MÀJ : Les Français aussi changent de navigateur.

Demain devraient sortir Firefox 3.6, prochaine version majeure du navigateur de Mozilla, et le patch cumulatif d’Internet Explorer corrigeant la faille critique utilisée pour mener les attaques contre Google et d’autres entreprises américaines. Comme nous l’avions révélé le CERTA recommande l’utilisation d’un navigateur alternatif en attendant la publication d’un correctif de Microsoft. Le BSI allemand faisait de même le même jour ainsi que depuis le gouvernement australien.

En Allemagne, l’impact de la mise en garde contre Internet Explorer a été significatif sur les téléchargements d’Opera et de Firefox, navigateurs alternatifs à IE. Comme le montre le graphique ci-dessous, le nombre de téléchargements de Firefox à augmenter de plus de 300 000 durant la période allant de l’avis du BSI à lundi dernier. Selon Numerama, « les téléchargements [d’Opera] ont plus que doublé en quelques jours, tandis qu’en Australie les téléchargements ont bondi de 37 %. »

300 000 Incremental Firefox Downloads in 4 Days

Crédit Mozilla

Cependant, en France rien de tel. Si bien Mozilla, qui n’a constaté qu’un frémissement des téléchargements, qu’Opera, qui remarque que « l’avertissement des autorités allemandes a eu beaucoup plus d’impact que l’alerte émise par le CERTA », ne rapportent pas d’augmentations significatives des téléchargements des navigateurs alternatifs. Malgré le danger, les utilisateurs français d’IE n’ont pas changé de navigateur.

Demain, deux choses à faire : installer Firefox 3.6 et, utilisateurs de Windows, installer le patch cumulatif pour Internet Explorer pour protéger les applications tierces qui utilisent le moteur d’IE et qui sont vulnérables en attendant le correctif.

Sources et références