en 26 langues dont le français, cette nouvelle version mineure comprend les corrections de bogues suivantes :

  • Les panneaux de modification des marque-pages ne s’étendaient pas correctement (bogue 739049).
  • Les filtres de POP3 qui ont déplacé des nouveaux messages vers des dossiers IMAP ne fonctionnent pas la plupart du temps (bogue 748090).
  • Le corps des messages dans les sous-dossiers n’était pas chargé lors de l’utilisation de « Télécharger uniquement les en-têtes » (bogue 748865).
  • Les messages reçus avec le compte Movemail pouvaient contenir des morceaux d’autres messages (bogue 748726).
  • La notification de nouveaux mails a des problèmes depuis la précédente version (bogue 748997).
  • Le module de courrier et groupes de discussion plantait occasionnellement au démarrage (bogue 748432).

Si vous disposez déjà de SeaMonkey, vous devriez recevoir une notification de mise à jour automatique. Vous pouvez aussi l’obtenir manuellement en choisissant « Rechercher des mises à jour… » dans le menu « ? ».

Télécharger SeaMonkey 2.9.1 en français

Sources et références

vendredi 10 février 2012

Aidez à tester la nouvelle page de nouvel onglet de Firefox

Mozilla appelle à tester la nouvelle page de nouvel onglet sur les nouveaux Firefox. à la place de l’éternelle page blanche, Firefox devrait proposer un diaporama de miniatures avec aperçu de la page et le titre des sites les plus fréquemment visités (basés sur la barre d’adresse intelligente). Actuellement, vous pouvez réordonner, épingler et supprimer les miniatures. Dans le coin supérieur droit, une croix permet de masquer la page nouvel onglet (une icône permet alors de l’afficher de nouveau) et une flèche circulaire permet de réinitialiser la page nouvel onglet. Vous pourrez aussi glisser et déposer un marque-page depuis la barre personnelle.

Aurora 12 : nouvel onglet

Le menu contextuel permet d’effectuer les actions sur les liens et les images. Vous pouvez ainsi ouvrir la page dans un nouvel onglet (ou une nouvelle page), marquer le lien ou l’envoyer par courriel, copier la miniature ou l’enregistrer localement et même choisir l’image comme fond d’écran…

Aurora 12 : nouvel onglet : menu contextuel

Après avoir atterri depuis un moment dans les nocturnes de Firefox, la nouvelle page de nouvel onglet est temporairement activée dans Aurora (Firefox 12). Vous avez une semaine pour la tester car elle sera à nouveau désactivée le jeudi 16 février. Cependant, vous pourrez la ramener grâce à deux modifications de préférences cachées :

  1. Saisissez about:config dans la barre d’adresse d’Aurora ;
  2. Promettez de faire attention ;
  3. Saisissez browser.newtab.url dans la barre de filtre ;
  4. Double-cliquez sur la préférence et entrez la chaîne about:newtab dans la boîte de dialogue qui s’ouvre ;
  5. Saisissez browser.newtabpage.enabled dans la barre de filtre ;
  6. Passez la préférence à « True » en double-cliquant dessus ;
  7. Redémarrez Aurora.

Si vous rapportez un bogue, assurez-vous de ne pas entrer dans BugZilla un bogue qui y est déjà et de consulter la liste bogues établie dans le bogue 455553. Si vous n’êtes pas à l’aise avec BugZilla vous pouvez faire un retour d’utilisation sur input.mozilla.com.

Vous n’avez pas encore tout vu. La page de la fonctionnalité « Nouvel onglet » sur le wiki de Mozilla prévoit de lui ajouter des fonctions intéressantes. Au delà de la possibilité de renommer les vignettes, vous pourriez avoir la possibilité de remplacer les items affichés par les marque-pages récents, les onglets récemment fermés, l’historique, etc. À l’avenir, vous pourriez bien pouvoir synchroniser les sites à travers différents appareils et différents profils, remplacer les sites avec les onglets d’autres ordinateurs. Il y aurait aussi possibilité d’ajouter un persona (thème léger en train d’être renommé d’ailleurs) ou une image de fond. La navigation dans les sites entièrement grâce au clavier est aussi prévue. Vous pouvez bien sûr proposer vos propres idées d’amélioration.

Téléchargez Firefox Aurora

Sources et références

samedi 4 février 2012

Canal bêta : Mozilla Firefox 11

Comme de raison depuis le lancement du développement rapide par Mozilla, alors que Firefox 10 vient de sortir, Firefox 11 et Firefox 12 glissent respectivement dans les canaux bêta et Aurora. Quoi de mieux qu’une petite traduction du billet d’annonce sur le blog des versions futures de Firefox pour savoir ce qui nous attend dans Firefox 11 ?


Firefox bêta avec de nouveaux outils pour développeurs et la synchronisation des extensions est près pour les tests

Une nouvelle version bêta pour Windows, Mac et Linux est maintenant disponible au téléchargement et pour les tests. Cette bêta ajoute de nouveaux outils pour développeurs intégrés qui facilitent la visualisation des éléments d’une page et met à jour les capacités de Firefox Sync pour permettre aux utilisateurs de synchroniser les modules complémentaires sur plusieurs ordinateurs.

Les nouveautés dans Firefox bêta pour les développeurs Web

  • Inspecteur de page en vue 3D : Tilt est un nouvel outil de visualisation des sites Web basé sur WebGL qui illustre la relation entre les différentes parties d’un site Web et leurs ancêtres en 3D. La vue en 3D de Tilt est intégrée à l’outil Inspecteur de page et est particulièrement utile lors de la recherche de problèmes dans la structure HTML. En savoir plus sur Tilt dans le billet de blog de Hacks.
    Tilt vue 3D dans Firefox 11

    crédit Mozilla

  • Éditeur de styles : Firefox bêta comprend le nouvel outil Éditeur de styles, qui donne aux développeurs la liberté complète de modifier les fichiers CSS pour une page avec des mises à jour en direct dans le navigateur. Les développeurs peuvent ensuite enregistrer les fichiers CSS quand elles sont faites.
  • Support de SPDY : Firefox bêta prend désormais en charge SDPY. SPDY est un protocole de transport conçu comme un successeur du protocole HTTP qui réduit le temps que prennent les sites pour se charger. Cela améliore les temps de chargement des pages et réduit la charge du serveur, car les en-têtes sont compressées et moins de connexions sont utilisées. Toutes les pages sont chargées sur SSL avec SPDY, rendant la navigation plus sûre. Pour activer SPDY, allez dans about:config. Recherchez network.http.spdy.enabled et mettez-la sur « true ».

Les nouveautés dans Firefox bêta pour les utilisateurs

  • Synchronisation de modules complémentaires : Les utilisateurs ont la possibilité de synchroniser les modules complémentaires sur toutes les plateformes afin qu’ils puissent reprendre là où ils les avaient laissés sur différents ordinateurs. Les utilisateurs peuvent activer cette fonction dans la fenêtre des préférences dans l’onglet Sync.
  • Mise à jour de l’outil de migration : Les nouveaux utilisateurs de Firefox peuvent utiliser l’outil de migration pour importer des données à partir d’Internet Explorer, Opera, Safari et maintenant Chrome. Cette mise à jour bêta de Firefox ajoute la possibilité d’importer des données et des préférences depuis Google Chrome afin que les utilisateurs puissent facilement se lancer sur Firefox avec l’ensemble de leurs marque-pages favoris, historique, cookies et profils. Plus de fonctionnalités viendront dans les versions suivantes.

Pour plus d’informations


Le document original et cette traduction sont soumis aux conditions de la licence
Creative Commons : « Paternité – Partage des conditions initiales à l’identique 3.0 »
ou toute version postérieure.

License Creative Commons

Même quand les bannières d’affiliation sont en anglais, vous pouvez télécharger et tester Firefox bêta et Firefox Aurora en français.

Download Firefox Beta Téléchargez Firefox Aurora

Sources et références

dimanche 30 octobre 2011

Halloween

À Halloween, on se déguise, on regarde des films d’horreur, on fait des cauchemars…

Lire la suite...

vendredi 30 septembre 2011

Canal bêta : Mozilla Firefox 8

Alors que Firefox 7 connaît une mise à jour mineure de stabilité, Firefox 8 atterrit normalement dans le canal bêta. Cette version de Firefox devrait être livrée à tous les utilisateurs le 8 novembre prochain. Une rapide traduction du billet d’annonce sur le blog des versions futures de Mozilla nous aidera à en avoir un meilleur aperçu :


Testez le nouveau Mozilla Firefox bêta : Rendre la navigation plus pratique

La dernière version bêta de Mozilla Firefox est désormais disponible pour les tests sur Windows, Mac, Linux et Android. Cette bêta apporte des fonctionnalités et des éléments d’interface utilisateur qui rendent la navigation plus facile et des outils qui aident les développeurs à créer des expériences Web plus sûres et plus innovantes.

Nouvelle bêta de Firefox pour Windows, Mac et Linux :

  • Recherche Twitter : Firefox bêta ajoute Twitter comme option de recherche par défaut pour rendre la recherche des #hashtags et @noms d’utilisateur plus facile. (Actuellement disponible en anglais, portugais et slovène. D’autres langues seront ajoutées dans les versions futures.)
    Recherche Twitter

    crédit Mozilla

  • Restaurer les onglets à la demande : Les utilisateurs peuvent choisir de charger les onglets que lorsqu’ils sont sélectionnés, ça entraîne des temps de démarrage plus rapide lorsque des fenêtres avec de nombreux onglets sont restaurées. Les utilisateurs de Windows peuvent trouver cette option dans le menu Firefox, sous Options, sur l’onglet Général. Les utilisateurs Mac peuvent trouver cette option dans le menu Firefox, sous Préférences, dans l’onglet Général.
  • Un meilleur contrôle des modules complémentaires : Les utilisateurs recevront une notification ponctuelle pour examiner et confirmer les modules tiers qu’ils veulent garder, désactiver ou supprimer. Quand Firefox démarre et constate qu’un programme tiers a installé un module complémentaire, Firefox désactivera le module jusqu’à ce que l’utilisateur l’ait explicitement accepté, donnant aux utilisateurs un meilleur contrôle sur leur expérience Web.
  • Animations des onglets : Firefox permet de réordonner et détacher plus facilement les onglets avec un mouvement d’onglet animé.
  • CORS pour les textures WebGL : Cross-Origin Resource Sharing (CORS) permet aux développeurs Web de charger des textures provenant d’autres domaines pour WebGL de façon sécurisée.
  • Mise à jour des WebSockets : Firefox empêche désormais l’utilisation de WebSockets en texte clair lorsqu’ils sont créés depuis une page SSL, ce qui améliore la sécurité des utilisateurs.
  • Menu du clic-droit HTML5 natif : les développeurs Web peuvent désormais ajouter des items directement au menu du clic-droit de Firefox en utilisant de simples balises HTML5.
  • Éléments médias HTML5 : les développeurs peuvent ajouter beaucoup d’éléments vidéo et audio à un site Web sans affecter les performances.
  • En savoir plus sur les fonctionnalités de Firefox pour les développeurs Web ici.

Nouvelle bêta de Firefox pour Android :

  • Recherche Twitter : Firefox bêta ajoute Twitter comme option de recherche par défaut pour rendre la recherche des #hashtags et @noms d’utilisateur plus facile. (Actuellement disponible en anglais, espagnol, italien, français, allemand, japonais, polonais, tchèque, russe, danois, suomi et norvégien. D’autres langues seront ajoutées dans les versions futures.)
  • Support du mot de passe maître : cette fonctionnalité utilise un mot de passe maître pour aider les utilisateurs à chiffrer les noms d’utilisateurs et les mots de passe enregistrés pour une sécurité accrue.
  • Marque-pages d’écran d’accueil: Les utilisateurs peuvent ajouter n’importe quel site Web marqué à leur écran d’accueil Android et le lancer d’un seul clic.

Nous apprécions votre aide pour améliorer les futures versions de Firefox en soumettant des commentaires.

Pour davantage d’informations :


Le document original et cette traduction sont soumis aux conditions de la licence
Creative Commons : « Paternité – Partage des conditions initiales à l’identique 3.0 »
ou toute version postérieure.

License Creative Commons

Vous pouvez en savoir plus sur ces fonctionnalités en lisant (ou relisant) mon billet sur le passage de Mozilla Firefox 8 dans le canal Aurora.

Télécharger Firefox 8.0 bêta 1 en français

jeudi 29 septembre 2011

SeaMonkey 2.4

Dans le même train de sorties que Mozilla Firefox et Thunderbird 7, SeaMonkey 2.4 est développé sur la même plateforme Mozilla que ces dernières versions de Firefox et Thunderbird. Il délivre les derniers développements en matière de technologies Web telles que HTML 5, l’accélération matérielle et la vitesse JavaScript améliorée. SeaMonkey 2.4 corrige aussi huit failles de sécurité dont six critiques. SeaMonkey 2.4 est disponible en 24 langues dont le français pour Windows, Mac OS X et Linux. L’annonce du projet SeaMonkey dévoile les nouveautés remarquables suivantes, présentes pour la première fois dans SeaMonkey :

  • Amélioration considérable de l’usage de la mémoire
  • Ajout d’un nouveau backend de rendu pour accélérer les opérations de Canvas sur les systèmes Windows
  • Les modifications des marque-pages et des mots de passe sont désormais synchronisées instantanément lors de l’utilisation de Sync
  • Ajout du support de text-overflow: ellipsis
  • Ajout du support de la spécification Web Timing
  • Correction de plusieurs problèmes de stabilité.
  • Correction de plusieurs problèmes de sécurité.
  • Correction de plusieurs problèmes de forte visibilité de SeaMonkey 2.3.

Les notes de diffusion comprennent une liste plus détaillée des changements importants dans SeaMonkey 2.4, ainsi qu’une liste des problèmes connus et des réponses aux questions fréquentes. Une page du projet SeaMonkey présente également des captures d’écran de SeaMonkey sur tous les systèmes pris en charge.

Si vous disposez déjà de SeaMonkey, vous devez avoir reçu une notification de mise à jour automatique dans les 24 à 48 heures. Vous pouvez aussi l’obtenir manuellement en choisissant « Rechercher des mises à jour… » dans le menu « ? ».

Télécharger SeaMonkey 2.4 en français

dimanche 25 septembre 2011

Changer les icônes des marque-pages de Firefox

Pour finir le week-end (ou commencer la semaine), voici une extension pour ceux qui aiment customiser leur Firefox. À l’instar des thèmes ou des personas, Bookmark Favicon Changer vous laisse personnaliser l’apparence d’éléments de l’interface de Firefox, ici les marque-pages et leurs dossiers.

Lire la suite...

dimanche 18 septembre 2011

Protéger vos liens et marque-pages sensibles par des mots de passe

Imaginons que vous ayez un marque-page à cacher à votre femme (ou à votre administrateur réseau), par exemple, comme on dit pour illustrer l’utilisation de la navigation privée, si vous voulez lui faire un cadeau surprise (bah oui, on fait aussi des cadeaux à son administrateur réseau !), Link Password vous permet de chiffrer des liens et de les protéger par mots de passe.

Lire la suite...

jeudi 15 septembre 2011

Changer le moteur de recherche par défaut de Firefox (barre d'adresse intelligente)

Dans Firefox, il y a deux moteurs de recherche par défaut : celui qui est utilisé dans la barre de recherche (à droite de l’interface) et celui qui est lancé quand on saisit un terme (ou une suite de termes) dans la barre d’adresse intelligente de Firefox. Si le terme saisi n’est pas un mot-clé de marque-pages, il sera envoyé comme requête au moteur par défaut de Firefox. Pour le modifier, rien ne sert de changer le moteur par défaut de la barre de recherche. Il faut passer par une modification des préférences cachées de Firefox.

Lire la suite...

vendredi 8 juillet 2011

Canal Aurora : Mozilla Firefox 7

Dans le cadre du nouveau processus de développement rapide de Mozilla , le canal Aurora a été mis à jour pour Firefox 7. Voyons un peu les nouveautés proposées, dans cette traduction rapide du billet d’annonce du blog de Mozilla pour les futures versions de Firefox :

La dernière version de Firefox Aurora est désormais disponible pour les utilisateurs qui veulent expérimenter le futur de Firefox. Cette version est focalisée sur la délivrance d’améliorations des performances et l’optimisation de l’utilisation de la mémoire. Elle comprend aussi une nouvelle technologie et des outils Web et serveur qui permettront aux développeurs de construire des tests de performances directement dans le navigateur pour aider Firefox à devenir encore plus rapide !

Nouveau dans Firefox Aurora :

  • Augmentations des performances : un temps de démarrage plus rapide sur Mac, Windows et Linux
  • Utilisation de la mémoire optimisée :
    • Gestion de la mémoire améliorée : Pour de nombreux utilisateurs, l’utilisation de la mémoire est réduite de 30 pour cent ou plus ; la réactivité est augmentée
    • Le ramasse-miettes JavaScript fonctionne fréquemment pour libérer plus de mémoire quand Firefox est inactif
  • Firefox Sync : les marque-pages et mots de passe sont à présent synchronisés instantanément
  • Rendu des polices amélioré : les polices sont affichées claires et nettes

Nouvelles fonctionnalités de la plateformes et outils pour développeurs :

  • Télémétrie : les utilisateurs peuvent acquiescer (opt-in) pour un test et une transmission automatique de l’utilisation de la mémoire et des performances pour aider à améliorer le futures versions de Firefox
  • La spécification Web timing : mesure des caractéristiques de performances des sites Web comme les utilisateurs les expérimentent
  • Azure Direct2D pour Canvas : les animations basées sur Canvas sur le Web sont considérablement plus rapides
    Performance Comparison : Canvas 2D - Azure vs. Cairo

    crédit Mozilla

  • Support de Text-Overflow: ellipsis CSS3 : une nouvelle et plus élégante manière d’afficher du contenu textuel qui a débordé de sa zone de mise en page spécifiée

Si vous avez déjà installé Firefox Aurora, vous recevrez une notification de mise à jour automatique dans les tous prochains jours. Pour vérifier si vous utilisez la dernière version de Firefox Aurora, allez dans le menu « À propos de Aurora » pour appliquer la mise à jour manuellement.

Vous pouvez nous aider à rendre Firefox meilleur. Procurez-vous le dernier Firefox Aurora, testez les nouvelles fonctions et laissez-nous vos commentaires.

Plus de détails sur les fonctionnalités de la plateforme Web et pour les développeurs :

Sources et références

vendredi 17 juin 2011

Activation de quotas pour Firefox Sync

Traduction du billet de Mconnor, au nom de l’équipe des Services, sur le blog Mozilla Services : Enabling Quotas for Firefox Sync

Ça n’aura généralement pas d’incidence sur les utilisateurs, mais nous voulions être ouverts sur un changement qui sera déployé prochainement pour nos serveurs de production. Essentiellement, nous allons définir un quota d’espace disque par utilisateur pour Firefox Sync, avec une limite initiale de 25 Mo de données par utilisateur. Pour la grande majorité des utilisateurs, ce sera totalement invisible, puisque l’utilisateur type en utilise beaucoup moins. (Je suis un très gros utilisateur de navigateur et je suis à environ huit méga-octets d’utilisation.) Nous avons tenté de répondre ci-dessous à certaines des questions prévues, mais n’importe quelle autre peut être posée dans les commentaires.

Pourquoi mettre en place des quotas ?

Nous voulons garder Firefox Sync comme un service gratuit pour tous. Afin de rendre le viable, nous devons prendre des mesures pour contrôler les coûts et éviter les abus. Mettre en œuvre un plafond par défaut raisonnable sur l’utilisation du disque est une étape évidente dans cette direction. Nous pensons que le quota par défaut initial sera suffisant pour presque tous les utilisateurs.

Combien de mes données serai-je en mesure de synchroniser ?

En général, autant que vous avez déjà synchronisé. Basé sur nos statistiques d’utilisation courante, ce quota sera suffisant pour plus de 99,9 % de nos utilisateurs. L’utilisateur moyen utilise environ 1 Mo de données, avec une moyenne de 83 signets, 11 mots de passe, et 1 500 éléments d’historique. Même dans le 90e centile des utilisateurs, l’utilisation du disque est de moins de 6 Mo, avec près de 700 marque-pages, 12 000 éléments d’historique et 100 mots de passe.

Puis-je obtenir plus d’espace ?

Bien que les détails ne soient pas encore déterminés, l’une des choses sur laquelle nous travaillons est un moyen de permettre à des utilisateurs spécifiques d’avoir un quota plus élevé. En attendant, il est déjà possible de demander une augmentation de quotas via la page Web Mozilla Services Account. Nous n’avons pas encore de calendrier pour si/quand ces demandes seront satisfaites, mais nous utilisons ces demandes pour nous aider à comprendre pourquoi les utilisateurs auraient besoin de plus de quotas afin de renseigner les futures conceptions.

Sinon, pour ceux qui sont plus portés sur la technique, notre code de serveur est open source et peut être installé sur un serveur de votre choix. Pour plus d’informations à ce sujet, veuillez voir les instructions d’installation.

Qu’arrive-t-il si je n’ai plus d’espace ?

Quand un utilisateur passe le seuil d’« avertissement » (nous comptons le fixer à 20 Mo), le serveur va transmettre cette information au client, afin que les utilisateurs soient avertis avant qu’ils ne parviennent plus à écrire sur le serveur. Si un utilisateur ignore ces avertissements et atteint réellement le plafond, ils seront incapables d’écrire des données supplémentaires sur le serveur et ils verront des erreurs de synchronisation pour les informer du problème. Firefox a des éléments d’interface qui contrôlent quel type de données est à synchroniser et combien chaque type de données est utilisé. Les utilisateurs seront en mesure de désactiver les moteurs de synchronisation individuels et de libérer de l’espace, si nécessaire.

- Mconnor, au nom de l’équipe des Services
Certains droits réservés
Cette traduction est disponible sous licence Creative Commons
Paternité – Partage des conditions initiales à l’identique 2.0 France

Source

Mozilla Services, Enabling Quotas for Firefox Sync, 15 juin 2011, Mconnor, au nom de l’équipe des Services

lundi 13 juin 2011

Page Info et rétablissement du CTRL + I dans Firefox 4

Il y a longtemps Mozilla a supprimé le raccourci clavier qui permettait d’ouvrir la boîte de dialogue donnant les informations sur la page (menu contextuel > Informations sur la page). D’un coup d’œil, on a ainsi accès à des informations comme le mode de rendu, l’URL de provenance (référent), la date de modifiaction et les métadonnées de l’en-tête HTML, mais on peut aussi enregistrer directement toutes les images présentes dans la page, donner les diverses permissions et avoir accès aux informations de sécurité. L’extension Live HTTP Headers y ajoute même un volet donnant accès aux échanges d’en-têtes HTTP avec le serveur.

Page Info dans Firefox 4

L’extension Page Info Button vient d’être mise à jour pour Firefox 4 et suivant. Elle ajoute un bouton dans la boîte de dialogue « Personnaliser » des barres d’outils (clic-droit dessus) qui n’est pas très en accord avec le nouveau look discret de l’interface de Firefox, mais surtout rétablit le raccourci clavier Ctrl + I (dévolu jusque là à l’ouverture du panneau latéral des marque-pages toujours ouvrable par le raccourci Ctrl + B).

Icône de Page Info Button

Sources et références

AMO :

dimanche 12 juin 2011

FEBE 7.0 bêta pour Firefox 4

L’extension FEBE que je vous présentais déjà en 2006 permet de « sauvegarder ses extensions, thèmes et (optionnellement) ses marque-pages, préférences, mots de passe, cookies et tout ce que Firefox offre (il peut même sauvegarder/rétablir un profil complet). » La version six disponible sur AMO n’est compatible qu’avec Firefox 3.x. Comme le lecteur de Micro Hebdo de cette semaine (n° 686, page 6), vous avez peut-être des inquiétudes quant aux sauvegardes que vous faisiez avec FEBE dans Firefox 3.6.17 avec Firefox 4. Rassurez-vous ! L’auteur met à disposition sur son site une version 7 bêta (attention quand même version bêta) compatible avec la nouvelle version du navigateur de Mozilla.

Sources et références

vendredi 10 juin 2011

SeaMonkey 2.1

Le projet SeaMonkey annonce la sortie de la nouvelle version majeure de sa suite Internet. SeaMonkey 2.1 est disponible en 21 langues pour Windows, Mac OS X et Linux. Développé sur la même plateforme Mozilla que Firefox 4, il apporte les derniers développements dans les technologies Web comme HTML5, l’accélération matérielle et une meilleure vitesse JavaScript.

La liste des nouveautés est d’une telle longueur que SeaMonkey 2.1 aurait mérité d’être millésimé 3.

Plus particulièrement, cette version comporte pour la première fois :

  • Sync vous permet de partager vos signets, historique, mots de passe et onglets entre différents appareils (ordinateurs) de manière sécurisée.
  • Personas vous permet de choisir parmi des milliers de thèmes facile à installer, vous donnant une expérience de navigation plus personnalisée.
  • Une barre de recherche en option donne accès à des moteurs de recherche OpenSearch et leurs suggestions.
  • Le nouveau gestionnaire de données unifie la gestion des permissions, cookies, mots de passe et données de formulaire.
  • Un traitement des plugins amélioré, y compris la possibilité de supprimer les cookies Flash et de survivre aux plantages des plugins.

Une liste complète et impressionnante des changements importants est comprise dans les notes de diffusion de SeaMonkey 2.1 :

  • Sync (ex-Weave) est désormais inclus directement dans SeaMonkey. Sync vous permet de conserver votre historique de navigation, vos mots de passe, vos marque-pages, vos préférences et vos onglets synchronisés entre différents appareils (ordinateurs) de manière sécurisée.
  • Les fenêtres de SeaMonkey peuvent désormais être habillées avec Personas (thèmes légers).
  • Le système des marque-pages a été retravaillé pour utiliser le framework Places (déjà utilisé pour les données d’historique dans SeaMonkey 2.0), y compris un nouveau gestionnaire de marque-pages et un bouton de marquage rapide dans la barre d’adresse.
  • La recherche dans la page fonctionne désormais avec une barre d’outils au lieu d’une fenêtre modale.
  • Les plugins OpenSearch sont désormais pris en charge et sont la norme par défaut pour la recherche Web.
  • Une barre de recherche en option (comprenant les suggestions si le moteur de recherche les prend en charge) est disponible dans la personnalisation de la barre d’outils du navigateur et un gestionnaire de moteurs pour OpenSearch est disponible.
  • Plus de widgets de barre d’outils sont désormais personnalisables.
  • Le nouveau gestionnaire de modules complémentaires s’ouvre maintenant directement dans le navigateur et a reçu un important lifting.
  • Le nouveau gestionnaire de données unifie désormais la gestion des cookies, des permissions, des mots de passe et des données de formulaires.
  • Les cookies Flash (LSO) seront maintenant retirés lors de l’utilisation de la commande Effacer mes traces / Cookies (nécessite Flash Player 10.3 ou meilleur).
  • Les plantages des plugins n’abattent plus l’application en entier depuis que les plugins s’exécutent désormais dans leurs propres processus.
  • Les plugins fonctionnent maintenant dans les fils affichés dans la fenêtre de messagerie et forum de discussion.
  • L’interface de prévisualisation des fils et l’assistant Applications des préférences peuvent désormais détecter le lecteur de fils d’actu par défaut du système et l’utiliser.
  • Le zoom des pages se souvient désormais des réglages spécifiques à chaque site.
  • La barre d’onglets du navigateur est désormais scrollable pour faire face au débordement des onglets. Ceci comprend un bouton de navigation « Tous les onglets » pour rapidement afficher la liste de tous les onglets ouverts.
  • Vous pouvez désormais draguer et déposer les téléchargements, par ex. depuis le gestionnaire de téléchargements vers le bureau.
  • SeaMonkey affiche désormais des panonceaux pour les notifications comme pour se souvenir des mots de passe d’enregistrement ou après avoir installé une extension.
  • Le nouvel en-tête HTTP DoNotTrack est pris en charge (configurable dans les préférences).
  • Une page avec les Informations de dépannage (about:support) et l’option pour redémarrer en mode sans échec sont désormais disponibles depuis le menu « ? ».
  • Charger l’URL about:memory montre désormais la quantité de mémoire utilisée par les différentes parties de SeaMonkey.
  • SeaMonkey devrait désormais supporter plus de sites Web qui précédemment apparaissaient ne fonctionner qu’avec Firefox (configurable dans les préférences).
  • Les extensions intégrées par défaut (ChatZilla, le débogueur JavaScript et l’inspecteur DOM) sont désormais installées dans le profil.
  • Les messages de groupes de discussion peuvent maintenant être supprimés depuis le stockage local.
  • La restauration de session en cascade améliore la restauration des grosses sessions de navigation.
  • SeaMonkey utilise désormais Omnijar, ce qui se traduit par moins de fichiers installés, moins de fragmentation et un meilleur temps de démarrage.

Modifications spécifiques à la plateforme

  • Mac OS X 10.4 « Tiger » et le support des PPC ont été abandonnés, le support du 64-bit pour 10.6 « Snow Leopard » a été ajouté.
  • Sur Linux, les notifications de bureau (par exemple les alertes mail, les téléchargements finis) apparaissent dans l’environnement natif.
  • Le support des Jump Lists de Windows 7 a été ajouté.
  • La progression des téléchargements est maintenant affichée dans la barre des tâches de Windows 7.

Les changements de la plateforme Mozilla

  • De meilleures performances au démarrage et à l’arrêt, et des améliorations de l’utilisation de la mémoire.
  • La protection contre les plugins périmés a été ajoutée.
  • Les zones de texte dans les formulaires Web sont maintenant redimensionnables.
  • Les sélecteurs CSS :visited ont été modifiés pour bloquer les moyens qu’ont les sites Web de rapidement vérifier l’historique de navigation d’un utilisateur.
  • Le format WOFF pour les polices téléchargeables des sites Web est maintenant supporté.
  • L’animation SMIL dans SVG est maintenant supportée.
  • De nouveaux attributs CSS tels que les dégradés, le dimensionnement du fond et les événements de pointeur ont été implémentés.
  • Un nouveau parser HTML5 est utilisé pour l’ensemble des documents HTML.
  • De nouvelles fonctionnalités DOM et HTML5, dont l’API draguer et déposer et l’API de Fichiers sont maintenant supportées.
  • Le support de JS-ctypes a été amélioré, permettant au code JavaScript dans les applications d’accéder aux bibliothèques système natives.
  • Les vidéos HTML5 peuvent maintenant être visionnées en plein écran et prennent en charge le format WebM et la propriété de « tampon ».
  • Les développeurs Web peuvent animer du contenu en utilisant les transitions CSS.
  • L’API du W3C Indexed Database est maintenant disponible pour les sites Web.
  • Le JavaScript est plus rapide que jamais avec le nouveau moteur JägerMonkey.
  • Le support de l’accélération WebGL, Direct2D et Direct3D sur Windows a été ajouté (voir about:support pour le support et les préférences pour la configuration).
  • Le protocole de sécurité HSTS et l’API Audio Data proposée sont disponibles.
  • Le support d’OpenType a été amélioré.
  • Le support de l’API des formulaires HTML5 a été ajouté.

La page des changements liste un aperçu plus détaillé des nouvelles fonctions et corrections par rapport à notre dernière version stable, SeaMonkey 2.0.14.

Les notes de diffusion comprennent aussi une liste des problèmes connus et des réponses aux questions fréquentes. Une page du projet SeaMonkey présente également des captures d’écran de SeaMonkey sur tous les systèmes pris en charge.

Télécharger SeaMonkey 2.1 en français

Sources et références

SeaMonkey Project :

samedi 21 mai 2011

Sauvegarder ses marque-pages dans Firefox 4 (tutoriel)

Il est aussi facile de sauvegarder ses marque-pages (appelés favoris ou signets ailleurs) que de les restaurer ensuite (avec sa propre sauvegarde ou une de celles faites automatiquement et quotidiennement par Firefox).

Lire la suite...

vendredi 13 mai 2011

SeaMonkey 2.1 RC 1

Un peu plus d’un mois après la version bêta 3, SeaMonkey 2.1 sort en version Release Candidate. C’est-à-dire que, si aucun bogue bloquant la sortie n’est trouvé, cette version sera renommée en version finale. Cette préversion est toujours destinée aux testeurs uniquement. La liste des nouveautés par rapport à la version 2.0.14 est impressionnante :

  • Sync (ex-Weave) est désormais inclus directement dans SeaMonkey. Sync vous permet de conserver votre historique de navigation, vos mots de passe, vos marque-pages, vos préférences et vos onglets synchronisés entre différents appareils (ordinateurs) de manière sécurisée.
  • Les fenêtres de SeaMonkey peuvent désormais être habillées avec Personas (thèmes légers).
  • Le système des marque-pages a été retravaillé pour utiliser le framework Places (déjà utilisé pour les données d’historique dans SeaMonkey 2.0), y compris un nouveau gestionnaire de marque-pages et un bouton de marquage rapide dans la barre d’adresse.
  • La recherche dans la page fonctionne désormais avec une barre d’outils au lieu d’une fenêtre modale.
  • Les plugins OpenSearch sont désormais pris en charge et sont la norme par défaut pour la recherche Web.
  • Une barre de recherche en option (comprenant les suggestions si le moteur de recherche les prend en charge) est disponible dans la personnalisation de la barre d’outils du navigateur et un gestionnaire de moteurs pour OpenSearch est disponible.
  • Plus de widgets de barre d’outils sont désormais personnalisables.
  • Le nouveau gestionnaire de modules complémentaires s’ouvre maintenant directement dans le navigateur et a reçu un important lifting.
  • Le nouveau gestionnaire de données unifie désormais la gestion des cookies, des permissions, des mots de passe et des données de formulaires.
  • Les plantages des plugins n’abattent plus l’application en entier depuis que les plugins s’exécutent désormais dans leurs propres processus.
  • Les plugins fonctionnent maintenant dans les fils affichés dans la fenêtre de messagerie et forum de discussion.
  • L’interface de prévisualisation des fils et l’assistant Applications des préférences peuvent désormais détecter le lecteur de fils d’actu par défaut du système et l’utiliser.
  • Le zoom des pages se souvient désormais des réglages spécifiques à chaque site.
  • La barre d’onglets du navigateur est désormais scrollable pour faire face au débordement des onglets. Ceci comprend un bouton de navigation « Tous les onglets » pour rapidement afficher la liste de tous les onglets ouverts.
  • Vous pouvez désormais draguer et déposer les téléchargements, par ex. depuis le gestionnaire de téléchargements vers le bureau.
  • SeaMonkey affiche désormais des pannonceaux comme pour se souvenir des mots de passe d’enregistrement ou après avoir installé une extension.
  • Le nouvel en-tête HTTP DoNotTrack est pris en charge (configurable dans les préférences).
  • Une page avec les Informations de dépannage (about:support) et l’option pour redémarrer en mode sans échec sont désormais disponibles depuis le menu « ? ».
  • Charger l’URL about:memory montre désormais la quantité de mémoire utilisée par les différentes parties de SeaMonkey.
  • SeaMonkey devrait désormais supporter plus de sites Web qui précédement apparaissaient ne fonctionner qu’avec Firefox (configurable dans les préférences).
  • Les extensions intégrées par défaut (ChatZilla, le débogueur JavaScript et l’inspecteur DOM) sont désormais installées dans le profil.
  • Les messages de groupes de discussion peuvent maintenant être supprmiés depuis le stockage local.
  • La restauration de session en cascade améliore la restauration des grosses sessions de navigation.
  • SeaMonkey utilise désormais Omnijar, ce qui se traduit par moins de fichiers installés, moins de fragmentation et un meilleur temps de démarrage.

Modifications spécifiques à la plateforme

  • Mac OS X 10.4 « Tiger » et le support des PPC ont été abandonnés, le support du 64-bit pour 10.6 « Snow Leopard » a été ajouté.
  • Sur Linux, les notifications de bureau (par exemple les alertes mail, les téléchargements finis) apparaissent dans l’environnement natif.
  • Le support des Jump Lists de Windows 7 a été ajouté.
  • La progression des téléchargements est maintenant affichée dans la barre des tâches de Windows 7.

Les changements de la plateforme Mozilla

  • De meilleures performances au démarrage et à l’arrêt, et des améliorations de l’utilisation de la mémoire.
  • La protection contre les plugins périmés a été ajoutée.
  • Les zones de texte dans les formulaires Web sont maintenant redimensionnables.
  • Les sélecteurs CSS :visited ont été modifiés pour bloquer les moyens qu’ont les sites Web de rapidement vérifier l’historique de navigation d’un utilisateur.
  • Le format WOFF pour les polices téléchargeables des sites Web est maintenant supporté.
  • L’animation SMIL dans SVG est maintenant supportée.
  • De nouveaux attributs CSS tels que les dégradés, le dimensionnement du fond et les événements de pointeur ont été implémentés.
  • Un nouveau parser HTML5 est utilisé pour l’ensemble des documents HTML.
  • De nouvelles fonctionnalités DOM et HTML5, dont l’API draguer et déposer et l’API de Fichiers sont maintenant supportées.
  • Le support de JS-ctypes a été amélioré, permettant au code JavaScript dans les applications d’accéder aux bibliothèques système natives.
  • Les vidéos HTML5 peuvent maintenant être visionnées en plein écran et prennent en charge le format WebM et la propriété de « tampon ».
  • Les développeurs Web peuvent animer du contenu en utilisant les transitions CSS.
  • L’API du W3C Indexed Database est maintenant disponible pour les sites Web.
  • Le JavaScript est plus rapide que jamais avec le nouveau moteur JägerMonkey.
  • Le support de l’accélération WebGL, Direct2D et Direct3D sur Windows a été ajouté (voir about:support pour le support et les préférences pour la configuration).
  • Le protocole de sécurité HSTS et l’API Audio Data proposée sont disponibles.
  • Le support d’OpenType a été amélioré.
  • Le support de l’API des formulaires HTML5 a été ajouté.

La page des changements liste un aperçu plus détaillé des nouvelles fonctions et corrections par rapport à notre dernière version stable, SeaMonkey 2.0.14.

SeaMonkey 2.1 est un si bon cru qu’il aurait pu être millésimé 3.0 et devrait inciter les utilisateurs des vieilles suites Mozilla et Netscape à passer à une suite Internet intégrée beaucoup plus sûre et plus performante.

Télécharger SeaMonkey 2.1 RC 1 en français

Sources et références

SeaMonkey Project :

- page 2 de 3 -